chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Anthrax - We've Come For You All

Chronique

Anthrax We've Come For You All
Je veux enregistrer mon « Reign In Blood » avec John Bush derrière le micro.

Avec le temps, on a heureusement appris à ne plus prendre les déclarations de Scott Ian au pied de la lettre car, au sortir d'un hiatus forcé de cinq ans causé par deux sévères échecs commerciaux (et artistiques, « Stomp 442 » et « Volume 8 » étant loin d'être des chef d'oeuvres), ANTHRAX se trouve, comme on dit dans pareil cas, à la croisée des chemins. Le changement de décennie étant soudain plus propice aux vieilles gloires du thrash que les sombres années 90, on aurait effectivement pu s'attendre à ce que Benante, Bush, Bello et consorts jouent à fond la carte back to the roots en revenant à leurs premières amours ; après tout, « Bigger Than The Devil » de S.O.D., sorti en 1999, participait clairement de cette démarche. Pour autant, si bouleversements il y a sur ce neuvième full length, ils ne concernent guère que le line-up, l'éternel intérimaire Paul Crook cédant sa place à Rob Cagianno, guitariste et producteur de ILL NINO, BLEEDING THROUGH ou encore CRADLE OF FILTH (sur « Nymphetamine » et « Damnation And A Day »). Assez neutre sur album, le bonhomme ne convainc guère plus sur scène en réduisant les solis de Dan Spitz au strict nécessaire. De mon point de vue donc, on ne peut pas dire qu'ANTHRAX ait réglé la question du guitariste lead, si ce n'est sous forme d'illustres caméos. Pour le reste, pas d'effusions sanglantes à attendre en guise de retrouvailles métalliques, sinon sur l'atypique « Black Dahlia » ou la gentiment bourrine « What Doesn't Die ».

Deux titres un tant soit peu farouches sur quatorze, vous avouerez, ça fait un peu léger pour une filiation avec le mythique troisième album de SLAYER et quand bien même ce cher Scott parlait en termes plus généraux (et de son désir de sortir le meilleur album d'ANTHRAX avec John Bush), il y a une très grosse marge entre un « Reign In Blood » d'anthologie et ce « We've Come For You All » franchement bon dans l'ensemble, mais qui risque fort de décevoir les nostalgiques des Island Years. Car que ce soit « Black Dahlia », inspirée des écrits de James Ellroy, sorte de reflet tourmenté de « Black Lodge » - sur « Sound Of White Noise » - qui voit le groupe incorporer des blasts beats dans une compo bien trop courte pour convaincre ou encore « What Doesn't Die », première salve mi thrash, mi néo (faut bien vivre avec son temps), on ne peut pas dire que les titres les plus violents fassent regretter des hits comme « Be All, End All », « Madhouse » ou « Caught In A Mosh ». En guise de réminiscence d'un ANTHRAX adolescent et potache, on se contentera donc d'un clin d'oeil appuyé aux lecteurs de comic books, l'artwork de l'album étant signé Alex Ross.

Ceci étant posé, « We've Come For You All », bien que parasité par une poignée de titres dispensables (« Think About An End » et « Any Place But Here » en tête, sans parler des passe plats « Crash » et « Contact »), est un album agréable et chaleureux, aux influences rock'n roll pour une fois parfaitement digérées, car pleinement assumées (notamment dans le choix de la production, moins froide, très adaptée au contenu). D'obédience principalement mid tempo, l'album contient quelques petits bijous rythmiques où le jeu dynamique de Charlie Benante fait mouche (« Nobody Knows Anything », « Refuse To Be Denied »), quand ce n'est pas Dimebag en personne qui apporte son irrésistible contribution aux savoureuses « Strap It On » - la plus old school du lot comme le chante si bien Bush – et « Cadillac Rock Box », pépite heavy rock au groove diablement enchanteur. Un John Bush une nouvelle fois impeccable, signataires de refrains mémorables et accrocheurs, jamais sirupeux ni putassiers, l'ex-ARMORED SAINT allant même braconner sur les terres du James Hetfield post Black Album sur « Any Place But Here ». Un art éprouvé du refrain catchy qui sauve de la banalité des morceaux un peu mou du genou comme « Taking The Music Back » ou le title track, qui auraient gagnés à sonner plus brut de décoffrage. Deuxième meilleur album du ANTHRAX mark II, « We've Come For You All », astucieusement équilibré entre pseudos ballades (l'efficace « Safe Home », la plus lourdingue « Any Place But Here ») et incursions heavy/pop/rock typiquement ricaines (« Superhero », « Refuse To Be Denied »), manque parfois un peu de mordant et ANTHRAX aurait gagné à resserrer les lignes sur la fin – la version acoustique de « Safe Home » et la reprise des RAMONES ne sont pas bouleversantes - mais le soin particulier apporté aux compositions, pour la plupart très solides (même « Think About An End » est sauvée par un break très plaisant, à l'attention des fans de la vierge de fer) achève de convaincre que les new-yorkais ont encore un semblant d'avenir devant eux. Enfin ça s'était avant que John Bush ne soit mis sur la touche au profit de la paire de revenants Belladonna/Spitz, le temps d'un reunion tour dont l'intérêt continue de m'échapper. On se consolera à l'écoute de « Greater Of Two Evils », dernier témoignage discographique de l'ère Bush en guettant, sans trop y croire, les premiers pas de Dan Nelson sur un "Worship Music" qui commence à se faire attendre.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

