chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
80 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Fornication - D N hAte

Chronique

Fornication D N hAte
Fornication. Avec un nom pareil, on pourrait s'attendre à du brutal death bien gras ou à du grind pas très finaud. Mais pas du tout, le groupe toulousain aime brouiller les pistes. Deuxième album qui suit 5 ans après Sectanik Neocide, D N hAte est en fait un concentré de black métal à la fois brutal et mélodique qui ne se gêne pas pour aller voir ailleurs.

Si on jette un oeil sur les pochettes du précédent opus et des différentes démos éjaculées par le quintette français (qui bande quand même depuis plus de 10 ans!), le doute n'était pas permis sur l'orientation obscure du groupe. Mais Fornication a quelque peu changé de position et cette nouvelle sortie présage d'une évolution, notamment visuelle, sensible. Fini les artworks sombres et gores (nouveau logo aussi, plus "soft"), place à un art plus coloré même s'il garde son esprit dérangeant. Je qualifierai même cette pochette de trendy tant elle me fait penser à un énième groupe d'émo-deathcore ou je ne sais quoi. Mais là aussi, c'est pour mieux tromper l'ennemi. Certes, la musique de Fornication recèle des riffs plus ou moins mélodiques ("The Hand Of Death", "D N hAte", "The Death Corridor", "The Unspeakable") qui font un peu penser à la scène mélo-death voire métalcore (plutôt Heaven Shall Burn que Killswitch Engage) mais l'ensemble reste d'une brutalité plus que satisfaisante!

Une brutalité mise en valeur par une production très puissante et claire qui permet de bien distinguer tous les instruments, même si la basse reste un peu trop en retrait et sonne assez fade. Quel plaisir d'entendre tous ces riffs en tremolo avec une telle clareté, surtout que s'ils ne sont pas spécialement innovants, ils possèdent une grande efficacité et restent en tête un moment après s'être retiré. La batterie n'est pas en reste, avec une orgie de blast-beats qui soutiennent brutalement et jouissivement les riffs BM épiques ("The Hand Of Death", "The Death Corridor" et surtout l'énorme "Bloody Ecstasy"). Le tout est accompagné du chant froid et déshumanisé de Count Sabbat, accentué par un effet d'écho pour donner plus de profondeur mais auquel je n'adhère pas tant que ça même si on s'y habitue et on n'y fait plus attention. Un chant black sans l'être tout à fait en gros!

Le résultat: des titres hargneux foutrement bons aux tempos variés qui font quand même la part belle à la rapidité et la brutalité. Je reprocherai celà dit la présence de trois interludes ("Regression" en préliminaire, "Magia Sexualis" et "Unreal Melody") avec samples et pianos clairement sympathiques puisqu'elles contribuent à l'atmosphère froide et sombre de ce D N hAte mais trop nombreuses si l'on considère que l'opus ne comporte que huit pistes et qui interrompent trop brutalement l'acte. Mais difficile de critiquer ces quetards pour vouloir diversifier leurs compositions, simplement on aurait souhaité plus de véritables morceaux vu la qualité des cinq titres présents sur la galette!

Voilà donc une très bonne découverte que ce D N hAte de Fornication et une nouvelle preuve que la France regorge de groupes talentueux. Tout n'est bien sûr pas parfait mais le principal (compos de qualité bien ficelées, sens certain de la mélodie, propension à démonter des culs, prod travaillée) est là et je ne vois pas pourquoi Fornication ne pourrait pas enfin pénétrer le marché et se faire un nom sur la scène nationale. Le black métal aux influences modernes voire à la mode des Toulousains risquent de ne pas plaire aux puristes mais la majorité devrait apprécier ce brûlot brutal et froid mais accrocheur et mélodique.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

4 COMMENTAIRE(S)

citer
Martin_Brutal
10/04/2008 01:23
Certes cet album ne plaira pas aux puristes...mais pour les autres..RRAAAHHH ya bon :-)

John citer
John
21/07/2007 15:55
Je connais Fornication depuis quelques temps via Myspace, j'avais vraiment apprécié leur musique, faudrait que je me penche là dessus ! J'ai écouté le nouveau morceau, très bon !
Mitch citer
Mitch
20/07/2007 20:57
De loin on dirait que la fille de la pochette s'est prise du caca dans la bouche.... Nan sinon très sympa le MySpace Sourire
Keyser citer
Keyser
20/07/2007 18:33
Du son sur MySpace ("The Hand Of Death"Clin d'oeil.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Fornication
Black/Death mélodique
2007 - Rupture Music
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (9)  7.51/10

plus d'infos sur
Fornication
Fornication
Black/Death mélodique - 1996 - France
  

tracklist
01.   Regression
02.   The Hand Of Death
03.   D N hAte
04.   The Death Corridor
05.   Magia Sexualis
06.   Bloody Ecstasy
07.   Unreal Melody
08.   The Unspeakable

Durée : 35'09

line up
parution
23 Avril 2007

Essayez aussi
Naglfar
Naglfar
Cerecloth

2020 - Century Media Records
  
Satanic Slaughter
Satanic Slaughter
Banished To The Underworld

2002 - Black Sun Records
  
The Funeral Pyre
The Funeral Pyre
Wounds

2008 - Prosthetic Records
  
The Funeral Pyre
The Funeral Pyre
December (EP)

2009 - Creator Destructor
  
Sacramentum
Sacramentum
The Coming Of Chaos

1997 - Century Media Records
  

Spirit Possession
Spirit Possession
Lire la chronique
Valgrind
Condemnation
Lire la chronique
UNDERGROUND ! C'est quoi et à quoi ça sert ?
Lire le podcast
Inclination
Midwest Straight Edge (EP)
Lire la chronique
Carthage
Punic Wars!
Lire la chronique
K.F.R.
Nihilist
Lire la chronique
Fistula
The Process of Opting Out
Lire la chronique
Shed The Skin
The Forbidden Arts
Lire la chronique
Pearl Jam
Pearl Jam
Lire la chronique
Masacre
Reqviem
Lire la chronique
Lantern
Dimensions
Lire la chronique
Temple Of Dread
World Sacrifice
Lire la chronique
Stygian Crown
Stygian Crown
Lire la chronique
Atavist
III: Absolution
Lire la chronique
Aherusia
Nostos ~ An Answer (?)
Lire la chronique
Nattverd
Styggdom
Lire la chronique
Bilan 2010-2019 : la sélection de la rédaction
Lire le bilan
Pearl Jam
Riot Act
Lire la chronique
Evil Warriors
Schattenbringer (EP)
Lire la chronique
Bastard Priest
Vengeance... Of The Damned ...
Lire la chronique
Panzer Squad
s/t (EP)
Lire la chronique
Pearl Jam
Gigaton
Lire la chronique
Black Funeral
Scourge of Lamashtu
Lire la chronique
Thou
Blessings Of The Highest Or...
Lire la chronique
Temnein
Tales : Of Humanity And Greed
Lire la chronique
Withering Surface
Meet Your Maker
Lire la chronique
Dauþuz
Grubenfall 1727 (EP)
Lire la chronique
Mercyful Fate
In The Shadows
Lire la chronique
Detherous / Stench Of Death
s/t (Split-CD)
Lire la chronique
Alcest
Spiritual Instinct
Lire la chronique