chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
89 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Nile - Those Whom The Gods Detest

Chronique

Nile Those Whom The Gods Detest
En l'absence prolongée du géant endormi Morbid Angel (dont le dernier skeud mémorable remonte tout de même à 2000, nd von_yaourt : 2003), Nile s'est progressivement imposé comme le grand patron de la scène death métallique. S'appuyant sur des prestations live pharaoniques et sur un chef d'œuvre de maîtrise technique et de dextérité - Annihilation Of The Wicked en 2005 – les américains ont progressivement éclairé leur parcours de l'Égypte ancienne d'une lueur nouvelle, Karl Sanders, Dallas Toler-Wade et George Kollias écartant le ténébreux linceul qui obscurcissait à outrance la production d'un album comme In Their Darkened Shrines pour tendre vers plus de clarté dans le son, voire les instrumentations. D'aucuns regretteront l'ère révolue d'une musique plus lourde, plus étouffée et plus extrême mais la reconnaissance internationale du groupe passait sans doute par une production plus léchée, plus équilibrée. Or, après un Ithyphallic un poil faiblard sur ce plan et moins définitif en matière de compositions, il y avait fort à parier que Nile opérerait un retour plus brutal en renouant avec un fond de jeu basé sur l'intensité et la vitesse d'exécution. C'est le cas sur Those Whom The Gods Detest, qui paraît de prime abord bien plus brutal que Ithyphallic avec un « Kafir » qui lance ce nouvel album sur des bases rythmiques on ne peut plus élevées. C'est le cas donc, mais en partie seulement, cette nouvelle offrande étant malheureusement trop souvent branchée sur courant alternatif.

Those Whom The Gods Detest est en effet, à l'instar de « Kafir », jalonné de hauts et de bas, de riffs dantesques indubitablement marqués du sceau de Nile, et d'idées pas toujours mauvaises dont la mise en pratique pêche par un contraste excessif. Vous savez pourquoi le Moyen Orient exporte plus son terrorisme que ses arts ? Peut être parce que les chants aux sonorités orientales sont à classer en 3e position des pires abjections sonores audibles à l'oreille humaine, après un solo de Radiohead et le freinage tardif d'un TVG. Rien de mieux donc qu'une bonne intrusion d'un goret éructant dans un dialecte aussi chantant qu'un râle de Grégory Coupet un jour de pluie pour briser net la dynamique d'un morceau pourtant parti sur de bonnes bases. Quelle idée aussi d'intégrer cet étrange vestige d'un système où le plus petit intervalle est le quart de ton à un style d'habitude si agréable à l'oreille (à défaut d'être toujours parfaitement juste). On a connu utilisation plus parcimonieuse de la part de Nile d'éléments extérieurs au death metal, et ce n'est pas l'apparition de chants additionnels sur le refrain d'un titre éponyme mi-figue mi-datte qui fera mieux passer la pilule. Même quand le groupe se contente du registre purement death metal il y a parfois encore matière à redire. Malgré une ouverture sublime « Hittite Dung Incantation » peine à retenir l'attention, et le très dynamique « Utterances Of The Crawling Dead » est en grande partie gâché par un break central bancal et un final monotone. Pourtant Nile ne touche réellement le fond qu'avec un « 4th Arra Of Dagon » franchement pénible, au refrain poussif et répété pendant plus de deux minutes... Il fût un temps chez Nile où lourdeur n'était pas synonyme d'épuration ni de manque de subtilité, et bien que le morceau soit sauvé par un Kollias en forme olympique, on tient tout de même là ce que Nile a fait de pire.

Those Whom The Gods Detest est pourtant illuminé par une seconde moitié d'album à même de le faire remonter dans l'estime de n'importe qui se lamentant du Nile de « Excration Text » ou de « Lashed To The Slave Stick ». Et quel contraste saisissant que celui proposé, juste après le plus mauvais titre de Nile, par un « Permitting the Noble Dead To Descend To The Underworld » ultra véloce et changeant, qui pourrait sans problème passer pour un morceau d'Annihilation Of The Wicked, et n'est entaché que d'une durée totalement honteuse de trois minutes. Une preuve de plus, s'il en fallait une, que c'est dans un registre de pur brutal death que les américains excellent, car c'est bien là où le potentiel de ces formidables musiciens peut librement s'exprimer. Outre les vocaux toujours aussi excellents de Karl et surtout Dallas (qui est heureusement encore une fois majoritaire sur l'album), des solos plus que jamais délectables et parfaitement intégrés aux morceaux qu'ils accompagnent viennent saupoudrer l'ensemble de la touche nécessaire de folie à tout œuvre de Nile – celui du très bon « Kem Khefa Kheshef » me laisse toujours admiratif. Mais s'il fallait ne retenir qu'une seule prestation sur Those Whom The Gods Detest, ce serait celle de Kollias, auquel on pourrait sans problème décerner la palme du batteur de l'année. Outre son endurance phénoménale (qui en elle même n'a jamais fait de grands batteurs) lui permettant un jeu à la fois extrêmement rapide et très dense, ses variations sont admirables : son jeu de cymbales et ses descentes de toms épileptiques épousent et accentuent désormais à la perfection les riffs du duo Sanders/Toler-Wade, et le rendu des riffs rapides est le meilleur que Nile ait eu à ce jour. Dommage au final que le groupe n'en profite pas totalement, à l'image d'un « Iskander D'hul Karnon » prometteur mais qui ne décolle pourtant jamais. Il est tout à fait déplorable qu'après un Ithyphallic manquant de brio Nile tombe dans un travers opposé, en alternant le décevant et le brillantissime.

