chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
155 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Ilkhah - Uranus

Chronique

Ilkhah Uranus
Vous avez tous déjà entendu ce genre de rumeurs au moins une fois dans votre vie. Elvis serait toujours vivant; il coulerait des jours paisibles à se goinfrer de sandwichs à la banane au bord du jacuzzi de sa baraque planquée dans les quartiers chics de Memphis. Marilyn Monroe vivrait ses dernières années dans la quiétude d'un institut psychiatrique pour milliardaires déséquilibrés. François Feldman aurait été vu il y a quelques semaines interpréter ses plus grands tubes en prime time sur une chaîne confidentielle du câble. Bullshit que tout ça, moi j'ai un vrai scoop, en exclusivité pour Thrashocore: Mr Bungle est toujours vivant. Le groupe a déjà composé 2 albums, planqué de l'autre côté de la frontière franco-suisse. Et aujourd'hui on va vous parler du petit deuxième, « Uranus ».

Ah oui, j'ai oublié de vous dire que ces chenapans ont pris un pseudo. Ilkhah. Mais ça ne trompe personne hein !

Bon, personne n'y croit, c'est ça hein ? Pourtant ne me dites pas que ça n'est pas la voix de Patton là (2:05 sur « Gimme More »), là (1:34 sur « Count On Me ») ou encore là (0:54 sur « Fairy Tales »). OK, j'ai un peu menti en ne parlant que de Mr Bungle. Il y a aussi beaucoup de Faith No More ici. D'ailleurs Mike n'a-t-il pas laissé volontairement des indices allant dans ce sens (C'est pas un clin d'œil à « Be Aggresive » le « Swallow, swallow, swallow » à 1:43 sur « Gimme More » peut-être ...)? Mais c'est Faith No More sous son aspect le plus barré qui s'ébat ici. Un Faith No More qui – à l'instar de Sieur Bungle – n'aurait pas peur d'inclure à ses morceaux un lead de peigne musical (à 3:09 sur « Fairy Tales »), une partie de trompette buccale (à 3:11 sur « Diarrhea »), un pur passage de jazz bluesy plein de feeling suivi d'un long solo de gazouillis d'oiseau (sur « Birds »). Bref, un truc de taré.

Mais je me concentre uniquement sur ce qu'on connaît des anciennes formations Pattoniennes alors que par ailleurs, de nouveaux visages musicaux sont ici arborés: ce sont en effet de grosses poignées d'un (hard-? / math-?)core chaotique en diable qui sont fusionnées avec les parties mélodiquement ch'tarbes citées plus haut. Vous voyez les plans bruitistes aux rythmes cassés de la nouvelle génération qui a grandi à l'ombre de Meshuggah? Bah là c'est un Patton convulsionné qui est au chant, oui, un peu comme sur l'EP de Dillinger Escape Plan. D'ailleurs, Meshuggah n'est pas une référence jetée à la va vite ici. J'en veux pour preuve le ghost track final qui n'est rien d'autre que l'ensemble de l'album passé à l'envers, tout comme les maîtres suédois l'avaient fait sur « Elastic » à la fin de « Chaosphere ». Elémentaire mon cher Watson, tout se tient! Dernière composante essentielle de cet « Uranus » - qui vient effectivement d'une autre planète: le death. Régulièrement, sur une bonne moitié des morceaux au moins, on a le droit à de gros growls baveux et à des passages purement death. Tout « Sweet Home » est d'ailleurs consacré au metal de la mort.

Jusqu'ici j'ai passé sous silence l'aspect individuel des compétences musicales du groupe. Si vous avez du finir par comprendre qu'au chant officie une magnifique voix polymorphe aux intonations Pattonienne (même si d'autres registres sont abordés, parmi lesquels des plans impressionnants comme le final du passage en chant clair qui s'étend de 4:18 à 5 :29 sur « Fairy Tales », ou le passage à 1:13 sur « Birds » ), sachez que les autres musiciens ne sont pas en reste. La basse accompagne et dynamise les morceaux tout du long, avec une rare justesse et un chouette sens du groove. La batterie est alerte, légère, fine et parfaite de bout en bout. La guitare peut se faire légère, bluesy comme lourdement plombée sur les passages les plus chaotiques. Pas un des zicos n'est à la ramasse. En plus la prod' est claire et sans reproche. Au final, tout cela nous donne un album hyper fouillé et hyper riche, qui part dans tous les sens, mais qui sait proposer de vrais morceaux, les plus accrocheurs étant - pour ma part - « Fairy Tales » et « Random ».

En un mot comme en cent, fans de Faith No More - et surtout de Mr Bungle -, ne portez plus le deuil, un nouveau jour se lève. Peut-être « Uranus » n'est-il pas à classer parmi les albums majeurs d'un Patton, mais il est un très bon album tout de même, et il mettra du baume à votre pauvre petit cœur meurtri car délaissé par le grand Mike (vous pouvez vous mettre le baume ailleurs si les meurtrissures se sont étendues plus que de raison).

