chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
90 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Crystalium - Diktat Omega

Chronique

Crystalium Diktat Omega
Après avoir signé un "De Aeternitate Commando" qui c'était déjà fait fortement remarqué, Crystalium débarque aujourd'hui avec ce "Diktat Omega", toujours dans une veine War Black ultra violente et haineuse. Le combo lyonnais (gage de qualité ? sûrement, y'a qu'a me regarder … comment ça prétentieux ? je vous merde d'abord) confirme sa place de groupe sur lequel il faut compter niveau black français avec cet album. La batterie est toujours mise très en avant, ce qui peut être compréhensible vu le niveau impressionant du batteur Altar.ZK6, donnant l'impression d'une mitrailleuse lourde détruisant tout. Ca blaste à tout va, la double pédale est rapide au possible, et tout ça frappé avec une force phénoménale. Je n'ai peut être jamais vu un jeu de batterie mêlant aussi bien rapidité, violence et haine dans un groupe de black. Les guitares sont elles aussi bien gerées, alliant à la fois riffs titanesques et violents, tout en laissant la part belles à des leads très travaillés, accentuant le coté épique et guerrier de la musique. Cet album sonne ainsi comme une marche à la guerre où il ne sera pas fait de quartiers, annihilant tout sur son passage. Les vocaux sont mis un peu plus en retrait mais tout a fait audibles, avec une voix très écorchée, faisant passer une haine presque palpable. Les textes en français restent dans la même veine guerrière, haineuse et sans compromis. La production du disque en elle-même est aussi tout bonnement parfaite pour un disque de black, mettant extrêmement bien en valeur la musique, et gardant ce grain si cher au genre.

Le disque débute ainsi sur le surpuissant Analyse du digne vulgaire qui donne tout de suite le ton : un très gros blast qui déboule sur un morçeau de pure violence comme sait le faire Crystalium. Ce déferlement de violence peut parfois dérouter au premier abord, rendant la musique un peu difficile d'accès, ce qui renforce quelque peut l'aspect élitiste du travail de Crystalium. Un des titres les plus marquant à mon goût de cet album est sûrement Mon Intime génocide ou les leads frénétiques s'ajoutent à un jeu de batterie très rapide et "poulpesque". Le titre Je qui suis cette pièce est ainsi un morceaux plus lent avec des vocaux déclamés, qui renvoie en quelques sortes au titre Ce qu'il en restera du précédent opus par son coté "moment de répit avant de reprendre de plus belle". En effet, le morceau suivant Unifiez les chairs, mes frères est lui aussi un nouveau déferlement de violence et de haine. Saigne et honore mon triomphe par le feu est lui marqué par une utilisation des claviers plus poussée que sur les autres chansons de l'album, qui rend ma foi assez bien. Le dernier morceau, Empires et méritocratie est lui un instrumental de 3 minutes quasi ambiant, laissant l'impression d'un paysage dévasté ou le vent soufflerais sur un champ de batille encore fumant.

Crystalium délivre ainsi un bon album de War Black guerrier (forcément), charismatique et impressionant, même si un cran en dessous de son prédécéseur. Diktat Omega va sans nul doute imposer définitivement le groupe parmi les meilleurs combos Black underground français. Un des tout meilleurs albums de metal extrême de ce début d'année … tous pays confondus.

A propos de cette chronique

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

8 COMMENTAIRE(S)

Seb57 citer
Seb57
24/11/2007 13:43
note: 3/10
Il est mauvais ce skeud !!
Jayraw citer
Jayraw
13/11/2004
note: 8/10
non, mais ils aiment beaucoup les groupes auquels tu pense sans savoir qui ils sont...
Raoul citer
Raoul
13/11/2004
c'est bien eux qui "ne sont pas un groupe politisé" et qui ont des potes aux RG?
Jayraw citer
Jayraw
13/11/2004
note: 8/10
J'ai réécrit la chronique, enfin j'ai modifié quelques passages pas terribles, ma chronique est donc "mieux" désormais uhuhuh.
Holy citer
Holy
20/08/2004
cool! je vais écouter tout ça!
sanchant que "Mon Intime Génocide" m'a vraiment foutu une claque, ca devrait bien passer pour le reste Sourire
Jayraw citer
Jayraw
20/08/2004
note: 8/10
En la relisant, je la trouve un peu bancale par endroit, mais bon, j'en suis quand même satisfait.
Et ça n'enlève rien au fait que ce soit un killer album, un peu en dessous de "De Aeternitate Commando" mais tout de même franchement énorme!
Holy citer
Holy
20/08/2004
waow!! excellente chronique Géro!

