chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
87 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Fleshgod Apocalypse - Oracles

Chronique

Fleshgod Apocalypse Oracles
« Oracles » n'est que le premier album de Fleshgod Apocalypse et pourtant je n'éprouve pas le besoin de vous présenter le groupe tant le bouche à oreille à carburé avant sa sortie avec les extraits disponibles sur myspace. Grâce également à une démo 2 titres sortie en 2007 et reprise l'an dernier sur le split « Da Vinci Death Code » (chroniqué en ces pages par votre serviteur) on se doutait que ce premier effort serait vraisemblablement l'une des grosses sorties de ce début 2009. A l'écoute de ce petit bijou on se dit que l'on ne s'était pas trompé. Pour ceux qui malgré tout seraient passés à côté, je rappelle que Fleshgod Apocalypse s'est formé en 2007 autour notamment de Francesco Paoli (baryton chez les excellents Hour Of Penance) et distille un brutal death abreuvé de mélodies le tout dans une ambiance bien particulière, et avant même le plaisir des oreilles, « Oracles » sera un délice pour les yeux grâce à la superbe pochette de Chiara Battistoni.

Difficile à la première écoute de ne pas en effet penser à Hour Of Penance. Pas tant que la musique des deux groupes soit, en soi, si proche mais c'est surtout le son énorme (les opus ayant tous deux été enregistrés au 16th Cellar Studio) et la voix de Francesco ainsi que son flow si particulier qui nous poussent ici à faire le rapprochement. La batterie au son très synthétique, plombé, pose d'emblée une grosse chape de plomb au dessus de nos pauvres têtes, heureusement celle-ci s'avère judicieusement mixée et ne vient jamais éclipser les autres instruments comme c'est trop souvent le cas avec ce genre de grosse production. Les guitares, au grain presque palpable, restent ici toujours parfaitement audibles même lors des multiples blasts et la cohésion de l'ensemble est vraiment proche de la perfection. « Oracles » garde donc la production puissante de « The Vile Conception » mais la façonne de manière à ce qu'elle soit encore plus efficace, moins étouffée que sur ce dernier et avec une batterie qui reste impitoyable sans être pour autant acoustiquement trop vorace. Le seul regret reste une basse trop timide et sous-exploitée.

Les transalpins réussissent donc le pari d'allier brutalité, mélodies et vélocité dans une mixture totalement homogène et exécutée avec une maîtrise absolument remarquable. L'alternance de riffs purement brutal death, de plans saccadés plus modernes et de mélodies à base de tremoli et autres staccati permet aux guitares de couvrir une palette relativement large et aux couleurs variées. Le tout début de « In Honour Of Reason » ferait presque penser à une chanson de « Winds Of Plague », tandis que certaines mélodies ne feraient pas tâche sur un album de Vital Remains (à 38' sur « Post-enlightenment Executor » par exemple) quand d'autres sonneront presque suédoises (à 2'52 sur le refrain de « In Honour Of Reason », à 1'20 sur « Post-enlightenment Executor), la majorité de l'album restant tout de même dans les carcans d'un death bien brutal qui réveillera sans nul doute vos instincts les plus sauvages (le début effrayant de « Sophistic Demise » pour ne citer qu'un seul exemple). Le côté mélodique est renforcé par les quelques soli éparpillés tout au long de l'album et les six cordes se lançant parfois dans des duels riff/mélodie du plus bel effet (le superbe début de « Requiem In SI Minore »). Les plans de batterie sont de véritables coupe-gorges où les seuls moments de répit sont ces passages saccadés sur fond de double mitraillant ses munitions à tout va; tout le reste n'est qu'une avalanche de blasts millimétrés et de roulements furieux. Francesco Struglia (out depuis et remplacé par... Francesco Paoli, qui pourra toujours reprendre si besoin Fleshgod Apocalypse comme one-man band) réalise ici une prestation vraiment impressionnante.

Il est on ne peut plus difficile de sortir quelques titres du lot tant chacun est un vrai bijou d'intensité, de brutalité, de mélodie. Impossible de ressentir le moindre temps mort ou la moindre baisse de régime, nos ritals sous ritaline réussissent à captiver l'attention de l'auditeur de la première à la dernière seconde de ce « Oracles » qui tient définitivement toutes ses promesses. Les deux titres issus de la démo sont de plus intelligemment placés dans la deuxième moitié de l'opus et résonnent différemment aux oreilles averties, permettant une fin d'album au moins aussi captivante que le début (« Embodied Deception » et « Infection Of The White Throne » étant pour moi deux tueries absolues! Kiiiiiiiiiilled! Everybody killed, everybody kiiiiiilled!, énorme!).

