chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
111 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Trigger The Bloodshed - The Great Depression

Chronique

Trigger The Bloodshed The Great Depression
U.K.'s most brutal act?! Mouais, le nom du groupe en trois mots et son label Rising Records évoquent plutôt une musique à mèche pour pleureuses à tatouages. Que nenni! Avec ce deuxième album, Trigger The Bloodshed nous balance à la face un brutal death moderne d'une rare intensité.

Le titre de l'opus, The Great Depression, n'aurait ainsi pu mieux décrire le déluge caché dans la précieuse galette de polycarbonate. La Grande Dépression, plus importante catastrophe économique du XXème siècle, a tout emporté sur son passage en 1929. Quatre-vingts ans après, Trigger The Bloodshed nous refait le même coup. Car ce qui saute aux oreilles dès la première écoute, c'est bien le niveau de brutalité et d'intensité sidérant auquel les Anglais sont arrivés. Et pour que l'impact soit si colossal, il faut bien sûr la production adéquate. Pas de problème, ce The Great Depression possède une puissance de feu exceptionnelle qui vous encastrera même dans les murs les plus épais. Au delà du son monumental qui ne suffit bien sûr pas à faire un bon album, le combo de Bristol a sorti l'artillerie lourde avec munitions illimitées. Du coup, ça fusille dans tous les coins. Les tempi se font ultra rapides 90% du temps et le blast-beat est roi, faisant presque passer Hate Eternal pour un groupe de doom. Ajoutez à cela un nouveau chanteur aux growls convaincants (qui se fait parfois plus criard) et au débit en général rapide et voilà un groupe qui joue dans la même cour qu'un Hour Of Penance.

Il n'y a pas que la vitesse et une grosse production cela dit, les riffs rapides et assez techniques s'avèrent souvent bons et prenants avec beaucoup de tremoli notamment. Le groupe s'essaye même aux sweeps ("Warbound") mais on reste loin de l'agilité d'un Origin. On pourrait aussi reprocher à Trigger The Bloodshed un manque de leads mélodiques et de soli (deux-trois tentatives sur "Dessicate Earth" et "The Infliction Of Tophet" mais pas spécialement folichonnes) qui pourraient enrichir les compositions certes brutales de la formation d'outre-Manche mais finalement assez répétitives.

Le défaut pointé du doigt pour le premier full-length Purgation est en effet toujours d'actualité. Malgré une interlude de samples à mi-chemin ("Interlude - I") et plusieurs ralentissements bien sentis (qui n'ont rien à voir, je précise, avec des mosh parts deathcore, l'opus en étant totalement dépourvu) qui permettent un minimum d'aération ("Warbound", "The Scouring Impurity", "The Dead World", "Contemporary Perception Narcotics", "Dessicate Earth", "Terminus") et apportent pour certains un aspect plus mélodique, l'ensemble reste trop compact et difficile à digérer car manquant encore de variation. Trigger The Bloodshed finit par s'essouffler et tourner en rond en dépit de morceaux plus développés que sur son opus précédent. Les nouveaux poulains de Metal Blade pour les USA, le Canada, le Japon et l'Australie auraient également tout à gagner à mettre davantage en avant la basse, qui ne fait ici que de la figuration, quand elle n'est pas coupée au montage.

Des critiques sérieuses mais qui ne sont émises que pour souligner le grand potentiel de ces young guns. Des deathcoreux qui, voyant le vent tourner, décident de se mettre au brutal death? Peut-être, mais j'ai envie de dire: et alors? Pourquoi blâmer quelqu'un pour avoir changé son fusil d'épaule et filer droit désormais? Et puis ce The Great Depression est de toute façon bien plus intéressant que 80% des sorties brutal death actuelles ou que les wannabes de Job For A Cowboy. On tien donc là une belle surprise pour ce début d'année. Alors c'est sûr, son brutal death moderne manque encore d'âme et de véritable génie, et on sent que tout ça a bien été retravaillé en studio mais en continuant à développer ses compositions avec davantage de variation, d'accroche ou de mélodie comme le groupe l'a fait depuis Purgatory, Trigger The Bloodshed pourrait très vite devenir un caïd de la scène brutal européenne.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

getz citer
getz
27/03/2009 13:32
Elle est immonde cette pochette....

