chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
118 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Martriden - The Unsettling Dark

Chronique

Martriden The Unsettling Dark
« Metal extrême scandinave à la sauce ricaine » rime malheureusement bien trop souvent avec le suffixe « core » (la liste tient sur 10 pages) où 90% des groupes sont à proscrire... Le reste ne suivant pas la mouvance est du véritable pain béni pour ma part ! Un an après la découverte du médiocre mais prometteur The Funeral Pyre, une autre jeune bande amerloque vient tâter les forêts enneigées de Suède et de Norvège. Formé en 2005 dans le Montana, Martriden (dérivé de « mara », spectre féminin causant les cauchemars dans la mythologie nordique) n'a pas attendu bien longtemps avant de pouvoir toucher à pleine main le succès. La bande de lycéens sous les manettes de Kyle Howard (sénior de Martriden) sortira un EP éponyme (2007) au buzz relativement impressionnant. Tellement impressionnant que le groupe ouvrira pour le légendaire Emperor lors de leur tournée US ! Il reste au groupe à sortir son premier album pour confirmer cet engouement, chose faite avec The Unsettling Dark.

Difficile de ne pas tomber sous le charme de la biographie et des influences citées (Opeth, Behemoth, Emperor, Bloodbath, Enslaved…), les premières secondes de « The Enigma Of Fate » iront dans ce sens malgré quelques crispations. A vrai dire je ne commence jamais avec les points négatifs mais dans cas précis ils apparaissent dès la première écoute et viennent gâcher un trop gros potentiel. D'une part la production « too much » (son synthétique et uniforme) de Dave Otero (Cephalic Carnage) bien que bonne sur certains points (puissance « décoiffe moumoutte » : le break de « Prelude » est assez phénoménal dans le genre) ne colle absolument pas au style et crée un décalage assez désagréable (la batterie « triggée » fera de plus peut-être arracher les cheveux de quelques un…). Associé à quelques riffs « power chord » saccadés façon Gojira, la bestiole passera difficilement pour l'adepte de black/death scandinave en manque… Pour le reste, cela faisait bien longtemps que je n'avais pas été autant touché par un promo « découverte ». Otez donc le son et ces quelques riffs affreux, laissez plutôt vos oreilles se délecter du talent de composition de ces troublions.

Car effectivement, paradoxalement à des passages basiques, Martriden proposent des compositions fouillées au possible (breaks et riffs/nappes accrocheurs à la pelle) et gorgées d'émotion. L'instrumental et épique « Ascension Part 2 » en est le parfait exemple, à des années lumières des défauts précités et à vous dresser tous les poils du corps en vous faisant dire « vous rigolez le groupe est bien américain ? » ou encore « ce n'est pas le même groupe là ? ». Contrairement aux références plutôt « progressives », Martriden propose une musique « directe » sans révolution mais avec ce don pour trouver le riff annihilateur. Une mélodie entêtante ? « The Calling ». Un lead tueur ? « Processional For The Hellfire Chariot » (riff de conclusion). Un solo « guitar hero » ? « Ascension Part 1 » (merci James Murphy). Un break black/doom à vous faire verser une larme ? « A Season In Hell ». Des ingrédients suffisamment poignants et travaillés pour oser la comparaison avec les ténors européens. Quant au chant black de Michael, malgré un contraste assez élevé avec la puissance du son, il demeure très satisfaisant et rappellera à certain celui de James Malone (Arsis) sur quelques passages (« Ascension Part 1 » est carrément flagrante).

The Unsettling Dark est l'archétype même de l'album frustrant à vous laisser le cul entre deux chaises. Ce dernier possède tous les atouts de l'album de l'année mais vient entourer ses passages anthologiques par le combo nauséabond de la nouvelle scène « riff basique/grosse production sans âme ». Point qui efface complètement l'atmosphère glaciale crée ainsi que le boulot de composition (quel talent encore une fois !) et descend le premier opus de Martriden vers le bas. Nul doute que Martriden devrait pleinement exprimer son potentiel prochainement et peut-être devenir une future relève. Un groupe à suivre de très près.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

