chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
101 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Megadeth - Countdown To Extinction

Chronique

Megadeth Countdown To Extinction
Après avoir atteint l'apogée de sa première partie de carrière avec le fantastique Rust In Peace, Megadeth entame en 1992 un nouveau tournant qui va diviser les fans. Résolument moins thrash, plus simple et disons le carrément, plus mainstream, Countdown To Extinction fait le lien entre la période thrash du groupe et celle plus heavy/rock. Voyant leur groupe fétiche s'éloigner petit à petit des terres acides du thrash, les fans de la première heure commencent à faire grise mine. Goutte de bière qui fait déborder la chope, Vic Rattlehead, mascotte du groupe depuis le début, n'apparaît pas sur la pochette pour la toute première fois. Pourtant, Countdown To Extinction est à bien des égards un album remarquable, le meilleur de la discographie de la bande à Mustaine avec ce fameux Rust In Peace.

Il est déjà remarquable d'un point de vue personnel. Countdown To Extinction est un de mes premiers albums de metal et c'est avec la même cassette achetée il y a déjà un paquet d'années que je rédige ses lignes. J'en ai passé des heures à user mes tapes sur ce bon vieux baladeur Sony qui m'a accompagné tout au long de mon initiation métallique, avant qu'une mort inéxorable m'arrache à lui, m'obligeant à contre-coeur à le remplacer par un gros discman. Que d'émotions à l'évocation de ses souvenirs de jeune boutonneux chevelu qui se sentait bien seul, entouré qu'il était d'amateurs moqueurs de Fun Radio et Skyrock. Mais bon, ma vie, on s'en fout!

Conservant le même line-up que sur Rust In Peace, le meilleur qu'ait jamais connu Megadeth et avec lequel la formation californienne va sortir ses plus belles oeuvres, Countdown To Extinction n'est en fait pas une suite si illogique que ça de son prédécesseur qui laissait déjà entrevoir des velléités moins offensives. Ici toutefois, le rythme est bien plus ralenti, les riffs/rythmiques thrash se comptant sur les doigts de la main. Et "High Speed Dirt", le morceau le plus thrash est paradoxalement le plus mauvais de l'album. On ralentit la cadence donc mais on simplifie aussi les structures. Les titres sont légèrement moins longs et comportent moins de riffs qu'auparavant. Beaucoup moins de soli également (sauf sur "Psychotron" et ses couplets entrecoupés des brefs soli de Friedman décidément très en forme sur cet opus) mais ils sont plus développés et extrêmement bien ficelés, de pures merveilles.

Cette simplification est peut-être un peu dommage mais elle se traduit par des modèles d'efficacité. Là encore, pas mal de tubes qui squattent toujours les setlists du combo avec "Symphony Of Destruction" et son riff ultra simple mais inoubliable, "Architecture Of Aggression" avec son refrain légendaire (Great nations built from the bones of the dead, With mud and straw, blood and sweat, You know your worth when your enemies, Praise your architecture of aggression) et où Mustaine nous fait le coup des samples de guerre en introduction, ainsi que "Countdown To Extinction" et ses lignes de basse géniales du début, son magnifique refrain mélodique, ses paroles écolos et son passage en son clair avec la voix de femme samplée qui me donne toujours des frissons. Peut-être pas autant de hits que sur l'opus précédent mais on trouve également quelques pépites méconnues comme "This Was My Life" avec chant mélodique magnifique, refrain gigantesque, basse jouissive et riff lourd/lead menaçante en final, "Foreclosure Of A Dream" et son intro en son clair, ses belles lignes de chant et ses quelques accélérations sympathiques ou encore "Ashes In Your Mouth", pièce un peu plus énervée avec quelques riffs bien méchants, un refrain lumineux et pas mal d'excellents soli.

Des morceaux qui eux aussi ont fait l'histoire et permettent de retrouver les quatre musiciens en grande forme. Nick Menza une nouvelle fois irréprochable derrière son kit, plein de feeling, David Ellefson et sa basse toujours aussi bien placée et groovy et bien sûr Marty Friedman dont les soli sont à se rouler par terre de bonheur (Mustaine n'est pas en reste non plus!). On notera encore des refrains énormes et mémorables, des passages en son clair rafraîchissants, quelques samples (notamment le plus long sur "Captive Honour" qui se déroule dans un tribunal puis en prison), quelques riffs lourds sachant installer une ambiance menaçante et des séquences plus surprenantes comme l'interlude limite country sur "High Speed Dirt". Mustaine, qui n'est toujours pas prêt de faire de nouveaux adeptes, s'essaye lui aussi à quelques expérimentations vocales, par exemple sur les couplets de "Sweating Bullets" où son chant se fait rapide et presque rock 'n roll. Ou encore l'imitation de serpent sur "This Was My Life" (In our business there's sss..sss...sin) qui ressemble plus à un bégaiement qu'autre chose. Quoiqu'il en soit, son chant se fait plus varié et plus mélodique mais avec toujours ce timbre nasillard reconnaissable entre mille.

