chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
52 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Soilent Green - Inevitable Collapse In The Presence Of Conviction

Chronique

Soilent Green Inevitable Collapse In The Presence Of Conviction
La schizophrénie musicale a parfois du bon : prenez l'exemple de Soilent Green. Officiant depuis un paquet d'années dans un semi anonymat des plus regrettables, le combo de Nouvelle Orléans a pourtant une névrose atypique et digne d'intérêt : mêlez un Sludge Blusy suintant la transpiration et le rhum avec un esprit Grind frénétique, le tout mis en bouteille par Erik Rutan, pour une production des plus limpides qui soit ; et vous obtenez un cocktail à savourer sans modération, un tube d'aspirine à portée de main étant tout de même chaudement recommandé.

Il est utile de rappeler que Soilent Green n'en est pas à son premier coup d'essai : les albums se sont succédés aux malheurs pour ce groupe qui a perdu un chanteur lors de l'ouragan Katrina et dont certains membres ont faillis restés sur le carreau suite à un accident de tourbus. Cela s'en est forcément ressenti sur la production musicale du groupe, qui ne semble relever réellement la tête que depuis ce nouvel album, après un « Confrontation » (2005) en demi-teinte. J'étais resté pour ma part bloqué sur l'original « A Deleted Symphony For The Beaten Ones » ; et surtout sur l'excellent et tout aussi méconnu Goatwhore et son « Hauting Curse », groupe ou évolue également Ben Falgoust, grogneur / hurleur de son état. Autant dire que c'est avec plaisir que j'ai renoué contact avec cet album au titre à rallonge, une constante chez le groupe sans doute conçu pour éviter à ses fans d'hurler en concert leur titre préféré lors d'un blanc..

Le background musical des membres de Soilent Green peut en aiguiller certains sur ce qui vous attend une fois le bouton « Play » enfoncé : Eyehategod, Acid Bath, Goatwhore… Du pur produit de la Nouvelle Orléans, qui joue sale, gras et groove toutes les 3 mesures. Ici vous entendrez rarement un riff se répéter au délà de 2 mesures ; on préfère enchaîner les rythmiques thrash avec de soudaines accélérations Grind blastés, avant de retomber sur un rythme pesant qui dérive vite vers un slow tempo doom / sludge ou carrément bluesy. La prise de repère est vite dénuée de tout sens, et on a plutôt intérêt à se laisser mener sans résister par le groove indéniable des 11 titres, aux soubresauts et contretemps incessants. Pensez à un Down moins heavy et plus extrême, avec un Anselmo qui aurait pris des cours de chant avec Araya et Legion en même temps.

« Ineviitable.. » est une curiosité musicale particulièrement représentative du style inaugurée et pratiqué de longue date par Soilent Green : la meilleure carte de visite du groupe auprès des néophytes, et une introduction parfaite pour les nombreux auditeurs potentiels qui découvriraient en 2008 ce groupe. Manque juste un peu de folie qu'on trouvait sans trop chercher sur « A Deleted Symphony… », les surprises étant ici moins dans les brusques changements de rythme que dans l'amoncellement de riffs tous différents ; heureusement le groove indéniable des riffs est lui toujours aussi vivant. Véritable cocktail musical détonnant et original, Soilent Green est recommandé aux plus ouverts d'esprits, amateurs de brutalité ou non peu importe mais surtout qui sachent apprécier de nouvelles sensations sentant bon le bayou !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
31/07/2008 13:27
note: 7.5/10
L'album ne dure que 40 mn mais ça tabasse sec ! j'ai même du mal à le finir des fois tellement ça rosse. Prod parfaite de Rutan.
cglaume citer
cglaume
06/05/2008 07:07
Chris a écrit : Green est recommandé aux plus ouverts d'esprits, amateurs de brutalité ou non peu importe mais surtout qui sachent apprécier de nouvelles sensations sentant bon le bayou

Putain j'avais lu "de nouvelles sensations sentant bon le Bayrou" !! Mort de Rire Ouarf, le Modem grind/sludge, bientôt près de chez vous Mort de Rire
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
05/05/2008 12:10
note: 7.5/10
J'aime bien ce groupe, c'est cool qu'ils reviennent avec un nouvel album. Faut que je teste ça ! par contre c'est "Deleted Symphony For The Beaten Down" (et non pas ones).

