chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
73 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Opeth - The Roundhouse Tapes

Chronique

Opeth The Roundhouse Tapes (DVD)
Prévu au départ pour le mois de février, c'est finalement avec presque un an de retard que Peaceville nous délivre les images qui auraient dû accompagner le double-album live du même nom sorti en novembre 2007. Bien qu'il s'agisse du deuxième DVD du groupe, "The Roundhouse Tapes" est en revanche le premier à proposer une setlist *conventionnelle*, "Lamentations" ne reflétant pas forcément leur discographie. Etant donné la qualité de la version CD, j'attendais avec impatience la sortie de ce DVD et si vous aussi, vous vous trouviez dans ce cas, vous ne devriez pas être déçu par le résultat. Petit tour du propriétaire.


1. Le concert

Enregistré le 9 novembre 2006 à Londres, ce concert fait partie de la seconde tournée des suédois succédant à la sortie de "Ghost Reveries". Ce détail n'a rien d'anodin puisque cette série de concerts nous propose une setlist moins axée sur leur dernier album de l'époque, représenté ici uniquement par son titre d'ouverture. Au contraire, le groupe balaye l'ensemble de sa discographie, des fameux "Orchid" et "Morningrise" à l'album acoustique "Damnation", en passant par les excellents "Still Life", "Blackwater Park" et "My Arms, Your Hearse". Au final, seul "Deliverance" manque à l'appel mais on ne s'en plaindra pas, surtout qu'à côté de ça, les suédois nous servent des titres exceptionnels tels que "The Night And The Silent Water", "Blackwater Park" ou encore "When". Fidèle à sa réputation, le groupe réalise une prestation remarquable, sans fausse note et reproduit à la perfection chaque morceau choisi de leur discographie. D'ailleurs, chaque titre a légèrement été réarrangé pour éviter que l'ami Per Wiberg ne s'ennuie derrière ses claviers, avec goût et raffinement ça va de soi, à l'image de l'oeuvre d'Opeth.

Je me rappelle avoir vu le groupe en concert lors de la sortie de "Blackwater Park", dans la petite salle du Transbordeur à Lyon, avec des éclairage pourris, un son moyen et une scène haute d'à peine 1 mètre. Ces quelques années écoulées ont changé beaucoup de choses et Opeth se rapproche désormais de ces grosses machines bien huilées qui ne font que tourner. Un peu moins de spontanéité donc (malgré un Mikael de plus en plus loquace) mais une technique sans faille, aussi bien au niveau de la prestation (comme je le disais précédemment) que de la mise en scène. Ce concert en est le parfait exemple : une énorme scène, des éclairages divers et variés, un écran géant diffusant des images subliminales, un son énorme et un bon paquet de techniciens pour veiller au grain. Et quitte à bien faire les choses, la production n'a pas lésiné sur les caméras pour retranscrire sur DVD l'ambiance du concert. On voit à peu près tout partout, de près, de loin, avec évidemment beaucoup de Mikael et malheureusement peu de Axe. Mais bon, quel DVD s'arrête sur la prestation du batteur ? Concernant le montage, rien a signaler, c'est propre et sans fioriture, excepté peut-être les quelques effets appliqués à l'image de temps à autre (noir et blanc, film d'époque, ...). Côté son, c'est le grand luxe puisque le DVD vous propose trois versions (Stéréo, Dolby Surround et DTS) qui devraient sans problème s'adapter à votre matériel audio.


2. Les bonus

Mon bonheur aurait sans doute été complet avec des bonus dignes de ce nom. Malheureusement, comme la plupart des DVD de metal que j'ai pu visionner, "The Roundhouse Tapes" pêche sur ce point, à croire que les groupes n'ont plus rien à dire une fois le concert passé... De plus, tout ici est en anglais non sous-titré, ce qui requière un certain niveau pour pouvoir comprendre ce qui se dit (bien sûr, cette remarque vaut également pour le concert afin de comprendre les blagues de Mikael).

* L'interview du groupe : Cela part d'une assez bonne initiative mais encore faut-il avoir de bonnes questions à poser à chacun des membres. Vu l'essor qu'à pris le groupe ces dernières années, il aurait été intéressant de faire une petite rétrospective sur l'histoire du groupe. Au lieu de ça, l'interviewer, plutôt sympathique pourtant, se contente de balayer en surface. Dommage. Cela permet néanmoins de retrouver le groupe en dehors de la scène et de voir que chacun de ses membres reste très simple et abordable.

* L'interview des fans : Aaaaah, ils étaient nombreux les fans à Londres ce soir là. Un mec muni d'un micro et de quelques questions a alors eu l'idée d'aller les interroger. Le concept ne m'enchantait pas spécialement à la base mais le résultat est encore pire que prévu, les questions ne variant pas d'un poil et les réponses n'étant pas plus convaincantes. Je suis allé jusqu'à la fin mais vous pouvez zapper.

