chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Slayer - Christ Illusion

Chronique

Slayer Christ Illusion
5 ans pour ça?! Ou comment résumer en une phrase mon ressenti face à ce nouvel album des maîtres Slayer. Pas entièrement dénué de qualités malgré tout, Christ Illusion aurait pu mieux figurer s'il avait été conçu par une formation obscure. Mais là, on parle de Slayer, le groupe qui a sorti des perles comme Hell Awaits, Reign In Blood ou Diabolus In Musica (on ne rigole pas, merci!). Et dans ce cas, Christ Illusion n'est ni plus ni moins qu'un pétard mouillé et un avertissement sur la prochaine retraite des Californiens.

Alors, quoi de neuf? Hé bien pas grand chose. On reconnait dès les premières notes le style mille fois imité mais pourtant inimitable des bouchers de Huntington Park, LE groupe de thrash par excellence. A un détail près celà dit: le retour de Dave Lombardo derrière les fûts. Je n'ai rien contre Paul Bostaph qui est un excellent batteur mais pour moi, le batteur de Slayer reste et restera le Cubain. En résulte un certain retour en arrière avec une ambiance bien plus typée old-school (malgré un ou deux passages qui ressembleraient presque à des mosh-parts!?) que ce qu'on pouvait trouver sur God Hates Us All et Diabolus In Musica, notamment avec une production certes puissante et parfaitement équilibrée mais qui a un je ne sais quoi d'ancien dans le son des six-cordes. Un autre signe avant-coureur nous le laissait déjà pressentir: l'utilisation de Larry Carroll, auteur des artworks de Reign In Blood et Seasons In The Abyss, pour accoucher de la pochette. Une réussite. Tom Araya, toujours aussi impressionnant au chant (rapide, écorché et hurlé comme à son habitude) et Dave Lombardo, impérial, se placent également dans cette catégorie.

Malheureusement, c'est à peu près tout. D'accord Slayer fait du Slayer avec le même genre de riffs agressifs et méchants sur les drums patterns thrash surutilisés et des soli à la pelle sans queue ni tête et torturés au vibrato. Dis comme ça, ça paraît magique mais cette fois-ci, la magie n'opère pas. Pourquoi?! Difficile à dire mais on peut quand même essayer. Manque d'inspiration évident, sensation de réchauffé, présence trop importante de titres anecdotiques ("Jihad" et son intro ridicule, "Eyes Of The Insane" qui peine à instaurer une ambiance malsaine, "Black Serenade" ou le le vide total...), on a l'impression que Slayer n'a sorti cet album que pour faire taire les critiques lui reprochant de ne faire que tourner sans offrir de nouveaux morceaux à se mettre sur la dent. Une sortie presque forcée en gros...

Comme je l'ai mentionné en introduction, tout n'est cependant pas perdu. En plus des bons points déjà évoqués, quelques riffs de tueurs apparaissent par ci par là (le génie qui ressort de temps en temps) et on a même le droit à un titre excellent de bout en bout ("Catatonic" et son mid-tempo headbangant à souhait). Mais avouez que ça fait bien trop peu pour un CD de Slayer, le premier depuis 5 ans qui plus est.

J'arrête là parce que ça me fait mal au coeur d'écrire ces lignes, Slayer y ayant toujours eu une place à part. Mais il faut bien voir la vérité en face: Slayer nous sort là le premier album moyen, au mieux, de sa carrière. God Hates Us All subissait déjà une perte d'intérêt mais pas à ce point. Le quatuor de Los Angeles est indéniablement sur la pente descendante et il serait temps d'arrêter avant de trop ternir sa réputation. Il ne s'agit dès lors pas de l'illusion d'un Christ mais des nôtres qui viennent sans doute de s'envoler...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

13 COMMENTAIRE(S)

crucifist citer
crucifist
21/05/2020 03:09
Crucifist a écrit : Je ne comprends pas bien les commentaires ayant comme argument "5 ans pour ça", comme si l'album avait été composé en 5 ans ... Bref un chouette album pour ma part. Il manque peut être un peu de punch par moment (notamment sur les refrains), mais il y a quand même une sacré ribambelle de riffs banadants, pour ne pas dire foutriques.

