chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
131 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Aborted - Coronary Reconstruction

Chronique

Aborted Coronary Reconstruction (EP)
Fort d'un line-up renouvelé aux 4/5ème marquant l'arrivée dans le groupe de Eran Segal (guitare-WHORECORE), Cole Martinez (basse-SYSTEM DIVIDE), Ken Sorceron (guitare-ABIGAIL WILLIAMS) et le retour d'un ancien de la maison qu'on ne présente plus – Dirk Verbeuren, de retour derrière les fûts pour la première fois depuis « The Haemotophobic » -, ABORTED et son leader de toujours Sven De Caluwe opèrent avec « Coronary Reconstruction » un retour en arrière franchement prononcé vers les racines death/gore/grind d'un groupe qui, à force de lorgner du côté mélodique de la force sur « Slaughter & Apparatus » et surtout « Strychnine.213 », avait fini par s'aliéner une bonne partie d'une fan base peu portée sur les suédoiseries en tous genres.

Car qu'est-ce qui faisait le sel d'ABORTED à ses débuts ? Ses atours de série Z cradingue et son goût prononcé pour la sauvagerie et l'excès, sous couvert d'une relecture épileptique de standards carcassiens profitant à plein d'une MAJ brutale rendue nécessaire par le passage à la décennie suivante. Un CARCASS auquel on ne pensait plus guère sur les dernières productions du groupe, et dont l'exhumation soudaine sur l'ensemble des titres de « Coronary Reconstruction » fait d'autant plus plaisir qu'on avait fini par oublier combien ABORTED avait en partie compensé l'absence prolongée des anglais sur la scène internationale. Où l'on retrouve donc des samples dignes des joyeux équarrisseurs d'IMPALED au démarrage de titres délicieusement rétrogrades, où Dirk s'en donne à cœur joie et blaste comme au bon vieux temps d'un « Goremaggedon » - avec un son de batterie bien sec et une prod à l'ancienne adaptée qui effaceront le rendu mollasson d'un « Strychnine.213 » de sinistre mémoire - qui restera pour l'heure la référence absolue en matière de CARCASS-like ; car si les solis, de très bonne facture dans l'ensemble, servent de nouveau les compositions et s'intègrent parfaitement aux parties rapides, on peine quand même à relever des riffs marquants sur quatres nouveaux titres homogènes mais qui rallient difficilement les chevilles d'une « Methiculous Invagination » ou « Sea Of Cartilage », sans parler de l'absence totale des adjuvants rythmiques plus modernes de « The Archaic Abattoir ». Car hormis le riff ultra-jouissif à 1 :34 sur « A Cadaverous Dissertation » et un passage oppressant sur le title track passé 1 :08, rien d'extraordinaire à se mettre sous les oreilles (mais rien de mauvais non plus, c'est toujours ça de pris !) sinon sur la reprise survitaminée d'une « Left Hand Path » tellement over the top qu'on peut légitimement se demander si le remake n'est pas supérieur à l'original. Respectueuse du classique d'ENTOMBED, l'interprétation d'ABORTED me paraît supérieure car menée sur un tempo on ne peut plus déraisonnable, boostée par la fougue d'un Verbeuren qui en rajoute juste ce qu'il faut sur le plan rythmique pour surpasser le modèle Nicke Andersson. Comme j'ai toujours regretté que « Left Hand Path » traîne un peu la patte en fin de parcours après un démarrage foudroyant, cette version straw dogs a pour moi le mérite de corriger cette baisse de régime initiale. Limité à 1000 exemplaires, ce « Coronary Reconstruction » plutôt satisfaisant – surtout compte tenu du peu de temps écoulé entre le changement de line-up et sa mise en œuvre - est donc l'occasion pour ce ABORTED new look de se reconstruire en sanglante compagnie (THE RED CHORD et ROTTEN SOUND, excusez du peu !) au printemps prochain lors d'un Machines of grind tour qui promet de laisser quelques graves séquelles coronariennes au sein du public !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
08/02/2010 07:37
note: 3.5/5
Ander a écrit : "Dirk Verbeuren, de retour derrière les fûts pour la première fois depuis « Goremaggedon »