sinon ça a l'air plutot sympa...
Ant'oïn citer
Ant'oïn
25/03/2009 22:32
Putain de morceaux en ecoute Hail Ca donne envie Headbang

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Trigger The Bloodshed
Brutal Death
2009 - Rising Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (1)  7/10
Webzines : (26)  6.65/10

plus d'infos sur
Trigger The Bloodshed
Trigger The Bloodshed
Brutal Death Moderne - 2006 - Royaume-Uni
  

vidéos
The Great Depression
The Great Depression
Trigger The Bloodshed

Extrait de "The Great Depression"
  

tracklist
01.   The Great Depression
02.   Warbound
03.   Sanctuary Of The Wretched
04.   The Scouring Impurity
05.   The Dead World
06.   Interlude - I
07.   Contemporary Perception Narcotics
08.   Dessicate Earth
09.   The Infliction Of Tophet
10.   Disfigured Anonimity
11.   Terminus

Durée : 34'14

line up
parution
6 Avril 2009

voir aussi
Trigger The Bloodshed
Trigger The Bloodshed
Purgation

2008 - Rising Records
  
Trigger The Bloodshed
Trigger The Bloodshed
Degenerate

2010 - Metal Blade Records
  

Essayez aussi
Impure Violation
Impure Violation
Lust In A Vulgar Display Of Violence

2015 - Ungodly Ruins Productions
  
Anachronism
Anachronism
Reflecting The Inside (EP)

2015 - Autoproduction
  
Modus Delicti
Modus Delicti
Modus Delicti (EP)

2010 - The Spew Records
  
Blasphemer
Blasphemer
On The Inexistence Of God

2008 - Comatose Music
  
Pyaemia
Pyaemia
Cerebral Cereal

2001 - Unique Leader Records
  

French Black Metal : Les plus gros conn*rds
Lire le dossier
Misanthrope
Bâtisseurs de Cathédrales :...
Lire la chronique
Spell
Opulent Decay
Lire la chronique
Cemetarian
Tomb Of Morbid Stench (Démo)
Lire la chronique
16
Dream Squasher
Lire la chronique
Wayward Dawn
Haven Of Lies
Lire la chronique
October Falls
A Fall of an Epoch
Lire la chronique
Pearl Jam
Yield
Lire la chronique
Gris
Il était une forêt...
Lire la chronique
Odraza
Rzeczom
Lire la chronique
Ectoplasma
White-Eyed Trance
Lire la chronique
Violence Gratuite
EPonyme (EP)
Lire la chronique
Laetitia in Holocaust
Fauci Tra Fauci
Lire la chronique
Winter Deluge
Degradation Renewal (EP)
Lire la chronique
Nekrovault
Totenzug : Festering Peregr...
Lire la chronique
Infestment
Human Altar (Démo)
Lire la chronique
Naglfar
Cerecloth
Lire la chronique
Asofy
Amusia
Lire la chronique
Helfró
Helfró
Lire la chronique
Infestment
Maggots In Your Brain (Démo)
Lire la chronique
Serment
Chante, O Flamme de la Libe...
Lire la chronique
Unearthly Trance
V
Lire la chronique
Kurnugia
Forlorn And Forsaken
Lire la chronique
Misanthrope
Lire l'interview
Iku-Turso
Pakana
Lire la chronique
Massacre
From Beyond
Lire la chronique
Bâ'a
Deus Qui Non Mentitur
Lire la chronique
Hellsodomy
Morbid Cult
Lire la chronique
No/Más
Last Laugh (EP)
Lire la chronique
Groupe Mystère
Album mystère
Lire la chronique