chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
114 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

The Foreshadowing - Oionos

Chronique

The Foreshadowing Oionos
"Days Of Nothing", le premier album de The Foreshadowing, fût une des bonnes surprises de l'année 2007 en ce qui me concerne. Bien qu'inégal en terme de qualité, il possédait une atmosphère et un style plutôt singulier, mélangeant habilement doom et métal gothique pour un résultat transpirant le désespoir à grosses gouttes. J'étais donc curieux de savoir comment nos italiens allaient se débrouiller dans le difficile exercice du deuxième album, celui de la confirmation ou de la désillusion. Heureuse nouvelle, "Oionos" se révèle être une bonne suite, même si on aurait pu espérer mieux.

Ce qui faisait la force de leur premier album, c'était l'intensité de certains titres, aussi beaux que déprimants : des pièces telles que "Cold Waste", "The Wandering" ou "Days Of Nothing" ont hanté mon esprit pendant de nombreuses semaines. Malheureusement, le reste ne possédait pas la même prestance, tombant parfois dans les sombres travers d'un metal gothique de seconde zone. J'espérais donc vivement que le groupe allait uniformiser son style et abandonner un peu leur côté gothique pour ne garder que le plus sombre et le plus froid. Avec "Oionos", le pari est en partie gagné puisque ce nouvel album distille une musique clairement marquée par le doom, où chaque seconde vient enrichir une atmosphère de profond désespoir. Les 11 titres qui le composent forment cette fois-ci un véritable tout, chacun étant le prolongement direct de son prédécesseur aussi bien au niveau des ambiances qui du style. Toutefois, The Foreshadowing n'a pas changé sa formule et ce second effort a hérité des bases du premier. Les compositions évoluent sur des tempos lents et lourds, appuyés par une rythmique écrasante sur laquelle le groupe vient poser ses mélodies la plupart du temps menées par les guitares et le piano. Bien que discrets, les claviers apportent une densité non négligeable aux morceaux, allant de paire avec des arrangements subtiles et de bon goût. A l'instar de "Days Of Nothing", le chant de Marco Benevento reste un des piliers de l'ensemble et une des caractéristiques majeures de l'identité de cette formation : sa voix grave et profonde, immédiatement reconnaissable, enfonce le clou de la tristesse par la dimension humaine qu'elle incarne, pour mieux nous atteindre.

Côté songwriting, "Oionos" se place clairement au dessus de son grand frère. Sur les 11 titres qu'il propose, même si tout n'est pas extraordinaire, rien n'est pour autant à jeter. Certains morceaux sortent néanmoins du lot pour moi, souvent les plus plombants d'ailleurs tels que "Lost Humanity" et "Chant of Widows". Le reprise du célèbre "Russians" de Sting fait également partie des meilleures choses de cet album, le groupe étant parvenu à se l'approprier et à en faire un véritable hymne doom/gothique. Paradoxalement, on ne retrouve ici aucun titre possédant l'intensité d'un "Cold Waste" ou d'un "The Wandering" par exemple. L'ensemble se maintient dans une qualité plus que correcte mais peine parfois à décoller et à nous transporter comme en était capable "Days Of Nothing". Un peu frustrant du coup.

En fin de compte, la seule chose que l'on pourrait réellement reprocher à The Foreshadowing, c'est peut-être un manque d'audace, de prise de risque : ce nouvel album ne se contente finalement que d'articuler des éléments largement abusés par le passé. Mais malgré tout, "Oionos" est un album honnête, d'une qualité esthétique et émotionnelle certaine qui devrait séduire tout amateur de musique sombre et mélancolique. Et ça, c'est déjà pas si mal.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

just gnu it citer
just gnu it
06/06/2010 23:30
Quelques intonations dans le chant, ce côté grave et très posé m'évoquent celui de Juhani Palomäki (rip) de Yearning. Sinon pas fan fan de l'extrait, un peu mou je trouve, mais ça à l'air honnête.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
The Foreshadowing
Doom / Gothique
2010 - Cyclone Empire Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (17)  7.88/10

plus d'infos sur
The Foreshadowing
The Foreshadowing
Doom/gothique de peplum - 2005 - Italie
  

tracklist
01.   The Dawning
02.   Outsiders
03.   Oionos
04.   Fallen Reign
05.   Soliloquium
06.   Lost Humanity
07.   Survivors Sleep
08.   Chant of Widows
09.   Hope. She's in the Water
10.   Russians (Sting cover)
11.   Revelation  (3:11)

Durée : 59 min.

line up
parution
1 Avril 2010

voir aussi
The Foreshadowing
The Foreshadowing
Second World

2012 - Cyclone Empire Records
  
The Foreshadowing
The Foreshadowing
Seven Heads Ten Horns

2016 - Cyclone Empire Records
  
The Foreshadowing
The Foreshadowing
Days Of Nothing

2007 - Candlelight Records
  

Essayez aussi
Ava Inferi
Ava Inferi
Onyx

2011 - Season Of Mist
  
Ava Inferi
Ava Inferi
Blood Of Bacchus

2009 - Season Of Mist
  
Ava Inferi
Ava Inferi
The Silhouette

2007 - Season Of Mist
  
Draconian
Draconian
A Rose for the Apocalypse

2011 - Napalm Records
  
Cemetary
Cemetary
Godless Beauty

1993 - Black Mark Productions
  

16
Dream Squasher
Lire la chronique
Wayward Dawn
Haven Of Lies
Lire la chronique
October Falls
A Fall of an Epoch
Lire la chronique
Pearl Jam
Yield
Lire la chronique
Gris
Il était une forêt...
Lire la chronique
Odraza
Rzeczom
Lire la chronique
Ectoplasma
White-Eyed Trance
Lire la chronique
Violence Gratuite
EPonyme (EP)
Lire la chronique
Laetitia in Holocaust
Fauci Tra Fauci
Lire la chronique
Winter Deluge
Degradation Renewal (EP)
Lire la chronique
Nekrovault
Totenzug : Festering Peregr...
Lire la chronique
Infestment
Human Altar (Démo)
Lire la chronique
Naglfar
Cerecloth
Lire la chronique
Asofy
Amusia
Lire la chronique
Helfró
Helfró
Lire la chronique
Infestment
Maggots In Your Brain (Démo)
Lire la chronique
Serment
Chante, O Flamme de la Libe...
Lire la chronique
Unearthly Trance
V
Lire la chronique
Kurnugia
Forlorn And Forsaken
Lire la chronique
Misanthrope
Lire l'interview
Iku-Turso
Pakana
Lire la chronique
Massacre
From Beyond
Lire la chronique
Bâ'a
Deus Qui Non Mentitur
Lire la chronique
Hellsodomy
Morbid Cult
Lire la chronique
No/Más
Last Laugh (EP)
Lire la chronique
Groupe Mystère
Album mystère
Lire la chronique
Esoctrilihum
Eternity Of Shaog
Lire la chronique
Amyl And The Sniffers
Big Attraction & Giddy Up (...
Lire la chronique
Sodomisery
The Great Demise
Lire la chronique
ACxDC
Satan Is King
Lire la chronique