Ce qui permet en outre à cet opus de se distinguer des autres sorties du genre ce sont bien sûr ces petits interludes/outro/intro classiques: que ce soit des voix féminines sur la fin de « In Honour Of Reason », de la musique classique sur la fin géniale de « As Tyrants Fall » qui vous restera en tête pendant des jours et des jours, du piano au début de « Embodied Deception » ou des chants grégoriens (?) à la fin de « Infection Of The White Throne » (le dernier et titre éponyme étant lui entièrement composé au piano), tout ceci contribue à instaurer une ambiance, oserais-je dire, presque classieuse sur ce « Oracles ». On pourrait penser de prime abord que ce mélange hors nature ne donne rien de bon, bien au contraire tous ces éléments sont parfaitement intégrés aux compos et forment d'élégantes transitions entre toutes ces avalanches de brutalité. Quelques grammes de finesse dans un monde de brutes en somme.

Bien peu de défauts donc à mettre au compte de ce premier album de Fleshgod Apocalypse qui réalise un sans faute. « Oracles » est un album qui plaira à bon nombre de métalleux car réellement brutal mais également mélodique (sans niaiseries), restant digérable sans un BAC+10 ès solfège et d'une qualité qui ne flanche pas en cours de route. Avec en plus une durée parfaite de 37'40, impossible de s'ennuyer à l'écoute de cette petite pépite musicale, on a plutôt au contraire envie de se la remettre une deuxième fois d' affilée. En espérant qu' « Oracles » ne soit pas qu'un rendez-vous sans lendemain et que le groupe ne souffrira pas trop d'un statut de side-project, vivement la suite!

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

33 COMMENTAIRE(S)

Invité citer
gont
31/10/2010 03:49
écoutez Embodied deception (la 7 d'oracle): la progression harmonique du piano de l'intro est reprise (à partir d'1min14s) en brutal death : sublime, magnifique: ils allient charge émotionnelle et ultra brutalité; connaissez vous d'autres passages de ce type (dans un tout-autre style, le solo "fermented offal discharge" de necrophagist, est aussi excellent); merci de me conseillez des passages ou ce cocktail violence/émotion dramatique est associé ...
LVL citer
LVL
09/01/2010 20:13
note: 10/10
Excellent album!!!
Selon moi, la production de la batterie est cohérente avec leur genre de musique... dans l'ensemble ca donne une production très intéressante.

J'ajouterais... WOW! vivement leur prochain EP "Mafia"!!
Laurent
donvar citer
donvar
02/11/2009 17:49
note: 8.5/10
Très bon album tout simplement...comme quoi on peut faire du brutal en finesse.
Et Oracles comme fin d'album! Quelle merveille!
Chri$ citer
Chri$
15/06/2009 19:21
note: 8.5/10
une belle surprise! les mélodies sont judicieusement placés de façon à faire respirer les compos, meme si ça reste joussivement brutal. j'y retrouve le coté addictif du dernier Hour Of Penance, ça tourne en boucle dans ma voiture et je ne m'en suis tjs pas lassé. peut etre pas magistral au moins d'etre le meilleur album de l'année, mais un prétendant sérieux du bilan 2009...
Ander citer
Ander
08/06/2009 21:09
note: 8.5/10
Jotun35 a écrit : Mouais... TROP de blast, comme Hour of Penance en fait... Ca blast, ça blast et au final c'est chiant et pas si brutal que ça à cause d'un son de batterie de tafiole (ben oui, une grosse caisse qui fait "tic tic" je ne trouve pas ça brutal du tout).
Et puis franchement les interludes classiques font franchement tâche : nous seulement elles ne sont pas terribles, mais en plus ça arrive comme un cheveu sur la soupe.

Non vraiment comparé au Obscura ou au dernier Gorod (et au prochain Augury ?) cet album c'est du brutal death technico-classico-neuneu de seconde zone. Y'a franchement eu beaucoup mieux cette année.

