chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
129 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Parasitic Extirpation - Knee Deep In Disease

Chronique

Parasitic Extirpation Knee Deep In Disease (EP)
Toute première sortie pour Parasitic Extirpation, jeune groupe formé l'année dernière en Nouvelle-Angleterre et comprenant des membres de Dysentery, Proteus et Porphyria, que ce Knee Deep In Disease, EP quatre titres de brutal death aux relents slammisants ma foi fort appréciable.

Knee Deep In Disease a beau s'échouer sous la barre des 10 minutes, il n'en faut pas plus pour voir en Parasitic Extirpation un groupe plus intéressant que la grande majorité de ses collègues de slam.

Pourquoi? Parce que Parasitic Extirpation a compris que ça ne servait à rien d'enchaîner slam parts sur slam parts et qu'il était bien plus efficace de les alterner avec des passages plus rapides, plus brutal death dans le sens strict du terme. Ainsi Knee Deep In Disease, c'est du slam, du groove remuant lourd et gras présentée par une voix ultra gutturale entre Matti Way et Angel Ochoa, mais pas seulement. Parmi les parties moshisantes, on retrouve des séquences plus enlevées agrémentées même de quelques blasts (dont le son plastique de la batterie réduit l'impact malheureusement), ainsi que des soli sympathiques. Les riffs slam sont loin d'être originaux et n'ont rien d'exceptionnel à vrai dire mais s'avèrent au moins dotés d'un quotient d'efficacité satisfaisant, la lourdeur des slammoshing parts les plus heavy étant quant à elle souvent renforcée par des bass drops explosifs du plus bel effet. Les autres riffs plus typiquement death métal, même s'il est là aussi difficile d'y trouver un patte personnelle, se révèlent tout à fait corrects avec un côté parfois limite blasphématoire pouvant évoquer brièvement Morbid Angel. Par contre, on regrettera que les guitares souffrent d'une trop grande réverbération qui limite quelque peu la puissance et l'agressivité de la musique de Parasitic Extirpation.

Mais la vraie bonne surprise ici, c'est bien le dernier titre, "Etude In B Minor". Pendant 1'48, Parasitic Extirpation troque sa guitare électrique contre une acoustique et se laisse aller à quelques accords tristes empruntés au compositeur espagnol du XVIIIè siècle Fernando Sor. Culotté!

Knee Deep In Disease s'avère donc une agréable surprise. Rien qui va révolutionner le genre bien sûr mais une sortie de brutal slam death plus intéressante que la moyenne, ambitieuse et non dénué de talent. Parasitic Extirpation fait ainsi une jolie entrée sur le marché de la mort et on ne manquera pas de suivre la suite de ses aventures, en espérant que l'efficacité de ces quatre titres pourra résister au passage à un format plus long. Croisons les doigts!

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

7 COMMENTAIRE(S)

Dead citer
Dead
16/10/2008 15:53
cglaume a écrit : Dead a écrit : Xenocidist a écrit : Dead, tu ne peux pas déplacer ma Iskald, elle casse l'enchaînement! Mr Green

Je propose surtout que Cyril reposte sa chronique de Decadence Moqueur


Chiche ... Ca la referait passer devant Yngwie, c'est ça ?


Ouais si tu la mets en attente et que tu la repasses en album, ça changera les dates de parution. Mais bon, ça se fait pas trop Spank
cglaume citer
cglaume
16/10/2008 15:33
Dead a écrit : Xenocidist a écrit : Dead, tu ne peux pas déplacer ma Iskald, elle casse l'enchaînement! Mr Green

Je propose surtout que Cyril reposte sa chronique de Decadence Moqueur


Chiche ... Ca la referait passer devant Yngwie, c'est ça ?
Dead citer
Dead
16/10/2008 15:10
Xenocidist a écrit : Dead, tu ne peux pas déplacer ma Iskald, elle casse l'enchaînement! Mr Green