Malgré tout un tas de qualités hors-normes, Countdown To Extinction reste néanmoins un petit cran au-dessous de Rust In Peace. Le problème avec Megadeth c'est qu'il n'a jamais su sortir un album parfait de bout en bout et qu'il y a toujours un ou deux morceaux inférieurs ("High Speed Dirt", "Captive Honour" et "Skin O' My Teeth" ici) qui plombent un peu la note et rendent inatteignable le 10/10. Autre petit reproche, la production très métallique manque un peu de puissance et les guitares de profondeur. Un son qui a pas mal vieilli, plus en tout cas que le full-length précédent. A posteriori, je regrette aussi un peu l'évolution plus mainstream (qui ne fera que s'accentuer par la suite) même si elle accouche de joyaux comme "Symphony Of Destruction", "Architecture Of Aggression", "This Was My Life" et "Countdown To Extinction" (le quatuor gagnant) puis plus tard d'un Cryptic Writings injustement sous-estimé. Beaucoup pensent que Megadeth a voulu concurrencer Metallica et son black album. Peut-être bien. De toute façon, beaucoup de vieux groupes thrash ont pris des virages plus commerciaux sur leurs opus durant les années 1990. Et puis ce n'est pas comme si Countdown To Extinction était un mauvais album. Au contraire il garde une aura particulière pour moi et beaucoup d'autres j'en suis sûr. Un album que je ne me lasserai jamais d'écouter, rien que pour les souvenirs qu'il m'évoque. Un classique, quoi!

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

10 COMMENTAIRE(S)

AxGxB citer
AxGxB
20/07/2011 10:10
note: 9/10
Premier album de Megadeth que j'ai également écouté et ce fût une claque. Comme beaucoup, je l'écoute encore avec grand plaisir aujourd'hui et effectivement, les premiers titres sont imparables. Je trouve aussi qu'il se dégage des riffs de cet album une certaine ambiance quej 'ai du mal à expliquer, assez sombre malgré le côté plus "mainstream" dont Keyser parle. Bref, un classique pour moi aussi que je viens enfin d'acquérir...
armageddon200 citer
armageddon200
25/01/2011 10:21
note: 8/10
1er album qui m'a fait connaitre Megadeth, dès les 1ères notes de Skin O' my teeh j'ai adoré... puté la cassette (eh oui à l'époque ça existait encore) a bcp tourné dans mon walkman autoreverse... c'est un album bon compromis entre Rust in Peace (que je ne connaissais pas à l'époque) et Youthanasia plus commercial...
von_yaourt citer
von_yaourt
27/07/2010 13:22
Je l'ai acheté à 2 euros, j'ai eu le droit à 2 bonnes compos. L'un dans l'autre, c'est déjà pas mal pour du Megadeth.
Niktareum citer
Niktareum
05/02/2009 20:42
note: 10/10
cglaume a écrit : Thomas Johansson a écrit : ... à un titre près, "Skin O My Teeth", que je trouve vraiment fantastique.

Perso', "Skin O My Teeth" est même l'un de mes tous préférés de l'album !!

Tu m'étonnes! Il est énorme! Headbang
cglaume citer
cglaume
05/02/2009 20:09
note: 9/10
Thomas Johansson a écrit : ... à un titre près, "Skin O My Teeth", que je trouve vraiment fantastique.

Perso', "Skin O My Teeth" est même l'un de mes tous préférés de l'album !!
Dark Nico citer
Dark Nico
30/01/2009 09:01
note: 8/10
Un album acheté à sa sortie et qui a été sur le coup une grosse déception. Faut dire que passer après Rust In Peace c'est pas facile. Cette déception s'est largement atténuée avec le temps mais paradoxalement même si Megadeth a simplifié ses chansons je n'ai jamais réussi à entrer dans cet album. Sauf la chanson Countdown to Extintion.
Ah les gouts et les couleurs....
crocoscar citer
crocoscar
29/01/2009 22:15
note: 9.5/10
Waaaaah c'est la mode les chros de Megadeth en ce moment :P Vivement celle de Killing Is My Business Mr Green (et accessoirement une nouvelle pour Peace Sells... car 7.5/10 ça va pas mais alors pas du tout !!!)
Keyser citer
Keyser
29/01/2009 20:26
note: 9/10
Niktareum a écrit : Pour moi lemeilleur Megadeth parce que justement je ne lui trouve aucun temps mort. Pour moi toutes les chansons valent le coup de la premi-re à la dernière!
Et les soli de Friedman putain mais sans dec!! Quand on écoute ceux de "Skin o' my teeth" ou "Highspeed dirt" putain Hail A chaque fois j'hallucine!
Un must, un sans faute.

edit: "Highspeed dirt" le plus mauvais morceau de l'album What the fuck?! euh là faut que tu m'expliques! What the fuck?!