* Les balances : Petite répétition pour peaufiner les réglages sonores, le groupe nous joue "Under The Weeping Moon" en intégralité et mal mixé du coup. S'il est plutôt intéressant de les voir jouer sans le public, le son l'est forcément bien moins et la caméra reste braquée sur la scène, comme si les techniciens ne faisaient rien. Pourquoi ne pas avoir fait un tour de l'équipe de tournée ?

* La galerie de photos : Les galeries de photos sont rarement intéressantes, celle-ci ne fera pas exception. Elle se contente de fixer des instants du concert, de bien belle manière j'en conviens, mais elle n'apporte rien de plus à la partie vidéo du DVD.


"The Roundhouse Tapes" est donc un bon DVD, voir plus si vous n'êtes intéressé que par le concert, voir moins si vous vous attendiez à des bonus plus fournis et/ou intéressants. Maintenant que vous êtes prévenus, c'est à vous de voir mais pour moi, ce DVD vaut dans tous les cas, bien plus le coup que la simple version double-CD (et pour le même prix sur Internet).

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

colin.lmbrt citer
colin.lmbrt
06/11/2018 14:12
note: 4.5/5
Setlist quasi parfaite, ambiance conviviale (Mikael en forme) et performance impressionante!
L'un des meilleurs lives que j'ai entendu
Yz citer
Yz
23/12/2008 14:22
note: 4.5/5
Excellent DVD encore une fois! Mais je suis d'accord que les bonus n'apportent rien...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Opeth
Death metal progressif
2008 - Peaceville Records
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs : (8)  4.31/5
Webzines : (31)  4.1/5

plus d'infos sur
Opeth
Opeth
Heavy / Prog - 1990 - Suède
  

vidéos
Ghost of Perdition
Ghost of Perdition
Opeth

Extrait de "The Roundhouse Tapes"
  
Bleak
Bleak
Opeth

Extrait de "The Roundhouse Tapes"
  

tracklist
01.   When
02.   Ghost of Perdition
03.   Under the Weeping Moon
04.   Bleak
05.   Face of Melinda
06.   The Night and the Silent Water
07.   Windowpane
08.   Blackwater Park
09.   Demon of the Fall

Bonus :
- Interviews du groupe et des fans
- Balances sonores
- Galerie photos

line up
parution
20 Octobre 2008

voir aussi
Opeth
Opeth
Blackwater Park

2001 - Music For Nations
  
Opeth
Opeth
Pale Communion

2014 - Roadrunner Records
  
Opeth
Opeth
The Roundhouse Tapes (Live)

2007 - Peaceville Records
  
Opeth
Opeth
Lamentations (DVD)

2003 - Music For Nations
  
Opeth
Opeth
Still Life

1999 - Peaceville Records
  

Essayez aussi
Dysylumn
Dysylumn
Conceptarium

2015 - Autoproduction
  
Aabsinthe
Aabsinthe
In Search Of Light

2007 - Rupture Music
  
Northlane
Northlane
Singularity

2013 - Rise Records
  
Becoming The Archetype
Becoming The Archetype
Terminate Damnation

2005 - Century Media Records
  
Martriden
Martriden
Encounter The Monolith

2010 - Autoproduction
  

Horrendous
Idol
Lire la chronique
Prezir
As Rats Devour Lions
Lire la chronique
FINIS OMNIVM pour l'EP "Cercle"
Lire l'interview
Tribulation
Down Below
Lire la chronique
Totenmesse
To
Lire la chronique
Witchthroat Serpent
Swallow the Venom
Lire la chronique
Profanatica
Altar of the Virgin Whore (EP)
Lire la chronique
Sjukdom
Stridshymner og dødssalmer
Lire la chronique
The Lumberjack Feedback
Blackened Visions
Lire la chronique
Emigrate
Silent So Long
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 20 - Danger.
Lire le podcast
Ende
Goétie Funeste
Lire la chronique
Fantômas
Fantômas (Amenaza Al Mundo)
Lire la chronique
Candelabrum
Portals
Lire la chronique
Firtan
Okeanos
Lire la chronique
Nécropole
Solarité
Lire la chronique
Beherit
Drawing Down The Moon
Lire la chronique
Selvans
Faunalia
Lire la chronique
Mutilated By Zombies
Scripts Of Anguish
Lire la chronique
Cultes Des Ghoules
Sinister, Or Treading The D...
Lire la chronique
Khragkh
ΓVΛΩ
Lire la chronique
Revocation
The Outer Ones
Lire la chronique
PPCM #2 - What'SUP ?! (Supuration et l'année 1993)
Lire le podcast
Daagh
Daagh (EP)
Lire la chronique
Mes hallucinations auditives : PANPHAGE
Lire le podcast
Danzig
Danzig
Lire la chronique
Satan's Satyrs
The Lucky Ones
Lire la chronique
Sleeping Peonies
Glitterghast
Lire la chronique
Cosmic Church
Täyttymys
Lire la chronique
1914
The Blind Leading The Blind
Lire la chronique