chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
131 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Various Artists - A Tribute To Nasum

Chronique

Various Artists A Tribute To Nasum (Tribute)
Avant d'aller plus avant dans l'analyse détaillée de ce tribute album regroupant pas moins de 53 participants à la cause nasumesque, précisons en préambule que mon attachement à NASUM, somme toute relatif, se limite à leurs deux derniers albums studio, « Helvete » (que j'ai toujours du mal à encaisser malgré d'évidentes qualités) et surtout « Shift », que j'apprécie nettement plus malgré le chant criard d'un Mieszko Talarczyk un peu usant à longue. C'est un fait, malgré la remarquable intensité des productions de NASUM et la consanguinité avancée avec les chapelles musicales thrash et hardcore, j'ai toujours eu un gros faible pour leurs voisins finlandais de ROTTEN SOUND – et notamment pour le chant bien plus caverneux de l'excellent Keijo Niinimaa – toujours présents dans les mauvais coups et dont la reprise de « Resistance », un des plus longs extraits ici (2 :40 mn, un titre presque fleuve !) ne souffrira aucune contestation ; grain des guitares on ne peut plus suédois – ENTOMBED like this ! – patate rythmique incroyable et production un peu moins over the top que sur « Cycles » font de ce titre l'un des plus jouissifs d'un collectif où se cotoient bien d'autres grands noms de la scène grind.

Ou ex-grands noms plutôt, comme dans le cas des belges de LENG TCH'E dont la glorieuse époque de « Man Man Predator » et « The Process Of Annihilation » semble désormais bien loin. La fadeur de « No Sign Of Improvement » (au moins le titre est de circonstance) fait déjà regretter le contenu de leur split avec FUCK THE FACTS – grands absents de la compil avec MAGRUDERGRIND - qui était déjà loin d'être inoubliable. Plus heureux, les vétérans de DEAD INFECTION ravivent les braises old school en remuant la cendre d'un « Think » avec un membre arraché fleurant bon la chair putride tandis que Rich Hoak et son TOTAL FUCKING DESTRUCTION basculent plus volontiers du côté hardcore de la force avec un « Blinded » suitant l'urgence et la transpiration à grosses gouttes, la palme de l'éjaculation précoce revenant à BATHTUB SHITTER dont l'effort final ne dure même pas les quatre secondes annoncées sur le lecteur ! Dans la catégorie vite fait/bien fait, MISERY INDEX surprend avec un « Digging In » féroce à des années lumières du surproduit « Traitors », Jason Netherton modulant sa voix pour s'adapter au mieux au répertoire nasumien. Ok, on a l'habitude de voir les américains se frotter à plusieurs types de sonorités mais bien malin celui qui les reconnaîtra sans s'aider du tracklisting ! L'intensité étant la qualité première des suisses de MUMAKIL et des français BLOCKHEADS, on ne sera pas surpris par la réjouissante radicalité de « Gargoyles And Grotesques » et « Going Nowhere », les plus traditionalistes COLDWORKER, DEATHBOUND, THE ARSON PROJECT et AFGRUND donnant dans le mimétisme avec des versions ultra efficaces très proches des originales.

Moins connus mais déjà signalés par l'amicale de surdité avancée de Thrashocore, les espagnols de NASHGUL qui traînent leur grind cradingue et poisseux dans une fange assez éloignée de la traditionnelle furia suédoise et les bayonnais de INFEST, qui s'appliquent au contraire à coller au plus près d'une « The Everlasting Shame » un peu déficiente en terme de production comparée à son auguste modèle. Parmi les formations que je ne connaissais jusqu'alors que de nom, mentionnons enfin l'approche joyeusement primitive de JAPANISCHE KAMPHÖRSPIELE (à vos souhaits), la fièvre porcine du « Dissapointed » de ROMPEPROP plus efficace que deux doigts dans la gorge pour rendre la fève entre deux bouchées de frangipane, l'hystérie totale de SPLITTER et un GOREGAST que notre fidèle Ander sera ravi de classer entre GORGASM et GOREGUTS, sur le plan purement akphabétique bien sûr. D'un point de vue plus global, ce « Tribute To Nasum » est une bonne affaire pour les amateurs de grind, l'occasion rêvée de faire le point sur les meilleures formations du genre sévissant à l'heure actuelle et de faire un tour d'horizon underground sans trop se fatiguer, les seuls faiblesses d'un tel projet concernant la longueur du skeud (relative au regard du nombre élevé de participants) et une inévitable disparité au niveau de la production, faiblesses largement compensées par la cohérence des formations réunies sous la bannière d'un NASUM qui a fait beaucoup de petits depuis la disparition de son bouillonnant leader en 2004.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

goriyaz citer
goriyaz
21/01/2010 11:10
note: 3.5/5
Un tribute efficace mais pour morfler un bon coup, avec le double de titres, autant se taper directement le grind finale de Nasum!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Various Artists
notes
Chroniqueur : 3.5/5
Lecteurs : (2)  3.75/5
Webzines : (1)  4/5

