chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
191 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

MyGrain - Signs Of Existence

Chronique

MyGrain Signs Of Existence
Même si la moitié de la communauté metal a craché dessus tandis que l'autre moitié l'ignorait, je n'ai pas honte de le dire : j'ai beaucoup aimé le premier album de MyGrain et il m'arrive encore de l'écouter de temps en temps. C'est d'ailleurs un des rares albums de death mélodique qui ne prend pas trop la poussière dans ma discothèque et un des rares promos dont j'ai acheté l'original. Tout ça pour vous dire que l'arrivé de ce second album suscitait en moi pas mal d'interrogations quant à son contenu. Les deux titres en écoutes ne m'ayant pas forcément emballé au premier abord, c'est avec une certaine appréhension que je me suis plongé dans ce "Signs Of Existence"...

Et effectivement, l'entrée en matière n'a pas été facile. Même si globalement, le style MyGrain n'a pas fondamentalement changé, on ne peut que constater l'augmentation significative de l'utilisation du chant clair, comme quoi il faut vraiment se méfier des mecs qui osent porter des sweets "Stabbing The Drama". Si ce genre de choses provoque en vous des poussées d'urticaires (le chant, pas les sweets), l'écoute d'un tel disque pourrait vous tuer net tellement les finlandais ont mis la dose ici (et c'est un mec qui n'a rien contre le chant clair qui vous dis ça). Ce qui m'amène au réel point négatif de cet album comparé à son prédécesseur : "Signs Of Existence" a perdu le côté sauvage (voir parfois primaire) qui se dégageait de "Orbit Dance". Rares sont les groupes qui vont vers plus de brutalité, MyGrain n'en fait malheureusement pas partie.

Voilà pour les lamentations du vieux grincheux. Mais heureusement, ces petits finlandais ont plus d'un tour dans leur sac. Alors bien sûr, l'inspiration ne vient pas de nulle part et je dirais que leur musique est à la croisée d'un Soilwork pour la base, d'un Darkane pour la bestialité et d'un Mnemic dans ses inspirations futuristes. Mélange intéressant, mais surtout prenant par lequel le groupe parvient à installer une véritable ambiance, futuriste, froide et aseptisée, encore plus prononcée que sur "Orbit Dance". L'électronique occupe désormais une place de choix et ajoute beaucoup de relief à cette atmosphère. De plus, du début jusqu'à la fin, le groupe arrive à maintenir les mêmes visions ce qui est assez impressionnant dans ce registre musical. Pour en revenir aux compositions, ça reste évidemment très classique : elles alternent passages brutaux avec hurlements et passages plus calmes avec chant clair, sans jamais perdre leur côté mélodique. Classique certes mais foutrement efficace : les mélodies sont vraiment bien trouvées et l'ensemble possède une une patate incroyable, notamment par une gestion astucieuse de la dynamique des titres. Et pour finir, un petit mot sur la production qui fait réellement honneur à la qualité de composition de l'ensemble, claire, froide et incisive.

Un peu déçu au premier abord, j'ai été au final agréablement surpris par ce second album de MyGrain. "Signs Of Existence" est moins violent certes, mais son côté plus froid et électronique dégage quelque chose qui possède ce bon goût de revenez-y. Rien de bien nouveau dans le petit monde du death mélodique, mais les finlandais nous ont servi un album honnête et rafraîchissant qui devrait bien s'user avant de me lasser. On en reparle dans quelques mois.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