Car autant l'accalmie délicieuse de « The Infinity Of Stone », l'incommensurable lourdeur de « Eat Of The Dead » et les leads subjugantes du final de « The Essential Salts » participaient du charme d'un Ithyphallic qui pêchait par manque d'intensité, autant Those Whom The Gods Detest souffre de l'intégration hasardeuse des parties moyen orientales (vraiment moyennes pour le coup, la lourdingue « Yzed Desert Ghul Ritual In The Abandoned Towers Of Silence » brisant net la dynamique d'un album qui peine à prendre on envol), du manque d'envergure des passages les plus lents du disque (« Utterance Of The Crawling Dead » qui sombre dans la redondance, un « 4th Arra Of Dagon » interminable) et de la raréfaction des solis et autres guitares leads infernales qui impressionnaient tant sur Annihilation Of The Wicked. Dans un jeu de miroir on ne peut plus inversé avec Ithyphallic donc, Those Whom The Gods Detest n'est jamais meilleur que lorsque ses géniteurs jouent la carte de l'excès comme sur « Permitting The Noble Dead To Descend To The Underworld » et « Kem Khefa Kheshef », deux titres foudroyant qui valent bien l'intégrale de Papyrus aux éditions Dupuis ou le temple de Rametep dans “Le Secret De La Pyramide”. On peut même pointer précisément le décollage véritable de l'album à compter de 1:01 sur « Permitting The Noble Dead », Nile passant définitivement la vitesse supérieure à 1:31 avec l'irruption de leads d'une terrifiante efficacité - le meilleur passage de l'album avec un ralentissement sur-violent à 1:51 où George Kollias fait un massacre à la double pédale - comme sur l'inaltérable « Lashed To The Slave Stick » et les riffs d'anthologie de « Kem Khefa Kheshef » rappelant à notre bon souvenir la pas si lointaine « Cast Down The Heretic ».

La deuxième partie de programme, plus brutale et bien plus inspirée, justifie donc l'achat de la galette (la somptueuse édition digipack vaut bien quelques livres égyptiennes de plus) même si Nile a toujours plus de facilité à lancer les hostilités (« Kafir », à classer tout de même parmi les temps forts) qu'à expédier les affaires courantes en fin de parcours avec un morceau qui ne casse pas une patte à un gardien parisien (« Iskander Dhul Kharnon »). Reste un gros point d'interrogation après un album pareil, qui conforte le groupe dans sa position dominante sans écarter loin s'en faut divers prétendants au trône comme Behemoth, pour n'en citer qu'un (nd von_yaourt : Je tiens à me désolidariser de l'ami Thomas sur ce point, tant les américains donnent ici une leçon de death metal aux polonais). Quelle orientation future pour Nile ? Le retour au tout brutal comme semble le préfigurer Those Whom The Gods Detest ? Ou un ralentissement général du tempo afin de soigner l'intégration de parties acoustiques et orientales qui font malgré tout partie intégrante de la palette de jeu des américains ? Au vu des faiblesses de Those Whom The Gods Detest sur ce plan, on serait tenté de prier pour que Karl Sanders et Dallas Toler-Wade poussent plutôt la machine dans ses derniers retranchements rythmiques mais la sortie de toute œuvre majeure s'accompagnant forcément d'une prise de risque (désormais beaucoup plus exposé, Nile ne pourra pas se contenter éternellement d'assurer le minimum syndical), l'option du contre pied total représente peut être une issue préférable à un bon album de death metal supplémentaire.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

47 COMMENTAIRE(S)

Invité citer
pg1313
21/11/2010 02:31
Salut la gang!

Je me suis acheter Nile - Those Whom The Gods Detest et The Last Felony - Too Many Humans aujourd'hui.

Je ne regrette pas mes achats. Très bons ces albums!!

Brutal cet album de Nile et j'adore les riffs à me donner des torticolis. Super aussi le livret dans lequel ils expliquent comment ils sont venus à composer chaque chansons.

The Last Felony sont très bon live. Je les ai vu en octobre à Ottawa ouvrir pour Misery Index et Despised Icon lors de leur tournée d'adieux.

