chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
131 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Putrid Pile - House Of Dementia

Chronique

Putrid Pile House Of Dementia
Au début de l'année 2009, l'agence Sevared (spécialisée dans la vente de gros murs de son) nous proposait un nouveau bien, fraichement construit: un blockhaus aux charpentes en béton armé et aux murs rouge sang comme à son habitude. Une bâtisse qui présente pourtant cette fois-ci quelques grammes de finesse dans la finition de certains détails. Juste de quoi ne pas avoir la désagréable impression de visiter une fois de plus le même édifice.

Le chef de chantier Shaun LaCanne nous propose donc de visiter ce qui est déjà sa troisième construction et qui, sans surprendre outre mesure l'habitué des lieux, lui réservera néanmoins quelques jolies petites surprises. Une fois sur le seuil on sera pourtant une fois de plus assez circonspect devant une façade qui, malgré un changement de style, se révèle toujours aussi peu avenante. Mais pénétrons donc à l'intérieur de cette « antre de la folie ». Première surprise, nous nous retrouvons dans une petite entrée aux couleurs chaudes et chatoyantes, chose à laquelle Mr LaCanne ne nous avait pas franchement habitué et qui, pour tout dire, ne présente pas grand intérêt. Mais à peine a-t-on quitté cette pièce que l'on se sent déjà en terrain connu (non rien à voir avec Frédéric Lopez et encore moins Gilbert Montagné) tant les fondations de cette dernière construction sont superposables aux précédentes dans leurs grands axes: murs en béton armé épais comme un abri anti-atomique (attention à vos têtes les chocs seront durs!), sablières sur mesure pour soutenir la charpente toujours aussi massive mais tellement accueillante (ça groove toujours autant rassurez-vous, écoutez-moi ce « The ingestion of human kind » mes amis!) et bien sûr peinture murale sanglante dégoulinante dans la plus pure tradition du bâtisseur (Ca groove, ok, mais qu'est-ce que ça tabasse aussi!). Evidemment comme d'habitude le poltergeist de service parachuté dans l'édifice se rappellera constamment à vos oreilles de ses growls et cris démentiels qui vous assureront des nuits mouvementées. Bah oui! Vous ne croyiez pas non plus que c'était un petit pavillon paisible et tranquille!? C'est une maison signée Putrid Pile tout de même.

Ce rapide tour du propriétaire permet donc de vite se rassurer: le style de Shaun LaCanne est toujours bien identifiable. Valérie Damidot n'est heureusement pas encore passée par là. Toutefois, un oeil averti pourra remarquer, comme je le signalais plus haut, quelques petites subtilités dans les finitions: chambranles et encoignures arborent de légers ornements sculptés qui témoignent d'une technique plus fine qui fait son apparition, dans des proportions toutefois très raisonnables qui ne choqueront personne (les riffs de « Dead », « God of degradation » et « Post coïtal satisfaction » et leurs tails auxquels LaCanne ne nous avait guère habitués jusqu'ici), de même on notera sur les murs quelques frises soignées virevoltantes (le solo de « The ingestion of human kind »). L'architecte des lieux a même utilisé des matériaux qu'il n'avait jamais travaillés auparavant comme ces poutres treillis en acier laminé sur lesquels les sons ricochent à une vitesse phénoménale (les gravity blasts sur « Involuntary suicide » et Your nightmare reality »). Bien qu'on s'y sente tout de suite à l'aise et qu'on y retrouve immédiatement ses repères, tous ces derniers éléments permettent de marquer une mince évolution et évitent la sensation d'explorer une troisième fois de suite le même lieu. Qui plus est, ceci du coup d'une durée de bail quelque peu rallongée.