5 COMMENTAIRE(S)

citer
(ancien membre)
10/04/2008 09:51
note: 7/10
Je découvre le groupe avec cet album et je trouve le resultat bien sympa, sans être renversant non plus. J'aime bien le p'tit côté futuriste.
Dead citer
Dead
10/04/2008 09:28
note: 8/10
Pour ceux qui voudraient en savoir plus, une interview du groupe est en ligne Sourire
Gothenburg citer
Gothenburg
10/02/2008 01:40
Le gros problème de ce groupe restera ce chanteur plutôt moyen... C'est dommage les compos sont intéressante mais ce chanteur a un manque de feeling évident.
Dead citer
Dead
03/02/2008 14:03
note: 8/10
Tout a fait d'accord avec toi Teryx. La violence du premier album manque cruellement à celui-ci comme je le dis dans ma chronique. Par contre, j'ai bien aimé l'ambiance qu'apportent les sons électroniques. Ca change Sourire
TeRyX citer
TeRyX
03/02/2008 13:26
note: 6/10
Pour ma part, j'ai également adoré le 1e album de myGrain. "Orbit Dance" possèdait un aspect jumpy hyper energique qui lui conférait une véritable force et une dynamique énorme. Ce nouveau disque est, d'après moi, trop mature et il lui manque cette energie qui faisait sortir "Orbit Dance" de la masse. De plus les sons éléctros ne sont pas toujours très bien choisis et les compositions, même si très bien construites, ne décollent jamais suffisament. C'est un bon disque, c'est sûre, mais ses qualités sont éclipsées par un "Orbit Dance" qui lui est supérieur !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
MyGrain
Néo death mélodique
2008 - Spinefarm Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (4)  6.63/10
Webzines : (14)  6.82/10

plus d'infos sur
MyGrain
MyGrain
Cyber death mélodique - 2004 - Finlande
  

tracklist
01.   Translucent Dreams
02.   This Perfect Chaos
03.   Asphyxiated And Inflammable
04.   Shed The Second Skin
05.   Walk Puppet Walk
06.   Killing Time
07.   The Psychonaut
08.   Alienation
09.   Human Wasteland
10.   Final Frontier

Durée : 49 min.

line up
parution
18 Février 2008

voir aussi
MyGrain
MyGrain
MyGrain

2011 - Spinefarm Records
  
MyGrain
MyGrain
Orbit Dance

2006 - Spinefarm Records
  
MyGrain
MyGrain
Planetary Breathing

2013 - Spinefarm Records
  

Essayez aussi
Swordmaster
Swordmaster
Postmortem Tales

1997 - Osmose Productions
  
The Red Death
The Red Death
External Frames Of Reference

2005 - Metal Blade Records
  
Endless Chaos
Endless Chaos
Paths To Contentment

2017 - Autoproduction
  
Amoral
Amoral
Decrowning

2005 - Spikefarm Records
  
Soulscar
Soulscar
Endgame

2006 - Galy Records
  

Deveikuth
Cadavre
Lire la chronique
Saint Vitus
Saint Vitus
Lire la chronique
Borgne
Y
Lire la chronique
Cenotafio
Larvae Tedeum Teratos
Lire la chronique
Maere
I (EP)
Lire la chronique
Orphalis
The Approaching Darkness
Lire la chronique
Slaughter Messiah
Cursed to the Pyre
Lire la chronique
Code Orange
Underneath
Lire la chronique
Pearl Jam
Vitalogy
Lire la chronique
Solothus
Realm of Ash and Blood
Lire la chronique
Myrkur
Folkesange
Lire la chronique
Trauma
Ominous Black
Lire la chronique
Ruin Lust
Choir Of Babel
Lire la chronique
Ripper
Sensory Stagnation (EP)
Lire la chronique
Nibiru
Salbrox
Lire la chronique
Sink
The Holy Testament (Compil.)
Lire la chronique
Church Of Disgust
Consumed By Slow Putrefacti...
Lire la chronique
Lvcifyre
Sacrament (EP)
Lire la chronique
ALL #2 - L'incantation par le sang
Lire le podcast
Sarcofago
Crust (Rééd.)
Lire la chronique
Court Of Chaos Festival
Lire l'interview
Amnutseba
Emanatism
Lire la chronique
Higher Power
27 Miles Underwater
Lire la chronique
Reaper
Unholy Nordic Noise
Lire la chronique
Moraš
Gaze Of The Void (Démo)
Lire la chronique
PPCM #32 - Un petit tour auprès d'un groupe pionnier...
Lire le podcast
Stabat Mater
Give Them Pain (Compil.)
Lire la chronique
Hexekration Rites
Desekration Manifesto (EP)
Lire la chronique
Fange
Pudeur
Lire la chronique
Grift
Budet
Lire la chronique