chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
118 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Devin Townsend - Ziltoid The Omniscient

Chronique

Devin Townsend Ziltoid The Omniscient
Extrait du Manuel de Scatologie Infantile
à l'usage des jeunes parents:
Ziltoïd: contraction enfantine de "zizi", "clitoris" et "hémorroïdes" désignant une marionnette mégalo et lubrique à l'ego surdimensionné. Ce personnage spatio-burlesque et peu recommandable est à rapprocher des Crados, de Shrek ou encore de Roselyne Bachelot.


Comment ça n'importe quoi ?
C'est pourtant pas si éloigné que ça de la réalité, Ziltoïd étant à l'origine une marionnette conçue par Devin pour ses petiots, laquelle s'est vue devenir le centre d'une histoire délirante - imaginée à l'âge de 8 ans par le canadien fou, un peu comme le père Besson avec son "6e sens" … Non je ne parle pas du social traître du gouvernement mais de Luc - afin d'en faire un chouette conte bien metal à raconter à ses bambins avant le passage du marchand de sable. Je vous épargnerai le reste de l'analyse psycho-biographique qui veut que Devin ait mis beaucoup de lui-même - avec distanciation et une bonne dose de 2nd degré (" I am the greatest guitar player ever to have lived! ") - dans ce personnage extravagant, ce qui a du contribuer grandement à la mise au monde de cette nouvelle progéniture musicale, le contexte étant plutôt défavorable à l'époque, Devin semblant vouloir mettre le holà à ses activités de compositeur suite au marathon entrepris à la sortie de "The New Black" qui l'aura laissé lessivé et passablement écoeuré.

Ziltoïd - l'album ! - est une délicieuse tranche de bloubiboulga métallique qui ravira tout amateur du grand Devin qui se respecte. Sur cet album, le Canadien habille de neuf (ce qui est plus décent mais moins sympa que de déshabiller de soixante-neuf …), c'est-à-dire du concept délirant d'un tyran intersidéral et intersidérant en quête de café, ses tics de composition habituels qui ont fait du bonhomme une véritable machine à composer des hymnes métalliques à la patte inimitable. On retrouve ici toute la palette Devinienne, des morceaux calmes et introspectifs qui se développent progressivement en puissants missiles (" Solar Winds "), des chœurs aigus de happy lapinoux angéliques (y en a partout, de " Ziltoidia Attaxx! " - la, lala la laaaaaaa – jusqu'au début de " N9 "), de gros lattages qui vous font passer la tête la première à travers le mur du voisin (Miam " Color Your World " avec une putain de double qui assassine à partir de 2:19, slurp la cavalcade martiale de " Ziltoidia Attaxx! "), bref, du Biomech (avec un clin d'œil sur " Color Your World ", à 1:01 - " Who's the weakest now? Caught up in the wire I'm already gone " qui vient tout droit de " Voices In The Fan "), du Infinity et du Physicist mélangés pour le meilleur et le meilleur, le tout rythmé par des dialogues grand guignolesques conduisant avec humour un récit dont on ne se lasse pas malgré les écoutes répétées. Pour l'ambiance, on évolue donc entre " Mars Attack ", " Independance Day " et " La Folle Histoire de l'Espace " avec une pincée de " Caméra Café ".

