chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
95 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

As You Drown - Reflection

Chronique

As You Drown Reflection
Un groupe en provenance de Gothenburg et ayant une moyenne d'âge de 20 ans. « Pop/Death mélo next gen » me dites-vous ? Tout faux ! Du gros death à écouter très fort pour faire peur aux voisins lors de la séance ménage du dimanche après-midi. Formé en 2003 sous le nom d'Ethereal, As You Drown enregistrera quelques démos aux échos plutôt élogieux, permettant aux mioches d'ouvrir pour Vader ou encore Entombed. Après moult remaniements de line-up et un changement de nom en As You Drown, les Suédois enregistreront une démo ravageuse en 2007 tapant dans les oreilles de Metal Blade. La bande enregistrera ainsi son premier album Reflection en 2008.

Leurs origines suédoises et leur étiquette « death metal » auraient pu laisser penser à cette nouvelle vague death rendant hommage à la scène du début des années 90 (Dismember, Entombed, Grave, Unleashed) tout en restant d'actualité (le bulldozer Demonical !) mais la musique prend une toute autre tournure sur ce premier album Reflection. Ainsi, quelques mois après Sanctification et leur hommage à la scène de Tampa (Cannibal Corpse et Deicide en porte étendard), As You Drown ira lui puiser ses influences dans le death metal polonais (Decapitated et Behemoth sont clairement ressentis) en les mariant à la scène US (Cannibal Corpse et Morbid Angel sont cités de nombreuses fois) et évidemment leurs timides racines scandinaves. Pas vraiment de compromis : riffs mastodontes pour décaper son four, chant death puissant (« What Is Worst ») et double pédale de l'enfer (« Ruins And Dead Ends » ou « Open Wound Salvation » à l'intro orgasmique) !

As You Drown prend ici un malin plaisir à jouer à la manière d'une « montagne russe », jonglant entre mid-tempo et accélérations tsunamiesques. Chose qui permettra d'accrocher l'oreille tout le long de ce Reflection et ira sans hésitation muscler vos cervicales (ah ce « Swallow » !). La production du studio Mega (The Crown, Impious) soutient cela, se voulant supra massive (voire trop) : un véritable houragan le son monté au maximum ! Le problème est que cela crée une sorte de diversion, mettant trop en avant les riffs supra épais et la batterie mitrailleuse. Si l'on gratte un peu, le constat d'une musique globalement assez pauvre se fera. As You Drown limitant au final ses compos à un gros barouf basique et peu original à l'arrière goût légèrement fade.

L'originalité et la finesse des compositions ne sont clairement pas les atouts des Suédois d'As You Drown. Place à du death metal écervelé qu'il fait bon d'écouter pour se défouler rapidement pendant une petite demi-heure. Les musiciens sont très jeunes, nul doute qu'avec un peu plus de bouteille leur musique se détachera de leurs influences encore trop marquées et proposeront des titres plus fouillés. En attendant pour se décrasser les esgourdes en allant ou en sortant du boulot cet été, Reflection devrait vous convenir !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
As You Drown
Death Metal
2009 - Metal Blade Records
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs : (1)  9/10
Webzines : (16)  7.04/10

plus d'infos sur
As You Drown
As You Drown
Death Metal - 2008 - Suède
  

tracklist
01.   Ruins and Dead Ends
02.   Horns
03.   What is Worst
04.   Driven by Hatred
05.   Swallow
06.   The Last
07.   Open Wound Salvation
08.   Ashes
09.   Needles

line up
parution
3 Juillet 2009

Essayez aussi
Perdition Temple
Perdition Temple
The Tempter's Victorious

2015 - Hells Headbangers Records
  
Entrapment
Entrapment
The Obscurity Within...

2012 - Soulseller Records
  
Drawn And Quartered
Drawn And Quartered
Merciless Hammer Of Lucifer

2007 - Moribund Records
  
Unaussprechlichen Kulten
Unaussprechlichen Kulten
Baphomet Pan Shub-Niggurath

2014 - Iron Bonehead Productions
  
Cryptborn
Cryptborn
In The Grasp Of The Starving Dead

2011 - Dark Descent Records
  

Profanatica
Altar of the Virgin Whore (EP)
Lire la chronique
Sjukdom
Stridshymner og dødssalmer
Lire la chronique
The Lumberjack Feedback
Blackened Visions
Lire la chronique
Emigrate
Silent So Long
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 20 - Danger.
Lire le podcast
Ende
Goétie Funeste
Lire la chronique
Fantômas
Fantômas (Amenaza Al Mundo)
Lire la chronique
Candelabrum
Portals
Lire la chronique
Firtan
Okeanos
Lire la chronique
Nécropole
Solarité
Lire la chronique
Beherit
Drawing Down The Moon
Lire la chronique
Selvans
Faunalia
Lire la chronique
Mutilated By Zombies
Scripts Of Anguish
Lire la chronique
Cultes Des Ghoules
Sinister, Or Treading The D...
Lire la chronique
Khragkh
ΓVΛΩ
Lire la chronique
Revocation
The Outer Ones
Lire la chronique
PPCM #2 - What'SUP ?! (Supuration et l'année 1993)
Lire le podcast
Daagh
Daagh (EP)
Lire la chronique
Mes hallucinations auditives : PANPHAGE
Lire le podcast
Danzig
Danzig
Lire la chronique
Satan's Satyrs
The Lucky Ones
Lire la chronique
Sleeping Peonies
Glitterghast
Lire la chronique
Cosmic Church
Täyttymys
Lire la chronique
1914
The Blind Leading The Blind
Lire la chronique
Life Of Agony
Ugly
Lire la chronique
Barús
Drowned
Lire la chronique
Evoken
Hypnagogia
Lire la chronique
Necrot
Blood Offerings
Lire la chronique
Panphage
Jord
Lire la chronique
Pillars
Onward To Nothingness
Lire la chronique