chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Sebkha-Chott - De La Persistance ...

Chronique

Sebkha-Chott De La Persistance ...
(... de la Mythologie Chottienne en ??? Vélos)

« Bonjour. Vous êtes bien sur le répondeur de cglaume. Je ne peux pas vous répondre pour le moment car je suis en train de plancher sur la chronique de « De La Persistance de la Mythologie Chottienne en ??? Vélos » – 4e album de Sebkha-Chott, qui n'est autre que son 1er album (« De l'existence... de la mythologie chottienne en 7 cycles ») réactualisé … que dis-je, magnifié à base d'injections de botox et autres fluides plus ou moins lubrifiants. Ou bien alors c'est que je vous dois de l'argent ou que je ne peux pas vous blairer, et donc ne rêvez pas, je ne vais pas décrocher … Quoiqu'il en soit, vous pouvez toujours me laisser un message après le Glonk sonore … Ah, et si c'est Yüla et que je suis vraiment absent: j'ai bien trouvé les 2 mètres de tubes en PVC de diamètre 22 que tu m'as demandé. Par contre, tu sais, ça m'étonnerait que ça rentre … Gloooooooooonk! »

Message n°1: Allo, Cyril? C'est von_yaourt. Dis, Sebkha-Chott c'est bien la bande de farfelus costumés avec cuivres, batteur travesti et tyran d'opérette qu'on avait vu en première partie de Unexpect en fin d'année dernière, non? C'était dur à digérer mais intéressant d'après ce dont je me souviens. Mais ils ne venaient pas déjà de sortir un album nommé Nigla[h]? A ce rythme là ils vont faire plus fort que Devin Townsend! Bon sinon je t'appelais pour te dire que je vais décliner ton offre: c'est sympa d'accepter de voter pour Obscura dans ton bilan de fin d'année, mais soyons sérieux: pas en échange d'un vote de ma part pour le dernier Trepalium! Et ma réputation, tu y as pensé oui? Allez, a + …

Message n°2: Allo, Allo, y a quelqu'un? Cyril, c'est Thomas J.! J'espère que t'es vraiment absent mon salaud! Bon, j'ai bien écouté ton album là, le dernier Sebkha-Chott, pour lequel tu voulais qu'on fasse une chronique à deux. C'est complètement chtarbé dis donc!! On se demande comment les gars arrivent à faire tenir tout ça debout sans que ça pète de tous les côtés! Rien que l'exploit qui consiste à mélanger fanfare, rap, clavecin, free jazz, samba, techno et funk au sein d'un seul morceau – « Pinok'io » pour ne pas le citer – relève de la haute voltige Pattonienne! Par contre les morceaux font tous entre 7 et 12 minutes: ça me donne l'impression de replonger dans le Disc 2 du « Precambrian » de The Ocean … Pas glop! Et puis on est un peu loin du grind, du vieux thrash ou de la scène stoner que j'affectionne tant. En fait on peut même dire qu'on est assez loin de tout là. Bref, désolé vieux: je te laisse te démerder tout seul avec cet OVNI. Allez, à plus!

Message n°3: * voix maquillée pour rester anonyme * Cyril? Espèce de raclure communiste: tu vas arrêter tes conneries maintenant ok !? Thrashocore dois rester un webzine metal extrême. Arrête un peu de chroniquer tes merdes déconnantes, sinon moi et ma bande de potes du forum de Devourment on va venir te péter les dents sur le marché de Houilles … * voix inaudible dans le fond. Il lui répond en chuchotant * Quoi? J'aurais pas du parler de Devourment et du marché? Mais non, il ne se doutera de rien. J'ai pas parlé de Defeated Sanity, alors il ne fera pas le lien … Ouais Cyril? Je te préviens: à la prochaine chronique d'un de tes albums pour schizos mélos, je passe à l'action. Hail Incantation!

Message n°4: Allo, misérable vermisseau humain? C'est Wladimir Ohrelianov II, ton seul Dieu et Maître. J'ai ouï dire que tu t'apprêterais à chroniquer le 4e tome musical du Livre des Lois Universellement Ohrélandaises. Inutile de dire que j'attends de toi la plus totale des allégeance et les plus dithyrambiques des superlatifs. Et si jamais tu savais te faire suffisamment obséquieux, qui sait, peut-être pourrais-je trouver un moyen de te faire rencontrer à nouveau Yüla. A bon entendeur …