Après leur performance j'ai parlé avec le drummer, le bassiste et un des guitaristes. Super bons gars! Je leur ai parlé du commentaires lu sur ce site à l'effet que si BTM arrêtait ils seraient leur digne successeur...hahaha!!

Difficile de noter après une seule écoute mais c sûr que ca atteint la note donner sur le site.

pg1313
Gatineau, Qc, Canada

Ant'oïn citer
Ant'oïn
03/02/2010 22:47
note: 9/10
Bien mieux qu'Ithiphallic avec sa propre ambiance, plus opressant et mieux structure, cet album est une bombe. Par contre bien d'accord avec les chants qui n'ont rien a faire sur Kafir.

Mais je ne ressens pas la division de l'album en deux parties, justement il me semble tres homogene et bien pense pour foutre une putain d'ambiance ! 9/10 !
Satyr42 citer
Satyr42
09/01/2010 12:12
note: 8/10
Très bon album encore... quand on aime un groupe on attend pas forcément qu'il nous surprenne à chaque sortie... ok celui là est inférieur à ITDS ou AOTW , pour ma part en tout cas, mais il n'en reste pas moins un putain de bon album !
Keyser citer
Keyser
08/01/2010 18:15
note: 8/10
Un retour en force après un Ithyphallic poussif et surtout facile pour Nile. Là on sent que le groupe a mis le bleu de chauffe et a essayé d'apporter quelques innovations à son son. Bien vu! Certains passages sont d'une rapidité hallucinante!
Momos citer
Momos
31/12/2009 00:15
note: 7/10
Je m'y suis jamais mis pour de bon, à Nile. J'ai faillit l'acheter, mais non, meme pas envie... J'ai préférer me prendre le dernier (et très bon) Reverence...
korbendallas citer
korbendallas
29/12/2009 23:05
Bon ... un album acheté ... apprécié aux premières écoutes mais il a fini par me saoule, et je l'ai pas écouter des centaines de fois ! Je crois que j'ai fais le tour de Nile, pourtant j'avais bien accroché les premiers albums mes depuis les 3 derniers, ça tourne en rond ... plus rien d'original !
Jotun35 citer
Jotun35
29/12/2009 13:44
note: 9/10
Bon finalement je vais faire mon gros chieur : je l'aime bien cet album ! Il suffit juste de sauter "4th Arra of Dagon" (ou de juste laisser passer les 2 premières minutes) et on a un album de la trempe de Annihilation !
En fait j'ai fini par me dire, à force d'écoutes, que cette galette aurait même surpassée Annihilation si seulement Nile avait pondu un morceau de qualité à la place de cette bouse de "4th Arra of Dagon".
cglaume citer
cglaume
08/12/2009 09:46
gnou a écrit : "les chants aux sonorités orientales sont à classer en 3e position des pires abjections sonores audibles à l'oreille humaine"

J'avoue ne pas être franchement d'accord. Perso j'aime bien.
citer
gnou
06/12/2009 00:49
"les chants aux sonorités orientales sont à classer en 3e position des pires abjections sonores audibles à l'oreille humaine"

ça c'est une réflexion très intelligente...
Ander citer
Ander
05/12/2009 20:57
note: 8/10
T'avais mis 7 avant que je poste ce commentaire. Clin d'oeil

Sinon pour ma part je préfère The Hellenic Terror à Colossal Titan Strife, moins varié c'est sûr mais plus efficace et brutal. Pour le prochain ce serait génial un mélange des deux. Sourire

Pour en revenir à Nile, bah j'ai pas grand chose à ajouter si ce n'est que j'ai la sensation que les paroles sont moins trvaillées et plus directs qu'avant (voilà comme ça je fais pas de hors sujet au moins :gahSourire.
Jotun35 citer
Jotun35
05/12/2009 01:06
note: 9/10
Ander a écrit : Y a Kronos qui pourrait détroner Nile si ils sortent une valve de la qualité de The Hellenic Terror...

Mouais... The Hellenic Terror je l'ai pas trouvé exceptionnel. Disons que la prod m'a énormément rebutée et j'ai eu du mal à rentrer dedans. Je le trouve bien en dessous d'un Colossal Titan Strife par exemple.

Ander a écrit : Sinon tu cites pas les meileurs exemples (même un des pires avec Psycroptic) quand même Jotun en matière de brutal death technique, y en a pas mal que je préfère à Nile: Spawn Of Possession, Odious Mortem, Incinerate, Deeds Of Flesh, Defeated Sanity, Decrepit Birth, Element, Gorod...