" Devin ne fait qu'habiller ses tics habituels d'une histoire pour gamins ? Ca doit commencer à devenir lassant alors … ".
Eh non … Le robinet à mélodies aussi nouvelles qu'imparables ne s'est pas tari. J'en veux pour preuve " By Your Command ", excellente B.O. de péplum intergalactique qui recèle de ces moments divins que seul Devin sait conjurer sur CD (à 3:42) ainsi que de joyeuses et martiales cavalcades (en fade in, à partir de 7:00). " Solar Winds " est également une pièce grandiose et multi facettes à consommer sans modération. Et puis le rock puissant, serein et spatial de " Hyperdrive ", le superbe et positif " N9 " qui culmine sur un instant de grâce à 2:15, le rampant et menaçant " Planet Smasher " où ça growle tout en puissante retenue … Allez, je coupe le fil sinon je vais vous dérouler toute la bobine de l'album !
Que vous dire d'autre? Devin a tout fait sur cette galette, mais vraiment tout de chez tout, à l'exception de la batterie qui n'est QUE programmée, excusez du peu quand on voit la qualité du résultat, le « Drumkit from Hell » mis au point par la bande à Meshug ayant grandement contribué à cette réussite bluffante. Au chapitre des microscopiques déceptions, on notera qu'une fin en feu d'artifice aurait été plus appropriée que ce « The Greys » - plus calme et moins transcendant que le reste – et cette conclusion blablatée qu'est « Tall Latté » où l'on découvre sans musique aucune le pourquoi du comment de l'histoire.

Néanmoins, loin d'être une bouffonnerie mineure dans une discographie magistrale, " Ziltoïd " est certes une grosse déconnade, mais mise en musique de façon aussi grandiose que fine. Personnellement je souhaite bon courage au pauvre malheureux qui sera un jour chargé de travailler sur le track listing de la compilation des meilleurs morceaux du père Townsend: avec cette nouvelle livraison de premier choix, et les nombreux chefs d'œuvre du passé, le pauvre gus n'aura pas assez de 3 CDs pour faire une sélection potable sans impasses impardonnables !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

17 COMMENTAIRE(S)

armageddon200 citer
armageddon200
08/02/2011 10:43
note: 7/10
Oh puté, je savais que Devin allait faire de temps en temps des séjours en hopital psy, ben avec ce Cd il nous confirme que c'est vrai.... les génies sont souvent incompris; c'est le cas avec Ziltoid??? ah ah ah il est taré le gars mais quelle bonne zik!!!!!
Biskui citer
Biskui
28/04/2008 14:16
note: 10/10
Bravo, super chronique, content de la voire arrivée! Un pur chef d'oeuvres, pour moi Devin y est encore meilleurs que sur les autres albums!
cglaume citer
cglaume
18/04/2008 21:01
note: 9/10
Chris a écrit : il est bon ce cglaume! Moqueur

Merci chef ! Sourire
Chri$ citer
Chri$
18/04/2008 18:38
il est bon ce cglaume! Moqueur
bon cet album m'échappe encore, il faut dire que je n'y ai pas accordé toute mon attention (une fois de plus); n'empeche que ça se laisse écouter, que c'est de qualité comme tout bon DT; et que la bonne dose d'humour fait mieux passer la pillule de la durée. Un avis + constructif dans quelques années sans doute...
cglaume citer
cglaume
17/04/2008 17:44
note: 9/10
Cyril a écrit : Sinon encore une excellente chronique mon cher Cyril, tout est dit, mais la où je ne serais pas d'accord avec toi cette fois, c'est sur The Greys, qui est pour moi l'une (si ce n'est LA) des plus belles chansons de la disco du Devin.

Merci pour le compliment.
Sinon, ton goût pour "The Greys" (qui est un bon morceau dans l'absolu, mais trop "posé" pour l'endroit et le moment où il est proposé) démontre qu'on peut partager un prénom sans partager les goûts ! Sourire
citer
Cyril
17/04/2008 16:21
Thomas Johansson a écrit : orion a écrit : Mis à part Biomech qui est ultime, j'ai du mal avec le travail solo de Devin Townsend.
Alors c'est sur, c'est très bon mais je trouve que Devin a du mal à me surprendre au niveau purement musical depuis quelques albums .


Assez d'accord avec toi. Outre Biomech j'aime beaucoup Terria mais j'ai décroché dès l'album suivant, le très chiant Accelerated Evolution.


Beh en même temps The Devin Townsend Band n'a jamais eu dans l'optique d'être dans le même trip que les albums solos de Devin (surtout qu'il fait juste la guitare et la voix dans le groupe, son implication est donc moindre), donc après c'est sur que Accelerated Evolution on aime ou on n'aime pas, perso j'adore Sourire.