Je propose surtout que Cyril reposte sa chronique de Decadence Moqueur
Xenocidist citer
Xenocidist
16/10/2008 14:49
Euh... Cyril, ça va ? J'ai beau chercher, je ne vois rien de lubrique dans ton commentaire... Sourire
cglaume citer
cglaume
16/10/2008 14:34
Xenocidist a écrit : On notera la thématique "vert" des dernières chroniques Thrasho...
Dead, tu ne peux pas déplacer ma Iskald, elle casse l'enchaînement! Mr Green


En vietnamien ça tient la route, vert et bleu se disant tous deux "xanh" (quoi on s'en fout ? :mrgreenSourire
Xenocidist citer
Xenocidist
16/10/2008 14:22
On notera la thématique "vert" des dernières chroniques Thrasho...
Dead, tu ne peux pas déplacer ma Iskald, elle casse l'enchaînement! Mr Green
Keyser citer
Keyser
16/10/2008 13:23
2 extraits sur MySpace!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Parasitic Extirpation
Brutal Slam Death
2008 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : 3.5/5
Lecteurs :   -
Webzines : (1)  4.5/5

plus d'infos sur
Parasitic Extirpation
Parasitic Extirpation
Brutal Death - 2007 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Suspended Cognition
02.   Echoes Of Brutality
03.   Stabwound Symmetry
04.   Etude In B Minor

Durée : 9'58

line up
voir aussi
Parasitic Extirpation
Parasitic Extirpation
Casketless

2010 - Sevared Records
  

Essayez aussi
Analepsy
Analepsy
Atrocities From Beyond

2017 - Rising Nemesis Records
  
Crepitation / Kastrated / Ingested
Crepitation / Kastrated / Ingested
North-West Slam Fest (Split-CD)

2007 - Grindethic Records
  
Terminally Your Aborted Ghost
Terminally Your Aborted Ghost
Slowly Peeling The Flesh From The Inside Of A Folded Hand

2005 - Macabre Mementos Records
  
Devourment
Devourment
Obscene Majesty

2019 - Relapse Records
  
Heisenberg
Heisenberg
The Empire Business (EP)

2017 - Amputated Vein Records
  

Reek
Death Is Something There Be...
Lire la chronique
Engrossed
Initial Decay (Compil.)
Lire la chronique
Pilori
À Nos Morts
Lire la chronique
French Black Metal : Les plus gros conn*rds
Lire le dossier
Misanthrope
Bâtisseur de Cathédrales : ...
Lire la chronique
Spell
Opulent Decay
Lire la chronique
Cemetarian
Tomb Of Morbid Stench (Démo)
Lire la chronique
16
Dream Squasher
Lire la chronique
Wayward Dawn
Haven Of Lies
Lire la chronique
October Falls
A Fall of an Epoch
Lire la chronique
Pearl Jam
Yield
Lire la chronique
Gris
Il était une forêt...
Lire la chronique
Odraza
Rzeczom
Lire la chronique
Ectoplasma
White-Eyed Trance
Lire la chronique
Violence Gratuite
EPonyme (EP)
Lire la chronique
Laetitia in Holocaust
Fauci Tra Fauci
Lire la chronique
Winter Deluge
Degradation Renewal (EP)
Lire la chronique
Nekrovault
Totenzug : Festering Peregr...
Lire la chronique
Infestment
Human Altar (Démo)
Lire la chronique
Naglfar
Cerecloth
Lire la chronique
Asofy
Amusia
Lire la chronique
Helfró
Helfró
Lire la chronique
Infestment
Maggots In Your Brain (Démo)
Lire la chronique
Serment
Chante, O Flamme de la Libe...
Lire la chronique
Unearthly Trance
V
Lire la chronique
Kurnugia
Forlorn And Forsaken
Lire la chronique
Misanthrope
Lire l'interview
Iku-Turso
Pakana
Lire la chronique
Cryptic Shift pour "Visitations from Enceladus"
Lire l'interview
Massacre
From Beyond
Lire la chronique