chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
111 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Katatonia - Night Is The New Day

Chronique

Katatonia Night Is The New Day
Contrairement à son prédécesseur, c'est sous le signe de la sobriété que ce huitième album des suédois voit le jour. Pas d'EP à acheter un mois avant, pas d'annonce tonitruante de la part du label, il semblerait que le groupe ne souhaite pas réitérer l'exploit marketing de "The Great Cold Distance" qui aura compté 3 singles, un live et un mix 5.1, sans parler des différentes versions proposées (digipack, collector...). Peut-être était-ce un peu trop pour un groupe qui a toujours évolué selon ses envies, sans jamais céder aux lois du marché. Une nouvelle fois illustré par Travis Smith, ce nouvel album nous replonge dans l'univers noir et torturé des suédois, inspiré par leurs propres existences et par le déclin de notre civilisation. Tout un programme.

Bien qu'il se détâche du précédent album sur de nombreux points (j'y reviendrai), "Night Is The New Day" reste du pur Katatonia : si vous avez aimé le précédent album, vous ne devriez pas être trop dépaysé. Le groupe nous sert une nouvelle fois un rock teinté d'éléments metal, passant la majorité de son temps à expulser les démons les plus sombres de leurs géniteurs. Ce nouvel album confirme la transition opérée avec "The Great Cold Distance", délaissant l'hétérogénéité d'un "Viva Emptiness" pour une structure plus monolithique où chaque morceau s'inscrit comme le prolongement du précédent. De même, le côté dissonant sur lequel s'appuyaient les suédois depuis de nombreuses années a laissé place à des mélodies plus évidentes, moins dérangeantes ; Katatonia joue désormais sur les contrastes entre les couplets souvent calmes et les refrains plus violents aux rythmiques lourdes et syncopées, ainsi que sur les breaks qui représentent les seuls éléments de surprise au sein de leur musique. Evidemment, la beauté de cet album repose avant tout sur les guitares et la fragile voix toujours aussi sublime de Jonas, décidément un des chanteurs les plus intéressants que je connaisse. Et contrairement aux idées reçues (Nyström par ci, Nyström par là), c'est Jonas qui a composé les 90% de "Night Is The New Day", musiques et paroles.

Katatonia n'a jamais fait deux fois le même album et cette cuvée 2009 ne sera pas l'entorse à cette règle. S'il se place dans la continuité de "The Great Cold Distance", ce nouvel album apporte de nombreux éléments nouveaux à la musique des suédois. Le premier et le plus flagrant pour moi se trouve au niveau de la violence : alors que depuis "Last Fair Deal Gone Down", tout portait à croire que le groupe entamait une escalade de la violence, leur style retombe aussi sec dans un metal/rock plutôt atmosphérique au final : les guitares acérées se font rares et laissent place à une instrumentation moins brute, plus docile, plus riche. Côté arrangement, "Night Is The New Day" est sans doute leur album le plus travaillé à l'heure actuelle, le groupe multipliant les effets, nappes de claviers et autres subtilités instrumentales pour accroitre la force de l'ambiance de ces 48 minutes. L'intégration subtile d'éléments électroniques est d'ailleurs assez bien vue, renforçant le côté froid et aseptisé de leur musique. "Night Is The New Day" amorce également une nouvelle direction musicale tournée vers le progressif. A ce propos, je ne sais pas si Jonas et Anders ont échangé des recettes de cuisine avec leur pote Mikael durant l'enregistrement du dernier Bloodbath mais je n'avais jamais entendu de telles similitudes entre Katatonia et Opeth. Le break du titre "Forsaker" avait déjà attiré mon attention avant de découvrir l'album, ça en deviendrait presque suspect lorsque l'on écoute la ballade "Idle Blood" ou lors du break aux claviers (bien court) de "Onward Into Battle" par exemple. Quoiqu'il en soit, le groupe a parfaitement su intégrer cette dimension à sa musique et je ne serais pas étonné qu'elle se renforce à l'avenir.