Sinon encore une excellente chronique mon cher Cyril, tout est dit, mais la où je ne serais pas d'accord avec toi cette fois, c'est sur The Greys, qui est pour moi l'une (si ce n'est LA) des plus belles chansons de la disco du Devin.

Vivement le prochain....
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
17/04/2008 08:40
orion a écrit : Mis à part Biomech qui est ultime, j'ai du mal avec le travail solo de Devin Townsend.
Alors c'est sur, c'est très bon mais je trouve que Devin a du mal à me surprendre au niveau purement musical depuis quelques albums .


Assez d'accord avec toi. Outre Biomech j'aime beaucoup Terria mais j'ai décroché dès l'album suivant, le très chiant Accelerated Evolution.
cglaume citer
cglaume
17/04/2008 07:02
note: 9/10
Arnaud a écrit : Juste en lisant l'intro on sait que c'est une chro signée par le lapin jaune. Mr Green

Je ne vois pas de quoi tu veux parler ... Mr Green
Ander citer
Ander
16/04/2008 21:09
didou14 a écrit : au fait quelqu'un a des nouvelle de townsend un peu ??


Il se concentre sur son boulot de producteur (de chêvres) avec si je me trompe pas, Misery Signals et Becoming The Archetype (liste non exhaustive). Clin d'oeil
citer
didou14
16/04/2008 20:38
au fait quelqu'un a des nouvelle de townsend un peu ??
citer
didou14
16/04/2008 20:34
cette album est magnifique.....comme tous les albumde Townsend de toute facon....^^
orion citer
orion
16/04/2008 19:34
note: 7.5/10
Mis à part Biomech qui est ultime, j'ai du mal avec le travail solo de Devin Townsend.
Alors c'est sur, c'est très bon mais je trouve que Devin a du mal à me surprendre au niveau purement musical depuis quelques albums .
Arnaud citer
Arnaud
16/04/2008 18:19
note: 8.5/10
Juste en lisant l'intro on sait que c'est une chro signée par le lapin jaune. Mr Green

Très bon album, "Hyperdrive" est un petit bijou, la seule chose qui me gène sur cet album c'est l'utilisation du "Drumkit From Hell". Ca ne sonne pas naturel, j'aurais préféré la présence de Gene Hoglan...
älva citer
älva
16/04/2008 17:31
Bon arrêtez maintenant monsieur, j'ai déjà 10 fois trop de trucs à écouter!
cglaume citer
cglaume
16/04/2008 14:50
note: 9/10
Quick a écrit : Très bonne chro pour le dernier album en date du maître. Par contre là où je ne suis pas d'accord avec toi, c'est pour "Tall Laté", qui rappelle les ambiances des Tim Hortons, dont les cafés ont du beaucoup servir à Devin pour pondre un album aussi débile. Je trouve la conclusion parfaite d'ailleurs. :-P

Il n'empêche que cette conclusion est bien a-musicale: c'est peut-être cool pour l'ambiance, mais j'avoue préférer quand un album se termine sur une apothéose de mélodie, de puissance ou/et d'émotions plutôt que sur une telle scènette ...
Ant'oïn citer
Ant'oïn
16/04/2008 06:19
Tres bon album, enfin bien delire quoi, je ne connais que cela de Devin et j'ai passe un tres bon moment, mais alors la boite a rythme est vraiment surdeconne, il aurait du faire apelle a Tim Yeung ca l'aurais plus fait :-)
Quick citer
Quick
16/04/2008 01:20
note: 9/10
Très bonne chro pour le dernier album en date du maître. Par contre là où je ne suis pas d'accord avec toi, c'est pour "Tall Laté", qui rappelle les ambiances des Tim Hortons, dont les cafés ont du beaucoup servir à Devin pour pondre un album aussi débile. Je trouve la conclusion parfaite d'ailleurs. :-P

