chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Gojira - The Way of All Flesh

Chronique

Gojira The Way of All Flesh
Après avoir tourné avec acharnement autour du globe (plus ou moins) et avoir vu sa côte de popularité internationale littéralement exploser, le « petit » groupe français s'est accordé une pause, le temps de donner naissance en 2008 à son quatrième album: The Way of All Flesh.

Cet album, donc, c'est un peu le rêve Américain qui se concrétise. Gojira, parti de nulle part il y a de cela une décennie, s'est forgé tout seul à force de travail et de détermination – et de plébiscite – et a fini par se voir propulsé dans de grosses tournées Américaines, tour de force que peu de groupes français avaient réussi à accomplir auparavant. Désormais, Gojira est reconnu, passe à la radio (pas sur RTL, hein ?!), et a des copains dans le coup. Au hasard: les thrasheurs de Lamb of God, jamais à court d'éloges pour leur « French buddies », ou encore les frangins Cavalera qui ont même invité Joe à « conspirer » avec eux. Inimaginable. On se doute donc que ce véritable conte de fées a forcément quelque peu changé la donne lors de la conception de ce nouveau disque, parce qu'on va enfin en parler, rassurez-vous.

Bizarrement, The Way of All Flesh apporte son lot de changements sans fondamentalement chambouler les acquis. La musique, secondée par une interprétation sans faille, dégage toujours une puissance assez phénoménale et laisse entrevoir de belles tueries en concert. La majorité des titres réutilise l'architecture développée sur From Mars to Sirius, ainsi que les motifs et phrasés types avec lesquels Gojira a façonné son identité musicale, à ceci près que The Way of All Flesh s'affirme comme plus violent et alambiqué que son prédécesseur. Le tempo y est en effet plus soutenu, les structures plus complexes et techniques, sans pour autant écarter la possibilité d'un propos plus épuré, le temps de quelques sections ambient pour le moins vibrantes (cf les 3 premières plages de l'album, toutes très bonnes). Du côté des réelles innovations, on notera l'apparition d'un synthétiseur funky et d'une une voix triturée au vocoder dans A Sight to Behold - sans doute l'une des meilleures surprises de l'album – et une utilisation du chant mélodique de Joe plus poussée sur certains passages.

Le problème dans tout ça? Bien que fort séduisant de prime abord, ce nouvel album révèle au fil des écoutes de bien vilains défauts qui l'empêchent d'accéder au statut de très bon album. A commencer par ce son rutilant, énorme, dans l'air du temps. Certes, dans le genre, c'est très bien fait. Ca claque très fort (la batterie insupportable à la fin de Yama's Messengers), ça impressionne, mais voilà: c'est tellement parfait que ça fait perdre de leur caractère aux compositions et leur donne ce désagréable arrière goût d'exagéré. A force de vouloir faire sonner tous les instruments le plus fort possible, la musique de Gojira se retrouve aseptisée. Choisir Logan Mader pour produire ce nouvel album était peut être une erreur et, à fortiori, on (comprenez je) aurait plus imaginé le groupe inviter Danny Carey (Tool) à jouer des tablas plutôt que Randy Blythe (LOG), par ailleurs remarquable, à pousser une gueulante sur Adoration for None, qui, soit dit en passant, constitue une des fautes de goûts majeures de l'album (et cette ligne de chant digne d'Hypocrisy complètement hors de propos...). Aussi, pour la première fois, Gojira semble malheureusement moins inspiré, et certaines chansons dévoilent un groupe qui stagne et semble appliquer une recette en réutilisant maladroitement ses propres gimmicks: All the Tears, les percussions au début de The Art of Dying, Wolf Down the Earth, hybride endormi entre From the Sky et Space Time, ou encore Vaccuity, qui se voit réinjecter un ersatz de Backbone, en sont des exemples criants.