dommage que je ne me suis pas penché plus que ca sur le groupe!
j'ai écouté la chansons "Mon Intime Génocide", j'ai adoré! groupe à suivre de près, pour ma part!
Chri$ citer
Chri$
03/03/2004
juste pour info, une interview de Crystalium est egalement disponible sur le site..

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Crystalium
War Black metal
2003 - Oaken Shield
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (10)  7.6/10
Webzines : (13)  6.53/10

plus d'infos sur
Crystalium
Crystalium
Black metal - 1996 - France
  

tracklist
01.   Analyse du digne vulgaire
02.   Fanatisme en apogée
03.   Mon intime génocide
04.   Je
05.   Unifiez les chairs, mes frères
06.   Saigne et honore mon triomphe par le feu
07.   Dans la splendeur de notre irrévérence
08.   Empires et méritocratie

line up
voir aussi
Crystalium
Crystalium
De Aeternitate Commando

2002 - Oaken Shield
  
Crystalium
Crystalium
Doxa O Revelation

2007 - Aura Mystique Productions
  

Essayez aussi
Crimson Moonlight
Crimson Moonlight
Veil Of Remembrance

2004 - Rivel Records
  
Naglfar
Naglfar
Pariah

2005 - Century Media Records
  
Pestilential Shadows
Pestilential Shadows
In Memoriam, Ill Omen

2009 - Pulverised Records
  
Dimmu Borgir
Dimmu Borgir
Stormblåst

1996 - Cacophonous Records
  
Mutilation Rites
Mutilation Rites
Empyrean

2012 - Prosthetic Records
  

Krypts
Cadaver Circulation
Lire la chronique
HYSTERIA pour l'EP "From The Abyss… To The Flesh "
Lire l'interview
Morbid Messiah
In The Name Of True Death M...
Lire la chronique
Hysteria
From The Abyss… To The Fles...
Lire la chronique
Death Strike
Fuckin' Death
Lire la chronique
Aoratos
Gods Without Name
Lire la chronique
Trail of Lies
W.A.R
Lire la chronique
TOWERING pour l'album "Obscuring Manifestation"
Lire l'interview
The Meads of Asphodel
Running Out of Time Doing N...
Lire la chronique
Calyx
Vientos Arcaicos
Lire la chronique
Autophagy
Demo (Démo)
Lire la chronique
Disentomb
The Decaying Light
Lire la chronique
Turilli / Lione Rhapsody
Zero Gravity (Rebirth and E...
Lire la chronique
Tomb Mold
Planetary Clairvoyance
Lire la chronique
Jig-Ai
Entrails Tsunami
Lire la chronique
The Smashing Pumpkins
Gish
Lire la chronique
Helgafell
Landvaettir
Lire la chronique
CATALYST pour l'album "The Great Purpose Of The Lords"
Lire l'interview
Enthroned
Cold Black Suns
Lire la chronique
Anaptosis + Cenotaph + Gorgasm + Unbirth + Darkall Slaves
Lire le live report
PPCM #19 - C'est du Death ou du Cynic ? (spoiler alert : un peu des deux !)
Lire le podcast
Cave In
Final Transmission
Lire la chronique
Morteruine
Demo MMXVIII
Lire la chronique
Corrosion Of Conformity + Desert Storm + Witchfinder
Lire le live report
Catalyst
The Great Purpose Of The Lords
Lire la chronique
Darkthrone
Old Star
Lire la chronique
The Lord Weird Slough Feg
New Organon
Lire la chronique
Annihilator
For The Demented
Lire la chronique
Vader
Thy Messenger (EP)
Lire la chronique
Flamen
Furor Lunae
Lire la chronique