chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
179 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Aborym - Fire Walk With Us

Chronique

Aborym Fire Walk With Us
L'Aborym du nouveau millénaire est arrivé, deux ans après l'excellente surprise édulcorée qu'était Kali Yuga Bizarre. Le groupe italien va désormais pleinement puiser dans les arcanes du black metal et dans cet univers futuriste post-apocalyptique tout en gardant évidemment les racines de leur précédent opus. L'invité hongrois de renom Attila Csihar (Mayhem) devient le frontman officiel et un atout crucial d'Aborym pour son devenir (après le départ forcé de l'ex-chanteur Yorga SM). Le nuage de fumée toxique et de poudre se dissipe peu à peu atour de l'entité cyber-démoniaque Aborym. La sortie de ce Fire Walk With Us en est la cause principale.

L'hommage à Mysticum (référence absolue des Italiens) ne pouvait pas être plus explicite avec ce second opus Fire Walk With Us (titre qui fait d'ailleurs référence à In The Streams Of Inferno), comme en témoigne l'introduction « Our Sentence ». Fini le metal hybride à tendance électro, Aborym acquiert un son ultra-synthétique traduit par une boîte à rythme façon mitrailleuse lourde d'une unité Goliath (les fans de Starcraft© se reconnaîtront) ou beats hardcore (beaucoup moins poussés que sur With No Human Intervention) et des guitares compressées dorénavant mixées de la même manière que les nappes de claviers (la confusion entre les deux est inévitable). Le rendu se veut donc extrêmement moderne et quasi-planant (difficile de ne pas se laisser porter par ce tourbillon musical ostentatoire), chose qui colle parfaitement à l'attribution de leur label « industriel ». Les divers délires électroniques sous opium (la fin de « Our Sentence » ou l'instrumental « White Space » et son break au clavier kitschissime rappelant la musique des « Griffes de la Nuit »), ces jolies mélodies finement placées (le break de « Total Black », le côté épique (le splendide interlude « Sol Sigillum » tout droit sorti d'un Summoning) ou encore ambient (« Theta Paranoia ») de Kali Yuga Bizarre sont quant à eux toujours à l'honneur.

Mais ce sera surtout un nom que l'on retiendra de Fire Walk With Us : Attila Csihar, pilier du nouvel Aborym (1999-2005), proposant un chant encore plus ahurissant. Le démon cybernétique offre des hurlements inhumains (dans tous les sens du terme) et des modulations de voix (appuyées de solutions informatiques) rarement entendues dans le black metal (mon dieu qu'elle efficacité ce titre éponyme !). Difficile de ne pas se laisser tenter par ces vers infernaux fondus dans cette ambiance savoureusement noire (la marche funèbre sur « Sol Sigillum » est orgasmique ») comme en témoigne la monumentale reprise « Det Som En Gang Var » (placée dans un tribute à Burzum en 2003) portée par les vocaux lucifériens terribles (à vous prendre les tripes) d'Attila. Que d'éloges me direz-vous mais l'apogée n'est pas encore pour tout de suite. On regrettera peut-être une durée d'album trop courte (si on ôte la reprise et le titre trance « Here Is No God S.T.A. ») et un style pas entièrement maîtrisé (l'album suivant corrigera ce léger point), la faute à cet emprunt parfois trop poussif à Mysticum ou ces quelques passages inégaux parsemés.

Fire Walk With Us n'aurait pas pu être une meilleure introduction pour With No Human Intervention (Generator prendra une toute autre direction), ce dernier étant peu facile d'accès et nécessitant à mon humble avis Fire Walk With Us pour certains afin de dévoiler toutes ses subtilités et vertus maléfiques. Aborym suit la courbe exponentielle lancée en 1997 et s'inscrit sans hésitation comme le digne successeur de Mysticum.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Aborym
Black Metal industriel
2001 - Scarlet Records
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (3)  8/10
Webzines : (7)  6.76/10

plus d'infos sur
Aborym
Aborym
Black Metal industriel - 1992 - Italie
  

écoutez
tracklist
01.   Our Sentence
02.   Love The Death As The Life
03.   White Space
04.   Fire Walk With Us!
05.   Here Is No God S.T.A.
06.   Total Black
07.   Sol Sigillum
08.   Det Som En Gang Var (reprise Burzum)
09.   Theta Paranoia

line up
voir aussi
Aborym
Aborym
Dirty

2013 - Agonia Records
  
Aborym
Aborym
Dirty Remix (Compil.)

2014 - Stridulation Records
  
Aborym
Aborym
Kali Yuga Bizarre

1999 - Scarlet Records
  
Aborym
Aborym
Psychogrotesque

2010 - Season Of Mist
  
Aborym
Aborym
With No Human Intervention

2003 - Code666
  

Kairon; IRSE!
Polysomn
Lire la chronique
Burial Remains
Spawn Of Chaos
Lire la chronique
L7
Smell The Magic (EP)
Lire la chronique
Azath
Through a Warren of Shadow
Lire la chronique
Paradise Lost
Paradise Lost
Lire la chronique
Tristengrav
II - Nychavge (EP)
Lire la chronique
Fluoride
Disentanglement
Lire la chronique
Soul Blind
Greatest Hits Vol. I (Compil.)
Lire la chronique
Putrid Offal
Sicknesses Obsessions
Lire la chronique
Novae Militiae
Topheth
Lire la chronique
Ascended Dead / Evil Priest
Nexus Of The Black Flame / ...
Lire la chronique
Uada
Djinn
Lire la chronique
Drowning / Misgivings
Requiem For Gods Perdition ...
Lire la chronique
Polymoon
Caterpillars Of Creation
Lire la chronique
Candiria
Beyond Reasonable Doubt
Lire la chronique
L'affaire JP FOURNIER... L'illustrateur qui tua son père.
Lire le podcast
Darkened
Kingdom Of Decay
Lire la chronique
The Great Old Ones
Cosmicism
Lire la chronique
Eirik
Omnis Erit Eductus
Lire la chronique
Paradise Lost
Gothic
Lire la chronique
Bestial Invasion
Monomania
Lire la chronique
Palehorse
Soft as Butter; Hard as Ice
Lire la chronique
Lik
Misanthropic Breed
Lire la chronique
Necrot
Mortal
Lire la chronique
Diabolic pour "Mausoleum of the Unholy Ghost"
Lire l'interview
Skeletal Remains
The Entombment Of Chaos
Lire la chronique
Diabolic
Mausoleum of the Unholy Ghost
Lire la chronique
Katavasia
Magnus Venator
Lire la chronique
Hulder
De Oproeping Van Middeleeuw...
Lire la chronique
Morta
Fúnebre (EP)
Lire la chronique