Je vais t'avouer que j'ai dû écouter 3-4 morceaux de chacun de ces groupes à un moment ou un autre et je n'ai jamais réussi à accrocher (d'ailleurs je serais bien incapable de faire la différence entre Spawn of Possession, Odious Mortem et Deeds of Flesh tellement c'est bonnet blanc et blanc bonnet pour moi). En gros, aucun n'a l'originalité d'un Nile (et désolé, mais pour être leader d'une scène, de l'originalité il en faut, sinon on est "juste" un bon groupe).
Sauf pour Decrepit Birth (le dernier) qui tape surtout dans le registre "Deathien" mais en plus brutal et Gorod qui se barre carrément vers le death technico-progressif. Donc dans les deux cas je doute que ce soit comparable (cela dit j'ai hâte de voir ce que donnera le prochain Decrepit Birth).
Bon disons qu'à la rigueur y'aurait bien Vital Remains... Mais bon, j'ai l'impression qu'ils sont un peu dans la même posture que Nile : condamnés à nous ressortir la même recette sur 3 ou 4 albums (ce qui n'est pas forcément un défaut quand la recette est bonne... Or chez Vital Remains c'est pas forcément le cas sur tous les points... fin bref, je m'égare).
Inhuman Effect citer
Inhuman Effect
04/12/2009 23:23
note: 8.5/10
Acheté day one et je ne le regrette absolument pas. Moi qui avais trouvé Ithyphalilc particulièrement mauvais, je retrouve ici le Nile que j'aime : rapide, technique et surtout inspiré. Le titre Kafir est une véritable baffe, il n'y que que 4th Arra of Dagon que je ne peux pas encadrer, le reste navigue entre l'excellent et le sacrément bon.
Carton plein pour cet album, et mention tout particulière à Kollias qui est encore une fois hallucinant de maîtrise et de vitesse, à défaut de proposer un jeu original et/ou inventif. A ce niveau là je préférais le style de Laureano, mais je chipote c'est un monstre ce Grec. Mr Green

Excellent album donc. Je crois que je le préfère même à "Annihilation....", bien que dans mon top ITDS soit toujours au dessus.
citer
(ancien membre)
04/12/2009 22:08
note: 3.5/10
[quote]
Mais bon, vu la scène dans laquelle tu évolues, je conçois aisément qu'on ait pas les mêmes goûts en matière de death metal ! [/quote]Erm ça n'a aucun rapport, j'ai beau jouer dans des groupes, ils ne représentent pas forcément l'idée que je me fais de la perfection musicale. Et c'est pas non plus forcément pour ça que j'en ai rien à faire des paroles, vu que c'est moi qui les écris dans un de mes groupe.
Mais bon si tu veux continuer dans ce sens, j'aurais pas peur d'affirmer que je préfère largement le chant de mes chanteurs à ceux de Nile, même si comme je l'ai dit ça n'a aucun rapport avec le fait que j'aime ou non cet album et ces vocalistes.
Et pour finir, je ne considère pas faire partie d'une scène particulière.
Chris citer
Chris
04/12/2009 21:25
note: 8/10
Je ressens aussi une certaine lassitude vis à vis de Nile, 6 albums quand même ça commence à faire un moment qu'on les suit ceux là...disons que la seconde moitié de leur disco, à partir de AOTW en fait, trouve moins grâce à mes yeux que le trio de départ. Ceci étant dit, je rejoins la kro sur l'idée que Nile a sorti un très bon album ce coup ci, et qu'effectivement la seconde moitié de l'album (décidement...) est étincelante: un titre comme "Permitting The Noble Dead To Descend To The Underworld" prend à la gorge comme à la grande époque d'"Execration Text". Nile excelle aussi bien dans l'ultra rapide que l'ultra lourd et pesant, cependant ce coup ci c'est clairement les titres rapides qui valent leur pesant de cacahuètes; pas de titre de la trempe d'un "Unas..." et consorts ici. N'empêche, je reste fan et Nile est l'un de mes groupes préférés du genre, vivement la suite (avec un album ultra brutal tout du long comme le suggère la fin de la kro, à la "King of all Kings"?...le pied)
von_yaourt citer
von_yaourt
04/12/2009 20:35
Tkml a écrit : Je comprends pas trop en quoi l'intelligibilité peut être un avantage ? Ca me paraît très accessoire, pour ne pas dire carrément inutile.

Pour moi c'est ce qui différencie un "chanteur" d'un gars qui se contente de faire des sons en rythme dans un micro.
Mais bon, vu la scène dans laquelle tu évolues, je conçois aisément qu'on ait pas les mêmes goûts en matière de death metal !
citer
(ancien membre)
04/12/2009 20:29
note: 3.5/10
Je comprends pas trop en quoi l'intelligibilité peut être un avantage ? Ca me paraît très accessoire, pour ne pas dire carrément inutile.
von_yaourt citer
von_yaourt
04/12/2009 19:05
Ander a écrit : en matière de brutal death technique, y en a pas mal que je préfère à Nile: Spawn Of Possession, Odious Mortem, Incinerate, Deeds Of Flesh, Defeated Sanity, Decrepit Birth, Element, Gorod...

Je chipoterais en disant que ni Defeated Sanity ni (surtout) Gorod ne font du brutal death technique ! Clin d'oeil
Ander citer
Ander
04/12/2009 18:43
note: 8/10
Y a Kronos qui pourrait détroner Nile si ils sortent une valve de la qualité de The Hellenic Terror...

