chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
165 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Gorefest - Rise To Ruin

Chronique

Gorefest Rise To Ruin
Y'a des découvertes comme ça qui font plaisir. Non pas que Gorefest soit un « jeune » groupe ou une récente révélation, mais le fait est que j'ai découvert ce combo Néerlandais il y a 2 ans maintenant avec le promo de « La Muerte », et qu'il reste dans mes meilleurs découvertes de l'époque. Auteur d'un Death Metal étonnamment puissant et brutal, surtout à la vue du look des zicos (qui n'ont absolument la dégaine du métier, vous le concéderez), « La Muerte » avait frappé très fort, et pas seulement chez nous, de par sa qualité et ce visible retour en force d'un Grand Ancien du genre.

« Rise to Ruin » est de ce fait sans réelles surprises: « La Muerte » a développé un style, a déblayé le chemin, et Gorefest suit la voie tracée en ligne droite par son album « revival » : un Death Metal aux rythmiques bétons, qui alterne savamment brutalité et tempos bulldozers, l'ensemble soutenu par une production on ne peut plus actuelle. Le chant très particulier de Jan (passé à la moulinette de je ne sais combien d'effets, ce n'est pas humain sinon) ne plaira sans doute pas à tous, mais force est constater qu'il accompagne délicieusement bien la puissance des compos, leur donnant un coté déshumanisé qui cadre parfaitement avec la production très froide et aseptisée. Plus chaleureux sont les solos, toujours aussi sublimes (un des gros points forts du groupe) des deux gratteux, qui puisent dans des racines plus heavy que death pour nous mettre plein les esgourdes niveau mélodies (écoutez moi celui de « Babylon's Whore »).

L'album est moins accrocheur que son prédécesseur, en ce sens qu'il aligne davantage de titres certes construits, mais parfois un peu décevant, là où chaque titre de « La Muerte » était pratiquement un tube en puissance. Je pense à « Revolt » notamment, qui ouvre certes l'album de façon efficace, mais n'a pas d'autre réel atout dans sa composition que sa rapidité assez jouissive. Qu'on se rassure, Gorefest a malgré son age (avancé…), gardé le goût des tempos qui font vibrer les murs, et le titre sus nommé, « Speak When Spoken To », ou bien encore « Murder Brigade » en témoignent. Mais la rapidité ne fait pas tout, et une certaine hétérogénéité dans la qualité des titres se fait sentir, ce qui est dommage car Gorefest a toujours su me surprendre avec des moments surprenants de musicalité… preuve en est le break acoustique quasi Opethien de « Babylon's Whore », qui surprend autant qu'il caresse l'oreille ; ou le titre semi instrumental de clôture « The End of It All », aux riffs étonnamment intenses, qui conclut de fort belle façon l'album. Le meilleur cité ici rejoint donc le plus dispensable, ce qui nous donne au final un album en dent de scies…

J'aurais donc un avis mitigé en comparaison de son illustre prédécesseur sur ce « Rise to Ruin ». Pris indépendamment il reste un bon album d'un groupe qui gagne à être connu, mais je trouve que Gorefest ne s'est pas suffisamment donné ici, en comparaison de ce qu'ils sont à même de proposer d'ordinaire. C'est d'autant plus dommage que la pochette est pour une fois réussie, et que visiblement c'est bien la toute première fois de leur disco que le groupe se dote d'une pochette esthétiquement potable :p on conciliera la musique et la pochette pour le prochain album, ok les gars ?

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

7 COMMENTAIRE(S)

cglaume citer
cglaume
14/08/2008 08:53
note: 7/10
Bien d'accord avec la chro.

Gorefest remet au goût du jour un death metal plutôt old school, aux tempos pas exagérément véloces. Les points forts sont un chant bien profond et puissant, et des intervention pertinentes du soliste de la bande. Par contre je regrette un peu un manque certain de grosses tueries catchy. Il y a bien Revolt et la sublime fin de The End Of It All, mais on navigue plus souvent dans le "OK, pas mal du tout" que dans le "putain, génial !"

A noter quand les morceaux sont parfois un peu trop longs. Ah, et sur mon édition, il y a deux morceaux en plus: "Surrealism" et "Dehumanization", rien de très excitant à vrai dire ...
Efelnikufesin citer
Efelnikufesin
21/07/2008 13:36
note: 8.5/10
Pas le meilleur GF,mais n'importe quel album de GF reste un grand moment.
Ander citer
Ander
03/08/2007 12:01
A noter qu'il est entièrement écoutable à cette adresse:

http://www.myspace.com/gorefestofficial

C'est pas l'album death de l'année mais ça reste sympatique.
Tyhaich citer
Tyhaich
31/07/2007 21:08
Arrêtez de dire qu'il y a des effets sur la voix de Jan, il n'y en a pas.

