chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
160 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Mayhem - Chimera

Chronique

Mayhem Chimera
Le moins que l'on puisse dire, c'est que Mayhem n'est pas un groupe productif : en effet, si on enlève les lives et les trucs rares, il ne reste plus grand chose et c'est pourquoi un nouvel album des norvégiens est toujours une surprise. Leur (excellent) précédent album, "A Grand Declaration Of War", concept album sur la guerre et ses conséquences, très expérimental et surtout très loin de leurs anciennes productions, avait sèchement décimé les rangs de leurs fans et c'est pourquoi, je ne sais pas si ce nouvel album était vraiment attendu. Mais qu'importe : le Mayhem nouveau est arrivé et va relancer tout ce beau monde.

Et pour mettre tout de suite les choses au point, cet album est bien différent de son prédécesseur dans sa structure. Terminé les discours de Maniac, les roulements militaires de Hellhammer et les expérimentations diverses : "Chimera" est avant tout un album court et direct, renouant avec l'esprit black métal comme en témoigne la pochette où l'on peut s'apercevoir que la tête de porc et le maquillage ont repris du service. Le package est d'ailleurs assez réussi et présente des idées originales comme le papier utilisé pour le livret (très spécial, genre papier recyclé) et l'illustration de la batterie utilisée par Hellhammer pour l'enregistrement (vraiment impressionnant).

Côté instrumentation, Mayhem est allé droit à l'essentiel : vous n'entendrez rien d'autre que la voix (terriblement) torturée de Maniac, la guitare démoniaque de Blasphemer, le basse lancinante de Necrobutcher, sans oublier l'INDISPENSABLE marteau-pilon Hellhammer. Il n'y a pas (ou peu) d'arrangements ce qui donne un album vraiment brut de décoffrage. Mais ce n'est pas pour autant un album pauvre, loin de là. Ce choix d'instrumentation met en avant une musique complexe reposant sur des compositions à l'ambiance glaciale et malsaine. Les morceaux sont assez longs et possèdent tous leur charme particulier : la ligne de basse de "Impious Devious Leper Lord" (vraiment trop bon), l'intro fracassante de "Slaughter Of Dreams", le petit côté heavy de "Chimera", ...

Tout ceci n'aurait pas pu prendre forme sans la technique irréprochable de ces quatre musiciens. Et cette technique ne se retrouve pas dans les parties solos (il n'y en a quasiment pas), mais bien dans la rythmique qui non content d'être rapide et complexe, est interprétée avec une précision chirurgicale et c'est en partie de là que vient toute la puissance de cet album. Car cet album a la patate et même si tous les morceaux ne sont pas du même niveau, il règne sur "Chimera", un chaos indéfinissable et incontrôlable qui vous fera bouger frénétiquement la tête. D'ailleurs, le mythe Hellhammer est toujours aussi impressionnant derrière ses fûts et prouve encore une fois qu'il est un des batteurs les plus rapides et inspirés de la scène métal.

Mais ne vous méprenez pas, Mayhem est loin d'être retourné aux sources. Car si l'on excepte les différences expérimentales entre cet album et le précédent, l'esprit et le style restent les mêmes, à savoir un black métal particulier et personnel (Blasphemer a tout composé) qui pourrait ne pas plaire à ceux qui écoutent du black métal plus "traditionnel". Et parce qu'un metalleux averti en vaut deux, il est important que vous sachiez que cet album nécessitera pas mal d'écoutes afin de pouvoir être apprécié à sa juste valeur.

Pour conclure, je ne crois pas que l'on puisse qualifier le black métal de Mayhem d'avant-gardiste ; Mayhem nous offre simplement SA vision du black métal, qui commence par l'apocalypse de "Whore" et qui se termine dans le trépas de "Chimera". Un album sans pitié qui sent le cadavre, aussi malsain qu'une andouillette au Nutella et qui vous assure de longues soirées de head-banging.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

Dead citer
Dead
17/04/2004
note: 8/10
Snif... Je n'ai pas de vacances scolaires moi car je suis en stage jusqu'en aout. Sinon, merci les gars : je vais continuer sur cette voie alors Sourire
Mitch citer
Mitch
17/04/2004
waouw yen a qui occupent leurs vacances scolaires, chapo dead! Sourire
Holy citer
Holy
17/04/2004
j'aime beaucoup tes chroniques, tu as un style d'écriture vraiment plaisant et facil à lire! bravo!

pour ce nouveau mayhem, j'ai écouter un peu du dernier et c'est ma foi bien pliasant, même si je préfère encore le AGDOW pour son coté bien spécial et original!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Mayhem
Black metal personnel
2004 - Season Of Mist
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (29)  7.76/10
Webzines : (19)  7.59/10

plus d'infos sur
Mayhem
Mayhem
Black Metal - 1984 - Norvège
  

tracklist
01.   Whore  (02:58)
02.   Dark Night Of The Soul  (06:08)
03.   Rape Humanity With Pride  (05:41)
04.   My Death  (05:55)
05.   You Must Fall  (04:13)
06.   Slaughter Of Dreams  (07:00)
07.   Impious Devious Leper Lord  (05:39)
08.   Chimera  (07:01)

Durée : 44:35

line up
parution
29 Mars 2004

voir aussi
Mayhem
Mayhem
De Mysteriis Dom Sathanas

1994 - Deathlike Silence Productions
  
Mayhem
Mayhem
Esoteric Warfare

2014 - Season Of Mist
  
Mayhem
Mayhem
Ordo Ad Chao

2007 - Season Of Mist
  
Mayhem
Mayhem
Grand Declaration Of War

2000 - Season Of Mist
  

Album de l'année
Dreamlord
Disciples of War
Lire la chronique
Grief
Torso
Lire la chronique
Havohej
Table of Uncreation
Lire la chronique
Avslut
Tyranni
Lire la chronique
Traveler
Traveler
Lire la chronique
A.A. Williams + Brutus + Cult of Luna
Lire le live report
Verse
Aggression
Lire la chronique
Suppression
Repugnant Remains (EP)
Lire la chronique
Mur
Brutalism
Lire la chronique
Nightbearer
Tales Of Sorcery And Death
Lire la chronique
Diocletian
Amongst The Flames Of A Bvr...
Lire la chronique
Profanatica
Rotting Incarnation of God
Lire la chronique
Sentient Horror
Morbid Realms
Lire la chronique
Botanist à l'occasion de la sortie de Ecosystem
Lire l'interview
NONE #2 - RAVENSIRE - A Stone Engraved in Red
Lire le podcast
In The Woods...
Cease The Day
Lire la chronique
Pa Vesh En
Pyrefication
Lire la chronique
Stormwarrior
Norsemen
Lire la chronique
Desekryptor
Chasm Of Rot (Compil.)
Lire la chronique
Gone In April
Shards of Light
Lire la chronique
Opeth
In Cauda Venenum
Lire la chronique
Black Cilice
Transfixion of Spirits
Lire la chronique
Fields of the Nephilim
The Nephilim
Lire la chronique
Sepolcro
Amorphous Mass (EP)
Lire la chronique
Malignant Altar
Retribution Of Jealous Gods...
Lire la chronique
The Kryptik
When The Shadows Rise
Lire la chronique
And Now The Owls Are Smiling
The Comforting Grip of Misery
Lire la chronique
Gruzja
Jeszcze Nie Mamy Na Was Pom...
Lire la chronique
Mortiferum
Disgorged From Psychotic De...
Lire la chronique
USE YOUR COLLUSION TOUR
Downcast Collision + Gwar +...
Lire le live report