chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
112 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

The Amenta - nOn

Chronique

The Amenta nOn
The Amenta est à l'image du monde qu'il dépeint. Sombre, fatalement mécanisé, dangereusement robotisé, inquiétant et aliéné. « NoN » fait peur, met l'auditeur le nez dans l'univers poisseux qui lui sert de lieu de survie. On pense à Hellraiser, on pense à Se7en, à Godflesh, on ressent toute la haine accumulée, contenue, qui attend son heure pour déborder de chacun d'entre nous. On ressent la peur, la pression, la tension, on voit les visages abîmés, les corps usés, brûlés, percés, consumés par des promesses de paradis immédiats.

« NoN » est une grande bouffée d'air frelaté qui prend vicieusement son temps pour asphyxier sa proie, l'assommant d'ultra violence avant de la noyer dans un bain d'atmosphères poisseuses et de l'écraser sous le tempo posé de mesures martiales animées par un anti-groove impitoyable dont Laibach a le secret.

Snuff auditif, « NoN » n'est pas un album de metal, « NoN » est un univers qui se déverse sur vous à coups de blasts industriels, de riffs tendus, puissants ou dissonants, de voix cinglées, hurlées, filtrées puis déformées, de samples trop évocateurs, générateurs d'images dérangeantes. Death Metal synthétique, brutalité cybernétique, electronique hard-corisée, violence robotique, The Amenta livre un cliché sonore sans concession de la débâcle urbaine et de la catastrophe humaine.

«Cancer», «Rape», «Urine», «Junky», «Slave», «Whore », etc… On fait dans le court, le sobre et l'affreux pour intituler le malaise qui enfle et chatouille un auditeur qui rejettera cette immonde masse repoussante ou, s'abandonnant naivement, plongera corps et âmes dans une atrocité délicieuse et fascinante.

Les Australiens génialement talentueux réussissent leur pari, et nous livrent une œuvre insalubre, un second album extrêmement immersif auquel il est difficile de résister une fois les lumières éteintes et la touche play enfoncée… Pour le pire et pour le pire. Impressionnant !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

4 COMMENTAIRE(S)

citer
Struck
21/04/2009 08:32
Exact, j'en ai parlé de cette fameuse chronique d'Outcast, un bug !
Sinon tu as lu l'itw de The Amenta ? Pope est un vrai cinglé & il adoré l'image de snuff auditif qu'il souhaiterait mettre dans son dossier de presse : tu vas toucher des droits ??? ;-)

A plus vieux
Häxan citer
Häxan
20/04/2009 20:08
note: 9/10
tu félicitera Abbadon de ma part pour sa très bonne chronique d'Outcast, elle sent autre chose que le réchauffé...

Comme chantait l'autre : "j'ai pas de face" tatata tata
citer
Struck
20/04/2009 10:22
Ca sent le réchauffé tout ça ;-)
citer
bourinours
16/04/2009 13:50
putain, une claque pour moi cet album, totalement différent du premier, mais bordel, énorme. assez expérimental par moment mais c'est qui confère au groupe son originalité je pense

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
The Amenta
Cyber Death Metal Industriel
2008 - Listenable Records
notes
Chroniqueur : 9/10
Lecteurs : (6)  8.5/10
Webzines : (6)  7.08/10

plus d'infos sur
The Amenta
The Amenta
Cyber Death Metal Industriel - 2002 - Australie
  

écoutez
tracklist
01.   On
02.   Junky
03.   Vermin
04.   Entropy
05.   Slave
06.   Whore
07.   Spine
08.   Skin
09.   Dirt
10.   Atrophy
11.   Cancer
12.   Rape

Durée : 49:05

line up
parution
20 Octobre 2008

State Faults
Resonate/Desperate
Lire la chronique
Ebola
III
Lire la chronique
Rogga Johansson
Entrance To The Otherwhere
Lire la chronique
Black Majesty
Seventh Kingdom of Edom (EP)
Lire la chronique
Whore Black Metal : STOP AU SEXISME
Lire le podcast
SYLAK OPEN AIR 2019
Apocalyptica + Black Flag +...
Lire le live report
Ravenzang
Uit een duister verleden
Lire la chronique
DISOWNING pour l'album "Human Cattle"
Lire l'interview
Cerebral Rot
Odious Descent Into Decay
Lire la chronique
Hate
Auric Gates Of Veles
Lire la chronique
Shape Of Despair
Shades Of...
Lire la chronique
METALHERTZ - S02E04 - Symphonic PACA Metal
Lire le podcast
PPCM #21 - Ces ALBUMS que JE NE DEVAIS PAS AIMER
Lire le podcast
Destruction
Born To Perish
Lire la chronique
Metal Church
Damned If You Do
Lire la chronique
Gestapo 666
Satanic Shariah
Lire la chronique
Memoriam
Requiem For Mankind
Lire la chronique
Beheaded
Only Death Can Save You
Lire la chronique
Epitaphe
I
Lire la chronique
Burial Remains
Trinity Of Deception
Lire la chronique
Fifth Angel
Third Secret
Lire la chronique
Undergang
Den Gobbelte Grav (EP)
Lire la chronique
Tantara
Sum of Forces
Lire la chronique
Memoriam
The Silent Vigil
Lire la chronique
Aeon Winds
Stormveiled
Lire la chronique
Wormrot
Abuse
Lire la chronique
Dagger Lust
Siege Bondage Adverse To Th...
Lire la chronique
Carnal Tomb
Abhorrent Veneration
Lire la chronique
Ceremony of Silence
Oútis
Lire la chronique
Torche
Admission
Lire la chronique