« Allo, Cyril? C'est Chris. Cyril t'es là? Cyril?
* bruit de combiné qu'on décroche *
- Allo Chris? Ouais c'est moi. Je suis en train de bosser sur ma chro justement. Bon tu as écouté l'album de Sebkha-Chott?
- Oui et justement …
- Je sais je sais: OK c'est pas franchement du metal pur et dur, mais la démarche est quand même bien extrême, notamment dans le domaine des expérimentations et du refus des normes. Et puis Cap'tain Roses là, le gratteux, il envoie bien la sauce par moment! T'as écouté la fin de « La Chute d'Ohreland », vers 9:32, cet ouragan métallique qui vient se greffer sur les lamentations funèbres des pleureuses accompagnant la dépouille du tyran ohrélandais? Ça défriche bien les muqueuses quand même non?
- Et « Carpe Diem », l'avant-dernier morceau, tu trouves que c'est du metal aussi? Ça ressemble plutôt à un bloubi boulga electro qui part sur des rythmes digitaux évoquant une plongée en eaux troubles avant de passer à un truc plus dance, plus move your body, pour passer ensuite carrément à de la pure trance à partir de 1:49. Sans parler de l'ajout par là-dessus de chants calmement incantatoires, de l'incartade vers une sorte de dub groovy et coolos et de ces divers passages new wave / clap your hands / dance floor. Ça a sa place sur Thrasho ça à ton avis?
- Bah oui, ça fait parti du concept. En plus, franchement, t'as écouté: il est trop bon ce morceau non?
- Mooarf …Sinon tu auras remarqué que l'espèce de fanfare cuivrée et dissonante qui revient régulièrement jouer des siennes à la mode tantôt mexicaine, tantôt Kusturizienne, tantôt délirante joue un rôle aussi – voire plus – important que la guitare? Et qu'on entend quasiment plus les bruitages divers que la batterie elle-même?
- Ouawh tu pousses un peu quand même! Disons que le groupe donne dans un patchwork musical théâtral et barré, qui emprunte entre autre – mais pas seulement – au metal. Et puis ça reste quand même bien calé dans le registre Mr Bungle, Vladimir Bozar, Sleepytime Gorilla Museum – groupes qui ont déjà fait leurs preuves chroniquatoires sur le site. Sinon tu as vu que « La Chute d'Ohreland » démarre par La « Marche Funèbre » de Chopin? Si c'est pas black metal ça!!!
- C'est ça. Et tu vas me dire que sur le même morceau, les presque 2 minutes de grésillements horripilants extraits d'un porno crypté sur Canal+, c'est pornogrind peut-être? Bon allez: passe encore pour cette fois. Tu me fais une chro sobre alors, qui met l'accent sur l'aspect metal du truc.
- OK. Avec un petit topo pour faire le lien avec les autres albums du groupe, du genre « Après un "Nagah-Mahdi" plus accessible et "commercial", et un "Nigla[h]" poil à gratter, "De La Persistance …" propose un juste milieu en reprenant les ingrédients du tout 1er opus, que justement il remet au goût du jour. Ainsi, tel le groupe jeune qu'il était alors, Sebkha-Chott se fait ici un devoir de coller régulièrement tout et son contraire dans un même morceau parce que c'était le concept de départ et qu'il fallait donc répondre au cahier des charges. Il ménage également de nombreux points de chute où l'auditeur peut se reposer, voire claquer des doigts, parce que quand on débute une carrière, on ne peut pas se permettre de dire merde à la nombreuse assemblée des auditeurs non ohrélandais de souche – laissons ça pour "Nigla[h]". Bref, "De La Persistance …" s'adresse à un public d'iconoclastes qui n'ont pas froid aux yeux ni aux oreilles, et qui peuvent encaisser les mélanges metal/fanfare/rap/reggae/electro/n'importe nawak en pack de 12 sans broncher. Et sachez – parce que c'est carrément un des éléments clef de l'univers de ces barjots – que le tout est empaqueté dans un concept délirant de monde parallèle – Ohreland –où règne une nomenklatura aussi grotesque qu'improbable »
- Très bien. Allez envoie! Et n'oublie pas que tu as le dernier Carcariass à chroniquer d'urgence, hein!
- Oui oui, j'y bosse Boss!
- Ah oui: et mollo sur les jeux de mots bidons hein!
- Promis. Je résilie mon abonnement à Télé Z dès aujourd'hui et je mets la pédale douce sur les carambars.
- Allez Tchô!
- Bise … »

DOSSIERS LIES

Chroniques à la con ! 10 : la déchéance
Chroniques à la con ! 10 : la déchéance
Février 2010
  

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

5 COMMENTAIRE(S)

cglaume citer
cglaume
24/07/2009 06:52
Saikicekon a écrit : Excellente la Chro' !!
Pour ce qui est de la zik, et bien, euh... Faut s'accrocher et lutter contre pas mal de reflex cognitif conditionnés pour saisir toute la moelle de l'album.
Prout


C'est clair que la musique des Ohrélandais n'est pas un long fleuve tranquille ... Sourire
Saikicekon citer
Saikicekon
24/07/2009 00:57
Excellente la Chro' !!
Pour ce qui est de la zik, et bien, euh... Faut s'accrocher et lutter contre pas mal de reflex cognitif conditionnés pour saisir toute la moelle de l'album.
Prout

von_yaourt citer
von_yaourt
23/07/2009 13:58
Vu que je les ai vus trois fois en live, il passait tout seul à la fin leur dernier album. Et oui, c'est bon souvenir !

