chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
159 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Empyrium - Songs Of Moors And Misty Fields

Chronique

Empyrium Songs Of Moors And Misty Fields
Un an et demi après leur premier album "A Wintersunset...", les allemands prolongent leur voyage au coeur de la nature avec cette seconde production intitulé "Songs Of Moors And Misty Fields" où le groupe laisse de côté son logo et les peintures de maître d'antan pour adopter une image plus sobre. Entre temps, le duo Markus Stock / Andreas Bach, toujours épaulé par Nadine Moelter, a gagné en maturité sur tous les plans de sa musique, laissant derrière lui une oeuvre unique en son genre.

Contrairement à l'album qui lui succèdera, "Songs Of Moors And Misty Fields" continue sur la lancée de l'album précédent. Empyrium a conservé son style, mélange d'influences diverses dont chacune s'exprime encore plus fortement ici : à la puissance des hurlements black metal utilisés judicieusement et avec parcimonie, se mêlent la lourdeur et la tristesse du doom. Cette dimension épique et folklorique que l'on ressentait sur "A Wintersunset...", prend beaucoup plus d'ampleur sur cet album, avec l'utilisation plus systématique d'instruments classiques (guitares classiques, flûtes et piano) et plus adroite des claviers qui apportent un côté très grandiloquent et de la profondeur à la musique sans étouffer le reste : ces derniers portent un peu moins la mélodie et permettent à tous les instruments de s'exprimer, notamment les guitares électriques et le piano.

Autant j'ai pu être déçu par leur premier album, autant celui-ci est absolument magnifique. Le groupe a corrigé beaucoup de ses défauts. Même si le chant clair reste encore moyen et qu'il subsiste encore quelques longueurs, l'ensemble dégage une atmosphère bien plus puissante et prenante qu'auparavant. On se laisse doucement bercer par les six pièces de cette petite merveille, d'autant plus que la production est cette fois-ci très bonne et notamment le mixage qui fait honneur à chaque instrument. En ce qui concerne son thème, c'est l'essence même de la musique d'Empyrium qui est encore un fois à l'honneur, à savoir la nature. "Songs Of Moors And Misty Fields" nous dépeint sa beauté en des moments singuliers, entre nuit et brume où Empyrium puise toute ses émotions.

Ce deuxième album sera le dernier dans cette veine, avant que Andreas Bach ne quitte le groupe et qu'Empyrium se tourne vers un style purement folk dans lequel il excellera et atteindra son but. "Songs Of Moors And Misty Fields" n'en demeure pas moins une de leurs meilleures productions, dont la profondeur et la richesse musicale n'ont rien de commun. Un album tout simplement magnifique.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

7 COMMENTAIRE(S)

MoM citer
MoM
19/04/2017 11:25
Ah là, Dantefever, on est dans des types de musiques qui m'accrochent moins Sourire
Ces groupes, j'y ai jeté une oreille en me disant "j'adore le folk metal, testons ça !". Mais l'atmosphérique et le travail sur l'ambiance me plaisent moins quand il y a pas de rythme pour me choper par le col Gros sourire

Du coup, je sais que c'est du très bon, mais ça me transporte pas.
Dantefever citer
Dantefever
19/04/2017 10:17
MoM a écrit : dantefever a écrit :
Gros fan de folk, j'ai jamais pû aimer Empyrium ... Trop "pompeux" et pas assez dépouillé pour moi je crois


Ah ça, je suis d'accord : comme j'ai dit c'est très poétique. Pour le coup, c'est assez élégant, raffiné, c'est pas aussi roots / tribal / primitif ou direct que d'autres formations folk (je dis ça sans aucun jugement de valeur).
Empyrium veut vraiment faire quelque chose dans la droite lignée de la poésie allemande, et ça se sent dans le voix (et leur Waldpoesie prouve l'importance de cet héritage, avec les cordes qui s'épanchent en mélodies mélancoliques qui, à chaque fois, m'arrachent des larmes).
Si tu prends du Pagan ou du Folk venant du nord de l'Europe, t'auras absolument pas la même ambiance. Finalement, c'est ça qui est bon : avec la diversité de l'école Folk, tu trouves forcément chaussure à ton pied pour peu que t'aimes les instruments traditionnels.

As-tu testé Finstefrost sur leur premier album ? L'accordéon en instrument lead, c'est délicieux : https://www.youtube.com/watch?v=OZ20hs0MHNE
Un album du coeur en terme de folk Gros sourire


C'est super biens dis !
Je crois que le folk qui me touche le plus est celui que pratiquent des groupes comme Agalloch, avec juste une guitare toute simple avec pourquoi pas quelques percussions ou une flûte. Typiquement, les parties à la sèche avec une flûte sur le dernier Ende m'ont beaucoup parlées. Ulver dans un genre un peu différent est exceptionnel également. Dans mes références folk, tu vas trouver plein de choses différentes en fait... Ça va de The Moon and the Nightspirit à Grylle, même si c'est un peu marginal en terme de folk (à écouter absolument d'ailleurs, c'est simplement unique).

