chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
110 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Cantata Sangui - On Rituals And Correspondence In Constructed Realities

Chronique

Cantata Sangui On Rituals And Correspondence In Constructed Realities
Voici un groupe finlandais qui aura tout fait pour que l'on se pose des questions à son sujet. Du titre à rallonge de ce premier album à sa pochette plutôt *cosmique* en passant par une instrumentation axée autour d'un duo de basses, le moins que l'on puisse dire, c'est que Cantata Sangui cultive le mystère et suscite la curiosité. A tel point que notre ami Cyril, grand adepte de musiques non conventionnelles (vous a-t-il parlé de ce groupe de metal bosniaque qui utilise des grille-pains électriques à la place des guitares ?), s'est aveuglément précipité sur le promo pour finalement me supplier de bien vouloir le prendre, allant même jusqu'à me proposer gratuitement des choses que je ne pourrais vous énoncer par peur de choquer les plus jeunes de nos lecteurs. Oui, sa conscience professionnelle le perdra. Mais revenons à nos moutons.

En réalité, le style de Cantata Sangui n'est ni conventionnel, ni complètement original. Bien que le groupe soit allé puiser son inspiration du côté du black metal et du doom, c'est surtout un metal gothique que l'on retrouve à l'arrivée. Ca y est, le mot est lâché mais ne fuyez pas car les finlandais n'ont pas mis plus de 10 ans pour nous pondre un truc mille fois entendu. L'atmosphère qui se dégage de ce premier album vaut à elle-seule le détour : loin des clichés mélancolico-dépressif du style, le groupe explore d'autres univers et dimensions, dans l'esprit des derniers Arcturus, une ambiance froide, futuriste et aseptisée très prenante. Comme je vous disais en introduction, leur musique s'appuie sur un duo de basses et ne contient pas de guitare. Certes, Cantata Sangui n'est pas la seule formation à tenter l'expérience mais rares sont celles qui s'en sortent aussi bien. Les compositions n'en souffrent pas le moins du monde : au contraire, avec quelques effets (saturation notamment), les basses occupent l'espace et leur seul vrombissement en devient parfois jouissif sur certains passages, surtout lorsqu'elles se retrouvent seules. Mais l'instrumentation ne s'arrête pas là : les claviers occupent une grande place et le sublime chant d'Anna (parfois secondé par les growls de Tuomas) capte toute l'attention par sa seule présence. Servi par une excellente production et de subtils arrangements électroniques, le résultat est d'une richesse incroyable où chaque minute semble avoir été pensée pendant des semaines.

Bien sûr, la qualité des compositions n'est pas en reste. Les petits relents de black et de doom (pas étonnant avec deux basses) sont parfaitement digérés et le groupe fait preuve d'un groove qui fait mouche à chaque fois ("No Longer In The Eyes Of Aletheia", "Fruitarians", "Lazarus", "Exaltata", ...). Malgré cette richesse sonore (qui réserve même quelques surprises), les morceaux n'en oublient pas d'être efficaces, avec ce qu'il faut de mélodies et de refrains accrocheurs. Les finlandais sont également à l'aise sur les quelques titres plus lourds et/ou calmes ("For The Forgotten One", "Sidecast") où les émotions se mêlent à merveille avec l'atmosphère galactique qui règne tout au long de ces 46 minutes. Le seul reproche que je formulerai à propos de ce premier album concerne ses quelques titres instrumentaux ("In Half-Light", "Reality", "De Profundis"), très dispensables.

"On Rituals And Correspondence In Constructed Realities" (il fallait bien le citer une fois) se révèle donc être un étonnant et bluffant premier album, pas aussi original qu'il le laissait supposer mais assez bien ficelé pour inspirer le respect. Cantata Sangui possède déjà son son, sa marque de fabrique, et place d'emblée la barre si haute qu'il sera sans doute difficile de faire une suite aussi passionnante. En attendant, il serait dommage de passer à côté de cette excellente sortie qui se retrouvera à coup sûr dans mon bilan de fin d'année... et du votre aussi je l'espère.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

