chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
150 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Balrog - Ars Talionis

Chronique

Balrog Ars Talionis
(The Art Of Retaliation)

Pas content. Voilà deux mots qui peuvent résumer l'émotion dégagée à travers ce nouveau Balrog. Et l'on peut légitimement se poser la question de savoir pourquoi, notre cher Sébastien n'est pas content. C'est vrai, cet homme a tout : outre Genital Grinder et Balrog, il joue dans Aborted, groupe grâce auquel il est devenu riche et célèbre, à défaut d'être beau. A lui les putes, la coke, le caviar et le champagne à volonté, et, en plus d'une voiture de fonction, il se murmure qu'il aurait une place réservée dans Wikked Wytch. Malgré que le fait qu'il soit le nouveau batteur de Scarve se soit avéré une rumeur, qui ne l'envierait pas ?
« Mais pourquoi tant de haine ? » pourrait-on alors se demander à l'écoute de cet album. Et bien pour une fois, nul homme déguisé en orange sanguine et armé d'une tronçonneuse ne viendra vous donner la réponse.

Peut être vous souvenez-vous comme moi de la sortie il y a un an et demi de Bestial Satanic Terror, second album de Balrog, qui reçu un accueil plutôt bon de la part de la critique, malgré un lot de détracteurs qui reprochaient à une production trop lisse un manque d'ambiance discutable. Personnellement, j'ai toujours trouvé que BST était un très bon album de black/death, malgré quelques défauts au niveau de la production (à commencer par une batterie un peu trop en avant), mais il faut dire que j'avais une affection toute particulière envers le line-up de l'époque, composé de Anthony et Olivia Scemama (respectivement membre de Misanthrope et ex-membre de Garwall, Aborted ou No Return) et Gaël Féret (lui aussi membre de Misanthrope).
Mais, comme l'abjecte bébête noire est le seul maître à bord, il a suffi d'une divergence d'opinion entre les membres du groupe pour qu'il licencie sans indemnités nos trois talentueux musiciens, les remplaçant au pied levé par trois nouveaux fous prêts à se donner corps et âme à Balrog. C'est sûrement cela qui a permis au groupe de partir sur de nouvelles bases. Oubliez le black/death de BST, avec ce Ars Talionis, Balrog renoue avec le black malsain de Kill Yourself, son premier album, et se permet même de reprendre « All Life Will Turn Into Death », tout droit sorti de cette galette datant de 2001. La seule différence, c'est qu'il est encore plus poisseux, crasseux, malsain, dérangé et dérangeant que tout ce que le groupe a pu faire auparavant.


Et pour obtenir ce résultat saisissant, rien ne fût plus simple : finis les plans compliqués et le raffinement tout death metal présent sur BST, ce Ars Talionis retourne aux fondamentaux : des riffs relativement simples, quelques arpèges par ci par là pour planter le décor, peu de variations, et un jeu de batterie massif qui colle étonnement bien au black metal primaire de l'album – chose qui n'était pas gagnée d'avance, sachant que le nouveau batteur du groupe n'est autre que Gaël Barthélemy, qui a officié entre autres dans Drowning et, excusez du peu, le groupe de death floridien Diabolic.
Mais ma chronique ne serait pas complète sans évoquer ce qui fait tout le charme et la spécificité de cet album, à savoir sa production. Oubliez les productions proprettes et gentillettes des groupes de black metal de bac à sable pour lecteurs de Hard N Heavy comme Secrets Of The Moon, notre bon Sébastien a bien compris que le black metal se doit d'être cru, sans concession et surtout malsain. Donc pour renforcer cet aspect déjà bien présent dans les compositions du groupe, l'affreux butor – qui en plus de tout le reste s'est bien sûr chargé de la production – a rangé son ENGL flambant neuf pour ressortir son vieux Marshall qu'il a poussé à fond, et devant lequel il a mis ses micros. De même au niveau de la batterie, nul artifice ne viendra vous gâcher l'écoute, tout dans la production de cet album est naturel, et peu voire pas du tout retravaillé. Le résultat est un rendu grésillant et admirablement old-school qui renforce encore l'aspect malsain et cru de ce Ars Talionis, sans toutefois nous donner l'impression à quelque moment que ce soit d'écouter une démo. Si la production du précédent album pouvait porter à débat, celle-ci n'aura pour seul effet que de vous donner froid et vous tordre les boyaux comme si vous aviez mangé une escalope restée deux semaines oubliée au fond du frigo (croyez-moi, ça vous calme un homme).