Nan par contre j'ai pas écouté Finterfrost, j'ai même jamais posé d'oreille dessus. Je fais parti des mecs qui aiment pas du tout le folk metal, je lui préfère le folk tout court. Ou si j'écoute du metal "folk", c'est les grands anciens du genre, Nokturnal Mortum etc
MoM citer
MoM
19/04/2017 09:14
dantefever a écrit :
Gros fan de folk, j'ai jamais pû aimer Empyrium ... Trop "pompeux" et pas assez dépouillé pour moi je crois


Ah ça, je suis d'accord : comme j'ai dit c'est très poétique. Pour le coup, c'est assez élégant, raffiné, c'est pas aussi roots / tribal / primitif ou direct que d'autres formations folk (je dis ça sans aucun jugement de valeur).
Empyrium veut vraiment faire quelque chose dans la droite lignée de la poésie allemande, et ça se sent dans le voix (et leur Waldpoesie prouve l'importance de cet héritage, avec les cordes qui s'épanchent en mélodies mélancoliques qui, à chaque fois, m'arrachent des larmes).
Si tu prends du Pagan ou du Folk venant du nord de l'Europe, t'auras absolument pas la même ambiance. Finalement, c'est ça qui est bon : avec la diversité de l'école Folk, tu trouves forcément chaussure à ton pied pour peu que t'aimes les instruments traditionnels.

As-tu testé Finstefrost sur leur premier album ? L'accordéon en instrument lead, c'est délicieux : https://www.youtube.com/watch?v=OZ20hs0MHNE
Un album du coeur en terme de folk Gros sourire
Dantefever citer
Dantefever
19/04/2017 08:43
MoM a écrit : Empyrium c'est la grosse claque romantique. Tu sens la poésie allemande fortement inspirée XIXème là-dedans.

Cultissime !


Gros fan de folk, j'ai jamais pû aimer Empyrium ... Trop "pompeux" et pas assez dépouillé pour moi je crois
MoM citer
MoM
18/04/2017 23:05
Empyrium c'est la grosse claque romantique. Tu sens la poésie allemande fortement inspirée XIXème là-dedans.

Cultissime !
Nathan citer
Nathan
11/12/2008 19:09
note: 9/10
Une de mes plus grosses baffes en matière de Doom folk. J'ai rien à reprocher à cet album... Sublime. The Ensemble Of Silence ponctue en beauté l'album.
Dead citer
Dead
05/02/2007 11:46
note: 8/10
Chronique réintégrée et discographie terminée Sourire

RIP.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Empyrium
Doom/Folk/Black atmosphérique
1997 - Prophecy Productions
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (9)  8.56/10
Webzines : (8)  8.96/10

plus d'infos sur
Empyrium
Empyrium
Néofolk électrique - 1994 - Allemagne
  

tracklist
01.   When Shadows Grow Longer
02.   The Blue Mists Of Night
03.   Mourners
04.   Ode To Melancholy
05.   Lover's Grief
06.   The Ensemble Of Silence

Durée : 45 min.

line up
voir aussi
Empyrium
Empyrium
Into the Pantheon (Live)

2013 - Prophecy Productions
  
Empyrium
Empyrium
A Retrospective... (Compil.)

2006 - Prophecy Productions
  
Empyrium
Empyrium
The Turn of the Tides

2014 - Prophecy Productions
  
Empyrium
Empyrium
A Wintersunset...

1996 - Prophecy Productions
  
Empyrium
Empyrium
Where At Night The Wood Grouse Plays

1999 - Prophecy Productions
  

Essayez aussi
The Austrasian Goat
The Austrasian Goat
Stains Of Resignation

2010 - Music Fear Satan
  
Latitude Egress
Latitude Egress
To Take Up The Cross

2014 - Art Of Propaganda
  
Pillorian
Pillorian
Obsidian Arc

2017 - Eisenwald Tonschmiede
  
The Flight of Sleipnir
The Flight of Sleipnir
Skadi

2017 - Eisenwald Tonschmiede
  

Dreamlord
Disciples of War
Lire la chronique
Grief
Torso
Lire la chronique
Havohej
Table of Uncreation
Lire la chronique
Avslut
Tyranni
Lire la chronique
Traveler
Traveler
Lire la chronique
A.A. Williams + Brutus + Cult of Luna
Lire le live report
Verse
Aggression
Lire la chronique
Suppression
Repugnant Remains (EP)
Lire la chronique
Mur
Brutalism
Lire la chronique
Nightbearer
Tales Of Sorcery And Death
Lire la chronique
Diocletian
Amongst The Flames Of A Bvr...
Lire la chronique
Profanatica
Rotting Incarnation of God
Lire la chronique
Sentient Horror
Morbid Realms
Lire la chronique
Botanist à l'occasion de la sortie de Ecosystem
Lire l'interview
NONE #2 - RAVENSIRE - A Stone Engraved in Red
Lire le podcast
In The Woods...
Cease The Day
Lire la chronique
Pa Vesh En
Pyrefication
Lire la chronique
Stormwarrior
Norsemen
Lire la chronique
Desekryptor
Chasm Of Rot (Compil.)
Lire la chronique
Gone In April
Shards of Light
Lire la chronique
Opeth
In Cauda Venenum
Lire la chronique
Black Cilice
Transfixion of Spirits
Lire la chronique
Fields of the Nephilim
The Nephilim
Lire la chronique
Sepolcro
Amorphous Mass (EP)
Lire la chronique
Malignant Altar
Retribution Of Jealous Gods...
Lire la chronique
The Kryptik
When The Shadows Rise
Lire la chronique
And Now The Owls Are Smiling
The Comforting Grip of Misery
Lire la chronique
Gruzja
Jeszcze Nie Mamy Na Was Pom...
Lire la chronique
Mortiferum
Disgorged From Psychotic De...
Lire la chronique
USE YOUR COLLUSION TOUR
Downcast Collision + Gwar +...
Lire le live report