Bah je sais pas je l'ai toujours trouvé dispensable ce morceau (à part certains passges), surtout à côté de tueries comme Symphony ou Architecture. Je n'ai pas le même feeling avec ce morceau qu'avec les autres Clin d'oeil
Niktareum citer
Niktareum
29/01/2009 20:17
note: 10/10
Pas tout à fait d'accord avec toi mon cher Keyser car pour moi c'est le meilleur Megadeth parce que justement je ne lui trouve aucun temps mort. Pour moi toutes les chansons valent le coup de la premi-re à la dernière!
Et les soli de Friedman putain mais sans dec!! Quand on écoute ceux de "Skin o' my teeth" ou "Highspeed dirt" putain Hail A chaque fois j'hallucine!
Un must, un sans faute.

edit: "Highspeed dirt" le plus mauvais morceau de l'album What the fuck?! euh là faut que tu m'expliques! What the fuck?!
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
29/01/2009 16:35
note: 9/10
Très bon album qui fait partie des premiers que j'ai écouté moi aussi dans le genre métallique. Je suis complètement d'accord avec toi sur les temps forts et faibles du skeud à un titre près, "Skin O My Teeth", que je trouve vraiment fantastique.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Megadeth
Thrash/Heavy Metal
1992 - Capitol Records
notes
Chroniqueur : 9/10
Lecteurs : (39)  8.96/10
Webzines : (19)  8.37/10

plus d'infos sur
Megadeth
Megadeth
Thrash Titans - 1983 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Skin O' My Teeth
02.   Symphony Of Destruction
03.   Architecture Of Aggression
04.   Foreclosure Of A Dream
05.   Sweating Bullets
06.   This Was My Life
07.   Countdown To Extinction
08.   High Speed Dirt
09.   Psychotron
10.   Captive Honour
11.   Ashes In Your Mouth

Durée : 47'31

line up
voir aussi
Megadeth
Megadeth
Super Collider

2013 - Universal Music
  
Megadeth
Megadeth
Th1rt3en

2011 - Roadrunner Records
  
Megadeth
Megadeth
The System Has Failed

2004 - Sanctuary Records
  
Megadeth
Megadeth
Endgame

2009 - Roadrunner Records
  
Megadeth
Megadeth
Cryptic Writings

1997 - Capitol Records
  

Essayez aussi
Death Angel
Death Angel
Relentless Retribution

2010 - Nuclear Blast Records
  
Aryos
Aryos
Les stigmates d'Hécate

2015 - Exu Rei Records
  
Mahavatar
Mahavatar
Go With The No!

2005 - Cruz Del Sur Music
  
Mystic Prophecy
Mystic Prophecy
Ravenlord

2011 - Massacre Records
  
Heathen
Heathen
The Evolution Of Chaos

2010 - Mascot Records
  

Nekrasov
Lust of Consciousness
Lire la chronique
Iron Savior
Kill or Get Killed
Lire la chronique
Cénotaphe
Empyrée (EP)
Lire la chronique
Night Crowned
Humanity Will Echo Out (EP)
Lire la chronique
Wapentake
Vestiges
Lire la chronique
Turnstile
Time & Space
Lire la chronique
Waldgeflüster
Mondscheinsonaten
Lire la chronique
Nordjevel
Necrogenesis
Lire la chronique
Drastus
La Croix de Sang
Lire la chronique
Zaraza
Spasms of Rebirth
Lire la chronique
Metalhertz - S02E02 – Le monde fou de Tobias Sammet
Lire le podcast
Le Canyon - S2//Épisode 3 - Le Chant du Cygne
Lire le podcast
Darkened Nocturn Slaughtercult
Mardom
Lire la chronique
Ultra Silvam
The Spearwound Salvation
Lire la chronique
Fabulous Desaster
Off With Their Heads
Lire la chronique
Cénotaphe / Circle Of Ouroborus
Cénotaphe / Circle Of Ourob...
Lire la chronique
Putrefied Corpse
Left To Rot
Lire la chronique
Little Dead Bertha
Age of Silence
Lire la chronique
Foul
Of Worms (EP)
Lire la chronique
A VAN RECORDS EVENING
Chapel Of Disease + The Rui...
Lire le live report
Nusquama
Horizons Ontheemt
Lire la chronique
BM Grec... Mais fais pas chier avec ROTTING CHRIST !!!
Lire le podcast
Devouror
Slay for Satan (EP)
Lire la chronique
Allegaeon
Apoptosis
Lire la chronique
Majestic Mass
Savage Empire of Death
Lire la chronique
Cirith Gorgor
Sovereign
Lire la chronique
Devour The Unborn
Meconium Pestilent Abomination
Lire la chronique
Forgotten Tomb
We Owe You Nothing
Lire la chronique
Befouled
Refuse To Rot
Lire la chronique
Moenen Of Xezbeth
Ancient Spells Of Darkness​...
Lire la chronique