chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
117 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Emperor - Live at Wacken Open Air 2006

Chronique

Emperor Live at Wacken Open Air 2006 (DVD)
(A Night Of Emperial Wrath)

Ces derniers temps, la mode est aux reformations et Emperor n'a pas échappé à cette règle. Mais contrairement à de nombreux groupes exhumés qui se relancent dans la composition, celle des norvégiens n'a eu pour objectif que de réaliser quelques concerts en Europe et aux Etats-Unis. Ainsi, entre 2006 et 2007, le groupe a participé à de différents festivals à travers le monde, la plupart du temps en tête d'affiche, pour le plus grand bonheur des fans. Et comme ce genre d'événements n'est sans doute pas près de se reproduire, Candlelight a eu l'ingénieuse idée d'inscrire ça dans les archives, en enregistrant le groupe durant deux de ses prestations afin de sortir un CD et un DVD qui seront chroniqués ici séparément (comment ça c'est de la copie sur U-zine ?). Commençons donc par les images si vous le voulez bien.


1. Le concert

Comme le titre de ce DVD le laissait imaginer, ce concert a été filmé le 5 aout 2006 lors du Wacken Open Air. Pour cet enregistrement, Candlelight a délégué la technique à la firme allemande Roax Films qui ne manque plus d'expérience en la matière. Contrairement à leur célèbre premier live ">"Emperial Live Ceremony", la production n'a pas lésiné sur les moyens ! Les caméras sont nombreuses et offrent une multitude de plans différents : vues fixes de tous les membres, de la foule, gros plans, plans larges, traverlings face à la scène, ... Les images ne manquent pas de diversité, renforcées par un éclairage somptueux et une retouche des couleurs de très bon goût. De plus, le cadrage se montre parfois assez original, rendant la prestation encore plus classieuse. Tous les ingrédients étaient présents pour rendre incontournable ce DVD mais c'était sans compter sur la post-production. S'il ne s'agissait que des effets d'accélération/ralenti, ça n'aurait pas été trop dérangeant mais le gros problème vient du montage, à croire que ce dernier ait été laissé à un stagiaire. Pour faire simple, c'est à vomir. Les plans changent toutes les 1 à 3 secondes (et encore je suis gentil) et à peine vos yeux ont le temps de saisir la scène qu'elle a déjà changée... Au final, on a juste le temps de voir Ihsahn, le seul à bénéficier des plus longs plans. Vraiment très très dommage.

Pour les personnes non épileptiques ou qui fermeraient les yeux, rien n'est par contre à reprocher à la bande son de ce DVD. Si la technique n'était pas tout a fait au top lors du concert (d'après ce que j'ai pu lire), un gros travail a dû être réalisé en studio pour obtenir ce résultat, absolument parfait au niveau du son que du mixage. Les plus fortunés regretteront peut-être l'absence d'une version 5.1 mais je vous assure que la stéréo est tellement bonne qu'elle se suffit a elle-même.

Pour le reste, la setlist est monumentale et ferait vibrer n'importe quel adorateur du combo norvégien (regardez-moi cette sélection de titres putain !). Certes, il manque à ces 70 minutes les fameux "Ye Entrancemperium" et "Wrath Of The Tyrant" mais personnellement, je trouve le concert assez représentatif de l'apogée de leur carrière. Et quel prestation ! Chacun des membres donne tout et Ihsahn assume parfaitement son rôle de frontman, s'adressant souvent au public venu nombreux assister à cette résurrection. En tous cas, l'interprétation sans faille du quintette (sans en faire des tonnes) devrait vous tenir en haleine jusqu'à la fin du show. En ce qui me concerne, je suis resté 70 minutes devant mon écran à bouger la tête tout seul comme un con. Emperor possède décidément ce petit quelque chose qui fait toute la différence, une aura particulière qui n'a visiblement jamais cesser d'exister.


2. Les bonus

Comme souvent, les bonus sont un peu la douche froide de ce DVD. Ici, ils se présentent sous la forme d'un film d'un peu plus d'une heure constitué de bootlegs et de backstages, et découpé en 14 chapitres correspondants à un lieu différent. Les bootlegs n'apportent pas grand chose de plus au concert (toujours les mêmes titres) et constituent malheureusement la majeure partie de ce film. On a tout de même le droit à quelques courtes interviews et à des séances de dédicaces sympathiques, ainsi qu'à des passages intéressants comme la session Ihsahn/Samoth pour Guitar Mag ou la vue sur l'interprétation de "Curse You All Men!" par Trym (quel batteur !).