"Night Is The New Day" est un bon album, voir un très bon album et il n'y a qu'à parcourir le web pour s'en convaincre tellement l'accueil qui lui est réservé est excellent (je ne parle pas de l'annonce de Mikael qui n'est pas très objective). Comme d'habitude, chaque titre est un "tube" en devenir, des puissants "Forsaker", "The Longest Year" et "Day & Then The Shade" en passant par les atmosphériques "Idle Blood", "Inheritance" et "Departer", chacun apportant son lot d'émotions aussi sombres soit-elles. Bien qu'il ne soit pas aussi facile d'accès qu'il en a l'air de part sa richesse, la simplicité des structures, l'évidence des refrains et l'homogénéité de l'atmosphère limitent l'effort d'implication, comme c'était le cas pour "The Great Cold Distance". On aurait pu espérer un peu plus d'audace au niveau de l'écriture qui reproduit un même schéma quasi à l'identique pour chacun de ces 11 titres : couplets calmes, refrains plus incisifs, break légèrement surprenant et durée oscillant entre 4 min. et 4 min. 30.

Au final, même si son côté "formaté" et uniforme m'a un peu déçu, "Night Is The New Day" n'écartera pas Katatonia de mes groupes favoris. Sombre, beau, touchant, ce nouvel album compte assez de perles ("Forsaker", "Day & Then The Shade", "Inheritance", "New Night", ...) pour en faire un incontournable de la fin d'année et montre une fois de plus, que cette formation est en constante évolution. Toutefois, en ce qui me concerne, "Viva Emptiness" n'a toujours pas été détrôné.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

12 COMMENTAIRE(S)

colin.lmbrt citer
colin.lmbrt
05/11/2018 23:14
note: 9/10
Le meilleur de leur période actuelle pour moi
heylel citer
heylel
27/08/2015 15:20
note: 6.5/10
moyennement emballé par cet album, même un peu décu par rapport aux précédents... un album sympa, sans plus
Solo Necrozis citer
Solo Necrozis
28/05/2010 16:11
note: 9/10
L'album de mon dépucelage Katatonien. Verdict : je cours m'acheter le reste de leur disco. Sombre, beau, travaillé, touchant...Pourquoi diantre découvre-je ce groupe si tard!
Momos citer
Momos
29/11/2009 19:03
note: 6/10
"Son côté "formaté" et uniforme m'a un peu déçu." J'avoue que j'ai été aussi un peu déçu par ce coté "formaté", même si finalement j'aime l'album. Mais bon je suis pas un nostalgique mais je préfère quand même Brave Murder Day.
korbendallas citer
korbendallas
29/11/2009 16:31
note: 8.5/10
Magnifique album ! J'ai mis un petit moment pour rentrer dedans, comme tous les Katatonia, mais après, ça s'écoute tout seul ! Il est peut être un peu plus linéaire que ces 2 prédécesseurs mais ça fait son charme. Il n'y a pas vraiment de titre qui ressort comme sur "the great cold distance", là c'est plus comme un bloc de marbre ... lisse, froid mais magnifique !
On parle souvent du chanteur (ce qui est tout à fait normal) mais alors quel batteur !!!!
Worthless citer
Worthless
24/11/2009 17:20
note: 9/10
Je lui mets un bon 9 pour ma part. Comme Nightsoul, je pense qu'il surpasse largement son prédécesseur.
citer
KRO
24/11/2009 14:30
un petit chef d'oeuvre en puissance. Katatonia reste un trésor de subtilité et de noirceur à ce jour inégalé.

l'album de cette noire fin d'année 2009.
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
12/11/2009 18:28
note: 8/10
Bon album mais assez inégal, il n'y a que 4 titres que j'ai véritablement apprécié : les deux premières, "The Promise Of Deceit" et "Day And Then The Shade" aux claviers littéralement ennivrants. Le reste est sympa mais avec Katatonia, on a tellement été habitué à de l'exceptionnel que j'en reste à "Viva Emptiness", et même "TGCD".
NightSoul citer
NightSoul
12/11/2009 12:13
note: 8.5/10
ouais mais c'est moins que TGCD... namého™! :P
En tout cas après avoir mater le "live Consternation", un 'ptit passage à Paris ce serait pas de refus Gros sourire
Dead citer
Dead
12/11/2009 08:31
note: 8/10
NightSoul a écrit : Je suis assez surpris de la note accordée, il aurait mérité au moins 8,5 pour ma part car il surpasse facilement TGCD et certaines ambiances me faisant penser à Opeth sont une totale réussite.