Pardon ? Le groupe aurait suspendu ses activités ? Bah et mon scoop sur le retour de Mr Bungle alors ? Comment, Ilkhah est un vrai groupe Suisse qui officie sans Patton ? Ouais, c'est ça ouais …

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

5 COMMENTAIRE(S)

citer
slip
06/03/2008 00:50
mmmmmmmm avec d'la crème...
cglaume citer
cglaume
04/03/2008 17:48
DR.Jkl a écrit : Après une écoute, assez distraite il est vrai, je trouve ça bien mais pas top.

Ca ne s'écoute pas de façon distraite ce type d'album !! Spank Sourire

Il est vrai que c'est quand même moins accrocheur que du Mr Bungle:

1) il manque la touche ultime de génie d'un Patton (<i>mais c'est vraiment tout ce qu'il manque hein. C'est intangible ce genre de truc, mais il manque le tout petit rien qui m'aurait permis d'adhérer à 100% et de mettre une note encore supérieure</i>Clin d'oeil
2) l'aspect hardcore chaotique récurrent participe à ce manque d'accroche

Ré-écoute un peu "Fairy Tales" et "Random" pour voir ! Clin d'oeil
DR.Jkl citer
DR.Jkl
04/03/2008 17:28
Après une écoute, assez distraite il est vrai, je trouve ça bien mais pas top.
$am citer
$am
04/03/2008 15:21
mais ça m'a l'air pas mal, à écouter chez moi.
cglaume citer
cglaume
04/03/2008 14:02
A noter que le groupe - deg' de ne pouvoir diffuser son album via un label qui en ait - offre son album en téléchargement complet (et légal donc), et fourni même la pochette et la back cover !! Quand on voit le talent qu'ont ses gars, on se dit qu'il y a des baffes qui se perdent pour les labels managers !!!
Ah, et vous pouvez quand même acheter l'album (un chouette digipack) via ce même site du groupe

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Ilkhah
Musique inclassable et barrée
2006 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Ilkhah
Ilkhah
Musique inclassable et barrée - Suisse
  

tracklist
01.   Gimme More
02.   Shrimps
03.   Fairy Tales
04.   Random
05.   Doing Time
06.   Toy Story
07.   Count On Me
08.   Diarrhea
09.   Flower
10.   Sweet Home
11.   Birds
12.   Ghost Track

Durée : 59:59

Essayez aussi
Diablo Swing Orchestra
Diablo Swing Orchestra
The Butcher's Ballroom

2007 - Candlelight Records
  
Mr. Bungle
Mr. Bungle
Disco Volante

1995 - Warner Bros.
  
Polkadot Cadaver
Polkadot Cadaver
Purgatory Dance Party

2007 - Rotten Records
  
Vladimir Bozar 'n' Ze Sheraf Orkestär
Vladimir Bozar 'n' Ze Sheraf Orkestär
Universal Sprache

2008 - Imago Production
  
Stolen Babies
Stolen Babies
Naught

2012 - No Comment Records
  

Momentum
Momentum
Lire la chronique
Kompost
Pallor Mortis
Lire la chronique
Carcass
Torn Arteries
Lire la chronique
Aussichtslos
Einsicht
Lire la chronique
Lamp Of Murmuur
Punishment And Devotion (EP)
Lire la chronique
Demolizer
Upgrade (EP)
Lire la chronique
Mythical Beast
Scales
Lire la chronique
Bishop
Bishop
Lire la chronique
Lamp Of Murmuur
Submission And Slavery
Lire la chronique
Aurvandil
Thrones
Lire la chronique
Nocturnal Nightmare
Abstrakt Sinne
Lire la chronique
Ghastly
Mercurial Passages
Lire la chronique
Hellsword
Cold Is The Grave
Lire la chronique
King Diamond
Conspiracy
Lire la chronique
Vile Apparition
Depravity Ordained
Lire la chronique
Necrofier
Prophecies of Eternal Darkness
Lire la chronique
Black Mass
Feast At The Forbidden Tree
Lire la chronique
Hexerei
Ancient Evil Spirits
Lire la chronique
Illum Adora
Ophidian Kult
Lire la chronique
Begräbnis
Izanaena
Lire la chronique
Igric
Svet svetlom stvorený
Lire la chronique
Lymphatic Phlegm
Roughly Excised (Putrefindi...
Lire la chronique
Sépulcre pour la démo "Ascent Through Morbid Transcendence"
Lire l'interview
Dead Soul Alliance
Behind The Scenes
Lire la chronique
Venefixion
A Sigh From Below
Lire la chronique
Marduk
Dark Endless
Lire la chronique
L'Acéphale
L'Acéphale
Lire la chronique
Clandestine Blaze
Secrets of Laceration
Lire la chronique
Hooded Menace
The Tritonus Bell
Lire la chronique
Criminal
Sacrificio
Lire la chronique