chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
130 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

The Berzerker - Animosity

Chronique

The Berzerker Animosity
Qui oserais dire qu'un groupe comme The Berzerker est un groupe de feignant? Il aura fallu attendre une petite année pour VOUS LISEZ ACTUELLEMENT LA CHRONIQUE D'ANIMOSITY ECRITE SUR THRASHOCORE avoir un successeur à World Of Lies. Et il peut s'en passer des choses en une année. Pas que l'évolution entre ce nouvel album et le précédent soit transcendante mais des choses ont évolué, par je ne sais quelle mutation génétique ou transformation douteuse. Il faut croire que VOUS LISEZ ACTUELLEMENT LA CHRONIQUE D'ANIMOSITY ECRITE SUR THRASHOCORE le guerrier s'était dissimulé pendant quelque temps dans un monde de mensonge, mais qu'au final il a decidé de reveler à tout le monde son animosité (toute mes excuses pour les renvois de Jean Roucas).

L'animosité sur un label qui cause des maux d'oreilles, quoi de plus cohérent? A regarder la durée de cette nouvelle galette, VOUS LISEZ ACTUELLEMENT LA CHRONIQUE D'ANIMOSITY ECRITE SUR THRASHOCORE on pourrait croire à un renforcement dans la musique distillée par la formation australienne. Plus vite? Plus brutal? Dans l'mille Mimile! Le tout en seulement 10 titres ce qui laisse présager un « décalquage de figure » expéditif. Par contre VOUS LISEZ ACTUELLEMENT LA CHRONIQUE D'ANIMOSITY ECRITE SUR THRASHOCORE certaines choses n'ont pas changé, comme le concept des pochettes. The Berzerker aime les dragons, alors la pochette montre encore un dragon. Notons tout de même que la pochette (bien faite) a été réalisée par un français âgé de 25 ans.

Le cd démarre sur un VOUS LISEZ ACTUELLEMENT LA CHRONIQUE D'ANIMOSITY ECRITE SUR THRASHOCORE sample, comme il y en avait beaucoup sur World Of Lies. Et soudain c'est l'apocalypse qui démarre. Un blast rapide et synthétique surgit à tel point qu'on arriverait à croire que le cd est rayé. Il n'en est rien (et pourant j'ai regardé, le cd est impeccable). Pour les personnes ne connaissant pas The Berzerker, l'attrait du groupe et de faire du death aux relents grind le tout mixé à un côté electro/indus. Donc une batterie programmée VOUS LISEZ ACTUELLEMENT LA CHRONIQUE D'ANIMOSITY ECRITE SUR THRASHOCORE (d'après le blabla promotionnel de chez Earache) pour ce qui est de la section rythmique. En tout cas ça va très très vite, un véritable mur sonique qui est parfois difficilement supportable bien que les gravity soit un peu moins indigestes que dans l'album précédent.

Le côté grindcore s'est beaucoup VOUS LISEZ ACTUELLEMENT LA CHRONIQUE D'ANIMOSITY ECRITE SUR THRASHOCORE développé, notamment dans les riffs qui ont parfois un petit parfum carcassien. Cet aspect est aussi mis en valeur par le chant au débit impressionant parfois, enfin plutôt les regurgitations du compère de Luke Kenny, un certain Jason V. Ajoutez-y des tempos plus simplifiés grâce à des bons vieux binaires mais aussi ce son de guitare toujours désagréablement rugueux, à vous poncer les tympans. L'agression continue avec VOUS LISEZ ACTUELLEMENT LA CHRONIQUE D'ANIMOSITY ECRITE SUR THRASHOCORE une boucherie comme « Evolution » et son efficacité destructrice. On pense toutefois encore aux anges morbides à certains moments, quand une certaine pesanteur se dégage des riffs.

The Berzerker est une véritable machine, programmée par un malade mental qui n'a qu'un seul but : VOUS LISEZ ACTUELLEMENT LA CHRONIQUE D'ANIMOSITY ECRITE SUR THRASHOCORE vous faire exploser la boite à neurones à coup de blasts aussi décapant qu'une accéleration dans un faucon Millenium le tout sans avoir mis sa ceinture (rien que ça). Et force est de constater que si on voit les choses de cette façon, Animosity rempli parfaitement son contrat. C'est très rythmé (le son de la batterie y est pour beaucoup) et les compos sont très efficaces. Pour être clair VOUS LISEZ ACTUELLEMENT LA CHRONIQUE D'ANIMOSITY ECRITE SUR THRASHOCORE, la finesse : Luke Kenny pas comprendre. Ca dézingue, point.