Sinon tu cites pas les meileurs exemples (même un des pires avec Psycroptic) quand même Jotun en matière de brutal death technique, y en a pas mal que je préfère à Nile: Spawn Of Possession, Odious Mortem, Incinerate, Deeds Of Flesh, Defeated Sanity, Decrepit Birth, Element, Gorod...
von_yaourt citer
von_yaourt
04/12/2009 18:27
Tkml a écrit : Ce que vous dites sur les chants me fait quand même méchamment tiquer... Z'avez jamais écouté de VRAIS bons chanteurs pour qualifier les chants de Dallas et Karl excellents ? Les deux sont tout simplement sans aucun intérêt, aucune personnalité, aucune brutalité, aucune puissance, placement par rapport aux paroles très moyen...

Tu préfères le chant de Tucker peut être ? Mr Green

Plus sérieusement, je pense comme beaucoup d'autres que Karl et surtout Dallas sont d'excellents vocalistes, avec puissance, coffre et intelligibilité (surtout pour Dallas) tout en conservant de la profondeur. Je trouve ça autrement plus intéressant que le gruik de bas étage que la scène brutal death propose en général.
Jotun35 citer
Jotun35
04/12/2009 18:15
note: 9/10
LostSon a écrit : The monolith deathcult ? Sympa, mais pas de comparaison possible avec Nile.

Ca saute pourtant aux oreilles sur "The White Crematorium". Alors oui TMDC se démarque petit à petit de Nile, mais justement, je pense que c'est un groupe qui va progresser de plus en plus et peut-être finir par mettre une grosse claque à Nile qui, après avoir revitalisé la scène brutal death technique, fini par s'embourber un peu.
Quand à la scène death technique, désolé mais Nile est toujours très au dessus de la majorité des groupes du style (puisque la frange plus progressive comme Augury voir Obscura ne joue vraiment pas dans le même registre)... Qu'est-ce qu'il y a en face ? Hour of Penance, Fleshgod Apocalyspe et Psycroptic ? Dans ce cas Nile gardera encore sa couronne un petit bout de temps, parceque si Kollias est soit-disant "chiant", ne parlons même pas des batteurs des groupes sus cités.

@ Tkml : Canniboule, ça c'est du brutal death avec un batteur inintéressant. Par contre Kollias envoie du bois et c'est tout ce qu'on lui demande. Je ne sais pas pour toi, mais du Nile avec du riff syncopés et des salves de double pédale à la Decapitated j'en veux pas, ça ne collerais pas (et un style plus jazzy encore moins), même si techniquement c'est impressionnant. Alors oui, y'a bien Flo Mounier qui sait rester brutal tout en étant technique et intéressant, mais vu la merde que fait Cryptopsy aujourd'hui...
citer
(ancien membre)
04/12/2009 18:04
note: 3.5/10
Citation : Bref, une déception mais ça n'est pas une surprise. Apprends à lire et arrête de faire chier, si tu veux essayer de troller c'est bien mais va sur jeuxvideo.com au lieu de polluer l'espace commentaire des chroniques où tout le monde a été sérieux et poli, moi compris. Merci
LostSon citer
LostSon
04/12/2009 17:22
note: 8.5/10
J'y vois surtout un cassage gratuit et en règle et un acharnement à rabaisser le groupe de ta part.
Vu tes bons mots sur le forum, tu t'es meme auto censuré.
Il est vrai qu'un "c'est de la merde inaudible et sans interet" serait moins bien passé.
Et puis parler de déception quand tu n'attendais probablement rien de cet album et de ce groupe, ca me fait sourire c''est tout.
citer
(ancien membre)
04/12/2009 17:09
note: 3.5/10
Newsflash : par définition une critique est subjective
LostSon citer
LostSon
04/12/2009 16:59
note: 8.5/10
Tiens tiens comme si on s'y attendait pas :o
Quand on aime pas un groupe à la base et la musique qu'il propose, forcément la critique peut pas etre objective...
M'enfin on s'amuse comme on peut.
citer
(ancien membre)
04/12/2009 16:29
note: 3.5/10
Ce que vous dites sur les chants me fait quand même méchamment tiquer... Z'avez jamais écouté de VRAIS bons chanteurs pour qualifier les chants de Dallas et Karl excellents ? Les deux sont tout simplement sans aucun intérêt, aucune personnalité, aucune brutalité, aucune puissance, placement par rapport aux paroles très moyen...

Au niveau de la batterie, une nouvelle déception pour moi. Certes c'est technique et rapide mais j'ai rarement entendu un jeu moins inspiré - blast / double / linear phrasing et RIEN d'autre. Pourtant j'avais bon espoir avec le plan en double caisses claires très sympa de Kafir. Mais non, Kollias retombe dans ses travers dès le deuxième morceau et n'en sort jamais.