plus d'infos sur
Various Artists
Various Artists
Grindcore -
  

tracklist
01.  Den Mörka Tiden (Coldworker)
02.  Digging In (Misery Index)
03.  No Sign Of Improvement (Leng Tch'e)
04.  Just Another Hog (Deathbound)
05.  Blinded (Total Fucking Destruction)
06.  Corrosion (The Arson Project)
07.  Resistance (Rotten Sound)
08.  Shadows (Afgrund)
09.  Gargoyles And Grotesques (Mumakil)
10.  Reasons ? (Japanesche Kampfhörspiele)
11.  Think (Dead Infection)
12.  The Rest Is Over (Kill The Client)
13.  This Is … (Krush)
14.  Lat Inte Asen Styra Ditt Liv (Infanticide)
15.  Dissapointed (Rompeprop)
16.  The Dream (Nashgul)
17.  The Black Swarm (Putrescence)
18.  Corrosion (Sanity's Dawn)
19.  När Dagarna … (Splitter)
20.  Going Nowhere (Blockheads)
21.  Tested (Accion Mutante)
22.  Cut To Fit (Embalming Theatre)
23.  I Helvetet (Obligatorysk Tortyr)
24.  Worst Case Scenario (Who's My Saviour)
25.  The Masked Face (Mastic Scum)
26.  A Welcome Breeze Of Stinking Air (Keitzer)
27.  Fantasibilder (Depression)
28.  Closer To The End (Collision)
29.  Stealth Politics (Goregast)
30.  Silent Sanguinary Soil (My Cold Embrace)
31.  Spiral Goes Dawn (Magnicide)
32.  Doombringer (Poostew)
33.  Fullmatad (Sakatat)
34.  My Philosophy (Utopium)
35.  The Idiot Parade (Rottencold)
36.  Warfuck (White Eyes)
37.  Detonator (Nyctophobic)
38.  The Everlasting Shame (Infest)
39.  Information Is Free (Black Hole Of Calcutta)
40.  Words To Die For (Drudgery)
41.  Too Naked To Distort (Ablach)
42.  Medley (K.S.K.)
43.  A Request For Guidance (Masochist)
44.  Sixteen (Methadone Abortion Clinic)
45.  Shapeshifter (Expose Your Hate)
46.  Fantasi Nesten (Treason Grind)
47.  Ditt Öde (Sound Of Detestation)
48.  Distortion & Disinformation (Trepan' Dead)
49.  It's Never Too Late (Horrificia)
50.  Black Visions (Grind Crusher)
51.  Disforest (Venocide)
52.  Can De Lach (Creative Waste)
53.  Rens (Bathtub Shitter)

Durée : 68:32

parution
15 Novembre 2009

voir aussi
Various Artists
Various Artists
A Tribute to Emperor (Tribute)
(In Honour Of Icon E)

2012 - Candlelight Records
  
Various Artists
Various Artists
We Are French, Fuck You! (Compil.)

2015 - Triumph Ov Death
  
Various Artists
Various Artists
Ozzfest - Live (Compil.)

1996 - Sony Music
  
Various Artists
Various Artists
Brutale Génération (Compil.)

1995 - Semetery Records / Wotre Music
  
Various Artists
Various Artists
Spawn (Compil.)

1997 - Sony Music
  

Essayez aussi
Friendship
Friendship
Hatred

2017 - Sentient Ruin Laboratories
  
Grind-O-Matic
Grind-O-Matic
Welcome To Grind-O-Land

2009 - Autoproduction
  
Infected Society
Infected Society
Get Infected (EP)

2012 - Kaotoxin Records
  
Napalm Death
Napalm Death
Scum

1987 - Earache Records
  
Sanitys Dawn / Mechanical Separation
Sanitys Dawn / Mechanical Separation
Split-CD (Split-CD)

2006 - Meat 5000 Records
  

Necromutilator
Black Blood Agression
Lire la chronique
Nekrasov
Lust of Consciousness
Lire la chronique
Iron Savior
Kill or Get Killed
Lire la chronique
Cénotaphe
Empyrée (EP)
Lire la chronique
Night Crowned
Humanity Will Echo Out (EP)
Lire la chronique
Wapentake
Vestiges
Lire la chronique
Turnstile
Time & Space
Lire la chronique
Waldgeflüster
Mondscheinsonaten
Lire la chronique
Nordjevel
Necrogenesis
Lire la chronique
Drastus
La Croix de Sang
Lire la chronique
Zaraza
Spasms of Rebirth
Lire la chronique
Metalhertz - S02E02 – Le monde fou de Tobias Sammet
Lire le podcast
Le Canyon - S2//Épisode 3 - Le Chant du Cygne
Lire le podcast
Darkened Nocturn Slaughtercult
Mardom
Lire la chronique
Ultra Silvam
The Spearwound Salvation
Lire la chronique
Fabulous Desaster
Off With Their Heads
Lire la chronique
Cénotaphe / Circle Of Ouroborus
Cénotaphe / Circle Of Ourob...
Lire la chronique
Putrefied Corpse
Left To Rot
Lire la chronique
Little Dead Bertha
Age of Silence
Lire la chronique
Foul
Of Worms (EP)
Lire la chronique
A VAN RECORDS EVENING
Chapel Of Disease + The Rui...
Lire le live report
Nusquama
Horizons Ontheemt
Lire la chronique
BM Grec... Mais fais pas chier avec ROTTING CHRIST !!!
Lire le podcast
Devouror
Slay for Satan (EP)
Lire la chronique
Allegaeon
Apoptosis
Lire la chronique
Majestic Mass
Savage Empire of Death
Lire la chronique
Cirith Gorgor
Sovereign
Lire la chronique
Devour The Unborn
Meconium Pestilent Abomination
Lire la chronique
Forgotten Tomb
We Owe You Nothing
Lire la chronique
Befouled
Refuse To Rot
Lire la chronique