C'est chaud comme il était nul mon message d'il y a 9 ans.
L'album est lambda avec le recul. D'ailleurs je l'avais pas réécouté depuis mon précédent commentaire je crois.
Dead citer
Dead
02/10/2011 22:00
Crucifist a écrit : Je ne comprends pas bien les commentaires ayant comme argument "5 ans pour ça", comme si l'album avait été composé en 5 ans ...

Je pense que c'est à prendre plutôt comme "5 ans d'attente pour ça", non ?
Invité citer
Crucifist
02/10/2011 21:47
Je ne comprends pas bien les commentaires ayant comme argument "5 ans pour ça", comme si l'album avait été composé en 5 ans ... Bref un chouette album pour ma part. Il manque peut être un peu de punch par moment (notamment sur les refrains), mais il y a quand même une sacré ribambelle de riffs banadants, pour ne pas dire foutriques.
citer
pete bondurant
07/11/2009 15:10
écouter par hasard un morceau de l'album ce matin...du rechauffé, araya s'est détruit la voix et devient limite (surtout en live)...du rechauffé donc...moins pourri que leur album précédents certes...mais sincerement je l'ai écouté 2 fois en tout...et zou vendu d'occase
riven citer
riven
05/06/2009 17:04
note: 6/10
C'est marrant, je trouve les intros de cet album très bonnes et expressives du malaise que Slayer veut faire ressortir. Mais dès qu'on entre dans le 1er couplet ou au pire le refrain, c'est du réchauffé, c'est plat...
Je mettrais 8 pour les intros et 5 pour le reste
Allez 6/10 pour l'ensemble de l'album.
Suppaman citer
Suppaman
27/04/2009 05:30
note: 4/10
4 sur 10, je ne m'étendrai pas sur cette galette d'un groupe en bout de course sur le plan des compos ( quand on pense à Hexen).
Je mise aisément la même ruine sur leur prochain.
von_yaourt citer
von_yaourt
12/08/2008 23:26
note: 3/10
Sans surprise, un très mauvais album de Slayer duquel rien ne ressort. Preuve si il en fallait encore une que le groupe a perdu tout ce qui faisait sa saveur après Decade Of Agression...
citer
(ancien membre)
10/08/2008 20:30
Citation : Tom Araya, toujours aussi impressionnant au chant
LOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOL


...



.
..



LOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOL
citer
(ancien membre)
09/08/2008 00:10
note: 5/10
Slayer n'est plus crédible, et ce dernier album est à l'image des intés des musiciens, c'est à dire grossierement "provocateur", clishesque et formaté à l'extrème. Le groupe ne fait plus peur, il se contente souffler sur les braises de son gorieux passé. Reste quelques bons riffs à sauver ça et là...
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
07/08/2008 13:36
note: 6/10
Une assez grosse déception, surtout comparé au très agressif et accrocheur "God Hates Us All". Reste quelques bons titres comme "Consfearacy" et "Supremist" et un album plus digeste que le pénible "Diabolus In Musica". Mais c'est beaucoup trop léger pour du Slayer.
Chri$ citer
Chri$
06/08/2008 14:54
note: 6/10
rien à ajouter à la kro, qui reprend en tous points l'avis que je me suis forgé sur ce Slayer: ça a un gout d'old school, ça étonne et ça fait sourrire au début, mais on déchante bien vite... quelques bons titres, quelques bons moments, mais ça sent l'exercice forcé, le manque d'inspi totale, et je ne comprendrais jamais ceux qui encenssent Christ Illusion et plombent en parrallèle Diabolus In Musica, qui est par certains aspects bien plus agressif (et rapide!), et tellement plus inspiré Sourire de toute façon le prochain Slayer devrait etre le dernier, bon ou mauvais peu importe ils ont le statut de légende du métal depuis longtemps et n'ont plus rien à prouver!
Stygian citer
Stygian
06/08/2008 14:12
note: 7/10
Slayer n'a plus rien à prouver depuis longtemps et cet album en est une autre démonstration. Un bon disque que j'écoute sans déplaisir même si il reste à des années lumières des premiers albums du groupe.
Inhuman Effect citer
Inhuman Effect
06/08/2008 11:07
note: 5.5/10
Plutôt emballé à sa sortie, je suis finalement sur la même longueur d'onde que Keyser concernant ce Slayer, un petit goût old-school retrouvé mais qui sert principalement à cacher une inspiration desertique. L'album n'est pas médiocre mais franchement 5 ans pour ça...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Slayer
notes
Chroniqueur : 6/10
Lecteurs : (34)  6.82/10
Webzines : (36)  7.75/10

