chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
171 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Moonsorrow - V - Hävitetty

Chronique

Moonsorrow V - Hävitetty
Décidément, chroniquer un nouvel album de Moonsorrow n'est jamais une sinécure. Après un « Verisakeet » qui avoisinait les 70 minutes avec seulement 5 titres, « V – Hävitetty » (« Destroyed ») ne comporte que 2 titres, mais chacun ne fait pas moins de 26 minutes ! Ce n'est pas une volonté du label de fournir un promo inécoutable (fort heureusement…), mais véritablement du groupe, proposant deux morceaux fleuves d'une longueur peu commune, et qui alignent une fois de plus le style indéniablement épique et vikingesque d'un groupe définitivement à part.

Quand je parlai de sinécure, cela ne concernait que la durée des titres, qui sont forcément un peu difficiles à assimiler de prime abord ; par contre, il est impossible de ne pas apprécier une telle œuvre, qui montre une nouvelle fois le talent et l'originalité du combo Finlandais. Le premier titre « Jaasta Syntynyt - Varjojen Virta » démarre par une douce atmosphère planante, qui monte crescendo jusqu'aux premières notes électriques à la 6 minutes. Entre-temps, un peu de chant clair, du clavier et de beaux arpèges, on se serait presque laissé bercé ainsi sans broncher un peu plus longtemps. Mais Moonsorrow nous rappelle ses origines métalliques avec l'arrivée du chant black et de notre amie la double pédale qui font leur apparition vers la 9eme minute, tournant néanmoins toujours autour du même riff apparu sur l'intro. Je ne vais pas vous faire un descriptif détaillé de l'évolution du morceau, retenez simplement qu'il comporte une variété impressionnante de riffs, qui parfois reviennent d'un passage à l'autre, rappelant quelque peu le concept d'un « Crimson » d'Edge of Sanity, dans une version plus sauvage et épique, avec une forte connotation black qui remplace le death de l'album précité.

Les arrangements sont d'une richesse impressionnante, nappes de claviers, arpèges aériens, chœurs masculins et guitares électriques se mêlant parfois au court d'un même passage. Le groupe parvient à être d'une cohérence exceptionnelle dans l'exécution de ces deux morceaux, malgré la durée des titres et le nombre de passages différents qui s'enchaînent, et cela est une véritable prouesse. D'un break acoustique, soutenu par un clavier aérien, que précédait une marche guerrière sur un riff heavy, peut soudainement découler une mélodie voluptueuse, qui évoluera vite vers une nouvelle montée en puissance, s'achevant sur un blast surpuissant sur fond de hurlements rageurs. Et je ne viens de vous détailler que quelques minutes du premier titre, pour vous dire…

Les deux titres ne sont pas foncièrement différents l'un de l'autre, chacun proposant une alternance toujours cohérence de moments calmes et de passages électriques plus enragés. L'essentiel est de se laisser porter par l'ensemble, de ne pas tenter de détailler chaque moment écoulé, et alors le voyage est on ne peut plus profitable… Un petit mot sur la pochette, aussi sublime que sombre, et la production, d'une puissance adaptée à la richesse musicale de l'album. Je ne vous cacherais pas que l'immersion est quand même loin d'être évidente, ce monolithe requièrent un investissement personnel conséquent pour livrer tous ses secrets… mais sans pouvoir affirmer en avoir saisi de prime abord toute la quintessence, je sais reconnaître un grand album et « V : Hävitetty » en est sans conteste un.

Cet album de Moonsorrow est une énième confirmation de tout le bien qu'on peut penser du groupe, et je ne peux que saluer l'ampleur et la cohérence de cette nouvelle œuvre. A la fois épique, ambitieux et foisonnant d'idées, « V : Hävitetty » est une sortie majeure de ce début d'année dans le genre Viking, pour qui saura apprivoiser ce monolithe musical…

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

5 COMMENTAIRE(S)

Neurocatharsis citer
Neurocatharsis
22/07/2018 10:56
note: 9.5/10
Le sommet du groupe. Une ambiance et une richesse de tous les instants qui en font l'album de loin le plus exigeant de Moonsorrow, mais la patience ouvre toutes les portes. Leur chef-d'oeuvre, définitivement pour moi.
citer
somberlain
28/12/2009 21:03
autant je suis fan de Moonsorrow et je trouve que Verisakeet est leur meilleur album, autant la qu'est ce que je trouve ça casse couille et chiant.....
sincerement sur le nombre de critiques qui clament apprécier cet album, je me demande au final combien l'écoute vraiment...
alors oui on se touche avec des morceaux de 20 min, on fait genre c'est compliqué et tout, mais au final putain c'est chiant....Moonsorrow c'était 15 ambiances par morceaux, c'était du folk qui se mêle a du black, des passages furieux, d'autres doux, des moments magiques, au final sur cet album tout se ressemble....bref déçu par le côté "on veut trop en faire" avec juste 2 titres a ralonge.....
Borealis citer
Borealis
14/02/2007 13:32
note: 8.5/10
Ces finlandais sont des géants! Ils nous prouvent ici que "Verisäkeet", à des années-lumière de leur productions précédentes, n'était pas qu'un one-shot. L'évolution stylistique à l'origine de leur précédent chef d'oeuvre est sur ce nouvel album encore plus marquée. Il repoussent leurs propres barrières et vont si loin que le disque en devient bien plus difficile d'écoute. Mais quel bonheur pour celui qui sait saisir cette magie! Cerise sur le gâteau pour l'amateur de prog que je suis, quelques influences pas dégeu sur le premier titre... Vraiment succulent!

