chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Blotted Science - The Machinations Of Dementia

Chronique

Blotted Science The Machinations Of Dementia
Ron Jarzombek. Ce nom devrait vous dire quelque chose. Normalement, comme tout thrashocorien qui se respecte, vous avez écouté et apprécié le dernier Odious Mortem, où Ron place un magnifique solo plein de techniques dont vous ne soupçonnez même pas l'existence. Si vous avez la chance d'être vieux, vous vous souvenez sûrement de l'excellent groupe de techno-thrash nommé Watchtower, par lequel ce guitariste fou s'est fait connaître. Si vous êtes fans de machins techniques avec des contretemps partout et du quintolet de doubles croches pointées sur une mesure en 21/16, vous devriez connaître Spastic Ink, où officiait Ron aux côtés de son frère batteur (le talent, ça a l'air d'être une affaire de famille chez les Jarzombek).
Et hop, après avoir mis Spastic Ink en stand-by et avoir pris des vacances en Picardie bien méritées, voilà qu'il lui vient une idée à ce bon Ron : et s'il faisait un nouveau groupe de metal technique instrumental ? Oui, mais tant qu'à faire, autant pousser le concept plus loin, et pourquoi ne pas s'adjoindre les services d'Alex Webster (Cannibal Corpse, Hate Eternal) et de Derek Roddy (ex-tous les groupes de Floride) ? Malheureusement, Derek ayant décidé de se reconvertir en dealer de coke pour gagner de la thune et pouvoir se payer des filles, Ron a du faire appel à un autre batteur, bien moins connu pour sa part, nommé Charlie Zeleny. Voilà, Blotted Science était né.

Si vous connaissez Spastic Ink, ne vous attendez pas à une révolution, l'optique des deux groupes étant globalement la même : un metal ultra technique instrumental basé sur une succession de riffs shreddés séparés par des contretemps à s'en retourner l'estomac comme si l'on venait de voir Christine Bravo à poil.
C'est compliqué, ça fait mal à la tête, mais c'est très mélodique et les riffs sont vraiment accrocheurs. Et c'est là que l'on remarque la démarcation de Blotted Science et de Spastic Ink. Là où Spastic développait des thèmes différents et se faisait souvent très aérien, Blotted Science a une approche beaucoup plus terre-à-terre. Ici, les lignes de basses d'Alex Webster ne partent jamais seules créer une mélodie, et restent toujours extrêmement graves. Le jeu batterie est lui relativement massif pour le style, bien que l'on sente tout de suite que Charlie vient d'un milieu plutôt jazz/fusion. Enfin Ron Jarzombek se chargeant de toutes lignes de guitare, laisse clairement transparaître dans son jeu la volonté d'une efficacité accrue, par l'utilisation moins intensive de contretemps et le développement plus fréquent de riffs rappelant du death metal. Certains morceaux comme « Laser Lobotomy » laissent même une plus grosse part aux accords qu'à la débauche de notes à laquelle Ron nous avait habitué par le passé.

Si cet album est franchement très bon (évidemment, on parle de Ron Jarzombek là), il souffre quand même de quelques défauts inhérents à cette volonté d'efficacité. Quelques refrains rapides et relativement brutaux viennent ponctuer cet album et me font vraiment penser à du Cannibal Corpse. Si ils sont indiscutablement efficaces, de tels passages se révèlent plutôt inutiles et en inadéquation avec l'esprit du style, et tranchent de toute façon singulièrement avec le reste des compositions qui est singulièrement raffiné et compliqué. De plus, une pareille durée pour un album aussi complexe peut se révéler trop dure à encaisser pour les quelques personnes non habituées au style qui auraient la chance de poser une oreille sur ce Machinations Of Dementia. S'il avait été plus varié, à la manière de Spastic Ink, la durée de ce premier Blotted Science n'aurait pas été un problème.

En parcourant le livret, on se rend compte qu'il y a plus de choses à y lire que pour la plupart des autres groupes. Un comble pour un groupe instrumental ! En effet, le concept de ce Machinations Of Dementia est très drôle : une plongée dans un monde médical dégénéré, véritable laboratoire à expérimentations diverses sur sujets non consentants, et chaque morceau est sujet à une nouvelle expérience. C'est délicieusement original, et nous ferait presque oublier les quelques défauts de ce Blotted Science. Personnellement, je préfère dans un style similaire quoique plus proche de Cynic le dernier Canvas Solaris, qui rafle à ce Machinations Of Dementia le prix de meilleur album de metal instrumental de l'année. Enfin bref, si vous aimez Ron Jarzombek, vous ne regretterez pas votre achat, mais si Spastic Ink n'avait pas existé, j'aurais volontiers mis 8,5 à cet album.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

13 COMMENTAIRE(S)

von_yaourt citer
von_yaourt
21/07/2009 12:56
note: 8/10
cglaume a écrit : von_yaourt a écrit : Sinon bravo, tu l'as écouté seulement un peu plus d' an et demi après sa sortie. Tu progresses. Par contre fais-moi le plaisir d'écouter le Obscura pour le mettre dans ton bilan de l'année. Mr Green

Il n'y aura pas besoin de mon vote pour en faire l'album de l'année j'ai l'impression !


