chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Tankard - Stone Cold Sober

Chronique

Tankard Stone Cold Sober
Sorti un an tout juste après un live de facture correcte ("Fat, Ugly And Live"), "Stone Cold Sober" n'est pas qu'un album de plus dans la carrière des célèbres vermines de Frankfurt. Les habitués des premiers shots du combo allemand, invraisemblables fulgurances thrash à consommer au 12ème degré, auront tout de suite senti la différence : si "Meaning" calmait un peu le jeu après un "The Morning After" brûlant toutes les étapes up tempo, "Stone" confirme la décélération progressive d'un groupe à la recherche d'un second souffle. C'est particulièrement évident pour Gerre, le chanteur, un peu à la peine pour retranscrire sur scène ses parties de chant les plus hystériques. Sous l'impulsion d'un batteur à la palette de jeu plus étendue que la dynamo Oliver Werner, TANKARD lève un peu le pied sur ce cinquième full-length, qui pourrait presque passer chez eux pour l'album de la maturité !

Outre un Gerre un peu moins gueulard surpris en flagrant délit d'absorption de lignes de chant presque pures (le refrain quasi clair – dans tous les sens du terme - de "Stone Cold Sober", certains passages de "Broken Image" et "Ugly Beauty"), derrière les fûts, on goûtera avec plaisir les nombreux adjuvants rythmiques du cogneur Arnulf Tunn pour enrichir le breuvage. Fini la linéarité de titres exclusivement tournés vers la vitesse d'exécution, le TANKARD nouveau est arrivé avec force roulements et lampées de double pédale savamment dosées. Moins rapide mais toujours porté sur l'offensive (le rythme des morceaux reste majoritairement élevé), "Stone Cold Sober" n'a donc plus grand chose à voir avec les cocktails molotov des tournées précédentes mais s'apprécie sur la durée, après avoir descendu une bonne dizaine de pintes. Les déçus des premières écoutes, qui trouvent l'album un peu gras du bide, ont donc tout intérêt à s'accrocher au comptoir : moins immédiat (hormis celui, mythique, du title track, les refrains sont moins accrocheurs que par le passé), "Stone" est l'album le plus technique de TANKARD à ce jour. Les solos, de toute beauté, font la force de titres comme "Broken Image" ou la très enjouée "Mindwild", concentré de bonne humeur et de surenchère lead sur fond de riffs groovy made in Bulgaropulos. D'assez loin un des meilleurs extraits, avec l'irrésistible "Stone Cold Sober", nouveau chef d'oeuvre d'hilarité signé Arnulf Tunn après le sommet fun du skeud précédent, "Space Beer".

Si le groupe n'oublie pas de faire l'apologie de la beuverie avec deux hymnes calibrés pour l'oktoberfest ("Centerfold", reprise fendarde de THE J. GEILS BAND et "Freibier", vociférée en allemand), les amateurs de free fights donneront du poing sur les plus thrashisantes du lot, la régressive "Blood, Guts & Rock 'N' Roll" et "Jurisdiction" (du Katzmann pur jus), réjouissante fast track ou Gerre signe les plus belles gueulantes de l'album. La plus grosse surprise viendra du bonus track "Of Strange Talking People Under Arabian Skies", superbe et atypique instrumental (le deuxième du groupe après "For A Thousand Beers") ou Andy Bulgaropulos, l'âme progressiste du groupe s'en donne à coeur joie ; base thrash puissante, accélérations vigoureuses et guitares hurlantes contrebalancées par des breaks mélodiques somptueux, ainsi que quelques orchestrations du plus bel effet font de ce titre inhabituel une réussite totale. Au moins une fois dans sa carrière, TANKARD aura fait preuve de grâce et de raffinement ! Quelques défauts mis à part (un léger manque d'agressivité, les peu inspirées “Behind The Back” et “Sleeping With The Past”), “Stone Cold Sober” mérite largement le détour, ne serait-ce que pour son statut de dernier bon album avant la sévère gueule de bois des mid nineties incarnée par les beaucoup plus dispensables “Two-Faced” et “The Tankard”.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

5 COMMENTAIRE(S)

Invité citer
kévin
02/10/2008 13:58
"l'oktoberfest" =D
citer
(ancien membre)
02/09/2008 09:39
note: 7.5/10
Je n'ai jamais écouté Two-Faced, j'ai hate à lire la chronique tiens... Très bon alum que ce Stone Cold Sober, même si je lui préfère The Meaning Of Life...
cglaume citer
cglaume
01/09/2008 11:04
note: 8/10
Thomas Johansson a écrit : cglaume a écrit : L'album qui m'a fait découvrir Tankard. En effet, "Of Strange Talking People Under Arabian Skies" est fabuleux, et quel défouloir que ce "Freibier" !!

