chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Dismember - Dismember

Chronique

Dismember Dismember
Le départ du pilier (compositeur, producteur, parolier) et fondateur Fred Estby (batterie) a fait pleurer bon nombre de fans et ne semblait pas être sans conséquences pour l'avenir de Dismember, le médiocre " (Death Metal) de Dismember">Hate Campaign ayant subi les frais de l'abandon d'autres membres originels (Robert Sennebäck et Richard Cabeza). Pour remplacer le petit Fred, Dismember fait appel à la brute épaisse Thomas Daun (ex-Insision) pour taper les fûts ainsi qu'au savoir-faire de Nico Elgstrand (Entombed) pour la production cradingue. Dismember est désormais fin prêt pour enregistrer son huitième album (!) et une nouvelle fois confirmer son statut de maître de death metal suédois.

Véritable casse-tête à chroniquer, cet album éponyme se veut dans la pure tradition de nos papys adorés (20 ans déjà…) et aucune innovation majeure n'est encore à notée pour le plus grand plaisir des « die-hard fans » et le plus grand malheur des petites natures n'aimant toujours pas la formule « son tronçonneuse – riffs gras quadruple couche – soli heavy - rythmique groovy – chant old school » (chiffonniers !). Dismember suit cependant l'évolution de son prédécesseur The God That Never Was, enfin plutôt le retour aux sources traduit principalement par un meilleur dosage heavy de David Blomqvist. Le groupe continue à piocher dans ses archives et va retrouver la hargne incommensurable de ses deux premiers opus cultes !

La première écoute de Dismember devrait en souffler un bon nombre : un son ultra massif (parfait pour réceptionner les bombardements de riffs), un tempo accéléré et surtout un Matti ahurissant de puissance ! Oubliez les essoufflements antérieurs, aidé du mixage (échos, hurlements triplés…), le bonhomme possédé s'arrache littéralement les cordes vocales (argh l'intro de « Legion » ou les graves de « Combat Fatigue » !) et propose assurément sa meilleure prestation à ce jour ! Finie d'ailleurs la thématique trop ancrée « anti-religion », place aux délices du meurtre et de la guerre : « Raping ! Burning ! Killing ! Pillage ! Murder ! Merciless Slaughter ! » (« Tide Of Blood »).

Dismember laisse de côté ses titres mid-tempos pachydermiques légèrement fades (hormis la très moyenne « No Honor In Death ») braquant certainement bon nombre d'auditeurs et va plutôt les mixer à des passages divinement bourrins ou heavy. La nouvelle recrue Thomas Daun n'y est pas étrangère, offrant un jeu excellentissime (frappe lourde et groove d'enfer identique à Fred). Malheureusement pour les fans et connaisseurs d'Insision (quel jeu le bougre !), pas de méga blasts à la Grave… Une autre fois peut-être ? Couplé au travail rythmique des guitares, c'est votre nuque qui va en prendre un coup ! Ecoutez donc le trio de début « Europa Burns » - « Under A Bloodred Sky » (hit absolu) – « The Hills Have Eyes » ou l'headbanguante « Dark Depth ». Une rythmique et des riffs très proches d'un death'n'roll d'ailleurs, la remise au goût du jour d'Entombed et Death Breath a dû certainement titiller leurs potes de Dismember.

Les passages Maidenniens viennent bien sûr embellir ce bon vieux gros death qui tache (et non pas le contraire), sortes de cerise pour l'orgasme absolu (si on apprécie évidemment les papas de « The Number Of The Beast »). Vous retrouverez la patte de David sur des titres comme la terrible introduction « Death Conquers All », « Under A Bloodred Sky » (un break et un final dantesques !), « Tide Of Blood » (une intro bien trompeuse pour la suite) ou encore « To End It All » (rapide et d'une efficacité monstre). Pour le reste, riffs mastodontes et leads de la vieille école (« Death Conquers All » ou « Legion ») pour fins gourmets. 42 minutes annihilatrices d'efficacité!

Le splendide et sombre titre de conclusion « Black Sun » enfoncera le clou, Dismember ajoute un album à placer indiscutablement sur le podium de sa longue discographie ! Les Suédois ont compris qu'une musique simple et directe ne pouvait mieux les définir (encore plus en live !). Un retour aux sources qui allié à leurs expériences actuelles offre une véritable bombe de (« vrai ») death metal suédois. On regrettera cela dit un artwork bien affreux (fâché avec Dan Seagrave ?) tachant quelque peu la beauté crasseuse de ce Dismember. Arrêtons le blabla : foncez dessus !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

11 COMMENTAIRE(S)

Niktareum citer
Niktareum
18/01/2010 13:49
Ayè enfin acheté! Merci les soldes. Reste plus qu'à l'écouter maintenant...
Chri$ citer
Chri$
20/03/2008 21:04
note: 8.5/10
Mitch a écrit : Chris a écrit : vraiment excellent! franchement j'ai pas trop accroché à "The God..." du peu que j'en ai entendu, mais là c'est vraiment accrocheur et ça sonne plus Dismemberien que jamais!! "Under A Bloodred Sky" est effectivement le HIT de l'album, avec une vraie puissance de feu et cette fin à la Maiden complètement assumée...sehr sehr gut album Sourire

On est vraiment fait pour vivre ensemble! Gay Mr Green
Tu peux y aller les yeux fermés Nikta! Clin d'oeil

Headbang


on partage une tente ensemble au Hellfest mon Michou? Mr Green
Mitch citer
Mitch
20/03/2008 20:42
note: 9/10
Chris a écrit : vraiment excellent! franchement j'ai pas trop accroché à "The God..." du peu que j'en ai entendu, mais là c'est vraiment accrocheur et ça sonne plus Dismemberien que jamais!! "Under A Bloodred Sky" est effectivement le HIT de l'album, avec une vraie puissance de feu et cette fin à la Maiden complètement assumée...sehr sehr gut album Sourire