Oui, mais ça ne t'empêchera pas de le faire ! Sourire
cglaume citer
cglaume
21/07/2009 12:15
note: 7.5/10
von_yaourt a écrit : Sinon bravo, tu l'as écouté seulement un peu plus d' an et demi après sa sortie. Tu progresses. Par contre fais-moi le plaisir d'écouter le Obscura pour le mettre dans ton bilan de l'année. Mr Green

Il n'y aura pas besoin de mon vote pour en faire l'album de l'année j'ai l'impression !
von_yaourt citer
von_yaourt
21/07/2009 11:51
note: 8/10
cglaume a écrit : A noter que – sans non plus être fortement influencé par ce groupe –, il semble évident que Blotted Science est un groupe « moderne », post-Meshuggah, de par ces rythmiques régulièrement syncopées, hachées, aux structures qui se télescopent et se déstructurent.

Dommage que le groupe saupoudre incessamment ses saccades de mélodies, ou fait carrément des saccades mélodiques, ce qui fait de l'ensemble - contrairement à ce que tu essayes de me faire dire - une philosophie de composition à l'exact opposé du modern death.

Sinon bravo, tu l'as écouté seulement un peu plus d' an et demi après sa sortie. Tu progresses. Par contre fais-moi le plaisir d'écouter le Obscura pour le mettre dans ton bilan de l'année. Mr Green
cglaume citer
cglaume
21/07/2009 06:49
note: 7.5/10
Album de techno-death instrumental intéressant, avec des hauts et des bas – ou disons plutôt des longueurs pour rejoindre vovon : près d'une heure, c'est long pour l'exercice de l'instrumental, qui nécessite de parsemer les compos d'un poil de plus d'accroche et d'individualité. Là, « The Machinations Of Dementia », tout en restant assez lisible, est quand même plein de ces galipettes rythmiques, de ces structures alambiquées, de ces plans tortueux qui interdisent une écoute nonchalante. Au détour des morceaux, on entendra effectivement des réminiscences ponctuelles de Cannibal Corpse dans sa période la plus récente – et contrairement à ce que dit Von c'est un avantage qui place le groupe parmi les + brutaux du « genre » et qui le rend plus attractif que tous ces groupes jazz/prog/tech roses bonbon –, mais aussi par moment de Nocturnus et de Coroner. Le début de l'album (les 3-4 premiers morceaux) sont vraiment bons, puis je trouve qu'après le soufflé retombe, pour remonter vers le 9e morceau : entre les 2, le groupe donne un peu trop dans le rebrousse-poil. A noter que – sans non plus être fortement influencé par ce groupe –, il semble évident que Blotted Science est un groupe « moderne », post-Meshuggah, de par ces rythmiques régulièrement syncopées, hachées, aux structures qui se télescopent et se déstructurent. Bref un album sympa, impressionnant, mais pas non plus Ze album du genre.
cglaume citer
cglaume
18/01/2008 09:05
note: 7.5/10
Il semblerait que la traduction en ligne ait ses adeptes ... Je pense que certaines de nos chros doivent très mal se traduire néanmoins Moqueur
citer
The Insomniac
18/01/2008 08:50
This album is a flat out 10/10! Sorry, but bands like Canvas Solaris are amateur hour compared to what Jarzombek, Webster and Zeleny have whipped up here. This is PERFECTION in every way - from the insane playing to the amazing songwriting and the kick ass production and mix. Only Ron himself could ever possibly top this progressive extreme metal masterpiece.
von_yaourt citer
von_yaourt
16/01/2008 17:04
note: 8/10
Bon, je viens de finir la chronique du Canvas Solaris, à paraître quand mes camarades chroniqueurs ne mettront plus trois chroniques par jour. Mr Green

Normalement, si vous appréciez Blotted Science, vous devriez apprécier Canvas Solaris (sauf peut être Keyser, vu qu'il n'aime pas Cynic).
Silenced-Self citer
Silenced-Self
16/01/2008 17:00
note: 7.5/10
Il est vrai que j'ai déserté la partie commentaire puisque l'album figure dans mon bilan.

Comme je suis Paresseux un petit copier coller et voilà.