4 COMMENTAIRE(S)

donvar citer
donvar
02/12/2009 10:29
note: 8.5/10
Bon, je l'ai réécouté un paquet de fois...certains défaults et certains riffs sont peut-être parfois comme un cheveux dans la soupe, certes. Mais l'album reste vraiment très bon. Le break de "prelude" est une reprise de Rachmaninov "prelude en C mineur"...tout comme Anorexia Nervosa l'a repris dans "Hail Tyranny"! Voilà!
donvar citer
donvar
23/11/2009 19:28
note: 8.5/10
Putain je vous trouve sévères!
Certes c'est pas du pur black death, mais les ambiances/émotions sont là, la prod' est nickel (trop peut-être pour les vrais fan de black death caverneux?),les mecs maitrisent les instrus...Un peu moins bon peut-être que Abigail Williams dans le même genre, mais j'aime! Ma note sera au-dessus de ce 7,5 un peu tiède.
NightSoul citer
NightSoul
20/07/2009 18:46
note: 6/10
Je l'avais écouté mais un peu comme l'album de Darkness Ablaze, ça m'a pas vraiment laissé de souvenir impérissable...
Bof quoi...
Mitch citer
Mitch
09/06/2009 21:16
note: 7.5/10
Tiens le troll du black/death mélo (Nightsoull) n'a laissé aucun commentaire sur cette chronique ! Mr Green
Je me le suis réécouté today, vraiment une bonne suprise : vivement la suite ! Devil

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Martriden
Black/Death mélodique
2008 - Candlelight Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (3)  7.33/10
Webzines : (25)  7.06/10

plus d'infos sur
Martriden
Martriden
Black/Death mélodique progressif - 2000 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Intro
02.   The Enigma of Fate
03.   The Calling
04.   Ascension Part 1
05.   Ascension Part 2
06.   Processional for the Hellfire Chariot
07.   The Unsettling Dark
08.   Prelude
09.   A Season in Hell
10.   Immaculate Perception

line up
parution
3 Mars 2008

voir aussi
Martriden
Martriden
Encounter The Monolith

2010 - Autoproduction
  

Essayez aussi
Thulcandra
Thulcandra
Under A Frozen Sun

2011 - Napalm Records
  
Requiem Laus
Requiem Laus
The Eternal Plague

2008 - 666 Production
  
Zonaria
Zonaria
The Cancer Empire

2008 - Century Media Records
  
Withered Beauty
Withered Beauty
Withered Beauty

1998 - Nuclear Blast Records
  
Stortregn
Stortregn
Emptiness Fills The Void

2018 - Non Serviam Records
  

Liturgy
H.A.Q.Q.
Lire la chronique
Sulfuric Cautery
Chainsaws Clogged With The ...
Lire la chronique
Ofdrykkja
Gryningsvisor
Lire la chronique
Caustic Vomit
Festering Odes to Deformity...
Lire la chronique
Kosmokrator
Through Ruin... Behold
Lire la chronique
Bölzer
Lese Majesty (EP)
Lire la chronique
Tan Kozh
Lignages oubliés
Lire la chronique
Ars Moriendi
La solitude du pieux scélér...
Lire la chronique
Mutilated
In Memoriam (Compil.)
Lire la chronique
Silure
Route De Troche (Démo)
Lire la chronique
Dreamlord
Disciples of War
Lire la chronique
Grief
Torso
Lire la chronique
Havohej
Table of Uncreation
Lire la chronique
Avslut
Tyranni
Lire la chronique
Traveler
Traveler
Lire la chronique
A.A. Williams + Brutus + Cult of Luna
Lire le live report
Verse
Aggression
Lire la chronique
Suppression
Repugnant Remains (EP)
Lire la chronique
Mur
Brutalism
Lire la chronique
Nightbearer
Tales Of Sorcery And Death
Lire la chronique
Diocletian
Amongst The Flames Of A Bvr...
Lire la chronique
Profanatica
Rotting Incarnation of God
Lire la chronique
Sentient Horror
Morbid Realms
Lire la chronique
Botanist à l'occasion de la sortie de Ecosystem
Lire l'interview
NONE #2 - RAVENSIRE - A Stone Engraved in Red
Lire le podcast
In The Woods...
Cease The Day
Lire la chronique
Pa Vesh En
Pyrefication
Lire la chronique
Stormwarrior
Norsemen
Lire la chronique
Desekryptor
Chasm Of Rot (Compil.)
Lire la chronique
Gone In April
Shards of Light
Lire la chronique