Après pour le chant de Kafir je pense de toute façon qu'on ne peut pas débattre là-dessus, c'est simplement une question de feeling. Personnellement j'accroche beaucoup au chant que je trouve très bien choisi et intégré.

Sinon je suis pas arrivé à écouter l'album d'une traite une seule fois, comme d'hab la faute à des compos ininspirées (c'est Nile après tout) mais surtout à des chansons trois fois trop longues qui rendent le skeud vraiment trop lourd (et pas dans le bon sens).

Bref, une déception mais ça n'est pas une surprise.
LostSon citer
LostSon
03/12/2009 23:32
note: 8.5/10
The monolith deathcult ? Sympa, mais pas de comparaison possible avec Nile.
Pour Behemoth, c'est du bon, mais Nile est encore un cran au dessus, et le groupe n'a pas encore sorti l'équivalent d'un ITDS ou AOTW.
von_yaourt citer
von_yaourt
03/12/2009 22:13
Jotun35 a écrit : a) Son petit frère Behemoth
b) Le sale gosse The Monolith Deathcult qui finira par bouffer papa.


Dans les deux cas ils sont à mille lieu au niveau de la technique et de l'intensité.
C'est plutôt par rapport à la scène brutal death technique que Nile commence à se banaliser.
Jotun35 citer
Jotun35
03/12/2009 22:10
note: 9/10
@ LostSon : Ca dépend... Dans le cas de Dismember c'est pas génant : y'a pas de groupe proche dans le même créneau (Unleashed n'a jamais joué comme DIsmember, Grave s'est américanisé et Entombed fait du death'n'roll). Bolt Thrower c'est pareil, personne d'autre ne fait du death mid-tempo martial aussi bien que Bolt Thrower, par contre Nile risque de se faire voler la vedette par :

a) Son petit frère Behemoth
b) Le sale gosse The Monolith Deathcult qui finira par bouffer papa.

Et oui, moi non plus j'ai pas pigé le problème du chant sur Kafir. C'est vrai que c'est mal intégré au morceau, mais le chant en lui même est loin d'être attroce (au final, c'est pas pire qu'un goret qui chante du goregrind en inhale hein !).
LostSon citer
LostSon
03/12/2009 21:08
note: 8.5/10
Si on reproche la manque de nouveautés sur cet album et concernant le groupe, certes, mais dans ce cas là autant faire de meme avec un tas d'autres...
Nile fait du Nile, et c'est très bien ainsi.
Yz citer
Yz
03/12/2009 21:02
Je vois pas le problème avec les chants sur Kafir...

Sinon, bon album encore, meilleur que le précédent c'est clair mais je préfère toujours AOTW.
von_yaourt citer
von_yaourt
03/12/2009 19:55
Que ce soit du chant, un appel à la prière ou un râle d'agonie ça demeure totalement horrible. Mr Green
goriyaz citer
goriyaz
03/12/2009 19:47
note: 8/10
J'ai d'abord pensé à un best of de leurs meilleurs riffs en l'écoutant les 2-3 premières fois mais finalement, après digestion, j'adore cet album que je trouve vraiment surpuissant et ce, malgré le manque cruel d'innovation qui fait que je finirai par lâcher ce groupe fabuleux un jour ou l'autre. Sinon petite parenthèse sur la kro: "Peut être parce que les chants aux sonorités orientales sont à classer en 3e position des pires abjections sonores audibles à l'oreille humaine" Il n'y a aucun chant oriental dans cet album mais des appels à la prière de muezzin! Et je trouve que ça rend putain de bien ici (si ça avait été du rai, j'aurai sûrement gerber par contre!)
NightSoul citer
NightSoul
03/12/2009 18:38
note: 7/10
Bizarrement j'ai trouvé l'album bon mais monotone avec un Kollias que j'ai connu beaucoup plus inspiré que ça...
Ander citer
Ander
03/12/2009 18:11
note: 8/10
Citation : Pour ma part c'est pas leur meilleur album mais il est déja au-dessus des 2 derniers, je pense qu'il mérité un petit 8Clin d'oeil

Ho le traître! Mr Green
Jotun35 citer
Jotun35
03/12/2009 16:46
note: 9/10
Globalement d'accord avec la kro, même si j'aime bien le morceau "Utterances Of The Crawling Dead" (par contre "4th Arra of Dagon" est particulièrement affreux et effectivement ,c'est sans aucun doute le pire morceau que Nile n'ai jamais écrit. Le dernier morceau est loin d'être excellent lui aussi : pas mauvais certes, mais ça sent furieusement le réchauffé, voir le sapin dirons certains).
Je trouve la conclusion très juste : si Nile sort encore une fois un album de la même trempe leur "fanbase" risque d'en pâtir à mon avis (en tout cas je n'achèterais pas leur prochain album si il est "juste bon" ou moyen).
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
03/12/2009 15:54
note: 7.5/10
@ Ant'oïn : merci à toi pour tes commentaires.

