chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
132 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Nehëmah - Requiem Tenebrae

Chronique

Nehëmah Requiem Tenebrae
Depuis son premier album, Light Of A Dead Star, sortit en 2001 Nehëmah est devenu une valeur sure de la scène black métal française. Shadows From The Past sortit l'an passé n'a fait que confirmer ce que nous pensions de ce groupe…et voici que le troisième album vient frapper sans crier gare après à peine une année d'attente…et voici que l'on en prend plein la gueule!

Après une courte intro plutôt ordinaire, c'est un son frais et épique qui frappe en pleine figure avec le premier titre « The Great Old Ones ». Tout de suite c'est la déferlante de guitares agressives, de martèlements de batterie intensifs et de cris black métal bien haineux, comme toujours chez nehëmah… mais qu'entend-je? Du clavier!? Eh oui l'apport soudain de clavier au sein des composition ajoute une ambiance épique et vient chatouiller nos oreilles de true… et c'est ce qui risque de faire mal chez certain des fans du groupe qui semblent encrés depuis leur naissance dans la discipline totalitaire du true black sans clavier! Mais comme il n'existe jamais une seule classe sociale, certains seront pourtant ravis de cet apport qui améliore grandement la qualité musicale du groupe, à mon humble avis. Ce sera alors aux autres types de black métalleux d'apprécier les innovations. Sinon pour ceux qui seraient réticents face à cette nouvelle, sachez que les claviers sont loin d'être abusifs et qu'au contraire sont disposés en nappe au sein des chansons.

Et en parlant d'innovation, le clavier n'est pas la seule chose qui débarque sans prévenir puisqu'on y retrouve entre autre des incursions à la Old Man's Child (plusieurs voix doublés comme sur l'album The Curse Of Damnation pour ceux qui savent de quoi je parle) sur « The Great Old Ones » ou encore un enregistrement qui m'a tout l'air d'un sample au début « Taken Away By The Torn Black Shroud ». Bref des innovations qui ne font, à mon avis, qu'améliorer le son du groupe qui était déjà bien haut dans mon estime.

Ensuite, il y a les inévitables ambiances glaciales grandement aidées des claviers, par exemple sur l'extraordinaire « Taken Away By The Torn Black Shroud » (ma petite préférée de l'album) avec ses quelques notes au clavier qui ne font qu'embellir la chose sans tout de même abuser (je maintient ma position au sujet des claviers, il sont bel et bien présents mais ils sont tout de même très loin d'être abusifs et c'est ce que j'aime)

Des points négatifs? Ah si! Bien que cette chronique soit élogieuse, il se cache tout de même des lacunes sur Requiem Tenebrae et c'est la longueur des chansons, non pas dû à leur longueur en elles même mais à la constante répétition qu'elles contiennent! Ainsi toutes les chansons de l'album s'avèrent être fondés sur une seule et même structure : cela commence bien rapidement pendant un long moment, puis on enchaîne sur un break qui tombe au mid-tempo agrémenté d'ambiances semi-atmospheriques et peu après on repart sur une autre déferlante d'agressivité… et tout cela devient un peu lassant à la longue! Certes, ce n'est pas un bien gros défaut, mais il s'agit tout de même de le souligner, car lorsqu'on s'introduit au travers d'un album donc la longueur moyenne des chansons est de sept minutes, il faut savoir à quoi on a affaire.

Autrement, l'album est excellent à mes yeux. Il y contient tous ce que j'aime : un bon son assez raw, des ambiances bien glaques et froides, des moments qui retiennent l'attention, des musiciens qui savent ce qu'ils font (bien qu'au sein de la scène black on se fout un peu de la technique, quand même… mais bon ce ne sont pas des manchots non plus) et bref un album de black métal bien foutu, quelque peu innovateur au sein du groupe et pas emmerdant. On ressent toujours le influences Darkthroniennes au travers de la musique mais on sent tout de même que le groupe à su faire preuve de créativité en donnant à leur musique un son qui leur est propre. Un bon figurant au palmarès des meilleurs albums 2004 selon moi!

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

11 COMMENTAIRE(S)

Hoover citer
Hoover
01/01/2019 11:18
note: 9.5/10
Dans mon top 20 des albums de black metal, sans aucune hésitation. Les comparaisons avec Darkthrone reviennent souvent concernant Nehëmah, personnellement j'ai toujours ressenti une proximité entre cet album et le De mysteriis dom sathanas de Mayem ce qui me le rend plus précieux.
Sakrifiss citer
Sakrifiss
01/01/2019 10:06
note: 10/10
dantefever a écrit : Sakrifiss a écrit : L'un des groupes qu'on regrette le plus.