Quand à l'année passée, je trouve que le Carnophage ou The Faceless l'explose sans souci.Franchement en écoutant Fleshgod Apocalypse j'ai eu l'impression de m'écouter un nième album de death technique brutal et sans intérêt à la hour of Penance, Deeds of Flesh et Odious Mortem (j'aime aucun de ces groupe que je trouve franchement sans intérêt et prise de tête. Typiquement le genre de truc pas original, sans aucun feeling, aucune émotion, queudale. Le genre de groupe qui confirme que la technique pour la technique ne vaut rien du tout). Bref des groupes qui sacrifient l'efficacité au profit d'une pseudo-brutalité (je dit bien pseudo parceque pour moi c'est juste gras du bide, du grindcore hystérique à la Napalm Death ou Brutal Truth, ça c'est brutal) tout en ne s'aventurant pas dans le progressif bizarroïde qui va pourtant si bien à d'autres groupes.

P.S : A la rigueur le morceau "infection of the white throne" est sympa, malgré les chants grégoriens à la fin totalement inutiles.


Lol.
Jotun35 citer
Jotun35
08/06/2009 18:19
note: 5.5/10
Mouais... TROP de blast, comme Hour of Penance en fait... Ca blast, ça blast et au final c'est chiant et pas si brutal que ça à cause d'un son de batterie de tafiole (ben oui, une grosse caisse qui fait "tic tic" je ne trouve pas ça brutal du tout).
Et puis franchement les interludes classiques font franchement tâche : nous seulement elles ne sont pas terribles, mais en plus ça arrive comme un cheveu sur la soupe.

Non vraiment comparé au Obscura ou au dernier Gorod (et au prochain Augury ?) cet album c'est du brutal death technico-classico-neuneu de seconde zone. Y'a franchement eu beaucoup mieux cette année.

Quand à l'année passée, je trouve que le Carnophage ou The Faceless l'explose sans souci. Franchement en écoutant Fleshgod Apocalypse j'ai eu l'impression de m'écouter un nième album de death technique brutal et sans intérêt à la hour of Penance, Deeds of Flesh et Odious Mortem (j'aime aucun de ces groupe que je trouve franchement sans intérêt et prise de tête. Typiquement le genre de truc pas original, sans aucun feeling, aucune émotion, queudale. Le genre de groupe qui confirme que la technique pour la technique ne vaut rien du tout). Bref des groupes qui sacrifient l'efficacité au profit d'une pseudo-brutalité (je dit bien pseudo parceque pour moi c'est juste gras du bide, du grindcore hystérique à la Napalm Death ou Brutal Truth, ça c'est brutal) tout en ne s'aventurant pas dans le progressif bizarroïde qui va pourtant si bien à d'autres groupes.

P.S : A la rigueur le morceau "infection of the white throne" est sympa, malgré les chants grégoriens à la fin totalement inutiles.
Ander citer
Ander
06/06/2009 12:13
note: 8.5/10
Je suis allé voir une vidéo live sur You Tube et apparement c'est Paoli Rossi au poste de chanteur/bassiste. Après Francesco Paoli à la batterie, Cristiano Trionfera et Tommaso Riccardi aux grattes (+backing vocals).

C'est plus clair comme ça. Mr Green
Arnaud citer
Arnaud
06/06/2009 11:32
Ander a écrit : Ouais et donc je me pose la question: qui qui s'occupe du chant en live, c'est pas Francesco Paoli quand même? What the fuck?!

Il y a eût un changement de line-up récemment, va voir sur leur myspace pour plus d'information.
Ander citer
Ander
05/06/2009 22:36
note: 8.5/10
Ouais et donc je me pose la question: qui qui s'occupe du chant en live, c'est pas Francesco Paoli quand même? What the fuck?!
Mitch citer
Mitch
05/06/2009 19:28
note: 8.5/10
Ander a écrit : Mitch a écrit : Ander a écrit : Francesco Paoli s'occupe de la batterie juste pour le live il me semble non?

Il a un putain de niveau dans chaque instrument qu'il pratique, ça force le respect! Sinon toujours pas écouté cet album mais ça ne serait tarder...


Non, non c'est bien lui aussi sur l'album. Petite démo. Sourire


Dans le livret il est écrit que c'est Mauro Mercurio à la batterie en membre de session, donc j'avais bien raison, Paoli s'occupe que du chant et de la guitare sur cet album (qui poutre). Sourire


Autant pour moi tu as raison, c'est bien le batteur de Hour Of Penance qui joue sur l'album (qui remplace Francesco Struglia qui reviendra après l'enregistrement) mais c'est Francesco Paoli qui a crée les plans (compliqué tout ça)... Moqueur
Ander citer
Ander
05/06/2009 17:19
note: 8.5/10
Mitch a écrit : Ander a écrit : Francesco Paoli s'occupe de la batterie juste pour le live il me semble non?