@ Pj666 : oui bon, on fait ce qu'on peut! promis j'essaie de faire pire la prochaine fois.
pj666 citer
pj666
03/12/2009 15:02
"avec un morceau qui ne casse pas une patte à un gardien parisien" Bouh la mauvaise vanne !! Mais je t'en veux pas, ç ase tente !

Avec NILE toujours pareil pour moi, je trouve le 1er monstrueux et j'ai plus de mal sur les derniers, ça vient peut-être de la prod mais je trouve ça trop linéaire malgré le niveau technique élevé et la brutalité hallucinante du groupe.
Ant'oïn citer
Ant'oïn
03/12/2009 12:09
note: 9/10
Yep merci les gars toujours un plaisirs de vous lire Sourire
von_yaourt citer
von_yaourt
03/12/2009 08:50
Voilà, c'est un très bon album, avec d'excellentes choses mais aussi des défauts gênants et un 4th Arra Of Dagon super chiant. C'est bien, mais comme pour Ithyphallic, Nile a déjà fait mieux.
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
03/12/2009 08:17
note: 7.5/10
Bon pour les fautes mea culpa mais vous avouerez que leurs titres à rallonge ne sont pas des plus faciles à imprimer! Pour répondre à Ant'oïn (pas fait de faute là? Si?), on apprécie l'album et n'importe quel autre groupe aurait aisément pris 1 point de plus mais là on parle de NILE, groupe qu'on tient en très haute estime et donc forcément le niveau d'exigence n'est plus le même. J'ajoute que 7.5 reste une bonne note pour moi qui justifie l'achat de cet album réussi, mais pas exempt de défauts.
LostSon citer
LostSon
03/12/2009 02:25
note: 8.5/10
Bon jsuis évidemment pas du tout d'accord sur le fond avec cette chro: les titres que vous détestez, je les trouve plus que bons, en particulier "Hittie".
Un disque excellent et jouissif du début à la fin, une belle claque après un Ithyphallic en demi teinte: le disque n'a que peu de défauts.
Ce que j'ai entendu de mieux en brutal death metal cette année, et là ou d'autres pointures viennent de pondrent des albums moyens (Immortal , Hypocrisy, Slayer...), Nile lui démontre une nouvelle fois qu'il en a sous le pied et sais toujours être ultra éfficace.
Ant'oïn citer
Ant'oïn
02/12/2009 23:07
note: 9/10
Punaise je viens de lire la chronique (faut tenir c'est long !!! mais c'est super bien Clin d'oeil) et je me demande une chose.

Avez vous appreciez l'album ? Parce que quand je vois la note de 7.5 et la chronique qui est un massacre total de l'album je recent un vrai contraste. Autant vous pointez les defauts de facon evidente, autant les qualites de l'album sont vite balayes par une remise en avant de la mediocrite de l'album. Alors qu'est ce qu'il y'a de bien dans cet album qui justifierait mon achat Moqueur ?

Je comprend qu'on puisse etre decu de l'evolution, mais il y'a toujours eu des parties Oriental dans Nile (In their Darkened Shrines), est ce si genant que ca ?

Bon sinon super chronique faut s'accrocher Moqueur
Ander citer
Ander
02/12/2009 22:26
note: 8/10
Lollis est tout simplement absent de cet album, il n'apparait même pas en tant que guest. Mr Green En guest y a Pete Hammoura, Chief Spires, Jo Vesano et David Merideth et c'est comme je l'ai dit dans mon précédent poste, Dallas qui s'occupe de la basse (qui sert à rien comme d'habitude chez Nle).
von_yaourt citer
von_yaourt
02/12/2009 22:20
J'étais persuadé qu'il intervenait sur l'album, autant pour moi.
Bon, toutes les fautes de TJ devraient être corrigées (il avait déjà mis Ythipallic à la place de Ithyphallic, vous imaginez un peu le boulot que c'est de bosser avec lui). Moqueur
La_girondelle citer
La_girondelle
02/12/2009 22:11
note: 8/10
von_yaourt a écrit : Ander a écrit : Sinon pas jojo les fautes sur les noms des chansons. ^^

Désolé, ça c'est TJ, il est trop vieux pour savoir se servir correctement du copier/coller. Mr Green

Sinon tu peux me dire quel rôle joue Lollis précisément (et qui tient la basse) ? J'ai pas le livret sous la main.