Au final, l'impression qui ressort de ce The Way of All Fesh est donc un plaisir en demi-teinte, une semi-déception. Non, cet album n'est pas le Messie tant attendu, le chef d'oeuvre programmé qui devait propulser Gojira dans la sphère des monstres du metal. A l'inverse, il ne constitue pas non plus un échec cuisant, une sortie de virage irréparable, mais plutôt un essai mal concrétisé, trop hétérogène, où le meilleur côtoie le pire. On dirait que Gojira a pour cette fois renoncé à l'envie d'avancer en Terra Incognita comme aux premiers jours et semble, à l'inverse, avoir voulu polir son style sauvage, aventureux et, par la même occasion, lui a fait perdre de sa saveur. Le conformisme pointe le bout de son nez, et donne à ce nouvel album un côté coup de poing à digestion rapide. Espérons que ça n'ira pas plus loin.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

21 COMMENTAIRE(S)

MZK citer
MZK
03/02/2012 00:32
Juste pour vous dire bande d'ignares, que Gojira est passé sur RTL pour la sortie de " The Link "...
C'était en fin d'année et je pense qu'en cherchant on peut encore trouver l'interview...

\m/o(°-°)o\m/
Solo Necrozis citer
Solo Necrozis
13/02/2009 18:33
note: 8/10
Ant'oïn a écrit : Je pense que le plus gros defaut de cet album, c'est qu'il y'a eu From Mars To Sirius juste avant...ca vas etre tres dur de relever le niveau...mais je vais l'acheter quand meme.

C'est en effet, le seul gros défaut de cet album.
citer
saikicekon
21/12/2008 05:14
Oulala... je suis vraiment surpris de la chronique de Morbidendive !
Ce qui m'a tjrs plu chez Gojira c'est que la première écoute de chaque nouvel album me déçoit. "Mouai.. ché pas trop.. bof...etc." et puis un soir je pose la galette dans la platine. Thermostat 13. Et je laisse couler mode "repeat" une bonne partie de la nuit. Et le lendemain je suis amoureux !!
Gojira c'est mystique et ça me tabasse en même temps.
Ce que je ne trouvez chez aucun album de Tool ou Mastodon je le trouve sur "The Way Of...". Puissant, mélodique, féroce, enivrant, ciselé.. Pour moi la consécration de leur travail depuis Terra Incognita.
citer
hostility
20/12/2008 10:03
Faut pas deconner nn plus, j veu dire mnt il faut avoir une bonne prod c pas un critère de dire qu ils perdent de l originalité a cause de ca! L'opus est la suite de From mars et est vraiment très bien(8/10)
maxxx19 citer
maxxx19
16/11/2008 11:32
note: 8/10
Moi en tout cas J aime bien^^
Niktareum citer
Niktareum
03/11/2008 21:55
note: 5.5/10
Efelnikufesin a écrit : Morbidendive a écrit : Niktareum a écrit : Efelnikufesin a écrit : The Link,ce dernier étant un monument d'ennui (argh le son de merde...)
Merci, j'ai bien ri. Sourire


Pareil Sourire


Il vous en faut peu...

Roh mais non te sous-estime pas, elle était bien bonne!! Clin d'oeil
Tim citer
Tim
03/11/2008 16:51
Efelnikufesin a écrit : (ce qui n'est pas le cas pour le nouveau Darkane,qui pour l'instant me déçoit énormément).

Moi aussi j'ai bien rit !!!
Efelnikufesin citer
Efelnikufesin
03/11/2008 12:19
note: 9/10
Morbidendive a écrit : Niktareum a écrit : Efelnikufesin a écrit : The Link,ce dernier étant un monument d'ennui (argh le son de merde...)
Merci, j'ai bien ri. Sourire


Pareil Sourire


Il vous en faut peu...
Ant'oïn citer
Ant'oïn
03/11/2008 01:53
Je pense que le plus gros defaut de cet album, c'est qu'il y'a eu From Mars To Sirius juste avant...ca vas etre tres dur de relever le niveau...mais je vais l'acheter quand meme.
Morbidendive citer
Morbidendive
02/11/2008 23:33
note: 6.5/10
Niktareum a écrit : Efelnikufesin a écrit : The Link,ce dernier étant un monument d'ennui (argh le son de merde...)
Merci, j'ai bien ri. Sourire