On est vraiment fait pour vivre ensemble! Gay Mr Green
Tu peux y aller les yeux fermés Nikta! Clin d'oeil

Headbang
Niktareum citer
Niktareum
20/03/2008 20:33
Tiens mais c'est vrai je l'avais oublié celui là, faut que je me le chope!!
Chri$ citer
Chri$
20/03/2008 20:20
note: 8.5/10
vraiment excellent! franchement j'ai pas trop accroché à "The God..." du peu que j'en ai entendu, mais là c'est vraiment accrocheur et ça sonne plus Dismemberien que jamais!! "Under A Bloodred Sky" est effectivement le HIT de l'album, avec une vraie puissance de feu et cette fin à la Maiden complètement assumée...sehr sehr gut album Sourire
citer
(ancien membre)
09/02/2008 09:55
j'ai super hate à l'écouter celui là ! "The God That Never Was" m'a plutôt laissé sur ma faim, j'espère ne pas être déçu...
Mitch citer
Mitch
08/02/2008 20:22
note: 9/10
pj666 a écrit : "le médiocre Hate Campaign" : ah mais c'est pas vrai ça !


Je le sentais venir! Mr Green

Mais foncez-donc les loulous! Mon jugement n'a pas changé après repos et moultes écoutes : une bombe! Headbang
pj666 citer
pj666
08/02/2008 19:27
"le médiocre Hate Campaign" : ah mais c'est pas vrai ça !

Sinon le dernier je vais aller vite me l'acheter !

Kleim Antyne citer
Kleim Antyne
08/02/2008 15:46
A moi !!
Mitch citer
Mitch
06/02/2008 23:28
note: 9/10
cglaume a écrit : Je connais un Cyril qui va passer ça dans sa liste d'achats de Mars !!

Tu ne devrais pas être déçu! Clin d'oeil

Il y a plus qu'à attendre le nouveau Grave (mai) et Unleashed (bientôt) et on saura si 2008 est un aussi bon cru que 2006! Devil

"Massive Slaughter!" Headbang
cglaume citer
cglaume
06/02/2008 22:38
Je connais un Cyril qui va passer ça dans sa liste d'achats de Mars !!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Dismember
Death Metal
2008 - Regain Records
notes
Chroniqueur : 9/10
Lecteurs : (7)  8.29/10
Webzines : (28)  8.24/10

plus d'infos sur
Dismember
Dismember
Death Metal - 1988 - Suède
  

écoutez
tracklist
01.   Death Conquers All
02.   Europa Burns
03.   Under A Bloodred Sky
04.   The Hills Have Eyes
05.   Legion
06.   Tide of Blood
07.   Combat Fatigue
08.   No Honour In Death
09.   To End It All
10.   Dark Depth
11.   Black Sun

line up
parution
18 Février 2008

voir aussi
Dismember
Dismember
Death Metal

1997 - Nuclear Blast Records
  
Dismember
Dismember
Massive Killing Capacity

1995 - Nuclear Blast Records
  
Dismember
Dismember
The God That Never Was

2006 - Regain Records
  
Dismember
Dismember
Where Ironcrosses Grow

2004 - Karmageddon Media
  
Dismember
Dismember
Indecent & Obscene

1993 - Nuclear Blast Records
  

Essayez aussi
Calm Hatchery
Calm Hatchery
Sacrilege Of Humanity

2010 - Selfmadegod Records
  
Massacra
Massacra
Signs Of The Decline

1992 - Shark Records
  
Dominant
Dominant
The Summoning (EP)

2018 - Lacerated Enemy Records
  
Mordicus
Mordicus
Dances From Left

1993 - Thrash Records
  
Vorage
Vorage
Vorage (Démo)

2015 - Hellthrasher Productions
  

Deveikuth
Cadavre
Lire la chronique
Saint Vitus
Saint Vitus
Lire la chronique
Borgne
Y
Lire la chronique
Cenotafio
Larvae Tedeum Teratos
Lire la chronique
Maere
I (EP)
Lire la chronique
Orphalis
The Approaching Darkness
Lire la chronique
Slaughter Messiah
Cursed to the Pyre
Lire la chronique
Code Orange
Underneath
Lire la chronique
Pearl Jam
Vitalogy
Lire la chronique
Solothus
Realm of Ash and Blood
Lire la chronique
Myrkur
Folkesange
Lire la chronique
Trauma
Ominous Black
Lire la chronique
Ruin Lust
Choir Of Babel
Lire la chronique
Ripper
Sensory Stagnation (EP)
Lire la chronique
Nibiru
Salbrox
Lire la chronique
Sink
The Holy Testament (Compil.)
Lire la chronique
Church Of Disgust
Consumed By Slow Putrefacti...
Lire la chronique
Lvcifyre
Sacrament (EP)
Lire la chronique
ALL #2 - L'incantation par le sang
Lire le podcast
Sarcofago
Crust (Rééd.)
Lire la chronique
Court Of Chaos Festival
Lire l'interview
Amnutseba
Emanatism
Lire la chronique
Higher Power
27 Miles Underwater
Lire la chronique
Reaper
Unholy Nordic Noise
Lire la chronique
Moraš
Gaze Of The Void (Démo)
Lire la chronique
PPCM #32 - Un petit tour auprès d'un groupe pionnier...
Lire le podcast
Stabat Mater
Give Them Pain (Compil.)
Lire la chronique
Hexekration Rites
Desekration Manifesto (EP)
Lire la chronique
Fange
Pudeur
Lire la chronique
Grift
Budet
Lire la chronique