plus d'infos sur
Slayer
Slayer
Thrash - 1981 - Etats-Unis
  

vidéos
Eyes of the Insane
Eyes of the Insane
Slayer

Extrait de "Christ Illusion"
  

tracklist
01.   Flesh Storm  (04:16)
02.   Catalyst  (03:09)
03.   Skeleton Christ  (04:25)
04.   Eyes Of The Insane  (03:32)
05.   Jihad  (03:30)
06.   Consfearacy  (03:09)
07.   Catatonic  (04:53)
08.   Black Serenade  (03:17)
09.   Cult  (04:42)
10.   Supremist  (03:51)

Durée : 38:44

line up
parution
8 Août 2006

voir aussi
Slayer
Slayer
Hell Awaits

1985 - Metal Blade Records
  
Slayer
Slayer
Decade Of Aggression (Live)

1991 - American Recordings
  
Slayer
Slayer
Seasons In The Abyss

1990 - American Recordings
  
Slayer
Slayer
Show No Mercy

1983 - Metal Blade Records
  
Slayer
Slayer
Undisputed Attitude

1996 - American Recordings
  

Essayez plutôt
Sodom
Sodom
Tapping The Vein

1992 - Steamhammer Records (SPV)
  
Maligner
Maligner
Attraction To Annihilation

2018 - Blood Harvest Records
  
Demolition Hammer
Demolition Hammer
Epidemic Of Violence

1992 - Century Media Records
  
Sadus
Sadus
A Vision Of Misery

1992 - Roadracer Records
  
Devastation
Devastation
Signs Of Life

1989 - Combat Records
  

Loudblast
Manifesto
Lire la chronique
Gryftigæn
Graven Til Måneåpenbaringer
Lire la chronique
Harlott
Detritus Of The Final Age
Lire la chronique
Pain of Salvation
The Perfect Element, Part. I
Lire la chronique
Undergang
Aldrig I Livet
Lire la chronique
Old Man Gloom
Seminar IX: Darkness Of Being
Lire la chronique
Bròn
Pred dverima noći
Lire la chronique
Opium Warlords
Nembutal
Lire la chronique
Traveler
Termination Shock
Lire la chronique
Bedsore
Hypnagogic Hallucinations
Lire la chronique
Soulburn
Noa’s D’ark
Lire la chronique
Les sorties de 2020
Vos albums et déceptions de...
Voir le sondage
Lure
Morbid Funeral (Démo)
Lire la chronique
Sodom
Genesis XIX
Lire la chronique
Sainte Marie des Loups
Funérailles de Feu
Lire la chronique
Pearl Jam
MTV Unplugged (Live)
Lire la chronique
Old Man Gloom
Seminar VIII: Light Of Meaning
Lire la chronique
Hallowed Butchery
Deathsongs From the Hymnal ...
Lire la chronique
The Kryptik
Behold Fortress Inferno (EP)
Lire la chronique
Moldé Volhal
Into The Cave Of Ordeals......
Lire la chronique
Inquisition
Black Mass For A Mass Grave
Lire la chronique
Havukruunu
Uinuos syömein sota
Lire la chronique
Lie In Ruins
Floating In Timeless Streams
Lire la chronique
Sarcator
Sarcator
Lire la chronique
Biesy
Transsatanizm
Lire la chronique
Unurnment
Self-Immolation Suite (EP)
Lire la chronique
Cimetière
Extinction
Lire la chronique
Dayal Patterson
Black Metal : l'évolution d...
Lire la chronique
Skelethal
Unveiling The Threshold
Lire la chronique
Bliss Of Flesh
Tyrant
Lire la chronique