Pareil Sourire
Niktareum citer
Niktareum
02/11/2008 22:00
note: 5.5/10
Efelnikufesin a écrit : The Link,ce dernier étant un monument d'ennui (argh le son de merde...)
Merci, j'ai bien ri. Sourire
Efelnikufesin citer
Efelnikufesin
02/11/2008 21:29
note: 9/10
Pas d'accord avec cette chronique : je trouve que Gojira n'a jamais aussi bien sonné,avec des morceaux en même temps complexes,touffus et mémorables...Ca fait plusieurs fois que j'écoute cet album et je ne m'en lasse pas ! Pire,je jouis d'avance à l'impact live de "Toxic Garbage Island" (ouille l'intro qui fait mal) ou pire,de "The Art of Dying" (assurément le moment fort de cet album)...Malgré 'Wolf Down the Earth' qui n'est pas très intéréssant,TWOAF est ni plus ni moins que le meilleur album de l'année pour ma part (ce qui n'est pas le cas pour le nouveau Darkane,qui pour l'instant me déçoit énormément).
Et heureusement qu'ils n'ont pas continué dans le même style que Terra Incognita ou de The Link,ce dernier étant un monument d'ennui (argh le son de merde...)
Niktareum citer
Niktareum
13/12/2012 09:46
note: 5.5/10
Keyser a écrit : Bon je ne l'ai pas assez écouté pour émettre un avis définitf mais mes premières impressions sont généralement les bonnes: cet album est un déception, trop de riffs recyclés sur l'énormissime FMTS notamment et un chant bcp moins percutnt qu'avant. Il n'y a guère que "The Art Of Dying" qui vaille le coup!
Assez d'accord.
Je l'ai pas écouté beaucoup mais à part 3-4 titres j'en ai pas retenu grand chose...

D'ailleurs il y a un signe qui ne trompe pas: je n'ai pas eu envie de le réécouter depuis . Et je ne l'ai pas fait, alors que les autres tournaient en boucle.

Enfin bon, je ne l'ai pas encore assez écouté pour émettre un avis définitif... mais ça s'engage plutôt mal.
MuteRequiem citer
MuteRequiem
02/11/2008 19:01
note: 6.5/10
Plutôt décevant cet album, surtout si on le compare à FMTS, qui reste de loin leur meilleur album.

Je trouve cet album un peu fade... il manque une étincelle, et "The Art Of Dying" ne suffit nettement pas à raviver la flamme... Dommage!
Keyser citer
Keyser
02/11/2008 18:19
Bon je ne l'ai pas assez écouté pour émettre un avis définitf mais mes premières impressions sont généralement les bonnes: cet album est un déception, trop de riffs recyclés sur l'énormissime FMTS notamment et un chant bcp moins percutnt qu'avant. Il n'y a guère que "The Art Of Dying" qui vaille le coup!
Reload citer
Reload
02/11/2008 17:55
note: 8.5/10
Je trouve cet album tout simplement monstrueux! Art of dying est une des plus belles compositions depuis le début du groupe.
Ander citer
Ander
02/11/2008 17:45
note: 6.5/10
Plutôt d'accord avec la kro, j'aurais mis la note à ceci pris que je trouve la prestation de Randy Blithe excellente, LA bonne surprise de l'album, et pour la prod' elle est certes clean et puissante mais son véritable point faible étant d'petre trop proche de FMTS alors déjà que les innovations se comptent sur les doigts d'un menuisier qui aurait fait 7 erreurs de manipulations avec sa scie circulaire préférée...
Tim citer
Tim
02/11/2008 17:34
9.5/ 10 pour," The Art Of Dying qui est une tuerie monumental,
5.5/ 10 pour le reste de l'album qui est bon mais^pas transcendant meme si je me suis cassé la nuque sur pas mal de passage...