Vous l'aurez compris, notre artiste mégalomane a réussi dans un admirable tour de force à pervertir tout ce qu'il touche, y compris d'ailleurs les morceaux de Deicide et Bathory excellemment repris venant clôturer ce Ars Talionis. Grâce à une production extrêmement habile et une composition froide et envoûtante, ce nouveau Balrog me conquiert de plus en plus à chaque écoute. Et si je voulais au départ lui mettre un très bon 8/10, il s'en tirera finalement avec un excellent 8,5/10, qui souligne le fantastique travail accompli dans la mise en place d'une ambiance ultra glauque comme on en entend malheureusement plus assez dans le black metal actuel. Et si avec ça j'ai pas gagné ma place dans les folles soirées black metal parisiennes avec le champagne et la coke à volonté, je ne sais vraiment plus quoi faire.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

21 COMMENTAIRE(S)

Satyr42 citer
Satyr42
31/05/2008 12:33
note: 6.5/10
A mon avis cet album est bien moins bon que BST... les riffs soint moins inspirés et cette prod dégueulasse (style je crée une ambiance malsaine) ne sert à mon avis qu'à cacher un manque d'inspiration certain...
Caacrinolas citer
Caacrinolas
13/11/2007 21:17
Inhuman Effect a écrit : Caacrinolas a écrit : Tu écoute Gojira et Tool t'a aucune crédibilité
Quand même, c'est exagéré je trouve.
Chacun ses goûts les gars Clin d'oeil.

J'aime Tool, pas vraiment Gojira, et ça ne m'empêche pas d'apprécier tout particulièrement ce Ars Talionis, et des groupes de brutöl death.



En même temps c'etait surtout une grosse connerie de ma part pour montrer a quel point son post etait stupide...
Inhuman Effect citer
Inhuman Effect
13/11/2007 21:10
note: 8/10
Caacrinolas a écrit : Tu écoute Gojira et Tool t'a aucune crédibilité
Quand même, c'est exagéré je trouve.
Chacun ses goûts les gars Clin d'oeil.

J'aime Tool, pas vraiment Gojira, et ça ne m'empêche pas d'apprécier tout particulièrement ce Ars Talionis, et des groupes de brutöl death.
Ander citer
Ander
13/11/2007 15:05
Caacrinolas a écrit : Tu écoute Gojira et Tool t'a aucune crédibilité

Wall Mr Green
Stygian citer
Stygian
13/11/2007 13:41
note: 6.5/10
Okay, les gars, okay.
Caacrinolas citer
Caacrinolas
13/11/2007 10:52
Tu écoute Gojira et Tool t'a aucune crédibilité
Krow citer
Krow
12/11/2007 21:43
Caacrinolas a écrit : Et c'est un mec ecoutant des groupes chiant comme la mort tel que SOTM ou Farsot qui dit ca...

LOLTH


T'écoutes du brutal death, t'as aucune crédibilité.
Dead citer
Dead
12/11/2007 20:57
Inhuman Effect a écrit : C'est moi ou Krow et le Yaourt ne peuvent pas s'encadrer ?

On essait d'entretenir un climat de tension perpétuelle entre les chroniqueurs BM de Thrasho afin que leurs chroniques reflètent au mieux l'esprit du style. BM ist Krieg Blackos

Faites pas attention Mr Green
Stygian citer
Stygian
12/11/2007 20:54
note: 6.5/10
Un très bon disque. Possédant une ambiance bien plus aboutie que sur "Bestial Satanic Terror".
Sinon la prod ne m'a pas du tout géné, elle colle tout à fait à la musique et à l'ambiance de l'album.
Inhuman Effect citer
Inhuman Effect
12/11/2007 20:21
note: 8/10
Pas tout à fait digéré comme il faudrait mais pour moi c'est un déjà une sacré bonne claque.

C'est moi ou Krow et le Yaourt ne peuvent pas s'encadrer ?
*fouteur de merde*
Caacrinolas citer
Caacrinolas
12/11/2007 19:19
Et c'est un mec ecoutant des groupes chiant comme la mort tel que SOTM ou Farsot qui dit ca...

LOLTH
Keyser citer
Keyser
12/11/2007 10:02
note: 7.5/10
Très bon album en effet, différent du précédent mais tout aussi bon!

J'ai au départ eu du mal avec la prod, pour finalement l'adorer et trouver qu'elle colle parfaitement à l'ambiance de l'album!
John citer
John
12/11/2007 01:50
note: 8.5/10
Lolth.




Krow citer
Krow
12/11/2007 01:42
Que des groupes de merde.


Mr Green
cglaume citer
cglaume
12/11/2007 01:16
Krow a écrit : Ensuite, ok, c'est bien beau de parler de "Sébastien" pendant toute la chronique, mais quand je vais voir la fiche du groupe, je vois pas de Sébastien. J'en déduis donc qu'il est pas dans le groupe, hein. CQFD. Mort de Rire


Mais tous les lecteurs de Thrashocore savent que Seb Tuvi, also member of Aborted and leader of Genital Grinder, est la tête pensante de Balrog ! Voyons, Krow ! Clin d'oeil
Krow citer
Krow
12/11/2007 00:39
Pas de ma faute s'il a pas précisé que c'étaient des bonus.
Stygian citer
Stygian
12/11/2007 00:35
note: 6.5/10
Ah, et puis un groupe qui a besoin de faire deux reprises pour cloturer un album, moi j'appelle ça un manque d'inspiration.

