chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
136 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Coldworker - Rotting Paradise

Chronique

Coldworker Rotting Paradise
L'annonce en 2006 de la formation d'un groupe avec le fameux Anders Jakobson (batteur mais aussi compositeur du défunt Nasum) œuvrant dans un death metal aux relents grind, avait su faire son buzz chez les aficionados du regretté Mieszko (RIP). Efficace sur le court terme, le premier album The Contaminated Void a malheureusement eu l'effet d'un pétard mouillé et ça malgré l'appui de Dan Swanö au son ainsi que de musicos pas franchement manchots ! Deux années se sont écoulées et voilà que Coldworker remet le couvert (toujours épaulé de Swanö et de Relapse Records) avec un nouveau gratteux pour sortir son deuxième opus Rotting Paradise.

Mieux vaut oublier les timides influences grind antérieures, le nouveau Coldworker les efface au profit d'un death metal polymorphe et sans chichi à inscrire dans la nouvelle vague suédoise (Incapacity, Vicious Art, Torture Division…). Ainsi toujours sur une base death old school suédoise solide (Grave en tête), Coldworker va user des nouvelles scènes death (scandinave et outre-atlantique) en les pimentant par du death/thrash pour encore mieux secouer sa crinière. Contrairement aux groupes précités un peu plus subtiles, Coldworker reprend la violence et le côté « straight in your face » de The Contaminated Void : un tempo très soutenu avec un Anders qui ne lésine pas sur les méga blasts (moins rapides certes) et des gratteux sur les riffs distordus ultra épais ! L'excellente production « faite maison » et le mix/mastering de Dan Swanö ne pouvait pas mieux en tous les cas soutenir cette puissance de feu !

Le chant death de Joel se veut quant à lui, toujours aussi jouissif (bien que très monocorde) et offre quelques refrains mémorables (« Symptoms Of The Sickness » et « The Last Bitter Twist » notamment) ! Les écoutes passeront et dissimuleront quelque peu ce côté « gros paquet homogène néanderthalien » par des breaks bien placés ou des jolis mélodies/soli (« Citizens Of The Cyclopean Maze », « Comatose State » ou « Scare Tactics »). Des petites touches bien discrètes qui n'enlèveront pas le but principal de Coldworker de proposer une musique pour bien se défouler ! Une proposition tout à fait honnête mais qui aurait méritée peut-être un peu plus de touches personnelles et de recherche dans les riffs. L'impression d'écouter un gros mélange de groupes death avec toujours ce petit « tient ça me rappelle quelque chose ce riff ou ce passage » associée à cette linéarité poussive, gâchent malencontreusement le plaisir d'écoute et placent la bande dans la catégorie « seconde zone ».

Le nom de Nasum associé à Coldworker n'empêchera pas de trouver un manque d'originalité et de travail dans les compositions de ce Rotting Paradise. Comme une tripotée de groupes, l'album passera nickel sur un court trajet ou pour se détendre après une dure journée mais on n'en retiendra pas foncièrement grand-chose… Reste que c'est tout de même bien efficace ! Un bon apéritif en attendant le prochain Incapacity (qui ne devrait pas tarder).

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Chri$ citer
Chri$
14/05/2008 20:37
note: 7/10
meme avis, grosse prod, gros blasts...gros soufflé qui se dégonfle assez rapidement! ça se laisse écouter, mais c'est du Grind MacDonald's, après l'avoir consommé on a quand meme encore faim..

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Coldworker
Death Metal
2008 - Relapse Records
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs : (1)  7/10
Webzines : (19)  6.89/10

plus d'infos sur
Coldworker
Coldworker
Death Metal - 2006 † 2013 - Suède
  

tracklist
01.   Reversing the Order
02.   Citizens of the Cyclopean Maze
03.   Symptoms of Sickness
04.   The Black Dog Syndrome
05.   Comatose State
06.   Paradox Lost
07.   The Last Bitter Twist
08.   Seizures
09.   The Machine
10.   I Am the Doorway
11.   Scare Tactics
12.   Deliverance of the Rejected

line up
parution
16 Mai 2008

voir aussi
Coldworker
Coldworker
The Doomsayer’s Call

2012 - Listenable Records
  

Essayez aussi
Death
Death
Leprosy

1988 - Combat Records
  
Necrowretch
Necrowretch
With Serpents Scourge

2015 - Century Media Records
  
Immolation
Immolation
Unholy Cult

2002 - Listenable Records
  
Vircolac
Vircolac
The Cursed Travails Of The Demeter (EP)

2016 - Sepulchral Voice Records / Dark Descent Records
  
Hypocrisy
Hypocrisy
Catch 22 (Réenr.)
(V2.0.08)

2008 - Nuclear Blast Records
  

USBM is SH*T
Lire le podcast
The Smashing Pumpkins
Siamese Dream
Lire la chronique
Sabaton
The Great War
Lire la chronique
Metal Magic XII
Lire le dossier
Abbath
Outstrider
Lire la chronique
Sunn O)))
Life Metal
Lire la chronique
PPCM #20 - Encore plus de Jazz Metal
Lire le podcast
Frostveil
Ephemeral Visions
Lire la chronique
Krypts
Cadaver Circulation
Lire la chronique
HYSTERIA pour l'EP "From The Abyss… To The Flesh "
Lire l'interview
Morbid Messiah
In The Name Of True Death M...
Lire la chronique
Hysteria
From The Abyss… To The Fles...
Lire la chronique
Death Strike
Fuckin' Death
Lire la chronique
Aoratos
Gods Without Name
Lire la chronique
Trail of Lies
W.A.R
Lire la chronique
TOWERING pour l'album "Obscuring Manifestation"
Lire l'interview
The Meads of Asphodel
Running Out of Time Doing N...
Lire la chronique
Calyx
Vientos Arcaicos
Lire la chronique
Autophagy
Demo (Démo)
Lire la chronique
Disentomb
The Decaying Light
Lire la chronique
Turilli / Lione Rhapsody
Zero Gravity (Rebirth and E...
Lire la chronique
Tomb Mold
Planetary Clairvoyance
Lire la chronique
Jig-Ai
Entrails Tsunami
Lire la chronique
The Smashing Pumpkins
Gish
Lire la chronique
Helgafell
Landvaettir
Lire la chronique
CATALYST pour l'album "The Great Purpose Of The Lords"
Lire l'interview
Enthroned
Cold Black Suns
Lire la chronique
Anaptosis + Cenotaph + Gorgasm + Unbirth + Darkall Slaves
Lire le live report
PPCM #19 - C'est du Death ou du Cynic ? (spoiler alert : un peu des deux !)
Lire le podcast
Cave In
Final Transmission
Lire la chronique