A j'oubliais, merci aux Gojira de ne plus jouer avec le vocoder deja qu'avec Cynic ça rend pourrave alors chez vous ça rend miserable...
cglaume citer
cglaume
02/11/2008 17:17
Je l'achèterai quand même ! Mr Green
Morbidendive citer
Morbidendive
02/11/2008 16:57
note: 6.5/10
Ouaip, désolé si la chronique ne reflète pas ton point de vue. J'aime beaucoup Gojira et j'aurais souhaité que l'album soit énorme mais rien n'y fait. Je suis déçu...
donvar citer
donvar
02/11/2008 16:51
note: 9/10
Je ne comprends vraiment pas cette chronique...L'album est déjà passé au moins une trentaine de fois dans mes esgourdes,et je trouve qu'il est juste...énorme!
En revanche le riff de "Wolf down the Earth" ressemble effectivement à From The Sky;certes...
Bref les "goûts et les couleurs" comme on dit....

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Gojira
Death Ouraille Metal Moderne
2008 - Listenable Records
notes
Chroniqueur : 6.5/10
Lecteurs : (51)  7.92/10
Webzines : (45)  8.35/10

plus d'infos sur
Gojira
Gojira
Metal extrême progressif - 2001 - France
  

tracklist
01.   Oroborus
02.   Toxic Garbage Island
03.   A Sight To Behold
04.   Yama'S Messengers
05.   The Silver Cord
06.   All The Tears
07.   Adoration For None
08.   The Art Of Dying
09.   Esoteric Surgery
10.   Vacuity
11.   Wolf Down The Earth
12.   The Way Of All Flesh

Durée : 75 min.

line up
parution
6 Octobre 2008

voir aussi
Gojira
Gojira
Fortitude

2021 - Roadrunner Records
  
Gojira
Gojira
L'Enfant Sauvage

2012 - Roadrunner Records
  
Gojira
Gojira
The Link Alive (DVD)

2004 - Gabriel Editions
  
Gojira
Gojira
From Mars To Sirius

2005 - Gabriel Editions
  
Gojira
Gojira
The Link

2003 - Next Music / Boycott
  

Déception de l'année
Gjoad
Samanōn
Lire la chronique
Aūkels
Raynkaym
Lire la chronique
Mourning Dawn
Dead End Euphoria
Lire la chronique
Mooncitadel
Onyx Castles And Silver Key...
Lire la chronique
Dodskold
Ödesriket
Lire la chronique
Steel Bearing Hand
Slay In Hell
Lire la chronique
Chotza
Plump u Primitiv (10 Jahr F...
Lire la chronique
Galvanizer
Prying Sight Of Imperception
Lire la chronique
Machine Head
The Burning Red
Lire la chronique
Ambush
Infidel
Lire la chronique
Stress Angel
Bursting Church
Lire la chronique
Ascendency
Birth Of An Eternal Empire ...
Lire la chronique
L'été dans le BLACK METAL
Lire le podcast
Steven Wilson
The Raven That Refused to S...
Lire la chronique
Vermineux
1337 (Démo)
Lire la chronique
Mannveira
Vitahringur
Lire la chronique
Astriferous
The Lower Levels Of Sentien...
Lire la chronique
Nine Inch Nails
The Downward Spiral
Lire la chronique
Hænesy
Garabontzia
Lire la chronique
Purification
The Exterminating Angel
Lire la chronique
Koldovstvo
Ни царя, ни бога
Lire la chronique
Goratory
Sour Grapes
Lire la chronique
Evoken
A Caress Of The Void
Lire la chronique
Unbounded Terror
Faith in Chaos
Lire la chronique
Profane Order
Slave Morality
Lire la chronique
Cathexis
Untethered Abyss
Lire la chronique
Gharmelicht
Gharmelicht
Lire la chronique
Khandra
All Occupied by Sole Death
Lire la chronique
Blind Guardian
Battalions Of Fear
Lire la chronique
Black Sabbath
Mob Rules
Lire la chronique