Il a un putain de niveau dans chaque instrument qu'il pratique, ça force le respect! Sinon toujours pas écouté cet album mais ça ne serait tarder...


Non, non c'est bien lui aussi sur l'album. Petite démo. Sourire


Dans le livret il est écrit que c'est Mauro Mercurio à la batterie en membre de session, donc j'avais bien raison, Paoli s'occupe que du chant et de la guitare sur cet album (qui poutre). Sourire
chtons citer
chtons
25/05/2009 00:43
Après à peine quelques écoutes, je peux dire que j'y ai bien accroché, c'était une de mes attentes, ayant déjà eu un aperçu avec la démo 2 titres (reçu très tardivement en plus ^^)

Le son synthétique de la batterie ne me dérange pas tant que ça, un peu de basse ferait tout de même du bien...

Sinon en live ça rend tout aussi bien Mr Green
Ant'oïn citer
Ant'oïn
23/05/2009 14:19
http://www.thrashocore.com/phpBB3/viewtopic.php?f=3&t=6033


Sourire
Chri$ citer
Chri$
23/05/2009 12:46
note: 8.5/10
je suis complètement HS, mais ce que tu postes Ant'oïn est bien vrai: j'ai regardé il n'y a pas longtemps le DVD live dispo avec Prevail de Kataklysm, et j'ai été choqué de voir à quel point le batteur n'arrivait pas à assurer le quart des blasts des morceaux de Serenity In Fire...on se serait douté pour moins que ça que les parties batterie étaient retouchés chez Kataklysm, mais là c'est du massacre pur et dur en live! après, c'est tout un débat à tenir peut etre plus sur le forum qu'ici...
Ant'oïn citer
Ant'oïn
23/05/2009 01:21
Ca risque pas de s'arreter. Deja quand les triggers sont arrives fallais s'attendre a un son de plus en plus mauvais...

Enfin cela dit on parle de la batterie mais on parle pas des guitares, car niveau retouche, copy past, compression extreme, ca va de plus en plus loin dans les groupes extreme. Le probleme c'est que ce n'est pas possible autrement et je vais revenir a ce que dit Derek Roddy sur son site:

"#2. (I'm going to get in trouble for this one) there's way too much editing going on these days in the studios. Not all we hear on record is what was played. Even some of the records you guys are talking about on this very forum!!!!!!!! I've seen it first hand! You can take somebody that doesn't even play drums and make them sound like a god. You can fix bass drums or entire drum parts that fell apart during the recording, you can play the kick drum in half time and go back and add the other kick notes by hand, and the new big thing is “punching in” to achieve more consistent tempos. Why do most metal musicians write music they can't even make it through in one take or make it through it at all! And how could you be proud of something that you know deep in your heart that didn't really play??????? Anybody that knows me knows that I'm really against punching in and editing drum parts. I had to punch in on Nile's “black seeds” record because I had 2 days to learn and record 7 songs. I wish I could have had the time to learn the music and write some good drum parts. Maybe then I would have been more satisfied with the end result.

I know of one recording (which is mentioned on my forum as being “some of the most extreme drumming ever!!!” The infamous drummer came in played 4 bars of every type of blast and double bass beat known to man, along with various fills. The entire record was assembled by looping the drum parts together with pro tools! Yea, that's brutal. If something doesn't sound humanly possible to play, you have to say to yourself that it probably wasn't. You really get a good idea of how drummers really play by seeing them live. You can't fix anything then. "

Cela dit...Cet album a l'air de tuer Moqueur
citer
Lmkt
22/05/2009 16:36
Album INSUPPORTABLE.
Tu m'étonnes que la batterie est "millimétrée"... Elle est tellement retouchée qu'il n'y a plus rien d'humain dans son son, ce qui plombe tout l'album pour moi. Horrible. Il est temps que ça finisse cette mode des batteries ultra-protoolisées, ça commence à être très, très lourd.
hurgh citer
hurgh
20/05/2009 21:17
note: 8/10
Tout pareil, un très bon album auquel j'aurais néanmoins accordé une meilleur note si les influences classiques avaient parfois été mieux integré. Mais c'est du tout bon quand même...
Niktareum citer
Niktareum
20/05/2009 21:03
note: 9/10
Seb`. a écrit :
Rectification : Bonne chronique M.Nick Tamother. [:

