chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Ascension Of The Watchers - Numinosum

Chronique

Ascension Of The Watchers Numinosum
Avec des projets aussi différents que ASESINO et ASCENSION OF THE WATCHERS, pas étonnant que Dino Cazares et Burton C. Bell se soient mis sur la gueule après la tournée "Digimortal". Riffs poids lourd d'un côté, vocaux aériens de l'autre ; ce qui a longtemps fait le charme des albums de FEAR FACTORY met aujourd'hui en lumière deux directions artistiques fort opposées. Si le guitariste de DIVINE HERESY semble parti en chasse de ses années de gloire, les aspirations du chanteur à la voix d'ange découlent d'une logique bien moins mercantile. Porte ouverte sur le monde des rêves made in Burton, "Numinosum" se révèle être un redoutable agent anti-stress. Là où j'attendais une approche plus électro/indus (signature sur le label d'Al Jourgensen, John Bechdel à la programmation), AoTW dérive sur les eaux calmes d'une world music à la fois douce et hypnotique, mélancolique et orchestrale.

Enregistré au milieu des bois dans le plus profond de la Pennsilvanie, ce premier album porte la marque de l'isolement et de l'abandon. D'une grande sobriété, les 11 compositions évoluent toutes sur le même rythme, celui, lancinant, d'un retour aux sources musicales pour un Burton en rupture de growls et de double pédale. Porté par la guitare acoustique et les leads discrètes d'Edu Mussi (STILL LIFE DECAY, ECHOES AND SHADOWS), "Evading" est symptômatique du contenu général de "Numinosum" : si les lignes de chant restent accrocheuses (parfois proches de "Never End" ou "Echo Of My Scream"), on n'est plus dans le cadre du refrain killer prêt à décrocher la timballe ; Burton C. Bell n'a pas révolutionné sa façon de chanter et l'homme cherche avant tout à se faire plaisir comme sur "Residual Presence", dont les guitares organiques rappelent le "You'll Never Get To Me" de KILLING JOKE. Groupe dont on retrouve l'influence sur "Mars Becoming" et ses sonorités orientales façon "Communion" (sur "Pandemonium", 1994). De tristes et belles mélopées, profondes et languissantes, bercées par des nappes de claviers aux vertus réparatrices (un album idéal pour la sieste - ceci dit sans esprit malin, l'auteur de ces lignes étant capable de trouver le sommeil sur "Bloodthirst" ou "Annihilation Of The Wicked" !) sur "Canon Of My Beloved" et "Ascendant", un opening track mu par des battements de coeur 5:48 mn durant (eh non, ça n'enchaîne pas façon "Refuse/Resist"!).

Bien sûr, pour ce qui est des palpitations, on repassera, le défaut majeur de "Numinosum" étant son caractère monocorde, avare en variations et percussions. D'où un dernier acte un peu ronronnant, pas exempt de défauts à l'image de "Violet Morning", berceuse au mieux maladroite, et "Sounds Of Silence", reprise pas franchement transcendante de SIMON & GARFUNKEL. On regrettera aussi l'absence de véritable batterie, qui aurait sans doute boosté les plus enjouées "Moonshine" et "On The River". Plus sympathique, les paroles en français de "Like Falling Snow" ("Je vois les yeux d'un dieu, dans la neige qui tombe") et le train à vapeur de la très ambiancée "Quintessence" venant conclure un songe de près d'une heure et quart. Reposante à l'extrême, cette ballade au coeur de l'âme burtonienne renvoie l'image romantique d'une nature délaissée au profit de territoires urbains dénués de grâce et de sens. Un sous texte très Fear Factorien, ici délesté de ses oripaux SF les plus évidents.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
30/03/2008 12:40
Dead a écrit : L'extrait est vraiment sympa Sourire

C'est un des meilleurs titres, il y en a 4 ou 5 du même niveau. Je pense que ça peut t'intéresser Dead !
Dead citer
Dead
30/03/2008 04:29
L'extrait est vraiment sympa Sourire

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Ascension Of The Watchers
Ambient/rock
2008 - 13th Planet Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (20)  5.66/10

plus d'infos sur
Ascension Of The Watchers
Ascension Of The Watchers
Ambient/rock - 2001 - Etats-Unis
  

tracklist
01.  Ascendant
02.  Evading
03.  Residual Presence
04.  Canon For My Beloved
05.  Moonshine
06.  Mars Becoming
07.  On The River
08.  Violet Morning
09.  Like Falling Snow
10.  Sounds Of Silence
11.  Quintessence

Durée : 72:30

line up
parution
19 Février 2008

Essayez aussi
Hardingrock
Hardingrock
Grimen

2007 - Nyrenning Forlag
  
The Gathering
The Gathering
Blueprints (Compil.)

2017 - Psychonaut Records
  
The Album Leaf
The Album Leaf
Between Waves

2016 - Relapse Records
  
Wolvennest
Wolvennest
Void

2018 - Ván Records
  
Fleshpress
Fleshpress
Tearing Skyholes

2013 - Kult Of Nihilow
  

Deveikuth
Cadavre
Lire la chronique
Saint Vitus
Saint Vitus
Lire la chronique
Borgne
Y
Lire la chronique
Cenotafio
Larvae Tedeum Teratos
Lire la chronique
Maere
I (EP)
Lire la chronique
Orphalis
The Approaching Darkness
Lire la chronique
Slaughter Messiah
Cursed to the Pyre
Lire la chronique
Code Orange
Underneath
Lire la chronique
Pearl Jam
Vitalogy
Lire la chronique
Solothus
Realm of Ash and Blood
Lire la chronique
Myrkur
Folkesange
Lire la chronique
Trauma
Ominous Black
Lire la chronique
Ruin Lust
Choir Of Babel
Lire la chronique
Ripper
Sensory Stagnation (EP)
Lire la chronique
Nibiru
Salbrox
Lire la chronique
Sink
The Holy Testament (Compil.)
Lire la chronique
Church Of Disgust
Consumed By Slow Putrefacti...
Lire la chronique
Lvcifyre
Sacrament (EP)
Lire la chronique
ALL #2 - L'incantation par le sang
Lire le podcast
Sarcofago
Crust (Rééd.)
Lire la chronique
Court Of Chaos Festival
Lire l'interview
Amnutseba
Emanatism
Lire la chronique
Higher Power
27 Miles Underwater
Lire la chronique
Reaper
Unholy Nordic Noise
Lire la chronique
Moraš
Gaze Of The Void (Démo)
Lire la chronique
PPCM #32 - Un petit tour auprès d'un groupe pionnier...
Lire le podcast
Stabat Mater
Give Them Pain (Compil.)
Lire la chronique
Hexekration Rites
Desekration Manifesto (EP)
Lire la chronique
Fange
Pudeur
Lire la chronique
Grift
Budet
Lire la chronique