D'un autre côté, un cd de ce calibre est une bonne chose pour le futur de l'aspirine car certains moments sont assez éprouvants. La démarche est toutefois original au milieu de la scène grind même si VOUS LISEZ ACTUELLEMENT LA CHRONIQUE D'ANIMOSITY ECRITE SUR THRASHOCORE j'ai du mal à imaginer l'impact qu'une telle formation pourrait avoir en live. The Berzerker n'entend pas révolutionner le monde mais propage une vision de la violence qui est ma foi plutôt intéressante. Le cd s'achève sur un faux-calme avant VOUS LISEZ ACTUELLEMENT LA CHRONIQUE D'ANIMOSITY ECRITE SUR THRASHOCORE la tempête, histoire que l'auditeur soit pleinement convaincu des intentions purement bestiales de l'album.

Bien que tout ce qui est electro provoque chez moi des renvois intempestifs et désagréables, cet Animosity est une arme de destruction massive. Plus « grind », plus rapide et plus violent, The Berzerker contine son bout de chemin démasqué, en fuyant les hommes en blancs qui veulent enfermer la bête. Et encore, même avec la chemise qui met les bras sur les épaules, je pense que VOUS LISEZ ACTUELLEMENT LA CHRONIQUE D'ANIMOSITY ECRITE SUR THRASHOCORE The Berzerker a accouché d'un album suffisament furieux pour faire encore beaucoup de bruit.

Merci Earache.

DOSSIERS LIES

Chroniques à la con ! 2 : le retour
Chroniques à la con ! 2 : le retour
Mai 2007
  
Les supplices du chroniqueur
Les supplices du chroniqueur
Novembre 2007
  

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

13 COMMENTAIRE(S)

Tonton citer
Tonton
11/12/2007 00:12
Voilà exactement le genre d'article que je déteste. ça n'a rien à voir avec le contenu ou le groupe. C'est simplement le chroniqueur que je déteste pour avoir eu l'idée d'écrire une chro comme ça avant moi... Bon diou !!! (heu vous croyez que ça va se voir si je fais la même sur VS ? Et avec un virement ou des petites coupures ?)
von_yaourt citer
von_yaourt
28/05/2007 12:24
note: 7.5/10
Un album presque aussi bon que les deux premiers opus. Très violent et intense, il est néanmoins trop court pour mériter une très bonne note.
En tout cas, il y a un net progrès par rapport à World Of Lies, mais il est dommage que The Berzerker, qui a réussi à se démarquer grâce à son son de triggs (que je qualifierais de pète-couilles) ne s'aventure pas à revenir à un son plus conventionnel...
citer
vinz
02/03/2007 12:05
Tout s'explique ;-)

Je savais pas qu'ils mettaient carrément des voix, je croyais que ça se limitait à quelques 'Bip!' par çi, par-là.
Ha en fait si maintenant que tu le dis, j'avais dl un titre de Type O Negative où y'avait une voiceover au milieu de la chanson.

Bref, je me serai pas levé pour rien aujourd'hui ;-)
Dead citer
Dead
28/02/2007 16:15
vinz a écrit : J'ai pas compris le coup du "VOUS LISEZ ACTUELLEMENT LA CHRONIQUE D'ANIMOSITY ECRITE SUR THRASHOCORE"x20 ?!?