Au passage, petit rappel historique du chieur de service: la Finlande n'est pas un pays de culture "viking" et ça énerve beaucoup le groupe de voir sa musique qualifiée de "Viking metal". Etant païens, disons que le terme "Pagan metal", par exemple, serait peut-être plus adapté. Bien que, je vous l'accorde, ce terme n'apporte en soi aucune information sur la musique jouée...
citer
Gothenburg
07/01/2007 16:34
je l'ai écouté que 2 fois, mais je sais que ça m'avait beaucoup plu! On retrouve une multitude d'ambiances, c'est assez varié et les musiques sont vraiment accrocheuses. C'est bien sympa!
Mitch citer
Mitch
06/01/2007 17:41
Arf vivement la sortie! Headbang

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Moonsorrow
Viking Metal
2007 - Spikefarm Records
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (14)  8.61/10
Webzines : (1)  8/10

plus d'infos sur
Moonsorrow
Moonsorrow
Pagan Metal - 1995 - Finlande
  

tracklist
01.   Jäästä Syntynyt ("Born of Ice") / Varjojen Virta ("Stream of Shadows")  (30:10)
02.   Tuleen Ajettu Maa ("A Land Driven into Fire")  (26:19)

line up
parution
10 Janvier 2007

voir aussi
Moonsorrow
Moonsorrow
Voimasta Ja Kunniasta

2001 - Spikefarm Records
  
Moonsorrow
Moonsorrow
Verisakeet

2005 - Spinefarm Records
  
Moonsorrow
Moonsorrow
Kivenkantaja

2003 - Spikefarm Records
  
Moonsorrow
Moonsorrow
Varjoina kuljemme kuolleiden maassa

2011 - Spinefarm Records
  
Moonsorrow
Moonsorrow
Suden Uni

2001 - Plasmatica Records
  

Essayez aussi
Amon Amarth
Amon Amarth
Twilight of the Thunder God

2008 - Metal Blade Records
  
Thyrfing
Thyrfing
Valdr Galga

1999 - Karmageddon Media
  
Turisas
Turisas
Battle Metal

2004 - Century Media Records
  
Thyrfing
Thyrfing
Hels Vite

2008 - Regain Records
  
Thyrfing
Thyrfing
Vansinnesvisor

2002 - Hammerheart Records
  

Mütiilation
The Lost Tapes (Compil.)
Lire la chronique
Kriegsmaschine
Apocalypticists
Lire la chronique
Acid Bath
Paegan Terrorism Tactics
Lire la chronique
SOS Chanteurs ! (Famine / Kvarforth / Ravenlord)
Lire le podcast
Blurr Thrower
Les Avatars Du Vide (EP)
Lire la chronique
At The Gates + Behemoth + Wolves In The Throne Room
Lire le live report
Horns
Czerń
Lire la chronique
Wolvennest
Void
Lire la chronique
Napalm Death
Nazi Punks Fuck Off (EP)
Lire la chronique
Cantique Lépreux
Paysages Polaires
Lire la chronique
Hexenbrett
Erste Beschwörung (EP)
Lire la chronique
Mortal Scepter / Deathroned
Mortal Scepter / Deathroned...
Lire la chronique
Nyctophilia
Ad Mortem et Tenebrae
Lire la chronique
Bilan 2018
Lire le bilan
Feral
Flesh For Funerals Eternal
Lire la chronique
Ossuarium
Living Tomb
Lire la chronique
AC/DC
Flick Of The Switch
Lire la chronique
PPCM #7 : Pour ce soir, tu mangeras les RESTES (VITAUX) !
Lire le podcast
Sunwheel
I Am the One
Lire la chronique
Cannibal Corpse
Tomb Of The Mutilated
Lire la chronique
Obscenity
Summoning The Circle
Lire la chronique
Vetala
Retarded Necro Demential Hole
Lire la chronique
Psychotomy
Aphotik
Lire la chronique
Seigneur Voland
Consumatum Est (Compil.)
Lire la chronique
John Garcia
John Garcia and The Band Of...
Lire la chronique
Carnal Forge
Gun To Mouth Salvation
Lire la chronique
Monstrosity
The Passage Of Existence
Lire la chronique
Guðveiki
Vængför
Lire la chronique
Maniac
Ruthless (EP)
Lire la chronique
Lord Ketil
Long Lone Among the Wolves
Lire la chronique