chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
106 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Forest Silence - Philosophy Of Winter

Chronique

Forest Silence Philosophy Of Winter
Il est fort possible que le nom de Forest Silence ne vous évoque rien. Distillant un black metal atmosphérique d'assez bonne qualité, cette formation, pourtant déjà âgée de dix ans, a vu le jour en 1997, par la volonté de Winter, ancien membre du combo hongrois Sear Bliss. La même année, le tout jeune groupe sort sa première démo, intitulée « The Third Winter » suivie de « Winter Circle » en 1999, puis de « Eternal Winter » en 2001. Force est de constater que Forest Silence s'est constitué un folklore qui peut prêter à sourire. Et puisqu'on ne change pas une recette qui marche, « Philosophy Of Winter », premier album des Magyars, continue sur cette lancée, comme le prouve l'artwork présentant un paysage enneigé.

Bien qu'enfanté par un claviériste, officiant auparavant dans un registre black symphonique au cté de Sear Bliss, « Philosophy of Winter » est placé sous le signe du dépouillement et la simplicité. Ici, pas d'orchestrations étouffantes ni de gammes descendue à la vitesse de l'éclair. Le rôle des claviers reste néanmoins essentiel dans la musique de Forest Silence : ce sont eux qui habillent les titres d'un blanc manteau d'ambiances glaciales, si chères à Winter. Les cinq morceaux constituant cet opus sont d'un durée homogène, d'un minimum de six minutes et proposent une musique épurée : posés sur un jeu de batterie simple (bien que s'autorisant un peu de double pédale sur « Path of Destruction ») mais efficace; les riffs restent basiques, peu nombreux à l'intérieur d'un même titre et délibérément répétés à l'envie; enfin, le chant, lancinant, varie rarement. Si la description semble peu engageante, le charme opère, et on se laisse peu à peu emporter par l'odyssée hivernale de la formation hongroise. La dimension hypnotiques des compositions arrive même à nous faire regretter que « Philosophy Of Winter » ne dure pas un peu plus longtemps... Trente cinq minutes en tout et pour tout, c'est vraiment peu...

L'album bénéficie d'une production claire, accordant une place de choix aux synthétiseurs : ceux ci sont placés en avant dans le mix et leur timbre se rapproche parfois étrangement de celui employé sur le titre « Gebrechlichkeit » du « Filosofem » de Burzum. Les guitares ne sont pas pour autant délaissées et sont largement audibles. La basse quant à elle, dotée d'un son rond et agréable, sait également se faire entendre, notament sur l'intro du morceau « Spirit of the Wind » où elle developpe des lignes délicieusement entêtantes.

Forest Silence nous propose avec ce premier opus, une ode à l'hiver et une oeuvre sensible dont le raffinement rime avec simplicité. Excessivement court et très accessible, « Philosophy Of Winter » est un album sympathique, qui ne révolutionnera toutefois pas le genre. Force est de constater, cependant, que la formation ne manque pas de talent et qu'elle a le potentiel de nous offrir une oeuvre plus aboutie et d'affirmer encore plus sa personnalité.

DOSSIERS LIES

Dépucelages
Dépucelages
Juillet 2007
  

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

11 COMMENTAIRE(S)

Dead citer
Dead
22/02/2007 16:08
Sakuragi a écrit : Sympa la chro, mais quelqu'un aurait un lien pour du son dispo ?

J'ai ajouté un extrait de 30 secondes (attention c'est court). Je ne sais pas de quel titre il s'agit par contre Moqueur
citer
Sakuragi
22/02/2007 15:11
Sympa la chro, mais quelqu'un aurait un lien pour du son dispo ?
Gothenburg citer
Gothenburg
22/02/2007 11:08
Bah alors qu'est ce que tu fous sur thrasho toi, je savais pas que t'étais chroniqueuse ici!
Alesya citer
Alesya
22/02/2007 10:03
note: 7/10
Merci à tous!