Hop, je tente d'être le dernier commentaire de l'année !!!


Raté !

Nehemäh, c'est peut-être ma définition du black.


Alors je serai le premier !
Il est sorti un peu tard par rapport aux autres classiques, mais il en a bien le niveau.
Dantefever citer
Dantefever
31/12/2018 22:29
Sakrifiss a écrit : L'un des groupes qu'on regrette le plus.

Hop, je tente d'être le dernier commentaire de l'année !!!


Raté !

Nehemäh, c'est peut-être ma définition du black.
Sakrifiss citer
Sakrifiss
31/12/2018 21:21
note: 10/10
L'un des groupes qu'on regrette le plus.

Hop, je tente d'être le dernier commentaire de l'année !!!
Sagamore citer
Sagamore
31/12/2018 17:38
note: 10/10
Quel gâchis qu'ils se soient séparés... Un des groupes majeurs de la scène française. Tous les albums sont indispensables mais celui-ci est probablement le sommet de leur discographie.
Dantefever citer
Dantefever
11/05/2018 13:38
surtout le premier en fait, le second est pas foufou je trouve
Sakrifiss citer
Sakrifiss
11/05/2018 13:31
note: 10/10
Sûr que c'est un vrai manque !
Dantefever citer
Dantefever
07/05/2018 17:34
Allez Sakri, chronique-nous les deux précédents !
citer
Holy
15/10/2007 05:20
Lawl quel hack gay !

Haha !
Holy citer
Holy
13/10/2004
note: 8/10
Merchi ^^
Backstaber citer
Backstaber
30/09/2004
note: 7.5/10
T'es bonne !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Nehëmah
Black Metal
2004 - Oaken Shield
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (15)  8.37/10
Webzines : (4)  8.08/10

plus d'infos sur
Nehëmah
Nehëmah
Black Metal - 1992 † 2015 - France
  

tracklist
01.   Creeping Chaos
02.   The Great Old Ones
03.   Dead But Dreaming In The Eternal Icy Waste
04.   The Elder Gods Awakening
05.   In The Mists Of Orion's Sword
06.   Taken Away By The Torn Black Shroud
07.   Conscience In Evil
08.   Through The Dark Nebula

line up
Essayez aussi
Azels Mountain
Azels Mountain
Wieczny sen

2019 - Werewolf Promotion
  
Celebratum
Celebratum
Instinct

2005 - Metal Age Productions
  
Blut Aus Nord
Blut Aus Nord
The Work Which Transforms God

2003 - Appease Me Records
  
Sühnopfer
Sühnopfer
Hic Regnant Borbonii Manes

2019 - Debemur Morti Productions
  
Odraza
Odraza
Esperalem tkane

2014 - Arachnophobia Records
  

Enepsigos
Wrath of Wraths
Lire la chronique
AODON pour l'album "11069"
Lire l'interview
Meshuggah
I (EP)
Lire la chronique
Bismuth / Undersmile
Split (Split 12")
Lire la chronique
Anhedonist / Spectral Voice
Abject Darkness ​/ ​Ineffab...
Lire la chronique
Tzun Tzu
The Forbidden City (EP)
Lire la chronique
Primitive Man
Steel Casket (Démo)
Lire la chronique
Coma Wall / Undersmile
Wood & Wire (Split 12")
Lire la chronique
Whoredom Rife / Taake
Pakt (Split 10")
Lire la chronique
METALHERTZ - S03E01 - Le power metal parodique
Lire le podcast
Black Curse
Endless Wound
Lire la chronique
Thanatos
Violent Death Rituals
Lire la chronique
Moongates Guardian
Cold Waters of Anduin
Lire la chronique
Manilla Road
Crystal Logic
Lire la chronique
Gorezone
Implexaeon
Lire la chronique
Exhumed
Horror
Lire la chronique
Regarde Les Hommes Tomber
Ascension
Lire la chronique
Tan Kozh - Les anciens feux
Lire l'interview
Aodon
11069
Lire la chronique
Caustic Wound
Grinding Terror (Démo)
Lire la chronique
Deveikuth
Cadavre
Lire la chronique
Saint Vitus
Saint Vitus
Lire la chronique
Borgne
Y
Lire la chronique
Cenotafio
Larvae Tedeum Teratos
Lire la chronique
Maere
I (EP)
Lire la chronique
Orphalis
The Approaching Darkness
Lire la chronique
Slaughter Messiah
Cursed to the Pyre
Lire la chronique
Code Orange
Underneath
Lire la chronique
Pearl Jam
Vitalogy
Lire la chronique
Solothus
Realm of Ash and Blood
Lire la chronique