chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
143 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Anathema - Judgement

Chronique

Anathema Judgement
Depuis ma (re)découverte tardive d'Anathema en 2008 avec "Hindsight", j'ai remonté tranquillement leur discographie jusqu'en 1998 à ce jour. Tout en ayant apprécié chacune des productions des anglais, j'ai toujours ressenti comme une petite déception, un manque de constance dans l'écriture, dans les émotions. Au risque de me faire frapper, même "Alternative 4" et "A Fine Day to Exit" considérés comme 2 chef-d'oeuvres du groupe n'échappent pas à cette impression. Cependant, au cours de ma remontée dans le temps, pour une raison que je ne m'explique pas, j'avais écarté leur cinquième album "Judgement". Une grossière erreur puisqu'après de nombreuses écoutes, il s'inscrit pour moi comme une véritable révélation.

Sorti un an seulement après "Alternative 4", "Judgement" voit tout d'abord l'arrivée d'un line-up totalement chamboulé : aux côtés des frères Cavanagh, Shaun Steels (batterie) et Duncan Patterson (basse) sont respectivement remplacés par John Douglas (de retour) et Dave Pybus qui ira rejoindre Cradle Of Filth deux ans plus tard. Ces changements n'ont sans doute rien d'anodin puisque ces nouvelles recrues ne tarderont pas à participer à l'écriture et à l'enrichir de leur background musical. L'évolution d'Anathema s'accélère et bien que "Judgement" reste dans la lignée de "Alternative 4" à savoir un rock froid et mélancolique, on sent déjà basculer leur style vers une musique plus atmosphérique. D'une manière générale, si l'on écarte les quelques accès de rage ("Pitiless" et "Judgement" principalement), le tempo descend d'un palier, les guitares électriques se font moins envahissantes au profit de l'acoustique et les compositions gagnent en subtilité. Tout se joue souvent sur quelques notes, quelques accords d'une rare beauté distillés par les guitares ou les claviers et accompagnés par le chant de Vincent dont la profondeur frise désormais la perfection.

La première partie de l'album reste assez classique pour du Anathema mais n'en demeure pas moins excellente. L'enchaînement "Deep" / "Pitiless" / "Forgotten Hopes" / "Destiny Is Dead" parle de lui même, contenant à lui seul un grande partie des plus beaux passages que j'ai pu entendre du combo anglais. "One Last Goodbye", hymne à la défunte mère des frères Cavanagh, possède également une aura particulière qui m'avait marqué lors de ma découverte de "Hindsight", un morceau profondément triste et d'une touchante sincérité. A partir du très beau piano voix "Parisienne Moonlight" (duo Daniel Cavanagh / Lee Douglas), l'album change de visage et prend une tournure plus sombre et/ou progressive. Le titre "Judgement" dans son arrivée subite et sa montée en puissance renforce la cassure opérée par "Parisienne Moonlight" et prépare le terrain pour la suite ; en effet, le trio "Don't Look Too Far" / "Emotional Winter" / "Wings of God" dans ses tonalités très progressives, apporte une variation intéressante de la musique d'Anathema que l'on n'avait pas encore eu l'occasion d'entendre pleinement. Grâce à cette réorientation en milieu d'album, ces 56 minutes ne lassent à aucun moment l'auditeur, allant de pair avec une qualité de composition exceptionnelle de bout en bout.

Jamais la musique d'Anathema ne m'avait autant touché et marqué. J'ai beau chercher, je ne vois rien à reprocher à cet album. Les frères Cavanagh sont parvenu à insuffler à "Judgement" toute la puissance et les émotions engendrés par le décès de leur mère, dans un recueillement d'une extrême simplicité et sincérité. L'album se conclue sur une instrumentale posée et lumineuse ("2000 & Gone") qui contraste avec l'ensemble de l'album et semble vouloir apporter une lueur d'espoir dans la mort, une sensation de plénitude qui vous envahira sûrement au bout du voyage que représente cet album.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

5 COMMENTAIRE(S)

heylel citer
heylel
27/08/2015 14:49
note: 10/10
encore un album culte d'anathema, au plus haut de son art !
Barak citer
Barak
14/08/2009 12:21
note: 9/10
Acheté totalement au hasard il y a quelques mois pour voir à quoi "ça ressemblait" Anathema... Tombage amoureux quasi immédiat. Un grand et bel album!
Dark Nico citer
Dark Nico
13/08/2009 11:48
note: 9/10
Effectivement je pense également que c'est leur meilleur album.
Pour des raisons personnelles je pleure à chaque fois que j'entends "One Last Goodbye" ... et oui je suis un grand et vieux sentimental... :-)
lkea citer
lkea
13/08/2009 11:40
note: 8.5/10
Il est vrai que c'est celui que j'écoute et aime le plus. Je ne sais pas s'il n'y a que moi qui pense ça, mais j'ai remarqué que beaucoup de chansons sont liées entre elles, musicalement (tu as dans "Pitiless" un passage qui annonce "Forgotten Hopes"Clin d'oeil et dans les thématiques ("One Last Goodbye"/"Parisienne Moonlight" abordent la perte et la rencontre, "Wings of God"/"Anyone, Anywhere" évoquent la grandeur et la tristesse dans la solitude).

