chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Veil Of Maya - The Common Man's Collapse

Chronique

Veil Of Maya The Common Man's Collapse
Fer de lance de l'écurie américaine Sumerian Records au côté de la nouvelle coqueluche aussi sujette à débat The Faceless, Veil Of Maya a réussi à créer un véritable buzz en quelque mois et su intriguer pas mal d'esgourdes. Autant en faire partie ? Formé en 2004 à Chicago, le groupe (au nom à donner une érection à un fan de Cynic) enregistrera une démo les propulsant un an plus tard sur le label Corrosive Recordings avec un premier album All Things Set Aside. Les tournées incessantes et le bouche à oreille auront raison de labels plus imposants comme l'ascendant Sumerian Records. La bande de « fashion kids » dévoilera ainsi son deuxième opus The Comman Man's Collapse enregistré chez le guitariste de The Faceless, Michael Keene.

Contrairement à leurs collègues The Faceless (trop souvent comparés) ancrés dans le death technique, Veil Of Maya penche clairement vers le « core » et le death mélodique aux accents techniques mais aussi progressifs à l'instar d'un Born Of Osiris ou d'un After The Burial. Même si leur côté direct ne chamboulera en aucun cas le genre, sorte de « The Black Dahlia Murder-core », il faut avouer que la musique demeure bien redoutable. L'ouverture imparable « Crawl Back », « Sever The Voices » ou « It's Torn Away » par exemple sauront satisfaire nos pauvres cervicales. Le chant semble honorable, le bonhomme mécheux possédant un coffre satisfaisant (jonglant assez bien entre le criard et le guttural) et il en ira de même pour le batteur, offrant une polyrythmie dans la lignée de ses concurrents. Sauf que contrairement à eux (et en particuliers au boulimique Within The Ruins), on regrettera peut-être sur ce The Common Man's Collapse un dosage mal évalué, entendre par là trop de « breakdowns » faisant malheureusement tomber le soufflet.

Non, le musicien que l'on retiendra en particuliers dans Veil Of Maya c'est bien son guitariste. Seul à la barre, le jeunot arrive à éclabousser l'auditeur de moult plans techniques (même si éloignés du niveau des camarades de jeu de Veil Of Maya) et variés à la limite du terme « progressif ». L'introduction prenante de « Mark The Lines », le break de « It's Not Safe To Swim Today », les expérimentations de « We Bow In Its Aura » et ces autres subtilités parsemés donneront un sentiment de sous-exploitation des capacités de Veil Of Maya. Peut-être qu'un deuxième guitariste pourrait soutenir cela ? Quel dommage en tout cas que le groupe n'ait pas plus développer ce côté si savoureux… Au lieu de ça des titres directs pas révolutionnaires frisant à peine les trois minutes et subissant une overdose de moshparts fadasses pour une durée au final bien trop courte (une petite demi-heure).

Accrocheur oui, original mais pas assez. Veil Of Maya possède certaines clés pour sortir un prochain brûlot éclipsant les autres grands noms si le groupe tend à accentuer ce timide côté progressif et expérimental. Le tapage autour de la bande ne me paraît pas tant justifié, un After The Burial (en restant dans le même label) étant un cran au-dessus et pourtant encore bien méconnu. On attend avec impatience la suite (prévue pour cette année).

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

donvar citer
donvar
03/03/2011 19:57
note: 6.5/10
Sly a écrit : VOM c'est beaucoup de technique et peu de place au feeling..
Voila la phrase qui résume ma pensée sur cet album, et c'est la raison pour laquelle je trouve [Id] infiniment meilleur!
citer
Alexis
03/05/2009 14:19
Trop pompé sur The Faceless je trouve... (enfin de ce que j'avais écouté) !
citer
Sly
28/04/2009 09:09
Le probleme avec ATB c'est que leur son est d'un pourrav...si tu leur mettais le meme son que The Faceless ou VOM! j'ose a peine imaginer! mais c'est vrai que VOM c'est beaucoup de technique et peu de place au feeling...tuerie quand meme Sourire

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Veil Of Maya
Deathcore mélodique technique
2008 - Sumerian Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (3)  7.33/10
Webzines : (6)  7.5/10

plus d'infos sur
Veil Of Maya
Veil Of Maya
Deathcore mélodique technique - 2004 - Etats-Unis
  

écoutez
tracklist
01.   Wounds
02.   Crawl Back
03.   Mark the Lines
04.   It's Not Safe to Swim Today
05.   Entry Level Exit Wounds
06.   Pillars
07.   We Bow In Its Aura
08.   All Eyes Look Ahead
09.   Sever the Voices
10.   It's Torn Away

line up
parution
1 Avril 2008

voir aussi
Veil Of Maya
Veil Of Maya
Eclipse

2012 - Sumerian Records
  
Veil Of Maya
Veil Of Maya
[id]

2010 - Sumerian Records
  

Essayez aussi
Within The Ruins
Within The Ruins
Elite

2013 - eOne
  
Within The Ruins
Within The Ruins
Omen (EP)

2011 - Victory Records
  
Conducting From The Grave
Conducting From The Grave
Conducting From The Grave

2013 - Autoproduction
  
Within The Ruins
Within The Ruins
Phenomena

2014 - eOne
  
With Passion
With Passion
What We See When We Shut Our Eyes

2007 - Earache Records
  

Temple Of Dread
World Sacrifice
Lire la chronique
Stygian Crown
Stygian Crown
Lire la chronique
Atavist
III: Absolution
Lire la chronique
Aherusia
Nostos ~ An Answer (?)
Lire la chronique
Nattverd
Styggdom
Lire la chronique
Bilan 2010-2019 : la sélection de la rédaction
Lire le bilan
Pearl Jam
Riot Act
Lire la chronique
Evil Warriors
Schattenbringer (EP)
Lire la chronique
Bastard Priest
Vengeance... Of The Damned ...
Lire la chronique
Panzer Squad
s/t (EP)
Lire la chronique
Pearl Jam
Gigaton
Lire la chronique
Black Funeral
Scourge of Lamashtu
Lire la chronique
Thou
Blessings Of The Highest Or...
Lire la chronique
Temnein
Tales : Of Humanity And Greed
Lire la chronique
Withering Surface
Meet Your Maker
Lire la chronique
Dauþuz
Grubenfall 1727 (EP)
Lire la chronique
Mercyful Fate
In The Shadows
Lire la chronique
Detherous / Stench Of Death
s/t (Split-CD)
Lire la chronique
Alcest
Spiritual Instinct
Lire la chronique
Carcinoid / Charnel Altar
Carcinoid​ / ​Charnel Altar...
Lire la chronique
French Black Metal : La collec' plus lourde que ton père !!!
Lire le podcast
Helloween
Chameleon
Lire la chronique
Fides Inversa
Historia Nocturna
Lire la chronique
Screamer
Highway of Heroes
Lire la chronique
Perdition Temple
Sacraments Of Descension
Lire la chronique
Triptykon
Requiem (Live) (Live at Roa...
Lire la chronique
Purtenance
Buried Incarnation
Lire la chronique
Paradise Lost
Shades of God
Lire la chronique
Okkultokrati
La Ilden Lyse
Lire la chronique
Deicide
Legion
Lire la chronique