'ci m'sieur. Sourire

En effet un gros prétendant au podium 2009.
citer
sickness
20/05/2009 16:05
Fichtre les titres sur myspace faisaient déjà bien envie, mais après avoir lu cette chronique, une chose est sûre : IL ME FAUT CET ALBUM ! Ca poutre puissance mille avec plein de tremoli comme je les aime.
citer
Seb`.
20/05/2009 13:28
Chris a écrit : Seb`. a écrit : Bonne chronique de M.Yellowrabit.


tu l'as pas lu en l'entier la kro? y'a pas de calembours foireux, c'est donc pas cyril qui en est l'auteur!!! Mr Green
pour ce qui est de l'album, il me parviendra bientot...avis à suivre!


Merde. J'étais persuadé d'avoir lu le pseudo et vu la photo du lapin jaune. Fock.
Rectification : Bonne chronique M.Nick Tamother. [:
Chri$ citer
Chri$
20/05/2009 11:36
note: 8.5/10
Seb`. a écrit : Bonne chronique de M.Yellowrabit.


tu l'as pas lu en l'entier la kro? y'a pas de calembours foireux, c'est donc pas cyril qui en est l'auteur!!! Mr Green
pour ce qui est de l'album, il me parviendra bientot...avis à suivre!
citer
Seb`.
20/05/2009 10:55
Yz a écrit : J'ai trouvé cet album insupportable après 2 morceaux.

(Ps : Je reste encore sous l'étonnement et me pose moultes questions quant à cette phrase. "Comment est-ce possible ?"Clin d'oeil
citer
Seb`.
20/05/2009 10:54
Bonne chronique de M.Yellowrabit.
Cet album ne méritait pas moins de 9.
Gros coup de coeur en cette première pèriode de l'année. Je pense qu'il aura largement la place dans le top 3 de l'année 2009.
Le son est énorme. Le mélange Brutalité/Mélodie/Classique parfaitement réussi. Un chef d'oeuvre en la matière.
Que dire à part que je vais aller prendre mon pied sur un "At The Guillotine" Gros sourire
Yz citer
Yz
20/05/2009 00:11
note: 4/10
J'ai trouvé cet album insupportable après 2 morceaux.
Ander citer
Ander
19/05/2009 22:19
note: 8.5/10
Official Release Dates:
Europe: March 30, 2009 via Candlelight Records
USA / Rest of World: April 21, 2009 via Willowtip Records

@ Mitch: j'avais déjà vu cette vidéo mais j'avais pas capter que c'était lui derrière les fûts.
von_yaourt citer
von_yaourt
19/05/2009 22:16
Keyser a écrit : Euh par contre ils sont chez Willowtip pas Candlelight, non?

L'album est distribué via Willowtip aux USA, chez nous, c'est bien Candlelight qui s'en charge.
Keyser citer
Keyser
19/05/2009 22:07
note: 8.5/10
Terrible cet album. Je ne l'ai pas encore tout à fait bien assimilé mais c'est d'une efficacité hors-norme! La prod est gigantesque, les blasts résonnent encore dans ma tête, les riffs sont intéressants, les mélodies accrochent, le chanteur est génial et les petites touches classiques apportent un peu d'originalité même si elles auraient pu être insérées plus intelligemment dans les compos. Il n'y a finalement que la basse qui soit démunie.

Bien moins répétitif que le dernier Hour Of Penance,voilà une sortie brutal death technique foutrement jouissive!

Euh par contre ils sont chez Willowtip pas Candlelight, non?
Mitch citer
Mitch
19/05/2009 21:38
note: 8.5/10
Ander a écrit : Francesco Paoli s'occupe de la batterie juste pour le live il me semble non?

Il a un putain de niveau dans chaque instrument qu'il pratique, ça force le respect! Sinon toujours pas écouté cet album mais ça ne serait tarder...


Non, non c'est bien lui aussi sur l'album. Petite démo. Sourire
Ander citer
Ander
19/05/2009 21:29
note: 8.5/10
Francesco Paoli s'occupe de la batterie juste pour le live il me semble non?

Il a un putain de niveau dans chaque instrument qu'il pratique, ça force le respect surtout qu'il a que 24 piges! Sinon toujours pas écouté cet album mais ça ne serait tarder...
Niktareum citer
Niktareum
19/05/2009 21:18
note: 9/10
@Mitch: perso je trouve qu'il tient bien sur la durée.