Barak citer
Barak
22/06/2009 21:28
Je persiste là-dessus, la pochette est tout simplement hideuse. Sinon faut que je me replonge dans l'album...
citer
befa
16/06/2009 20:45
Très bon album, mais je ne suis pas d'accord pour Stomp 442 et Volume 8 : ce sont des albums trop souvent sous-estimé. Et puis Belladonna est franchement un clown. BUSH FOREVER!!!!!
Niktareum citer
Niktareum
16/06/2009 17:36
note: 8/10
Totalement d'ac avec toi! Un (très) bon album, très rock n' roll, qui certes ne rivalisera pas avec les vieux classiques mais reste très sympa à écouter surtout par ce beau temps!
Et puis "Cadillc Rock Box" qu'est ce qu'elle rock! Fuck yeah! Headbang

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Anthrax
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (8)  8.13/10
Webzines : (12)  8.48/10

plus d'infos sur
Anthrax
Anthrax
Power Thrash / Heavy Rock - 1981 - Etats-Unis
  

vidéos
What Doesn't Die
What Doesn't Die
Anthrax

Extrait de "We've Come For You All"
  
Safe Home
Safe Home
Anthrax

Extrait de "We've Come For You All"
  

tracklist
01.   Contact  (01:15)
02.   What Doesn't Die  (04:10)
03.   Superhero  (04:03)
04.   Refuse To Be Denied  (03:20)
05.   Safe Home  (05:11)
06.   Any Place But Here  (05:49)
07.   Nobody Knows Anything  (02:57)
08.   Strap It On  (03:32)
09.   Black Dahlia  (02:38)
10.   Cadillac Rock Box  (03:41)
11.   Taking The Music Back  (03:11)
12.   Crash  (00:58)
13.   Think About An End  (05:09)
14.  W.C.F.Y.A.  (04:12)
15.  Safe Home (Acoustic) (Bonus Track)  (05:55)
16.  We're A Happy Family (Ramones Cover) (Bonus Track)  (05:07)

Durée : 61:08

line up
parution
6 Mai 2003

voir aussi
Anthrax
Anthrax
Spreading The Disease

1985 - Island Records
  
Anthrax
Anthrax
Attack Of The Killer B's (Compil.)

1991 - Island Records
  
Anthrax
Anthrax
The Greater Of Two Evils (Compil.)

2004 - Nuclear Blast Records
  
Anthrax
Anthrax
Volume 8
(The Threat Is Real)

1998 - Ignition Records
  
Anthrax
Anthrax
Sound Of White Noise

1993 - Elektra Records
  

Essayez aussi
Occultation
Occultation
Silence in the Ancestral House

2014 - Invictus Productions
  
Skull Parade
Skull Parade
Skullparade

2017 - Rexius Records
  
Venomous Maximus
Venomous Maximus
No Warning

2017 - Shadow Kingdom Records
  
Skid Row
Skid Row
Slave To The Grind

1991 - Atlantic Records
  
Breakpoint
Breakpoint
Strange Fruit

2004 - Anvil Corp
  

Hyperborée et Thulé ! Encore un thème Arisk ???
Lire le podcast
Coffin Rot
Reduced To Visceral Sludge ...
Lire la chronique
Nordjevel
Fenriir (EP)
Lire la chronique
Morbific
Ominous Seep Of Putridity
Lire la chronique
Werewolves
What a Time to Be Alive
Lire la chronique
Hideous Divinity
LV-426 (EP)
Lire la chronique
Indian
Slights and Abuse / The Syc...
Lire la chronique
Ildfar
Som vinden farer vil
Lire la chronique
Torche
Meanderthal
Lire la chronique
The Plague
Within Death
Lire la chronique
Baphomet
The Dead Shall Inherit
Lire la chronique
Zwiespalt
Distanz
Lire la chronique
Vanden Plas
Beyond Daylight
Lire la chronique
Antagonized
Intense perversion
Lire la chronique
Phantasmagore
Insurrection Or Submission ...
Lire la chronique
Sadistik Forest
Obscure Old Remains (EP)
Lire la chronique
Anthropophagous
Death Fugue
Lire la chronique
Odd Dimension
The Blue Dawn
Lire la chronique
Carnal Tomb
Festering Presence (EP)
Lire la chronique
Blacklisted
No One Deserves to Be Here ...
Lire la chronique
Sorcier Des Glaces
Un Monde de Glace et de Sang
Lire la chronique
Vallendusk
Heralds Of Strife
Lire la chronique
Midnight Betrothed
Dreamless
Lire la chronique
Shadowspawn
The Biology Of Disbelief
Lire la chronique
Jerry Cantrell
Boggy Depot
Lire la chronique
Vanden Plas
Far Off Grace
Lire la chronique
The Devil's Blood
The Time Of No Time Evermore
Lire la chronique
Grave Miasma
Abyss Of Wrathful Deities
Lire la chronique
Impaled Nazarene
Eight Headed Serpent
Lire la chronique
Gärgäntuäh
Dödenlicht (Démo)
Lire la chronique