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Soilent Green
Grind / Sludge
2008 - Metal Blade Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (5)  8.2/10
Webzines : (17)  7.54/10

plus d'infos sur
Soilent Green
Soilent Green
Grind / Sludge - 1988 - Etats-Unis
  

écoutez
vidéos
Antioxidant
Antioxidant
Soilent Green

Extrait de "Inevitable Collapse In The Presence Of Conviction"
  

tracklist
01.   Mental Acupuncture
02.   Blessed In The Arms Of Servitude
03.   In The Same Breath
04.   Antioxidant
05.   Lovesick
06.   Rock Paper Scissors
07.   Superstition Aimed At One's Skull
08.   For Lack Of Perfect Words
09.   When All Roads Lead To Rome
10.   All This Good Intention Wasted In The Wake Of Apathy
11.   A Pale Horse And The Story Of The End

line up
parution
21 Avril 2008

voir aussi
Soilent Green
Soilent Green
Sewn Mouth Secrets

1998 - Relapse Records
  

Essayez aussi
Withered
Withered
Folie Circulaire

2008 - Prosthetic Records
  
Dragged Into Sunlight
Dragged Into Sunlight
Hatred For Mankind

2011 - Prosthetic Records
  
Withered
Withered
Dualitas

2010 - Prosthetic Records
  
Primitive Man
Primitive Man
Caustic

2017 - Relapse Records
  
Prognathe
Prognathe
Revelation Flesh

2014 - Peccata Mundi Records
  

ghUSa + Sadistic Intent
Lire le live report
Stortregn pour l'album "Emptiness Fills The Void"
Lire l'interview
Albionic Hermeticism
Ancient Hermetic Purity
Lire la chronique
Primitive Man / Unearthly Trance
Split (Split-CD)
Lire la chronique
Graven Maul
Crushed Skull Moon (EP)
Lire la chronique
Carnation
Chapel Of Abhorrence
Lire la chronique
Get The Shot
Infinite Punishment
Lire la chronique
Spaceslug
Eye The Tide
Lire la chronique
White Wizzard
Infernal Overdrive
Lire la chronique
Deafheaven
Ordinary Corrupt Human Love
Lire la chronique
Lofofora
L'épreuve du concert (Live)
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 15 - Sky Valley Summer Vibes sous l'Océan
Lire le podcast
PPCM #1 - Faut être un peu pessimiste (Pessimist)
Lire le podcast
Mars Red Sky
Stranded in Arcadia
Lire la chronique
Beyond Carnage
Profane Sounds Of The Flesh...
Lire la chronique
Iskald
Innhøstinga
Lire la chronique
Regnat Horrendum
Heathenland
Lire la chronique
Diocletian + Fin + Funeral Desekrator
Lire le live report
Thou
Rhea Sylvia (EP)
Lire la chronique
Wombripper
From The Depths Of Flesh
Lire la chronique
Ozzy Osbourne
No More Tears
Lire la chronique
Metallica
The $5.98 EP - Garage Days ...
Lire la chronique
Black Sabbath
13
Lire la chronique
Blood Of The Wolf
II: Campaign Of Extermination
Lire la chronique
MoM Poésique - Saor / "La Colline sentant les thyms"
Lire le podcast
Torture Rack
Malefic Humiliation
Lire la chronique
Black Howling
Return of Primordial Stillness
Lire la chronique
Isengard
Høstmørke
Lire la chronique
Devastatiön
Drink With The Devil (EP)
Lire la chronique
Mortem
Deinós Nekrómantis
Lire la chronique