Enfin 8, c'est pas non plus la misère, hein ?
Bonne première impression mais trop linéaire sur la durée pour dépasser les 8. Et pour les ambiance à la Opeth, j'aime aussi (comme je le dis dans la kro Clin d'oeil ).
Kleim Antyne citer
Kleim Antyne
12/11/2009 00:16
Hmm j'aime ce titre proposé avec la kro... Sourire
NightSoul citer
NightSoul
11/11/2009 23:30
note: 8.5/10
Je suis assez surpris de la note accordée, il aurait mérité au moins 8,5 pour ma part car il surpasse facilement TGCD et certaines ambiances me faisant penser à Opeth sont une totale réussite.
Un des tous meilleurs albums sortis cette année pour ma part, je mettrai une note définitive plus tard.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Katatonia
Metal/Rock dépressif
2009 - Peaceville Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (23)  8.09/10
Webzines : (35)  8.19/10

plus d'infos sur
Katatonia
Katatonia
Metal/rock dépressif - 1991 - Suède
  

vidéos
Day & Then The Shade
Day & Then The Shade
Katatonia

Extrait de "Night Is The New Day"
  

tracklist
01.   Forsaker
02.   The Longest Year
03.   Idle Blood
04.   Onward Into Battle
05.   Liberation
06.   The Promise Of Deceit
07.   Nephilim
08.   New Night
09.   Inheritance
10.   Day & Then The Shade
11.   Departer

Durée : 48 min.

line up
parution
2 Novembre 2009

voir aussi
Katatonia
Katatonia
The Black Sessions (Compil.)

2005 - Peaceville Records
  
Katatonia
Katatonia
Dead End Kings

2012 - Peaceville Records
  
Katatonia
Katatonia
Sanctitude (Live)

2015 - Kscope Music
  
Katatonia
Katatonia
Viva Emptiness - 10th Anniversary Edition (Rééd.)

2013 - Peaceville Records
  
Katatonia
Katatonia
Viva Emptiness

2003 - Peaceville Records
  

Ende
Goétie Funeste
Lire la chronique
Fantômas
Fantômas (Amenaza Al Mundo)
Lire la chronique
Candelabrum
Portals
Lire la chronique
Firtan
Okeanos
Lire la chronique
Nécropole
Solarité
Lire la chronique
Beherit
Drawing Down The Moon
Lire la chronique
Selvans
Faunalia
Lire la chronique
Mutilated By Zombies
Scripts Of Anguish
Lire la chronique
Cultes Des Ghoules
Sinister, Or Treading The D...
Lire la chronique
Khragkh
ΓVΛΩ
Lire la chronique
Revocation
The Outer Ones
Lire la chronique
PPCM #2 - What'SUP ?! (Supuration et l'année 1993)
Lire le podcast
Daagh
Daagh (EP)
Lire la chronique
Mes hallucinations auditives : PANPHAGE
Lire le podcast
Danzig
Danzig
Lire la chronique
Satan's Satyrs
The Lucky Ones
Lire la chronique
Sleeping Peonies
Glitterghast
Lire la chronique
Cosmic Church
Täyttymys
Lire la chronique
1914
The Blind Leading The Blind
Lire la chronique
Life Of Agony
Ugly
Lire la chronique
Barús
Drowned
Lire la chronique
Evoken
Hypnagogia
Lire la chronique
Necrot
Blood Offerings
Lire la chronique
Panphage
Jord
Lire la chronique
Pillars
Onward To Nothingness
Lire la chronique
Hypocrisy + Kataklysm + The Spirit
Lire le live report
Alain Thievent de l'association LA HORDE SEQUANE (SEQUANE FEST et FOREST FEST OPEN AIR)
Lire l'interview
MYRKVID POUR LA TOURNEE 20 YEARS OF CHAOS
Lire l'interview
Satan
Cruel Magic
Lire la chronique
LADLO Fest 10th Year Anniversary - Jour 2
Au-Dessus + Déluge + Hyrgal...
Lire le live report