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Devin Townsend
Out of this World Metal
2007 - HevyDevy Records
notes
Chroniqueur : 9/10
Lecteurs : (21)  8.43/10
Webzines : (22)  8.18/10

plus d'infos sur
Devin Townsend
Devin Townsend
Metal progressif - 1997 - Canada
  

tracklist
01.   ZTO
02.   By Your Command
03.   Ziltoidia Attaxx!
04.   Solar Winds
05.   Hyperdrive
06.   N9
07.   Planet Smasher
08.   Omnidimensional Creator
09.   Color Your World
10.   The Greys
11.   Tall Latté

Durée : 53:46

line up
parution
21 Mai 2007

voir aussi
Devin Townsend
Devin Townsend
Terria

2001 - InsideOut Music
  
Devin Townsend Project / Devin Townsend
Devin Townsend Project / Devin Townsend
Addicted

2009 - InsideOut Music
  
Devin Townsend
Devin Townsend
Infinity

1998 - HevyDevy Records
  
The Devin Townsend Band / Devin Townsend
The Devin Townsend Band / Devin Townsend
Accelerated Evolution

2003 - HevyDevy Records
  
Devin Townsend Project / Devin Townsend
Devin Townsend Project / Devin Townsend
Ki

2009 - InsideOut Music
  

Essayez aussi
Devin Townsend Project / Devin Townsend
Devin Townsend Project / Devin Townsend
Ki

2009 - InsideOut Music
  
Devin Townsend Project / Devin Townsend
Devin Townsend Project / Devin Townsend
Addicted

2009 - InsideOut Music
  
Ocean Machine / Devin Townsend
Ocean Machine / Devin Townsend
Biomech

1998 - HevyDevy Records
  
The Devin Townsend Band / Devin Townsend
The Devin Townsend Band / Devin Townsend
Synchestra

2006 - InsideOut Music
  

Damnation Defaced
The Devourer
Lire la chronique
Malum
Legion
Lire la chronique
ALL #1 - L'histoire conceptuelle de l'album "Hypertrace"
Lire le podcast
METAL MEAN FESTIVAL XV - 2019
Asphyx + Au-Dessus + Bloodb...
Lire le live report
Kaltfront
Feuernacht
Lire la chronique
Morbid Illusion
In the Crypt of the Stifled
Lire la chronique
Detherous
Hacked To Death
Lire la chronique
ShadowStrike
Legends of Human Spirit
Lire la chronique
Oranssi Pazuzu
Kevät / Värimyrsky (EP)
Lire la chronique
Shit Life
Reign In Bud
Lire la chronique
State Faults
Resonate/Desperate
Lire la chronique
Ebola
III
Lire la chronique
Rogga Johansson
Entrance To The Otherwhere
Lire la chronique
Black Majesty
Seventh Kingdom of Edom (EP)
Lire la chronique
Whore Black Metal : STOP AU SEXISME
Lire le podcast
SYLAK OPEN AIR 2019
Apocalyptica + Black Flag +...
Lire le live report
Ravenzang
Uit een duister verleden
Lire la chronique
DISOWNING pour l'album "Human Cattle"
Lire l'interview
Cerebral Rot
Odious Descent Into Decay
Lire la chronique
Hate
Auric Gates Of Veles
Lire la chronique
Shape Of Despair
Shades Of...
Lire la chronique
METALHERTZ - S02E04 - Symphonic PACA Metal
Lire le podcast
PPCM #21 - Ces ALBUMS que JE NE DEVAIS PAS AIMER
Lire le podcast
Destruction
Born To Perish
Lire la chronique
Metal Church
Damned If You Do
Lire la chronique
Gestapo 666
Satanic Shariah
Lire la chronique
Memoriam
Requiem For Mankind
Lire la chronique
Beheaded
Only Death Can Save You
Lire la chronique
Epitaphe
I
Lire la chronique
Burial Remains
Trinity Of Deception
Lire la chronique