chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Fornication - D N hAte

Chronique

Fornication D N hAte
Fornication. Avec un nom pareil, on pourrait s'attendre à du brutal death bien gras ou à du grind pas très finaud. Mais pas du tout, le groupe toulousain aime brouiller les pistes. Deuxième album qui suit 5 ans après Sectanik Neocide, D N hAte est en fait un concentré de black métal à la fois brutal et mélodique qui ne se gêne pas pour aller voir ailleurs.

Si on jette un oeil sur les pochettes du précédent opus et des différentes démos éjaculées par le quintette français (qui bande quand même depuis plus de 10 ans!), le doute n'était pas permis sur l'orientation obscure du groupe. Mais Fornication a quelque peu changé de position et cette nouvelle sortie présage d'une évolution, notamment visuelle, sensible. Fini les artworks sombres et gores (nouveau logo aussi, plus "soft"), place à un art plus coloré même s'il garde son esprit dérangeant. Je qualifierai même cette pochette de trendy tant elle me fait penser à un énième groupe d'émo-deathcore ou je ne sais quoi. Mais là aussi, c'est pour mieux tromper l'ennemi. Certes, la musique de Fornication recèle des riffs plus ou moins mélodiques ("The Hand Of Death", "D N hAte", "The Death Corridor", "The Unspeakable") qui font un peu penser à la scène mélo-death voire métalcore (plutôt Heaven Shall Burn que Killswitch Engage) mais l'ensemble reste d'une brutalité plus que satisfaisante!

Une brutalité mise en valeur par une production très puissante et claire qui permet de bien distinguer tous les instruments, même si la basse reste un peu trop en retrait et sonne assez fade. Quel plaisir d'entendre tous ces riffs en tremolo avec une telle clareté, surtout que s'ils ne sont pas spécialement innovants, ils possèdent une grande efficacité et restent en tête un moment après s'être retiré. La batterie n'est pas en reste, avec une orgie de blast-beats qui soutiennent brutalement et jouissivement les riffs BM épiques ("The Hand Of Death", "The Death Corridor" et surtout l'énorme "Bloody Ecstasy"). Le tout est accompagné du chant froid et déshumanisé de Count Sabbat, accentué par un effet d'écho pour donner plus de profondeur mais auquel je n'adhère pas tant que ça même si on s'y habitue et on n'y fait plus attention. Un chant black sans l'être tout à fait en gros!

Le résultat: des titres hargneux foutrement bons aux tempos variés qui font quand même la part belle à la rapidité et la brutalité. Je reprocherai celà dit la présence de trois interludes ("Regression" en préliminaire, "Magia Sexualis" et "Unreal Melody") avec samples et pianos clairement sympathiques puisqu'elles contribuent à l'atmosphère froide et sombre de ce D N hAte mais trop nombreuses si l'on considère que l'opus ne comporte que huit pistes et qui interrompent trop brutalement l'acte. Mais difficile de critiquer ces quetards pour vouloir diversifier leurs compositions, simplement on aurait souhaité plus de véritables morceaux vu la qualité des cinq titres présents sur la galette!

Voilà donc une très bonne découverte que ce D N hAte de Fornication et une nouvelle preuve que la France regorge de groupes talentueux. Tout n'est bien sûr pas parfait mais le principal (compos de qualité bien ficelées, sens certain de la mélodie, propension à démonter des culs, prod travaillée) est là et je ne vois pas pourquoi Fornication ne pourrait pas enfin pénétrer le marché et se faire un nom sur la scène nationale. Le black métal aux influences modernes voire à la mode des Toulousains risquent de ne pas plaire aux puristes mais la majorité devrait apprécier ce brûlot brutal et froid mais accrocheur et mélodique.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

4 COMMENTAIRE(S)

citer
Martin_Brutal
10/04/2008 01:23
Certes cet album ne plaira pas aux puristes...mais pour les autres..RRAAAHHH ya bon :-)

John citer
John
21/07/2007 15:55
Je connais Fornication depuis quelques temps via Myspace, j'avais vraiment apprécié leur musique, faudrait que je me penche là dessus ! J'ai écouté le nouveau morceau, très bon !
Mitch citer
Mitch
20/07/2007 20:57
De loin on dirait que la fille de la pochette s'est prise du caca dans la bouche.... Nan sinon très sympa le MySpace Sourire
Keyser citer
Keyser
20/07/2007 18:33
Du son sur MySpace ("The Hand Of Death"Clin d'oeil.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Fornication
Black/Death mélodique
2007 - Rupture Music
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (9)  7.51/10

plus d'infos sur
Fornication
Fornication
Black/Death mélodique - 1996 - France
  

tracklist
01.   Regression
02.   The Hand Of Death
03.   D N hAte
04.   The Death Corridor
05.   Magia Sexualis
06.   Bloody Ecstasy
07.   Unreal Melody
08.   The Unspeakable

Durée : 35'09

line up
parution
23 Avril 2007

Essayez aussi
Winter Of Sin
Winter Of Sin
Violence Reigns Supreme

2014 - Cyclone Empire Records
  
Torchbearer
Torchbearer
Death Meditations

2011 - Vic Records
  
Astrophobos
Astrophobos
Remnants of Forgotten Horrors

2014 - Triumvirate Records
  
Night Crowned
Night Crowned
Humanity Will Echo Out (EP)

2018 - Black Lion Records
  
Thulcandra
Thulcandra
Fallen Angel's Dominion

2010 - Napalm Records
  

Nervous Decay
Nervous Decay
Lire la chronique
Forsmán
Dönsum í Logans Ljóma (EP)
Lire la chronique
Empyrium
Über den Sternen
Lire la chronique
Nattverd
Vandring
Lire la chronique
Wheel
Preserved In Time
Lire la chronique
Foscor
Els Sepulcres Blancs
Lire la chronique
Agent Steel
No Other Godz Before Me
Lire la chronique
Metallica
No Life 'til Leather (Démo)
Lire la chronique
Seth
La Morsure du Christ
Lire la chronique
Pharmacist / Oozing
Forbidden Exhumation / Than...
Lire la chronique
Vipère
Sombre marche (Démo)
Lire la chronique
Sacramental Blood
Ternion Demonarchy
Lire la chronique
Wesenwille
II: A Material God
Lire la chronique
Obsessions maladives
Lire l'interview
Vitrail
Les pages oubliées
Lire la chronique
Chevalier
Life And Death (EP)
Lire la chronique
Abjection
Malignant Deviation (EP)
Lire la chronique
Cult Of Occult
Ruin (EP)
Lire la chronique
Skáphe
Skáphe³
Lire la chronique
Drastus
Venoms (Compil.)
Lire la chronique
Aussichtslos
Völlig aussichtslos
Lire la chronique
Biohazard
State Of The World Address
Lire la chronique
Cirith Ungol
Half Human Past (EP)
Lire la chronique
Cirith Ungol
Forever Black
Lire la chronique
Aria
Armageddon
Lire la chronique
Vreid
Wild North West
Lire la chronique
Endseeker
Mount Carcass
Lire la chronique
Sulk
Tennis Elbow (EP)
Lire la chronique
Eclipsus
Yûrei
Lire la chronique
13th Moon
Putridarium (EP)
Lire la chronique