Cet album navigue entre surprise et déception. D'un côté je suis content qu'il soit enfin sorti de l'autre, le résultat n'est pas transcendant pour un album de Jarzombek. La sensation de collage et de rapiècement m'ennuie un peu, m'enfin je ne boude pas non plus le plaisir d'écouter un album instrumental de qualité malgré ce petit manque d'étoffe.
Ander citer
Ander
16/01/2008 16:49
note: 8/10
Je compte bien me l'acheter un jour, j'adore le son des grattes.

Et puis ça fera du bien un peu de metal instrumental (j'ai aucun album de ce genre...)
Keyser citer
Keyser
16/01/2008 16:43
von_yaourt a écrit : Une réaction ? Cyril, Silenced-Self, ou même Keyser ? Siouplaît ! Moqueurleure:

J'aime beaucoup cet album mais je ne l'ai pas assez écouté malheureusement pour le noter ou pour mettre un commentaire intéressant!
von_yaourt citer
von_yaourt
16/01/2008 16:36
note: 8/10
cglaume a écrit : Je n'ai pas encore fait une écoute complète de l'album ! Je réagirai et noterai en Août 2008, quand je maitriserai bien l'album Mr Green (et puis d'ailleurs toi t'as pas réagi à mes vannes à trois balles dans la chro de Fishbone, saligaud qui ne l'a pas lu va !! Moqueur)

Deux bonnes raisons à cela :
Mes partiels
Le fait que je te répondrai dans ma prochaine chronique.
Sourire
cglaume citer
cglaume
16/01/2008 16:29
note: 7.5/10
Je n'ai pas encore fait une écoute complète de l'album ! Je réagirai et noterai en Août 2008, quand je maitriserai bien l'album Mr Green (et puis d'ailleurs toi t'as pas réagi à mes vannes à trois balles dans la chro de Fishbone, saligaud qui ne l'a pas lu va !! Moqueur)
von_yaourt citer
von_yaourt
16/01/2008 16:27
note: 8/10
Une réaction ? Cyril, Silenced-Self, ou même Keyser ? Siouplaît ! Moqueurleure:

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Blotted Science
Death Technique Instrumental
2007 - Eclectic Electric
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (11)  8.09/10
Webzines : (11)  8.19/10

plus d'infos sur
Blotted Science
Blotted Science
Death Technique Instrumental - 2004 - Etats-Unis
  

écoutez
tracklist
01.   Synaptic Plasticity
02.   Laser Lobotomy
03.   Brain Fingerprinting
04.   Oscillation Cycles
05.   Activation Synthesis Theory
06.   REM
07.   Night Terror
08.   Bleeding In The Brain
09.   Vegetation
10.   Narcolepsy
11.   EEG Tracings
12.   Sleep Deprivation
13.   The Insomniac
14.   Amnesia
15.   Adenosine Breakdown
16.   Adenosine Buildup

Durée : 57:12

line up
parution
18 Septembre 2007

voir aussi
Blotted Science
Blotted Science
The Animation Of Entomology (EP)

2011 - Eclectic Electric
  

Bryan Eckermann
Plague Bringers
Lire la chronique
Angel Witch
Angel of Light
Lire la chronique
The Ruins Of Beverast
The Thule Grimoires
Lire la chronique
The Body / Big Brave
Leaving None but Small Bird...
Lire la chronique
Dream Theater
A View From The Top Of The ...
Lire la chronique
BLACK METAL : Les 100 groupes les plus influents des origines à nos jours !?
Lire le podcast
À Terre
Notre Ciel Noir (EP)
Lire la chronique
Worm
Foreverglade
Lire la chronique
Destinity
In Continuum
Lire la chronique
Momentum
Momentum
Lire la chronique
Kompost
Pallor Mortis
Lire la chronique
Carcass
Torn Arteries
Lire la chronique
Aussichtslos
Einsicht
Lire la chronique
Lamp Of Murmuur
Punishment And Devotion (EP)
Lire la chronique
Demolizer
Upgrade (EP)
Lire la chronique
Mythical Beast
Scales
Lire la chronique
Bishop
Bishop
Lire la chronique
Lamp Of Murmuur
Submission And Slavery
Lire la chronique
Aurvandil
Thrones
Lire la chronique
Nocturnal Nightmare
Abstrakt Sinne
Lire la chronique
Ghastly
Mercurial Passages
Lire la chronique
Hellsword
Cold Is The Grave
Lire la chronique
King Diamond
Conspiracy
Lire la chronique
Vile Apparition
Depravity Ordained
Lire la chronique
Necrofier
Prophecies of Eternal Darkness
Lire la chronique
Black Mass
Feast At The Forbidden Tree
Lire la chronique
Hexerei
Ancient Evil Spirits
Lire la chronique
Illum Adora
Ophidian Kult
Lire la chronique
Begräbnis
Izanaena
Lire la chronique
Igric
Svet svetlom stvorený
Lire la chronique