@ $am : oui, j'ai corrigé. ;-)
Chri$ citer
Chri$
22/02/2007 08:09
que dire de plus que mes petits camarades? Sourire rien si ce n'est bienvenue dans l'équipe! la chronique est très bien Headbang
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
22/02/2007 07:14
Bien joué Alesya, je suis allergique au black et ta chro me donnerait presque envie d'y jeter une oreille ! welcome to thrasho.
$am citer
$am
22/02/2007 06:37
Pareil que mes petits camarades, bonne chronique, et welcome to the crew. Et c'est pas pour faire mon intégriste de l'orthographe, mais on dit Une ode sans accent circonflexe.
Krow citer
Krow
22/02/2007 01:41
note: 5/10
Bonne chronique jeune demoiselle !

Perso, ce disque m'a plutôt ennuyé, j'ai rarement réussi à tenir au bout des... trentes minutes, c'est dire. Mais bon, s'toujours mieux que Furze. Gros sourire
citer
Ant'oïn
22/02/2007 01:00
Pareil Sourire

Tu a dus avoir des sueurs froide pour la premiere fois Moqueur (okok je part me cacher dans les forets norvégiennes c'est bon Moqueur)
Dead citer
Dead
22/02/2007 00:17
Je me rajoute à la remarque de mon camarade ci-dessous Sourire
Scum citer
Scum
21/02/2007 23:36
Belle chronique pour un baptème !

Clin d'oeil

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Forest Silence
Black metal atmosphérique
2006 - Candlelight Records
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs : (2)  6/10
Webzines : (22)  7.21/10

plus d'infos sur
Forest Silence
Forest Silence
Black metal atmosphérique - 1996 - Hongrie
  

tracklist
01.   Bringer of Storm
02.   Spirits of the Winds
03.   At the Dawning of Chaos
04.   Path of Destruction
05.   Philosophy of Winter

Durée : 35 min.

line up
parution
3 Novembre 2006

Essayez aussi
Diabolical Masquerade
Diabolical Masquerade
Nightwork

1998 - Avantgarde Music
  
Diabolical Masquerade
Diabolical Masquerade
Death's Design

2001 - Avantgarde Music
  
Summoning
Summoning
Minas Morgul

1995 - Napalm Records
  
Woods Of Desolation
Woods Of Desolation
Toward The Depths

2008 - Hammer Of Damnation
  
Sorcier Des Glaces
Sorcier Des Glaces
The Puressence of Primitive Forests

2011 - Mankind's Demise Records
  

Profanatica
Altar of the Virgin Whore (EP)
Lire la chronique
Sjukdom
Stridshymner og dødssalmer
Lire la chronique
The Lumberjack Feedback
Blackened Visions
Lire la chronique
Emigrate
Silent So Long
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 20 - Danger.
Lire le podcast
Ende
Goétie Funeste
Lire la chronique
Fantômas
Fantômas (Amenaza Al Mundo)
Lire la chronique
Candelabrum
Portals
Lire la chronique
Firtan
Okeanos
Lire la chronique
Nécropole
Solarité
Lire la chronique
Beherit
Drawing Down The Moon
Lire la chronique
Selvans
Faunalia
Lire la chronique
Mutilated By Zombies
Scripts Of Anguish
Lire la chronique
Cultes Des Ghoules
Sinister, Or Treading The D...
Lire la chronique
Khragkh
ΓVΛΩ
Lire la chronique
Revocation
The Outer Ones
Lire la chronique
PPCM #2 - What'SUP ?! (Supuration et l'année 1993)
Lire le podcast
Daagh
Daagh (EP)
Lire la chronique
Mes hallucinations auditives : PANPHAGE
Lire le podcast
Danzig
Danzig
Lire la chronique
Satan's Satyrs
The Lucky Ones
Lire la chronique
Sleeping Peonies
Glitterghast
Lire la chronique
Cosmic Church
Täyttymys
Lire la chronique
1914
The Blind Leading The Blind
Lire la chronique
Life Of Agony
Ugly
Lire la chronique
Barús
Drowned
Lire la chronique
Evoken
Hypnagogia
Lire la chronique
Necrot
Blood Offerings
Lire la chronique
Panphage
Jord
Lire la chronique
Pillars
Onward To Nothingness
Lire la chronique