C'est une parodie des voiceover que les labels nous envoient. Sur ces CDs, il y a toujours un mec qui dit "Vous écoutez actuellement le dernier bidule qui sort le tant chez trucmuche !" toutes les 3 minutes. C'est pour lutter contre le piratage mais ça gache le plaisir d'écoute...
citer
vinz
28/02/2007 15:09
J'ai pas compris le coup du "VOUS LISEZ ACTUELLEMENT LA CHRONIQUE D'ANIMOSITY ECRITE SUR THRASHOCORE"x20 ?!?
citer
(ancien membre)
27/02/2007 17:31
note: 4/10
pouah ! pour moi cette sortie est une daube. C'est bourrin, oui, mais très chiant. riffs à deux balles et boite à rythme, la chronique est bien gentille !
Inhuman Effect citer
Inhuman Effect
16/02/2007 13:11
note: 8/10
Bon voilà je l'ai téléchargé (plus de thunes désolé)
Et je trouve que le groupe s'est relevé de sa chute,il est plus rapide,plus violent (si si) et aussi beaucoup plus efficace.
Mais bien sûr il faut accrocher au style.
$am citer
$am
11/02/2007 23:01
rien à dire, joli coup , la chro peut être placée directement dans le nouveau dossier !
lkea citer
lkea
11/02/2007 21:32
XD Ils sont bien placés en plus, bravo ! Mr Green
Inhuman Effect citer
Inhuman Effect
11/02/2007 11:39
note: 8/10
J'ai hâte d'écouter ça.
J'ai bien aimé les deux premiers ,puis j'ai été déçu par World Of Lies.
Celui là est nettement plus rapide et furieux ?

En tout cas la pochette est superbe,le thème du dragon repris avec une classe indéniable.
Niktareum citer
Niktareum
11/02/2007 06:23
Hail
Scum citer
Scum
10/02/2007 23:52
note: 7.5/10
Les grands esprits se rencontrent Moqueur
Dead citer
Dead
10/02/2007 23:34
Ah merde, j'avais pensé faire ça avec le promo du dernier Disbelief qui est aussi un sale voiceover Mort de Rire

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
The Berzerker
Indus death/grind
2007 - Earache Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (4)  6.5/10
Webzines : (12)  6.17/10

plus d'infos sur
The Berzerker
The Berzerker
Indus death/grind - 1995 † 2010 - Australie
  

tracklist
01.   Eye for an Eye
02.   Purgatory
03.   False Hope
04.   Evolution
05.   No more Reasons
06.   Retribution
07.   The Cancer
08.   Weapons of War
09.   Heavily Medicated
10.   Lonely World

Durée : 28'56

line up
parution
12 Février 2007

voir aussi
The Berzerker
The Berzerker
World Of Lies

2006 - Earache Records
  
The Berzerker
The Berzerker
Dissimulate

2002 - Earache Records
  

USBM is SH*T
Lire le podcast
The Smashing Pumpkins
Siamese Dream
Lire la chronique
Sabaton
The Great War
Lire la chronique
Metal Magic XII
Lire le dossier
Abbath
Outstrider
Lire la chronique
Sunn O)))
Life Metal
Lire la chronique
PPCM #20 - Encore plus de Jazz Metal
Lire le podcast
Frostveil
Ephemeral Visions
Lire la chronique
Krypts
Cadaver Circulation
Lire la chronique
HYSTERIA pour l'EP "From The Abyss… To The Flesh "
Lire l'interview
Morbid Messiah
In The Name Of True Death M...
Lire la chronique
Hysteria
From The Abyss… To The Fles...
Lire la chronique
Death Strike
Fuckin' Death
Lire la chronique
Aoratos
Gods Without Name
Lire la chronique
Trail of Lies
W.A.R
Lire la chronique
TOWERING pour l'album "Obscuring Manifestation"
Lire l'interview
The Meads of Asphodel
Running Out of Time Doing N...
Lire la chronique
Calyx
Vientos Arcaicos
Lire la chronique
Autophagy
Demo (Démo)
Lire la chronique
Disentomb
The Decaying Light
Lire la chronique
Turilli / Lione Rhapsody
Zero Gravity (Rebirth and E...
Lire la chronique
Tomb Mold
Planetary Clairvoyance
Lire la chronique
Jig-Ai
Entrails Tsunami
Lire la chronique
The Smashing Pumpkins
Gish
Lire la chronique
Helgafell
Landvaettir
Lire la chronique
CATALYST pour l'album "The Great Purpose Of The Lords"
Lire l'interview
Enthroned
Cold Black Suns
Lire la chronique
Anaptosis + Cenotaph + Gorgasm + Unbirth + Darkall Slaves
Lire le live report
PPCM #19 - C'est du Death ou du Cynic ? (spoiler alert : un peu des deux !)
Lire le podcast
Cave In
Final Transmission
Lire la chronique