Il est revenu pour jouer sur l'EP The Haemotophobic. Clin d'oeil


Ah merci pour la précision, je corrige ça ce soir.
Ander citer
Ander
07/02/2010 17:54
note: 4/5
"Dirk Verbeuren, de retour derrière les fûts pour la première fois depuis « Goremaggedon »

Il est revenu pour jouer sur l'EP The Haemotophobic. Clin d'oeil

Sinon bon EP, mais je crois que j'étais un peu trop enthousiaste quand le titre éponyme est apparu sur le net, le soufflet retomber assez vite en fait, comme tu dis ça manque clairement de riffs marquants (surtout sur les deux derniers titres), par contre les solis sont très bons, on est quasi au niveau de Goremageddon de ce côté là.

Maintenanty j'espère que ce maxi c'était juste pour prendre la température du nouveau line-up et qu'ils vont prendre leur temps pour composer le futur album.


AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Aborted
Brutal death
2010 - Listenable Records
notes
Chroniqueur : 3.5/5
Lecteurs : (7)  3.79/5
Webzines : (14)  3.75/5

plus d'infos sur
Aborted
Aborted
Death Brutal Moderne - 1995 - Belgique
  

tracklist
01.  Coronary Reconstruction
02.  From A Tepid Whiff
03.  Grime
04.  A Cadaverous Dissertation
05.  Left Hand Path

Durée : 22:33

line up
parution
25 Janvier 2010

voir aussi
Aborted
Aborted
Termination Redux (EP)

2016 - Century Media Records
  
Aborted
Aborted
Engineering The Dead

2001 - Listenable Records
  
Aborted
Aborted
The Archaic Abattoir

2005 - Listenable Records
  
Aborted
Aborted
Slaughter & Apparatus
(A Methodical Overture)

2007 - Century Media Records
  
Aborted
Aborted
Goremageddon
(The Saw and the Carnage Done)

2003 - Listenable Records
  

Essayez aussi
The Last Felony
The Last Felony
Too Many Humans

2010 - Lifeforce Records
  
Beneath
Beneath
Enslaved By Fear

2012 - Unique Leader Records
  
Misery Index
Misery Index
Discordia

2006 - Relapse Records
  
Katalepsy
Katalepsy
Autopsychosis

2013 - Unique Leader Records
  
Incinerate
Incinerate
Anatomize

2008 - Brutal Bands
  

Enepsigos
Wrath of Wraths
Lire la chronique
AODON pour l'album "11069"
Lire l'interview
Meshuggah
I (EP)
Lire la chronique
Bismuth / Undersmile
Split (Split 12")
Lire la chronique
Anhedonist / Spectral Voice
Abject Darkness ​/ ​Ineffab...
Lire la chronique
Tzun Tzu
The Forbidden City (EP)
Lire la chronique
Primitive Man
Steel Casket (Démo)
Lire la chronique
Coma Wall / Undersmile
Wood & Wire (Split 12")
Lire la chronique
Whoredom Rife / Taake
Pakt (Split 10")
Lire la chronique
METALHERTZ - S03E01 - Le power metal parodique
Lire le podcast
Black Curse
Endless Wound
Lire la chronique
Thanatos
Violent Death Rituals
Lire la chronique
Moongates Guardian
Cold Waters of Anduin
Lire la chronique
Manilla Road
Crystal Logic
Lire la chronique
Gorezone
Implexaeon
Lire la chronique
Exhumed
Horror
Lire la chronique
Regarde Les Hommes Tomber
Ascension
Lire la chronique
Tan Kozh - Les anciens feux
Lire l'interview
Aodon
11069
Lire la chronique
Caustic Wound
Grinding Terror (Démo)
Lire la chronique
Deveikuth
Cadavre
Lire la chronique
Saint Vitus
Saint Vitus
Lire la chronique
Borgne
Y
Lire la chronique
Cenotafio
Larvae Tedeum Teratos
Lire la chronique
Maere
I (EP)
Lire la chronique
Orphalis
The Approaching Darkness
Lire la chronique
Slaughter Messiah
Cursed to the Pyre
Lire la chronique
Code Orange
Underneath
Lire la chronique
Pearl Jam
Vitalogy
Lire la chronique
Solothus
Realm of Ash and Blood
Lire la chronique