Je ne peux donc que vous conseiller de visiter et d'acquérir ce bien (une petite colocation ça vous dit?). Vous n'y serez pas perdu et vous y sentirez vite très à l'aise. En plus vous serez bien tranquille, il n'y a aucun voisin. Tu m'étonnes avec le bordel que fout ce poltergeist...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

4 COMMENTAIRE(S)

Niktareum citer
Niktareum
01/10/2009 19:39
note: 8/10
Yz a écrit : Ouai très bon album encore, ptete même celui que je préfère.
Je pense aussi que c'est mon préféré.
Yz citer
Yz
01/10/2009 19:07
note: 8/10
Ouai très bon album encore, ptete même celui que je préfère.
Ander citer
Ander
01/10/2009 18:49
L'extrait me rappelle pas mal Guttural Secrete...
Keyser citer
Keyser
01/10/2009 16:17
note: 7.5/10
Une belle surprise en effet cet album! A la fois groovy et evil!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Putrid Pile
Brutal Death Metal
2009 - Sevared Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (2)  7.75/10
Webzines : (1)  9/10

plus d'infos sur
Putrid Pile
Putrid Pile
Brutal Death - 2000 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Intro
02.   Dead
03.   Involuntary Suicide
04.   God Of Degradation
05.   Post Coital Satisfaction
06.   Blood Runs Red
07.   Your Nightmare Reality
08.   The Ingestion Of Human-Kind
09.   Fecal Frenzy
10.   Waste Of Flesh
11.   The Face Of Death
12.   25 Cromwell Street
13.   The Gorebox

Durée : 44'16

line up
parution
22 Mai 2009

voir aussi
Putrid Pile
Putrid Pile
Collection Of Butchery

2003 - United Guttural Records
  
Putrid Pile
Putrid Pile
Paraphiliac Perversions

2016 - Sevared Records
  

Essayez aussi
Decrepit Birth
Decrepit Birth
...And Time Begins

2003 - Unique Leader Records
  
Dying Fetus
Dying Fetus
Wrong One to Fuck With

2017 - Relapse Records
  
Sarpanitum
Sarpanitum
Blessed Be My Brothers

2015 - Willowtip Records
  
Defeated Sanity
Defeated Sanity
Chapters Of Repugnance

2010 - Willowtip Records
  
Unmerciful
Unmerciful
Ravenous Impulse

2016 - Unique Leader Records
  

Belenos
Argoat
Lire la chronique
Undeath
Demo '19 (Démo)
Lire la chronique
Total Hate
Throne Behind A Black Veil
Lire la chronique
10 MoM Challenge n°3 - Ceci n'est pas du DEATH !
Lire le podcast
Entombed A.D.
Bowels Of Earth
Lire la chronique
Mavorim
Silent Leges Inter Arma
Lire la chronique
Asagraum
Dawn of Infinite Fire
Lire la chronique
PPCM #23 - CELTIC pas beau ce METAL-là ?
Lire le podcast
Mgla
Age Of Excuse
Lire la chronique
Kruksog
Foster Prudence
Lire la chronique
Darkend
Spiritual Resonance
Lire la chronique
Adherent
Demo MMXVII (Démo)
Lire la chronique
Power From Hell
Profound Evil Presence
Lire la chronique
Imperial Cult
Spasm of Light
Lire la chronique
Jupiterian
Terraforming
Lire la chronique
Vitriol
To Bathe From The Throat Of...
Lire la chronique
Atlantean Kodex
The Course of Empire
Lire la chronique
Acid Witch
Evil Sound Screamers
Lire la chronique
Lutomysl
Ecce Homo
Lire la chronique
Various Artists
Slave to the Grind (DVD)
Lire la chronique
Temple Of Dread
Blood Craving Mantras
Lire la chronique
Antichrist Siege Machine
Schism Perpetration
Lire la chronique
Illdisposed
Reveal Your Soul For The Dead
Lire la chronique
Furia
Grudzień za grudniem
Lire la chronique
Critical Defiance
Misconception
Lire la chronique
Rotted
Pestilent Tomb
Lire la chronique
Jesus Cröst
Tot
Lire la chronique
Impavida
Antipode
Lire la chronique
Imprecation
Damnatio Ad Bestias
Lire la chronique
Esoctrilihum
The Telluric Ashes Of The O...
Lire la chronique