Ce "Live at Wacken Open Air 2006" aurait pu être un grand DVD mais à cause d'un montage totalement foiré, il vient rejoindre la longue liste des productions décevantes. Paradoxalement, je ne vous déconseillerais pas de vous le procurer car malgré tout, les DVD musicaux aussi intenses sont extrêmement rares et ces 70 minutes sont au final une succession de chef-d'oeuvres que l'on ne se lassera sans doute jamais d'écouter et de regarder.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

5 COMMENTAIRE(S)

Suppaman citer
Suppaman
22/05/2009 17:13
A ce jour, le meilleur DVD de bruit est le " Live in London " de Testament.
La meilleure image jamais vue, un son terrifiant ... Mais la aussi, quelques lacunes de cadrages.
Concernant ce live d'emperor, je suis tellement comblé d'avoir certaines chansons dans un live monstrueux que je suis gentil avec le montage.
Ant'oïn citer
Ant'oïn
22/05/2009 13:55
Il me semble que le dernier Arch Ennemy est plutot bien filme, c'est surement l'un des rares, avec le live de Blind guardian egalement... Mais franchement ca se fait rare...
Dead citer
Dead
22/05/2009 12:21
note: 3.5/5
Ant'oïn a écrit : La plupart du temp c'est au niveau des solos, on ne sais pas pourquoi on montre la guitare rythmique... je sais pas si ici le concert echappe a cette regle, mais rien que ce que tu dit sur le montage ne me donne vraiment pas envie de l'acheter, peut etre juste les CDs...

Oui je n'en ai pas parlé mais comme toujours, les solos ne sont pas montrés. Pour le moment, je n'ai vu aucun DVD où la caméra se trouve au bon endroit au bon moment... A croire que c'est infaisable Roll Eyes
Ant'oïn citer
Ant'oïn
22/05/2009 00:53
C'est toujours les memes defaut dans les DVDs, a croire qu'il le font expres pour faire chier le monde. La plupart du temp c'est au niveau des solos, on ne sais pas pourquoi on montre la guitare rythmique... je sais pas si ici le concert echappe a cette regle, mais rien que ce que tu dit sur le montage ne me donne vraiment pas envie de l'acheter, peut etre juste les CDs... Qu'est ce que ca me fait chier serieux...
Dead citer
Dead
21/05/2009 17:56
note: 3.5/5
Disponible également dans la box "Live Inferno" avec le double-CD du même nom (la chronique bientôt) Sourire

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Emperor
Black metal symphonique culte
2009 - Candlelight Records
notes
Chroniqueur : 3.5/5
Lecteurs : (3)  4.17/5
Webzines : (3)  3.92/5

plus d'infos sur
Emperor
Emperor
Post-black - 1991 - Norvège
  

tracklist
01.   Infinity Burning (Medley)
02.   Cosmic Keys to my Creations and Times
03.   Thus Spake the Nightspirit
04.   An Elegy of Icaros
05.   Curse You All Men!
06.   With Strength I Burn
07.   Towards the Pantheon
08.   The Majesty of the Nightsky
09.   The Loss and Curse of Reverence
10.   In the Wordless Chamber
11.   I am the Black Wizards
12.   Inno a Satana

+ Backstage et bootlegs

Durée : 70 min.

line up
parution
4 Mai 2009

voir aussi
Emperor
Emperor
Emperial Live Ceremony (DVD)

2000 - Candlelight Records
  
Emperor
Emperor
Live Inferno (Live)

2009 - Candlelight Records
  
Emperor
Emperor
In The Nightside Eclipse

1994 - Candlelight Records
  
Emperor
Emperor
Anthems To The Welkin At Dusk

1997 - Candlelight Records
  
Emperor
Emperor
Prometheus
(The Discipline Of Fire And Demise)

2001 - Candlelight Records
  

Sick Of It All
Wake The Sleeping Dragon!
Lire la chronique
Le Canyon - Épisode 22 - Hit-Parade 2018
Lire le podcast
Haunt
Grimoires Of Undead Power
Lire la chronique
Embryonic Cells
Horizon
Lire la chronique
Dodsferd
Diseased Remnants of a Dyin...
Lire la chronique
Machine Head
Catharsis
Lire la chronique
Bilskirnir
In Solitary Silence
Lire la chronique
Skulmagot
Skulled To Death
Lire la chronique
Cemetery Urn
Barbaric Retribution
Lire la chronique
Svartidauði
Revelations Of The Red Sword
Lire la chronique
The Necromancers
Of Blood and Wine
Lire la chronique
Metalhertz #1 - L'influence de Chuck Schuldiner
Lire le podcast
Nag
Nagged to Death
Lire la chronique
Alone in the Mist
Useless
Lire la chronique
Outre-Tombe
Nécrovortex
Lire la chronique
Nachtmystium
Resilient (EP)
Lire la chronique
Au-Dessus + Furia + Mysticum
Lire le live report
Cénotaphe
Horizons (EP)
Lire la chronique
VƆID pour l'album "Jettatura"
Lire l'interview
Iskandr
Euprosopon
Lire la chronique
Armaggedon
The Satanic Kommandantur
Lire la chronique
Infernal Coil
Within a World Forgotten
Lire la chronique
Death Karma
The History of Death & Buri...
Lire la chronique
Mournful Congregation + Ophis
Lire le live report
Corpsessed
Impetus Of Death
Lire la chronique
Blackrat
Dread Reverence
Lire la chronique
Cadaveric Fumes / Skelethal
Heirs Of Hideous Secrecies ...
Lire la chronique
Spiritwood
The Art of the Subliminal W...
Lire la chronique
Metalhertz #3 - "La folie des compositeurs"
Lire le podcast
Requiem
Global Resistance Rising
Lire la chronique