5 COMMENTAIRE(S)

Dead citer
Dead
07/02/2009 20:28
Dark Nico a écrit : Bonne chronique qui m'a donné envie d'écouter la musique mais à l'arrivée le côté gothique ressort bcp trop (en tout cas sur les titres à l'écoute)

Merci Sourire
Et oui, le côté gothique est très présent... Faut aimer !
Dark Nico citer
Dark Nico
07/02/2009 13:29
Bonne chronique qui m'a donné envie d'écouter la musique mais à l'arrivée le côté gothique ressort bcp trop (en tout cas sur les titres à l'écoute)
cglaume citer
cglaume
05/02/2009 19:56
Citation : allant même jusqu'à me proposer gratuitement des choses que je ne pourrais vous énoncer par peur de choquer les plus jeunes

J'ai pas dit "gratuit", j'ai dit "pas cher" Sourire
Dead citer
Dead
04/02/2009 20:54
von_yaourt a écrit : Dead a écrit : cette excellente sortie qui se retrouvera à coup sûr dans mon bilan de fin d'année... et du votre aussi je l'espère.

Alors là tu peux te brosser. Moqueur


Je ne t'adresse jamais la parole toi Mr Green
von_yaourt citer
von_yaourt
04/02/2009 20:47
Dead a écrit : cette excellente sortie qui se retrouvera à coup sûr dans mon bilan de fin d'année... et du votre aussi je l'espère.

Alors là tu peux te brosser. Moqueur

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Cantata Sangui
Black/Doom/Gothique
2009 - Season Of Mist
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (11)  7.7/10

plus d'infos sur
Cantata Sangui
Cantata Sangui
Black/Doom/Gothique - 1997 † 2014 - Finlande
  

tracklist
01.   In Half-Light
02.   We'll Have It On Us'
03.   Exaltata
04.   Broken Stars
05.   For The Forgotten One
06.   Fruitarians
07.   The Seven Liers-In-Wait
08.   Reality
09.   No Longer In The Eyes Of Aletheia
10.   Sidecast
11.   Lazarus
12.   De Profundis

Durée : 46 min.

line up
parution
26 Janvier 2009

Contre-Feux
Mort/Vivant
Lire la chronique
Carcass
Symphonies Of Sickness
Lire la chronique
Mourir
Animal Bouffe Animal
Lire la chronique
Slaughtbbath
Alchemical Warfare
Lire la chronique
Yacøpsæ
Timeo Ergo Sum
Lire la chronique
Caronte
Wolves Of Thelema
Lire la chronique
Lurker of Chalice
Tellurian Slaked Furnace (C...
Lire la chronique
Azels Mountain
Wieczny sen
Lire la chronique
Petits labels français BM : Rupture de stock CHALLENGE
Lire le podcast
Come to Grief
Pray for the End (EP)
Lire la chronique
Hellvetron
Trident Of Tartarean Gateways
Lire la chronique
Svarttjern
Shame Is Just A Word
Lire la chronique
Schizophrenia
Voices (EP)
Lire la chronique
Beneath The Massacre
Fearmonger
Lire la chronique
Vulture
Ghastly Waves & Battered Gr...
Lire la chronique
Nefarious Dusk
The Wanderer of the Cold North
Lire la chronique
Nova
Veniamo Dal Cielo
Lire la chronique
Nekrofilth
Worm Ritual
Lire la chronique
Helloween
Keepers of the Seven Keys p...
Lire la chronique
PPCM #30 - La Mort fait recette !
Lire le podcast
Black Mold
Tales of Degradation (Démo)
Lire la chronique
RAM
The Throne Within
Lire la chronique
White Ward
Love Exchange Failure
Lire la chronique
Adversary
Forgotten Remains Of Death ...
Lire la chronique
Svart Crown
Wolves Among The Ashes
Lire la chronique
Leprophiliac
Caskets Of Flesh (Démo)
Lire la chronique
Nawaharjan
Lokabrenna
Lire la chronique
Sadus
Chemical Exposure (Illusions)
Lire la chronique
Crusadist
The Unholy Grail
Lire la chronique
Ulcerot
Necuratu (Démo)
Lire la chronique