chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
121 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Abyssic Hate - Suicidal Emotions

Chronique

Abyssic Hate Suicidal Emotions
Avec déjà quelques noms en son sein, la scène du black métal dépressif semble s’agrandir de plus en plus chaque années. Déjà avec Forgotten Tomb, qui est désormais statut de groupe culte pour plusieurs, on savait que ce type de black métal pouvais redescendre la joie de vivre de n’importe quel individu à 10 sous zéro en quelque seconde à peine après avoir entendu les première notes d’un Disheartenement. Ensuite il y a Xasthur, qui même si celui-ci se veut plus underground peux tout de même se targuer (ou se reprocher, ça dépend de quel type d’humour on dispose) d’avoir fais couler beaucoup de sang…
Et puis voici que les suicidaires de cette année 2004 pourront enfin en finir avec Suicidal Emotions, œuvre d’un nouvel émergeant, j’ai nommé Abyssic Hate

Nouvel émergeant, oui. Nouvel arrivant, non. Car si la plupart des fans de la scène viennent seulement d’entendre parler de ce one-man band, la création de ce dernier remonte à 1993, à l’époque ou le black metal en australie était encore quasi inexistant… et voici que le nom d’Abyssic Hate remonte à la surface pour la première fois après onze années d’existence.

À la première écoute, la réaction immédiate est de tout de suite se demander si Shane Rout, auteur compositeur de Abyssic Hate, n’est pas aller piquer en douce les chansons de Herr Morbid pendant qu’il sommeillait dans sa cave. Car il faut bien avouer que les compositions de ce Suicidal Emotions ne sont pas sans rappeler un Songs To Leave ou un Springtime Depression de Forgotten Tomb. Mais attention, si ressemblance il y a, la théorie d’un plagiat est à rejeter car la plupart des chansons figurant sur l’album datent de 1996, bien avant que Forgotten Tomb n’arrive dans le décor. En effet les chansons ont beau comporter des sonorités Herr Morbidesque, il restent qu’elles sont tout de même issues du cerveau d’un tout autre être lui aussi visiblement torturé par la vie et qu’elles ne laisseront personne sans l’envie soudaine de pleurer de dépression!

Et que contient un tel album pour qu’il puisse arriver à nous rendre dans cet état? Quatre chansons! C’est tout ce qu’il faut pour arriver à remplir la surface de cinquante minute de matériel audio. Quatre chansons dont la duré moyenne est de 12 minutes de pures idées noires.

Premier Constat : guitares sursaturées de distorsion, batterie minimaliste mais tout de même efficace, voix bien rauque et haineuse. Et c’est tout! C’est tout ce que ça prend pour arriver à créer une ambiance des plus sombre et hypnotique… et c’est comme ça tout au long de l’album. Hypnotique car la façon dont la guitare est jouée semble rendre l’auditeur quasis paralysé, le condamnant à fixer dans le vide pendant plusieurs minutes, un comportement propice à l’émergence d’idées les plus noires.

Et voici qu’à la fin de l’album on à droit à un chef d’œuvre, un titre que je me permet d’appeler « l’homologue de Disheartenement », Despondency. Disheartenment est la dernière pièce de l’album Songs To Leave de Forgotten Tomb et délivre une ambiance des plus tristes et dépressives. Despondency s’avère être un peu la même chose à quelques exceptions près. À noter qu’à la fin de ce titre on a droit à une incursion de la formation Ambiante de Raison d’Être.

Que dire de cet album si ce n’est qu’il plaira aux fans de black dépressif et de FT en particulier. Pour les autres je ne saurais mieux faire que de vous conseiller de jeter une oreille attentive au dernier méfait de Abyssic Hate afin que vous puissiez vous forger un avis réel sur ce style si particulier, car Suicidal Émotions est devenu en mon sens un valeur sûre du black métal dépressif!

Attention tout de même de ne pas écouter cet album durant une période trop déprimante de votre vie...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

7 COMMENTAIRE(S)

DarkLord citer
DarkLord
08/02/2006 20:51
note: 9/10
Un album d'une tristesse grandiose. Un chef d'oeuvre.
Jayraw citer
Jayraw
29/04/2004
*va vérifier*
ah oui tiens, me suis planté, autant pour moi, enfin ça change pas grand chose au fait que Betrayed soit une tuerie ahin
narog citer
narog
28/04/2004
Ben personnellement je trouve pas la ressemblance avec Forgotten Tomb si flagrante, limite je l'ai pas discernée. Y'a quand même beaucoup d'éléments dark ou doom dans FT qui sont totalement absents de AH, qui fait du Black Metal, dépressif certes mais qui reste du pur BM.
Quitte à rapprocher cet album d'autres formations je dirais plus Burzum période Filosofem et peut être aussi Shining (leur premier du moins)... sans qu'on y retrouve pour autant le chant de névropathe particulier à ces deux groupes.