"Frei bier für alle, sonst gibt's Krawalle !!!"


Bon ben on arrive à "Two-Faced" mon petit Glaume, à toi de jouer !


Ca va venir, ça va venir: j'ai encore un Suicidal Tendencies avant ! Clin d'oeil
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
01/09/2008 07:51
note: 8/10
cglaume a écrit : L'album qui m'a fait découvrir Tankard. En effet, "Of Strange Talking People Under Arabian Skies" est fabuleux, et quel défouloir que ce "Freibier" !!

"Frei bier für alle, sonst gibt's Krawalle !!!"


Bon ben on arrive à "Two-Faced" mon petit Glaume, à toi de jouer !
cglaume citer
cglaume
01/09/2008 06:29
note: 8/10
L'album qui m'a fait découvrir Tankard. En effet, "Of Strange Talking People Under Arabian Skies" est fabuleux, et quel défouloir que ce "Freibier" !!

"Frei bier für alle, sonst gibt's Krawalle !!!"

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Tankard
Thrash metal
1992 - Noise Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (3)  8/10
Webzines : (5)  7.31/10

plus d'infos sur
Tankard
Tankard
Thrash - 1983 - Allemagne
  

tracklist
01.  Jurisdiction
02.  Broken Image
03.  Mindwild
04.  Ugly Beauty
05.  Centerfold
06.  Behind The Back
07.  Stone Cold Sober
08.  Blood, Guts & Rock 'N' Roll
09.  Lost And Found (Tantrum Part 2)
10.  Sleeping With The Past
11.  Freibier
12.  Of Strange Talking People Under Arabian Skies

Durée : 61:45

line up
voir aussi
Tankard
Tankard
Best Case Scenario (Compil.)
(25 Years in Beers)

2007 - AFM Records
  
Tankard
Tankard
The Morning After

1988 - Noise Records
  
Tankard
Tankard
One foot in the Grave

2017 - Nuclear Blast Records
  
Tankard
Tankard
Zombie Attack

1986 - Noise Records
  
Tankard
Tankard
The Tankard

1995 - Noise Records
  

Essayez aussi
Destruction
Destruction
Eternal Devastation

1986 - Steamhammer Records (SPV)
  
Annihilator
Annihilator
All For You

2004 - AFM Records
  
Annihilator
Annihilator
Feast

2013 - UDR Music
  
Xanadoo
Xanadoo
Black. Death. Grind. Shit!

2010 - Autoproduction
  
Exumer
Exumer
The Raging Tides

2016 - Metal Blade Records
  

Aūkels
Raynkaym
Lire la chronique
Mourning Dawn
Dead End Euphoria
Lire la chronique
Mooncitadel
Onyx Castles And Silver Key...
Lire la chronique
Dodskold
Ödesriket
Lire la chronique
Steel Bearing Hand
Slay In Hell
Lire la chronique
Chotza
Plump u Primitiv (10 Jahr F...
Lire la chronique
Galvanizer
Prying Sight Of Imperception
Lire la chronique
Machine Head
The Burning Red
Lire la chronique
Ambush
Infidel
Lire la chronique
Stress Angel
Bursting Church
Lire la chronique
Ascendency
Birth Of An Eternal Empire ...
Lire la chronique
L'été dans le BLACK METAL
Lire le podcast
Steven Wilson
The Raven That Refused to S...
Lire la chronique
Vermineux
1337 (Démo)
Lire la chronique
Mannveira
Vitahringur
Lire la chronique
Astriferous
The Lower Levels Of Sentien...
Lire la chronique
Nine Inch Nails
The Downward Spiral
Lire la chronique
Hænesy
Garabontzia
Lire la chronique
Purification
The Exterminating Angel
Lire la chronique
Koldovstvo
Ни царя, ни бога
Lire la chronique
Goratory
Sour Grapes
Lire la chronique
Evoken
A Caress Of The Void
Lire la chronique
Unbounded Terror
Faith in Chaos
Lire la chronique
Profane Order
Slave Morality
Lire la chronique
Cathexis
Untethered Abyss
Lire la chronique
Gharmelicht
Gharmelicht
Lire la chronique
Khandra
All Occupied by Sole Death
Lire la chronique
Blind Guardian
Battalions Of Fear
Lire la chronique
Black Sabbath
Mob Rules
Lire la chronique
Vectis
No Mercy for the Weak (EP)
Lire la chronique