chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
121 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Criminal - White Hell

Chronique

Criminal White Hell
Quatre ans après un Sicario en demi-teinte alors que No Gods No Masters laissait entrevoir une belle échappée pour Criminal, les repris de justice anglo-chiliens refont à nouveau parler d'eux. Quand un groupe commence à décevoir en général, il continue ses malversations au fur et à mesure de ses sorties. Heureusement ici, Criminal s'est refait une santé après un long séjour derrière les barreaux.

Ce nouveau méfait, baptisé White Hell, s'avère en effet bien plus efficace, percutant et mémorable que Sicario qui manquait cruellement de pêche et de génie. De génie toutefois, il n'en est pas vraiment question ici non plus, parlons plutôt de talent. Et ça, Criminal en a à revendre. Porté par une production moderne et puissante mais pas trop propre, le thrash/death du quatuor prend ici toute sa dimension même si on regrettera encore la folie de No Gods No Masters. Rythmiques variées mais toujours plus ou moins rapides, riffs efficaces, facilement mémorisables et souvent headbangants (miam ce riff old-school sur "Strange Ways", attention au coup du lapin!), Criminal déroule tout du long de ces douze titres pour cinquante minutes. Une musique violente et agressive (on croisera même des blasts dès le premier morceau "21st Century Paranoia", dommage qu'ils se feront la belle ensuite (rien à voir avec le viol d'une blonde à forte poitrine)) mais qui n'oublie pas pour autant la mélodie. Le lead guitariste Rodrigo Contreras nous offre ainsi une excellente prestation, notamment des soli mélodiques lumineux ("Incubus", "The Deluge", "The Infidel", "Invasion", "Bastardom", "Sons Of Cain") qui constituent l'un des gros points forts de ce White Hell décidément bourré de qualités. L'autre atout majeur, c'est bien sûr le chant d'Anton Reisenegger, toujours au top. L'ex-Pentagram, plein d'une rage convaincante, s'égosille et se déchire les poumons par son timbre corrosif, se posant en dernier vestige des origines sud-américaines de la formation.

Avec ce White Hell, Criminal nous donne une belle leçon de thrash/death efficace entre old et new-school. Old-school pour les soli et les leads, new-school pour les passages saccadés qui ne sont pour une fois pas repoussants, bien au contraire ("The Deluge" ou la presque mosh-part finale de "Sons of Cain"). On regrettera par contre la basse en cavale invisible de la nouvelle recrue Dan Biggin et l'absence du chuka-chuka qui fait l'essence même du vrai thrash et qui rend donc discutable l'étiquette thrash/death du groupe. Mais bon que voulez-vous, c'est le modernisme qui veut ça! Même s'il ne dérobera pas le trophée d'album de l'année (Criminal aurait pu se délester en route de quelques morceaux dispensables faisant figure de menu fretin), White Hell reste toutefois bien plus convaincant que la plupart des sorties actuelles et mérite largement qu'on s'acoquine avec le nouveau gang de Massacre Records.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

hurgh citer
hurgh
19/03/2009 23:34
note: 8/10
Du très bon thrash/death, j'ai vraiment pris mon pied avec cet album. Riffs hyper costauds, soli magnifiques, chanteur puissant au style bien prononcé, du tout bon cette galette, bien vue la kro...
Niktareum citer
Niktareum
19/03/2009 14:43
Y'a une coquille au début de ton dernier paragraphe. Clin d'oeil

Sinon je crois bien que je n'ai jamais jeté une esgourde sur ce groupe pourtant j'en ai "beaucoup" entendu parler, l'occasion est là...
Keyser citer
Keyser
19/03/2009 13:41
note: 7.5/10
Extraits sur MySpace!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Criminal
Thrash/Death Morderne
2009 - Massacre Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (1)  8/10
Webzines : (22)  7.37/10

plus d'infos sur
Criminal
Criminal
Thrash Moderne - 1991 - Chili
  

tracklist
01.   21st Century Paranoia
02.   Crime And Punishment
03.   Incubus
04.   Black Light
05.   The Deluge
06.   Strange Ways
07.   Mobrule
08.   The Infidel
09.   Invasion
10.   Eyes Of Temptation
11.   Bastardom
12.   Sons Of Cain

Durée : 50'10

line up
parution
27 Février 2009

voir aussi
Criminal
Criminal
No Gods No Masters

2004 - Metal Blade Records
  
Criminal
Criminal
Akelarre

2011 - Massacre Records
  
Criminal
Criminal
Sicario

2005 - Metal Blade Records
  

Moribund Scum
Only Death
Lire la chronique
Slave Hands
No More Feelings
Lire la chronique
Enepsigos
Wrath of Wraths
Lire la chronique
AODON pour l'album "11069"
Lire l'interview
Meshuggah
I (EP)
Lire la chronique
Bismuth / Undersmile
Split (Split 12")
Lire la chronique
Anhedonist / Spectral Voice
Abject Darkness ​/ ​Ineffab...
Lire la chronique
Tzun Tzu
The Forbidden City (EP)
Lire la chronique
Primitive Man
Steel Casket (Démo)
Lire la chronique
Coma Wall / Undersmile
Wood & Wire (Split 12")
Lire la chronique
Whoredom Rife / Taake
Pakt (Split 10")
Lire la chronique
METALHERTZ - S03E01 - Le power metal parodique
Lire le podcast
Black Curse
Endless Wound
Lire la chronique
Thanatos
Violent Death Rituals
Lire la chronique
Moongates Guardian
Cold Waters of Anduin
Lire la chronique
Manilla Road
Crystal Logic
Lire la chronique
Gorezone
Implexaeon
Lire la chronique
Exhumed
Horror
Lire la chronique
Regarde Les Hommes Tomber
Ascension
Lire la chronique
Tan Kozh - Les anciens feux
Lire l'interview
Aodon
11069
Lire la chronique
Caustic Wound
Grinding Terror (Démo)
Lire la chronique
Deveikuth
Cadavre
Lire la chronique
Saint Vitus
Saint Vitus
Lire la chronique
Borgne
Y
Lire la chronique
Cenotafio
Larvae Tedeum Teratos
Lire la chronique
Maere
I (EP)
Lire la chronique
Orphalis
The Approaching Darkness
Lire la chronique
Slaughter Messiah
Cursed to the Pyre
Lire la chronique
Code Orange
Underneath
Lire la chronique