Et Gero, l'album s'ouvre sur "Depression Part.I", "Betrayed" est le second morceau.
Holy citer
Holy
27/04/2004
note: 8/10
j'ai pourtant bien précisé que c'en était justement pas!
"certaines des chansons figurant sur l'album ont été créés en 1996, bien avant que FT n'arrive dans le décor"

mais bon c'est parceque je trouve que ca y ressemble beaucoup...
Holy citer
Holy
27/04/2004
note: 8/10
j'ai pourtant bien précisé que c'en était justement pas!
"certaines des chansons figurant sur l'album ont été créés en 1996, bien avant que FT n'arrive dans le décor"

mais bon c'est parceque je trouve que ca y ressemble beaucoup...
Jayraw citer
Jayraw
27/04/2004
très bonne chronique, pour un album totalement culte, à noter qu'une réedition digipack de cet album sorti en 2000 a été sortie recemment.
Betrayed qui ouvre l'album est un monument de haine des autres et de soi-même.
Par contre j'aurais personellmement moins axé la chronique sur le parallèle avec Torgotten Tomb, à te lire on aurait presque l'impression que Abyssic Hate fait du plagiat de FT, ce qui est loin d'être la cas...
Chri$ citer
Chri$
27/04/2004
excellente kro, dommage que je sois pas dépressif sinon ça m'aurait donné envie d'en écouter quelques chansons.. Clin d'oeil

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Abyssic Hate
Black Metal Dépressif
2003 - No Colours Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (7)  8.71/10
Webzines : (9)  7.68/10

plus d'infos sur
Abyssic Hate
Abyssic Hate
Black Metal Dépressif - 1993 - Australie
  

écoutez
tracklist
01.   Depression - Part I
02.   Betrayed
03.   Depression - Part II
04.   Despondency

line up
Essayez aussi
Germ
Germ
Escape

2016 - Prophecy Productions
  
Vardan
Vardan
Nostalgia - Archive of Failures (I, II et III)

2017 - Moribund Records
  
Totalselfhatred
Totalselfhatred
Totalselfhatred

2008 - Ordo Decimus Peccatum
  
Cepheide
Cepheide
Respire (EP)

2015 - Autoproduction
  
Germ
Germ
Grief

2013 - Eisenwald Tonschmiede
  

10 MoM Challenge n°3 - Ceci n'est pas du DEATH !
Lire le podcast
Entombed A.D.
Bowels Of Earth
Lire la chronique
Mavorim
Silent Leges Inter Arma
Lire la chronique
Asagraum
Dawn of Infinite Fire
Lire la chronique
PPCM #23 - CELTIC pas beau ce METAL-là ?
Lire le podcast
Mgla
Age Of Excuse
Lire la chronique
Kruksog
Foster Prudence
Lire la chronique
Darkend
Spiritual Resonance
Lire la chronique
Adherent
Demo MMXVII (Démo)
Lire la chronique
Power From Hell
Profound Evil Presence
Lire la chronique
Imperial Cult
Spasm of Light
Lire la chronique
Jupiterian
Terraforming
Lire la chronique
Vitriol
To Bathe From The Throat Of...
Lire la chronique
Atlantean Kodex
The Course of Empire
Lire la chronique
Acid Witch
Evil Sound Screamers
Lire la chronique
Lutomysl
Ecce Homo
Lire la chronique
Various Artists
Slave to the Grind (DVD)
Lire la chronique
Temple Of Dread
Blood Craving Mantras
Lire la chronique
Antichrist Siege Machine
Schism Perpetration
Lire la chronique
Illdisposed
Reveal Your Soul For The Dead
Lire la chronique
Furia
Grudzień za grudniem
Lire la chronique
Critical Defiance
Misconception
Lire la chronique
Rotted
Pestilent Tomb
Lire la chronique
Jesus Cröst
Tot
Lire la chronique
Impavida
Antipode
Lire la chronique
Imprecation
Damnatio Ad Bestias
Lire la chronique
Esoctrilihum
The Telluric Ashes Of The O...
Lire la chronique
Ossuary
Supreme Degradation (Démo)
Lire la chronique
Wraith
Absolute Power
Lire la chronique
Le Jardin d'Alice
Higenjitsu (非現実)
Lire la chronique