J'avais pas mis le lien myspace en effet. Rectifié.
Saikicekon citer
Saikicekon
19/05/2009 21:01
Leur Myspace tourne depuis quelques minutes et wouho ça bûche sévère dit donc !!
Mitch citer
Mitch
19/05/2009 20:49
note: 8.5/10
Légèrement inégal et un soufflet qui retombe après pas mal d'écoutes. Cela reste tout de même d'une efficacité orgasmique ! Headbang
2nd° Decapitation citer
2nd° Decapitation
19/05/2009 20:32
note: 9.5/10
100% d'accord avec cette chronique!!!
Album de l'année pour l'instant.(avec peut être le Animals as Leaders)

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Fleshgod Apocalypse
Brutal Death Mélodique
2009 - Candlelight Records
notes
Chroniqueur : 9/10
Lecteurs : (28)  8.05/10
Webzines : (18)  7.37/10

plus d'infos sur
Fleshgod Apocalypse
Fleshgod Apocalypse
Symphonic/Technical Death Metal - 2007 - Italie
  

tracklist
01.   In Honour of Reason
02.   Post-Enlightenment Executor
03.   As Tyrants Fall
04.   Sophistic Demise
05.   Requiem in SI Minore
06.   At The Guillotine
07.   Embodied Deception
08.   Infection Of The White Throne
09.   Retrieving My Carcass
10.   Oracles

Durée : 37'40

line up
parution
30 Mars 2009

voir aussi
Fleshgod Apocalypse
Fleshgod Apocalypse
Labyrinth

2013 - Nuclear Blast Records
  
Fleshgod Apocalypse / Modus Delicti / Onirik / Septycal Gorge
Fleshgod Apocalypse / Modus Delicti / Onirik / Septycal Gorge
Da Vinci Death Code (Split-CD)

2008 - Ripper Tattoo Productions
  
Fleshgod Apocalypse
Fleshgod Apocalypse
Agony

2011 - Nuclear Blast Records
  
Fleshgod Apocalypse
Fleshgod Apocalypse
Mafia (EP)

2010 - Willowtip Records
  
Fleshgod Apocalypse
Fleshgod Apocalypse
King

2016 - Nuclear Blast Records
  

Essayez aussi
Virvum
Virvum
Illuminance

2016 - Autoproduction
  
Vehemence
Vehemence
God Was Created

2002 - Metal Blade Records
  
Dying Humanity
Dying Humanity
Fallen Paradise

2007 - Restrain Records
  
Neuraxis
Neuraxis
Trilateral Progression

2005 - Willowtip Records
  
Vital Remains
Vital Remains
Dawn Of The Apocalypse

2000 - Osmose Productions
  

Album de l'année
French Black Metal : Les plus gros conn*rds
Lire le dossier
Misanthrope
Bâtisseurs de Cathédrales :...
Lire la chronique
Spell
Opulent Decay
Lire la chronique
Cemetarian
Tomb Of Morbid Stench (Démo)
Lire la chronique
16
Dream Squasher
Lire la chronique
Wayward Dawn
Haven Of Lies
Lire la chronique
October Falls
A Fall of an Epoch
Lire la chronique
Pearl Jam
Yield
Lire la chronique
Gris
Il était une forêt...
Lire la chronique
Odraza
Rzeczom
Lire la chronique
Ectoplasma
White-Eyed Trance
Lire la chronique
Violence Gratuite
EPonyme (EP)
Lire la chronique
Laetitia in Holocaust
Fauci Tra Fauci
Lire la chronique
Winter Deluge
Degradation Renewal (EP)
Lire la chronique
Nekrovault
Totenzug : Festering Peregr...
Lire la chronique
Infestment
Human Altar (Démo)
Lire la chronique
Naglfar
Cerecloth
Lire la chronique
Asofy
Amusia
Lire la chronique
Helfró
Helfró
Lire la chronique
Infestment
Maggots In Your Brain (Démo)
Lire la chronique
Serment
Chante, O Flamme de la Libe...
Lire la chronique
Unearthly Trance
V
Lire la chronique
Kurnugia
Forlorn And Forsaken
Lire la chronique
Misanthrope
Lire l'interview
Iku-Turso
Pakana
Lire la chronique
Massacre
From Beyond
Lire la chronique
Bâ'a
Deus Qui Non Mentitur
Lire la chronique
Hellsodomy
Morbid Cult
Lire la chronique
No/Más
Last Laugh (EP)
Lire la chronique
Groupe Mystère
Album mystère
Lire la chronique