chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
85 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Overcast - Reborn To Kill Again

Chronique

Overcast Reborn To Kill Again (Compil.)
Overcast ? L'un des groupes géniteurs du mal-aimé et éteint « metalcore » pour certains, mais c'est aussi les premières apparitions de mister « serpillière » Brian Fair (chanteur de Shadows Fall) et de Mike D'Antonio (bassiste et fondateur de Killswitch Engage). Formé en 1991 à Boston, les Américains d'Overcast sortiront discrètement deux albums ainsi que trois EP's et un Split mais à force d'incompétence des labels et des promoteurs, la bande finira par se séparer en 1998. Huit ans plus tard, Overcast décide de se reformer et de faire découvrir son metal/hardcore. En résulte une signature chez Metal Blade et un réenregistrement sous les manettes d'Adam Dutkiewicz (Killswitch Engage), de 11 de ses titres (+ deux autres inédits).

Ne connaissant absolument pas les méfaits d'Overcast, je pensais que ce buzz autour de cette « grosse » reformation présageait d'une nouvelle galette « metal/hardcore revival » afin de rassasier ceux écœurés par la soupe mainstream de Shadows Fall et Killswitch Engage. Malheureusement ici la bande ne s'est contentée que de réenregistrer ses anciens titres. Nul doute qu'Overcast a dû remodeler ses compos et ajouter quelques arrangements (avec bien sûr une production dans l'air du temps) mais si il l'a fait, le travail a été extrêmement minime ou alors le style a très mal vieilli. Evidemment, il faut se remettre dans le contexte, les titres ont presque 15 ans. La chose faite, effectivement, l'auditeur se rendra compte d'une musique plutôt originale et novatrice pour l'époque, mélangeant habilement thrash de la Bay-Area et ce nouveau genre à la mode qu'était le hardcore.

Pas vraiment de finesse ici, hormis quelques poussées de chant clair et parlé de Brian (le hit « Filter Of Syntax »), le gugus aboie à tout va (et ça fait un bien fou de l'entendre) et les gratteux balancent des gros riffs monolithiques pas aisé à digérer. On bougera sa crinière comme un demeuré (« Your (Destructive) Self » ou le monumental « Allegiance To The Flesh » aux relents scandinaves) mais on appréciera surtout les rares subtilités résidant dans les quelques mélodies (titre éponyme, « Spun, « For Indiferrence ») et ce côté progressif expérimental (« Styrofoam Death Machine » notamment) pas du tout maîtrisé certes mais donnant une saveur succincte à une musique légèrement fade au final. On comprend alors que le groupe n'est pas percé : original oui, marquant non. Difficile d'ailleurs de s'enfiler l'heure de ce Reborn To Kill Again sans effort…

Surtout ne pas tomber dans le piège marketing de Metal Blade, Reborn To Kill Again n'est pas un nouvel album d'Overcast mais une compilation de titres (de 1991 à 1998) remis au goût jour. En ressort une musique bien faiblarde et vieillotte qui ne marquera en aucun cas les esprits. Les puristes apprécieront certainement, pour ma part j'aurai préféré une réédition de leur courte discographie (avec une légère refonte sonore) et un « vrai » nouvel album qui aurait remis du baume au cœur aux fans de Shadows Fall et Killswitch Engage des beaux jours. A suivre.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Overcast
notes
Chroniqueur : 2.5/5
Lecteurs :   -
Webzines : (8)  3.56/5

plus d'infos sur
Overcast
Overcast
Metalcore - 1991 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Diluting Inertia / Grifter
02.   Root Bound Apollo
03.   Seven Ft. Grin
04.   Filter Of Syntax
05.   Reborn To Kill Again
06.   As A Whole / Two Degrees Below
07.   Spun
08.   Your (Destructive) Self
09.   For Indifference
10.   Styrofoam Death Machine
11.   Fates Design
12.   Apocalypse Upon Us
13.   Bleed Into One
14.   Allegiance To Flesh (bonus)

line up
parution
25 Août 2008

Essayez plutôt
Heaven Shall Burn
Heaven Shall Burn
Whatever It May Take

2002 - Lifeforce Records
  
All That Remains
All That Remains
The Fall Of Ideals

2006 - Prosthetic Records
  
Chimaira
Chimaira
The Impossibility Of Reason

2003 - Roadrunner Records
  
Unearth
Unearth
III: In The Eyes Of Fire

2006 - Metal Blade Records
  
Maroon
Maroon
Endorsed By Hate

2004 - Alveran Records
  

Horrendous
Idol
Lire la chronique
Prezir
As Rats Devour Lions
Lire la chronique
FINIS OMNIVM pour l'EP "Cercle"
Lire l'interview
Tribulation
Down Below
Lire la chronique
Totenmesse
To
Lire la chronique
Witchthroat Serpent
Swallow the Venom
Lire la chronique
Profanatica
Altar of the Virgin Whore (EP)
Lire la chronique
Sjukdom
Stridshymner og dødssalmer
Lire la chronique
The Lumberjack Feedback
Blackened Visions
Lire la chronique
Emigrate
Silent So Long
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 20 - Danger.
Lire le podcast
Ende
Goétie Funeste
Lire la chronique
Fantômas
Fantômas (Amenaza Al Mundo)
Lire la chronique
Candelabrum
Portals
Lire la chronique
Firtan
Okeanos
Lire la chronique
Nécropole
Solarité
Lire la chronique
Beherit
Drawing Down The Moon
Lire la chronique
Selvans
Faunalia
Lire la chronique
Mutilated By Zombies
Scripts Of Anguish
Lire la chronique
Cultes Des Ghoules
Sinister, Or Treading The D...
Lire la chronique
Khragkh
ΓVΛΩ
Lire la chronique
Revocation
The Outer Ones
Lire la chronique
PPCM #2 - What'SUP ?! (Supuration et l'année 1993)
Lire le podcast
Daagh
Daagh (EP)
Lire la chronique
Mes hallucinations auditives : PANPHAGE
Lire le podcast
Danzig
Danzig
Lire la chronique
Satan's Satyrs
The Lucky Ones
Lire la chronique
Sleeping Peonies
Glitterghast
Lire la chronique
Cosmic Church
Täyttymys
Lire la chronique
1914
The Blind Leading The Blind
Lire la chronique