Enfin, un très bon album mais qui a quelques faiblesses dans sa fin pour moi.
Northern Wolf citer
Northern Wolf
13/08/2009 11:26
note: 10/10
Leur meilleur album à mon goût, dès que j'ai entendu les premières secondes de "Deep" j'ai su que cet album se serait révélé comme étant magnifique. Cela se confirme au fil des chansons, beaucoup d'émotions, d'ambiances atmosphériques... bref un classique à écouter en priorité chez Anathema.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Anathema
Rock mélancolique
1999 - Music For Nations
notes
Chroniqueur : 9.5/10
Lecteurs : (18)  8.89/10
Webzines : (14)  8.89/10

plus d'infos sur
Anathema
Anathema
Rock progressif - 1990 - Royaume-Uni
  

tracklist
01.   Deep
02.   Pitiless
03.   Forgotten Hopes
04.   Destiny Is Dead
05.   Make It Right (F.F.S.)
06.   One Last Goodbye
07.   Parisienne Moonlight
08.   Judgement
09.   Don't Look Too Far
10.   Emotional Winter
11.   Wings of God
12.   Anyone, Anywhere
13.   2000 & Gone

Durée : 57 min.

line up
voir aussi
Anathema
Anathema
The Silent Enigma

1995 - Peaceville Records
  
Anathema
Anathema
Hindsight (Réenr.)

2008 - Kscope Music
  
Anathema
Anathema
Eternity

1996 - Peaceville Records
  
Anathema
Anathema
Alternative 4

1998 - Peaceville Records
  
Anathema
Anathema
A Fine Day To Exit

2001 - Music For Nations
  

Essayez aussi
ShamRain
ShamRain
Deeper Into The Night (EP)

2006 - Firebox Records
  
The Gathering
The Gathering
The West Pole

2009 - Psychonaut Records
  
Green Carnation
Green Carnation
The Quiet Offspring

2005 - Season Of Mist
  
Paradise Lost
Paradise Lost
Symbol Of Life

2002 - Gun Records
  
ShamRain
ShamRain
Someplace Else

2005 - Firebox Records
  

Dread Sovereign + Saturnalia Temple + Wolvennest
Lire le live report
Skelethal
Antropomorphia (Démo)
Lire la chronique
Bovary
Sur ce mur trop souillé (Dé...
Lire la chronique
Feastem
Graveyard Earth
Lire la chronique
Muvitium
Evighetens Cirkel...
Lire la chronique
The True Werwolf
Devil Crisis
Lire la chronique
Sons Of A Wanted Man
Kenoma
Lire la chronique
Sijjin
Angel Of The Eastern Gate (...
Lire la chronique
Seder
Sunbled
Lire la chronique
Wormhole
The Weakest Among Us
Lire la chronique
Wombbath
Choirs Of The Fallen
Lire la chronique
Deathmaze
Eau Rouge
Lire la chronique
Pearl Jam
Vs.
Lire la chronique
Ad Vitam Infernal
Infernal Comedy
Lire la chronique
Contre-Feux
Mort/Vivant
Lire la chronique
Carcass
Symphonies Of Sickness
Lire la chronique
Mourir
Animal Bouffe Animal
Lire la chronique
Slaughtbbath
Alchemical Warfare
Lire la chronique
Yacøpsæ
Timeo Ergo Sum
Lire la chronique
Caronte
Wolves Of Thelema
Lire la chronique
Lurker of Chalice
Tellurian Slaked Furnace (C...
Lire la chronique
Azels Mountain
Wieczny sen
Lire la chronique
Petits labels français BM : Rupture de stock CHALLENGE
Lire le podcast
Come to Grief
Pray for the End (EP)
Lire la chronique
Hellvetron
Trident Of Tartarean Gateways
Lire la chronique
Svarttjern
Shame Is Just A Word
Lire la chronique
Schizophrenia
Voices (EP)
Lire la chronique
Beneath The Massacre
Fearmonger
Lire la chronique
Vulture
Ghastly Waves & Battered Gr...
Lire la chronique
Nefarious Dusk
The Wanderer of the Cold North
Lire la chronique