==========

Ce sont deux reprises bonus dispos sur la version digi de l'album. L'inspiration n'a rien à voir la dedans.
Krow citer
Krow
12/11/2007 00:28
von_yaourt...

Déjà si tu trouves que CA, c'est un son malsain, je te propose de retourner écouter Misanthrope, ça te plaira bien plus que le "vrai" Black Metal, hein.

Ensuite, ok, c'est bien beau de parler de "Sébastien" pendant toute la chronique, mais quand je vais voir la fiche du groupe, je vois pas de Sébastien. J'en déduis donc qu'il est pas dans le groupe, hein. CQFD. lol

"un bon 8/10"
"un excellent 8.5/10"

Ca fait un peu instituteur sur la touche, qui a foiré sa vie. Et puis, qualifier des notes... "Tu es vraiment bon toi, 8/10 ! Par contre, toi, 10/10, tu déchires vraiment tout." Enfin je dis ça, je dis rien.

Ah, et puis un groupe qui a besoin de faire deux reprises pour cloturer un album, moi j'appelle ça un manque d'inspiration.
Bizarrement, c'est ce à quoi me renvoient les compositions du groupe.
Yz citer
Yz
11/11/2007 22:33
note: 8/10
Krow va venir faire un tour dans les com's je crois bien Mr Green

Sinon, prochain achat surement.
John citer
John
11/11/2007 22:11
note: 8.5/10
Putain de bon album, Caacrinolas est juste gay.







Mr Green
Caacrinolas citer
Caacrinolas
11/11/2007 20:57
essayez aussi : Watain - Sworn To The Dark Gros sourire


Sinon pour l'instant j'accroche pas... ca viendra peut etre un jour

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Balrog
Black Metal
2007 - Holy Records
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (13)  7.46/10
Webzines : (9)  6.92/10

plus d'infos sur
Balrog
Balrog
Black Metal - 1999 - France
  

tracklist
01.   Le Chant des Anges de la Mort
02.   Le Baiser du Fouet
03.   Empire de Cendre
04.   Lolth
05.   The Left Hand of God
06.   A Murder for the Art
07.   Acquiescence
08.   De Sade
09.   All Life Will Turn Into Death
10.   Antithesis of Existance
11.   Sacrificial Suicide
12.   A Call from the Grave

Durée : 48:51

line up
parution
22 Octobre 2007

Essayez aussi
Kult
Kult
The Eternal Darkness I Adore

2018 - Folter Records
  
Behemoth
Behemoth
I Loved You at Your Darkest

2018 - Mystic Production
  
Khragkh
Khragkh
ΓVΛΩ

2018 - COD
  
Cultes Des Ghoules
Cultes Des Ghoules
Sinister, Or Treading The Darker Paths

2018 - Hells Headbangers Records
  
Brouillard
Brouillard
Brouillard

2018 - Transcendance
  

Temple Of The Dog
Temple Of The Dog
Lire la chronique
Sammath
Across The Rhine Is Only Death
Lire la chronique
Denial Of God
The Hallow Mass
Lire la chronique
Terrorizer
Caustic Attack
Lire la chronique
PPCM #26 - TROIS SENSATIONS à écouter d'URGENCE
Lire le podcast
Ossuaire
Derniers Chants
Lire la chronique
Xoth
Interdimensional Invocations
Lire la chronique
Carcinoid
Metastatic Declination
Lire la chronique
1349
The Infernal Pathway
Lire la chronique
Gaahl's Wyrd + Gost + Mayhem
Lire le live report
Undergang
Ufrivillig Donation Af Vita...
Lire la chronique
25th Anniversary Tour
Machine Head
Lire le live report
Botanist
Ecosystem
Lire la chronique
Concrete Winds
Primitive Force
Lire la chronique
Maïeutiste
Veritas
Lire la chronique
Faceless Entity
In Via Ad Nusquam
Lire la chronique
Le Black Metal... CA M'AGACE !!!
Lire le podcast
Häive
Iätön
Lire la chronique
Infaust
Verblichen
Lire la chronique
Nox Irae
Here The Dead Live (EP)
Lire la chronique
Dauþuz
Monvmentvm
Lire la chronique
Rings Of Saturn
Gidim
Lire la chronique
Devourment
Obscene Majesty
Lire la chronique
Gatecreeper
Deserted
Lire la chronique
Hangman's Chair
Bus de Nuit (EP)
Lire la chronique
False
Portent
Lire la chronique
Sadistic Ritual
Visionaire Of Death
Lire la chronique
Dawn Of Disease
Procession Of Ghosts
Lire la chronique
Sons Of Rebellion Tour 2019
Dead Congregation + Deströy...
Lire le live report
Keys of Orthanc
A Battle in the Dark Lands ...
Lire la chronique