Je sais pas si tu as le DVD bonus de La Muerte avec le making-of de l'album Chris, mais on peut voir le chanteur s'entraîner et son growl "naturel" est tout aussi puissant que sur l'album, donc je doute qu'il y ait un effet!

Sinon excellente galette, dans la lignée de son prédécesseur, mais j'attends la sortie pour me forger une opinion définitive. Par contre je trouve la pochette toujours aussi moche, c'est décidément pas leur point fort...
Chri$ citer
Chri$
31/07/2007 14:52
note: 7.5/10
Dead a écrit : Ander a écrit : On dirait Eric, de Eric & Ramzy, le type à gauche de la tof'. Moqueur

Ah oui tiens, y'a quelque chose Moqueur


Mort de Rire je me disais que sa gueule me rappellait qqn Mort de Rire
Dead citer
Dead
31/07/2007 13:54
Ander a écrit : On dirait Eric, de Eric & Ramzy, le type à gauche de la tof'. Moqueur

Ah oui tiens, y'a quelque chose Moqueur
Ander citer
Ander
31/07/2007 13:06
On dirait Eric, de Eric & Ramzy, le type à gauche de la tof'. Moqueur

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Gorefest
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (5)  6.9/10
Webzines : (25)  7.94/10

plus d'infos sur
Gorefest
Gorefest
Death Metal - 1989 † 2009 - Pays-Bas
  

écoutez
tracklist
01.   Revolt
02.   Rise to Ruin
03.   The War on Stupidity
04.   A Question of Terror
05.   Babylon's Whores
06.   Speak When Spoken to
07.   A Grim Charade
08.   Murder Brigade
09.   The End of it All

line up
parution
3 Août 2007

voir aussi
Gorefest
Gorefest
La Muerte

2005 - Nuclear Blast Records
  

Essayez aussi
Trauma
Trauma
Imperfect Like a God

2004 - Empire Records
  
Miseration
Miseration
Tragedy Has Spoken

2012 - Lifeforce Records
  
Burial
Burial
Relinquished Souls

1993 - West Virginia Records
  
Undergang
Undergang
Ufrivillig Donation Af Vitale Organer (Single)

2019 - Dark Descent Records
  
Bölzer
Bölzer
Soma (EP)

2014 - Invictus Productions
  

Hyperborée et Thulé ! Encore un thème Arisk ???
Lire le podcast
Coffin Rot
Reduced To Visceral Sludge ...
Lire la chronique
Nordjevel
Fenriir (EP)
Lire la chronique
Morbific
Ominous Seep Of Putridity
Lire la chronique
Werewolves
What a Time to Be Alive
Lire la chronique
Hideous Divinity
LV-426 (EP)
Lire la chronique
Indian
Slights and Abuse / The Syc...
Lire la chronique
Ildfar
Som vinden farer vil
Lire la chronique
Torche
Meanderthal
Lire la chronique
The Plague
Within Death
Lire la chronique
Baphomet
The Dead Shall Inherit
Lire la chronique
Zwiespalt
Distanz
Lire la chronique
Vanden Plas
Beyond Daylight
Lire la chronique
Antagonized
Intense perversion
Lire la chronique
Phantasmagore
Insurrection Or Submission ...
Lire la chronique
Sadistik Forest
Obscure Old Remains (EP)
Lire la chronique
Anthropophagous
Death Fugue
Lire la chronique
Odd Dimension
The Blue Dawn
Lire la chronique
Carnal Tomb
Festering Presence (EP)
Lire la chronique
Blacklisted
No One Deserves to Be Here ...
Lire la chronique
Sorcier Des Glaces
Un Monde de Glace et de Sang
Lire la chronique
Vallendusk
Heralds Of Strife
Lire la chronique
Midnight Betrothed
Dreamless
Lire la chronique
Shadowspawn
The Biology Of Disbelief
Lire la chronique
Jerry Cantrell
Boggy Depot
Lire la chronique
Vanden Plas
Far Off Grace
Lire la chronique
The Devil's Blood
The Time Of No Time Evermore
Lire la chronique
Grave Miasma
Abyss Of Wrathful Deities
Lire la chronique
Impaled Nazarene
Eight Headed Serpent
Lire la chronique
Gärgäntuäh
Dödenlicht (Démo)
Lire la chronique