Lollis il effectue les lives, je lui ait serré la pince la semaine derniere ^^
von_yaourt citer
von_yaourt
02/12/2009 22:00
Ander a écrit : Sinon pas jojo les fautes sur les noms des chansons. ^^

Désolé, ça c'est TJ, il est trop vieux pour savoir se servir correctement du copier/coller. Mr Green

Sinon tu peux me dire quel rôle joue Lollis précisément (et qui tient la basse) ? J'ai pas le livret sous la main.
Ander citer
Ander
02/12/2009 21:49
note: 8/10
Pour commencer, il me semble que c'est Dallas, et non Chris Lollis qui joue les parties de basse sur cet album. Clin d'oeil

Un très bon album de Nile se rapprochant nettement de Annhilation Of The Wicked, surtout au niveau de la prod', et de Karl plus présent. Y a également plus de samples, de cris, de choeurs intégrés dans leur musique, un gros plus pour l'immersion. Par contre j'aime beaucoup la très direct Hittite Dung Incantation, et Utterances Of The Crawling Dead a un feeling à la Lashed To The Slave Stick je trouve. Bref un album complet comme une bonne tranche de pain au Nutella qui alterne lourdeur et passage rapide [seules la 3ème (pas sûr pour celle là ) et la 5ème ne contiennent pas de blast] et le fait très bien.

Avant j'avais du mal à piffer Kollias( et son jeu métronymique digne d'une boîte à rythme) et Toler Wade (et sa voix qui manque de glaire) mais là ça passe bien grâce au boulot de Rutan et de la plus grande présence de Karl au micro.

Sinon pas jojo les fautes sur les noms des chansons. ^^

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Nile
Brutal Death
2009 - Nuclear Blast Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (41)  7.95/10
Webzines : (33)  8.21/10

plus d'infos sur
Nile
Nile
Brutal Death Metal - 1993 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Kafir
02.   Hittite Dung Incantation
03.   Utterances of the Crawling Dead
04.   Those Whom the Gods Detest
05.   4th Arra of Dagon
06.   Permitting the Noble Dead to Descend to the Underworld
07.   Yezd Desert Ghul Ritual in the Abandoned Towers of Silence
08.   Kem Khefa Kheshef
09.   The Eye of Ra
10.   Iskander Dhul Kharnon

Durée : 56:38

line up
parution
3 Novembre 2009

voir aussi
Nile
Nile
Annihilation Of The Wicked

2005 - Relapse Records
  
Nile
Nile
Black Seeds of Vengeance

2000 - Relapse Records
  
Nile
Nile
What Should Not Be Unearthed

2015 - Nuclear Blast Records
  
Nile
Nile
Ithyphallic

2007 - Nuclear Blast Records
  
Nile
Nile
At The Gate Of Sethu

2012 - Nuclear Blast Records
  

Essayez aussi
Suffocation
Suffocation
Suffocation

2006 - Relapse Records
  
Hideous Deformity
Hideous Deformity
Defoulment Of Human Purity

2010 - Sevared Records
  
Guttural Engorgement
Guttural Engorgement
The Slow Decay Of Infested Flesh

2007 - Inherited Suffering Records
  
Disavowed
Disavowed
Stagnated Existence

2007 - Neurotic Records
  
Visceral Bleeding
Visceral Bleeding
Transcend Into Ferocity

2004 - Neurotic Records
  

KEN Mode
Loved
Lire la chronique
Mara
Thursian Flame
Lire la chronique
Cardiac Arrest + Deadfuck + Pulsating Cerebral Slime
Lire le live report
Nahtrunar
Mysterium Tremendum
Lire la chronique
Hyperdontia
Nexus Of Teeth
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 18 - Le Livre des Mauvaises Décisions
Lire le podcast
S.U.T.U.R.E.
Sacrificed Universe. Tormen...
Lire la chronique
Anachronism
Orogeny
Lire la chronique
Vetrarnott
Scion (EP)
Lire la chronique
Kill-Town Death Fest 2018 / The Resurrection Edition
Lire le dossier
Au-Dessus
Au-Dessus (Rééd.)
Lire la chronique
Slave Hands
World Rid of All Living
Lire la chronique
French Black Metal : Les illuminés
Lire le podcast
Dauþuz
Des Zwerges Fluch (EP)
Lire la chronique
A Portrait of Flesh and Blood
Gallery of Sorrow
Lire la chronique
MoM hors-série - Metal et sport partie 2
Lire le podcast
Krisiun
Scourge Of The Enthroned
Lire la chronique
Derdian
DNA
Lire la chronique
Kroda
Selbstwelt
Lire la chronique
Hyrgal pour la réédition de l'album "Serpentine"
Lire l'interview
Ultra-Violence
Operation Misdirection
Lire la chronique
Caedes Cruenta / Cult Of Eibon
The Wizard of Yaddith / The...
Lire la chronique
Mare
Ebony Tower
Lire la chronique
Thou
Magus
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 17 - Entretien avec un Bourreau.
Lire le podcast
Riot V
Armor Of Light
Lire la chronique
Curse Upon A Prayer
The Three Woes (EP)
Lire la chronique
Ritual Death / Aosoth
Ritual Death / Aosoth (Spli...
Lire la chronique
Moonsorrow
Varjoina kuljemme kuolleide...
Lire la chronique
Siege Of Power
Warning Blast
Lire la chronique