Sinon tu y viendras à Obscura, si tu évites de l'écouter après 2010...

cglaume citer
cglaume
23/07/2009 10:13
Ant1 a écrit : Bien fandarde, cette chronique.

Merci !
Ant1 citer
Ant1
23/07/2009 08:54
Ooouuuh, la tracklist aiguise ma curiosité...
Faut que je me procure ce bazar !

Bien fandarde, cette chronique.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Sebkha-Chott
Musique inclassable et barrée
2009 - Musea Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs :   -
Webzines : (1)  5/10

plus d'infos sur
Sebkha-Chott
Sebkha-Chott
Musique inclassable et barrée - France
  

tracklist
Les messages laissés sur le répondeur de Yüla:
01.   Yula
02.   Bonjour
03.   J aimerais
04.   que
05.   tu
06.   me
07.   prennes
08.   le
09.   fion
10.   avec
11.   une
12.   pelle
13.   Ao
14.   Aow
15.   Aouw
16.   Aoow
17.   Laisse
18.   toi
19.   faire
20.   Pousse
21.   la
22.   sono
23.   a
24.   fond
25.   Je
26.   suis
27.   nue
28.   J attends
29.   tes
30.   deux
31.   vits
32.   Aooow
33.   Arouw
34.   Ouwa
35.   Slasheux
36.   Miaou
37.   Paouw
38.   Aie
39.   plus
40.   grand
41.   que
42.   Slash
43.   Emphasis
44.   Ahow
45.   A
46.   plus
47.   ma
48.   Princesse

Les vrais morceaux:
49.   Bienvenue a Babylone
50.   Pinok'io
51.   Le Cirque Des Enfers
52.   La Comtesse Del Amafia
53.   Carpe Diem
54.   La Chute d'Ohreland

Durée : 56:06

line up
parution
21 Avril 2009

Essayez aussi
Diablo Swing Orchestra
Diablo Swing Orchestra
The Butcher's Ballroom

2007 - Candlelight Records
  
Polkadot Cadaver
Polkadot Cadaver
Purgatory Dance Party

2007 - Rotten Records
  
Akphaezya
Akphaezya
Anthology II

2008 - Ascendance Records
  
Diablo Swing Orchestra
Diablo Swing Orchestra
Pandora's Piñata

2012 - Candlelight Records
  
Stolen Babies
Stolen Babies
Naught

2012 - No Comment Records
  

16
Blaze of Incompetence
Lire la chronique
Ungfell
Es Grauet
Lire la chronique
Revenant Marquis
Below The Landsker Line
Lire la chronique
Pa Vesh En
Maniac Manifest
Lire la chronique
Rixe
Collection (Compil.)
Lire la chronique
Ashen
Godless Oath (EP)
Lire la chronique
Sermon Of Flames
I Have Seen The Light, And ...
Lire la chronique
Caverne
La Fin De Tous Les Chants
Lire la chronique
Turn Cold
Break Your Faith (EP)
Lire la chronique
Kirottu
Deity Embers
Lire la chronique
While Heaven Wept
Sorrow of the Angels
Lire la chronique
Killing
Face The Madness
Lire la chronique
Soul Devourment
Eternal Perdition (EP)
Lire la chronique
Kataxu
Ancestral Mysteries
Lire la chronique
Portal
Avow
Lire la chronique
Metal In Franche Comté
Metal rends toi, nenni ma f...
Lire la chronique
Uerberos
Stand over Your Grave
Lire la chronique
Paysage D'Hiver
Geister
Lire la chronique
Fluisteraars
Gegrepen door de geest der ...
Lire la chronique
Tentation
Le Berceau Des Dieux
Lire la chronique
Netherbird
Arete
Lire la chronique
Mortuary Spawn
Spawned From The Mortuary (EP)
Lire la chronique
Evoker
Evil Torment (EP)
Lire la chronique
Dead Congregation
Rehearsal June 2005 (Démo)
Lire la chronique
Leprous
Aphelion
Lire la chronique
Sewer Fiend
Echoes From The Cistern (EP)
Lire la chronique
Borgne
Temps Morts
Lire la chronique
Natürgeist
Reinvigorated Terror (Démo)
Lire la chronique
Nocturnal
Serpent Death
Lire la chronique
Seum
Winterized
Lire la chronique