chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
163 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Entombed - Same Difference

Chronique

Entombed Same Difference
Etrange cette pochette, pour un groupe comme Entombed. Ce chien, au regard de… chien battu, tenterait-il de faire passer un message aux fans du groupe ? Nous sommes en 1998, et Entombed a amorcé depuis deux albums son virage Death n' Roll, restant sur deux excellents albums (Wolverine Blues en tête). Reconnu comme une référence du genre, les Suédois ont malheureusement vus le départ de leur batteur (et membre fondateur) Nicke Andersson, parti monter The Hellacopters. Recrutant à la volée Peter Stjärnvind, qui est loin d'être un manchot lui non plus, le groupe propose, à peine un an après « To Ride… », un album…surprenant.

En effet, « Same Difference », s'il possède indéniablement la touche Entombed, est sans conteste l'album le moins métal et le plus « soft » du groupe. On aurait presque envie de parler de rock, tant le coté gras et furieux qui caractérisait les précédents opus est ici absent ou presque, faisant place à des compos certes non dénuées de groove, mais beaucoup plus posés que par le passé. C'est aussi l'occasion de découvrir en LG Petrov des talents de chant insoupçonnés, l'homme nous ayant plutôt habitués à ses beuglements venant du fond des entrailles jusqu'alors.

Sans faire pour autant dans la guimauve (on est loin de là je vous rassure), Entombed a choisi ici de privilégier l'aspect rock et le groove, au détriment de cet aspect crade et sale qui faisait tout leur charme. « Same Difference » n'est pas pour autant un mauvais album, mais il a certainement surpris son monde à sa sortie, et a du être décrié par une partie des fans du groupe. Il contient pourtant son lot de « tubes », peut être moins conventionnels et foncièrement métal qu'autrefois, mais difficile de résister à l'appel d'un « 20/20 Vision » et sa petite mélodie d'appui sur le refrain, ou d'un « Close but Nowhere Near » et sa rythmique quasi hypnotique. Le groupe se paie même le loisir de titres à l'ambiance quasi… mélancolique (sisi), tel « The Supreme Good », ou LG pourra tirer quelques larmes aux plus endurcis d'entre nous, aaah ce passage ou son chant déclamé est appuyé par quelques notes d'arpèges… je prend un mouchoir et je reviens.

Pour ne pas dresser un tableau trop sombre non plus, sachez qu'Entombed n'a pas complètement éclipsé son énergie d'antan, « What You Need » ou « Smart Aleck » (quel riff d'intro ! génial) étant là raviver la flamme d'autrefois. Mais passé ces deux titres, on retrouve surtout des compos très stoner / rock, aux riffs toujours plein d'un groove prenant (les premières secondes de « Clauses » et « Same Difference » suffisent à rassurer à ce sujet)… mais l'énergie n'est plus la même.

Bilan des courses, « Same Difference » est l'OVNI d'une discographie de toute façon trop riche pour être réellement critiquable (quand on aligne depuis 90 des albums d'une qualité constante, moi je dis respect), et si son aspect rock peut étonner, il n'en demeure pas moins un album agréable à l'écoute… mais qui ne fera pas date à mon goût. De toute façon, le meilleur reste à venir…

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

jeff48 citer
jeff48
15/07/2018 20:27
Un album que j'ai longtemps ignoré, acquis récemment et qui regroupe une flopée de très bon morceaux

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Entombed
Stoner / Rock
1998 - Threeman Recordings
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs : (4)  6.63/10
Webzines : (10)  6.58/10

plus d'infos sur
Entombed
Entombed
Death Suédois - 1989 - Suède
  

tracklist
01.   Addiction king
02.   The supreme good
03.   Clauses
04.   Kick in the head
05.   Same difference
06.   Close but nowhere near
07.   What you need
08.   High waters
09.   20/20 vision
10.   The day, the earth
11.   Smart aleck
12.   Jack worm
13.   wolf tickets

line up
voir aussi
Entombed
Entombed
Morning Star

2001 - Music For Nations
  
Entombed
Entombed
Clandestine

1991 - Earache Records
  
Entombed
Entombed
Left Hand Path

1990 - Earache Records
  
Entombed
Entombed
Uprising

2000 - Threeman Recordings
  
Entombed
Entombed
Serpent Saints
(The Ten Amendments)

2007 - Threeman Recordings
  

Essayez aussi
Elder
Elder
Lore

2015 - Stickman Records / Armageddon Shop
  
Kyuss
Kyuss
...And The Circus Leaves Town

1995 - Elektra
  
Sólstafir
Sólstafir
Köld

2009 - Spikefarm Records
  
Black Moth Cult
Black Moth Cult
The Fountain of Tantric Worship

2013 - Autoproduction
  
Kyuss
Kyuss
Kyuss (Welcome To Sky Valley)

1994 - Elektra
  

Mütiilation
The Lost Tapes (Compil.)
Lire la chronique
Kriegsmaschine
Apocalypticists
Lire la chronique
Acid Bath
Paegan Terrorism Tactics
Lire la chronique
SOS Chanteurs ! (Famine / Kvarforth / Ravenlord)
Lire le podcast
Blurr Thrower
Les Avatars Du Vide (EP)
Lire la chronique
At The Gates + Behemoth + Wolves In The Throne Room
Lire le live report
Horns
Czerń
Lire la chronique
Wolvennest
Void
Lire la chronique
Napalm Death
Nazi Punks Fuck Off (EP)
Lire la chronique
Cantique Lépreux
Paysages Polaires
Lire la chronique
Hexenbrett
Erste Beschwörung (EP)
Lire la chronique
Mortal Scepter / Deathroned
Mortal Scepter / Deathroned...
Lire la chronique
Nyctophilia
Ad Mortem et Tenebrae
Lire la chronique
Bilan 2018
Lire le bilan
Feral
Flesh For Funerals Eternal
Lire la chronique
Ossuarium
Living Tomb
Lire la chronique
AC/DC
Flick Of The Switch
Lire la chronique
PPCM #7 : Pour ce soir, tu mangeras les RESTES (VITAUX) !
Lire le podcast
Sunwheel
I Am the One
Lire la chronique
Cannibal Corpse
Tomb Of The Mutilated
Lire la chronique
Obscenity
Summoning The Circle
Lire la chronique
Vetala
Retarded Necro Demential Hole
Lire la chronique
Psychotomy
Aphotik
Lire la chronique
Seigneur Voland
Consumatum Est (Compil.)
Lire la chronique
John Garcia
John Garcia and The Band Of...
Lire la chronique
Carnal Forge
Gun To Mouth Salvation
Lire la chronique
Monstrosity
The Passage Of Existence
Lire la chronique
Guðveiki
Vængför
Lire la chronique
Maniac
Ruthless (EP)
Lire la chronique
Lord Ketil
Long Lone Among the Wolves
Lire la chronique