chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
113 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Kalmah - 12 Gauge

Chronique

Kalmah 12 Gauge
Deux ans après un cinquième album For The Revolution vite écouté et malheureusement vite rangé, ce nouvel opus 12 Gauge allait très certainement donner le coup de pelle supplémentaire pour ensevelir ce groupe injustement boudé. Livrant une sorte de death mélodique (aux sonorités thrash, black et speed) à des années lumières de cette nouvelle scène nauséabonde, l'inspiration des Finlandais de Kalmah avait clairement manqué, la bande nous apportant le strict nécessaire pour accrocher l'oreille. Ainsi c'est d'un air blasé (quoi encore ?) que la première écoute se fera et ça malgré une discographie exemplaire (Swamplord et Swampsong à classer parmi les meilleurs albums de metal extrême mélodique de la décennie) : à quoi bon se faire du mal en réécoutant un « The Groan Of Wind » ? Et pourtant quelle erreur…

Suivant l'évolution « straight in your face » (riffs monolithiques + son massif) de The Black Waltz reprise sur For The Revolution, 12 Gauge au titre évocateur (calibre de 18mm plus couramment utilisé par les fusils à pompe) va pousser la baffe sonore plusieurs niveaux au-dessus ! Alors certes la production « mammouthesque » du Tico Tico Studio (qui a certainement investi dans du nouveau matos) n'y est certainement pas étrangère mais cette énergie incommensurable se retrouve surtout dans la musique de Kalmah. Tel un assaut d'avions de chasses lourdement armés : les riffs, nappes de clavier, soli, hurlements et blast iront « bombarder » vos pauvres oreilles en hibernation (« Hook The Monster » et « Godeye »). Hormis la conclusion « Sacramentum » moins soutenue (mais foutrement efficace), c'est bien 40 minutes d'agressions sonores sans temps mort qui vous attendent : un vrai bonheur ! Impossible pour vos esgourdes de lâcher prise : 9 titres et 9 hits potentiels. Les frangins se sont torturés la tête pour pondre encore plus de mélodies accrocheuses ou de soli infaisables. D'ailleurs cela fait bien longtemps que je n'avais pas entendu une telle débauche dans le style pratiqué ! Chaque titre ayant le droit à sa surdose même si « One Of Fail » (hit au final atomisateur), « Swampwar » (très In Flames), « Better Not To Tell » ou « 12 Gauge » (au clip bien fendard) en ont plus que la moyenne !

Les guitaristes ne sont pas seuls dans ce travail de la mélodie à vous entêter des semaines durant. Le claviériste Marco Sneck devient assurément un autre pilier de la musique de Kalmah. Outre ses passages « keyboard hero » hallucinants (mais sans excès) où il n'hésitera pas à faire des « battles » avec la paire Kokko, son soutient apporte une saveur toute particulière aux compositions déjà bien riches de 12 Gauge (la magnifique introduction de « Rust Never Sleeps »). J'en vois déjà certains faire ce raccourci facile avec leurs voisins de Children Of Bodom mais encore une fois, Kalmah joue du metal avec un grand « M ». Le chant death dominant de Pekka ou les blasts de Janne sauront balayer les aficionados du gringalet (mais non moins talentueux) Alexi Laiho (« Godeye » en est le parfait exemple). Les autres réfractaires cracheront sur cette recette réchauffée mais le rendu final saura les faire taire. Et puis quelle concurrence aujourd'hui proposant une musique si redoutable et ayant une discographie si fournie ?

Album à la fois le plus accrocheur, le plus rentre-dedans, le plus rapide (sans temps mort) mais aussi le plus fouillé de leur discographie, 12 Gauge confirme la maîtrise parfaite du style par Kalmah et ira bluffer n'importe quel adepte de metal extrême mélodique : mélodies à profusion, technicité hors paire et passages « mur du son » à décoller la crasse de vos murs blancs. Certes on connaît la recette depuis 2000 mais face à cette scène ridicule, Kalmah n'aura aucun mal à retenir l'attention. Le roi des marécages de Carélie peut indubitablement réafficher sa couronne.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

8 COMMENTAIRE(S)

SwedishMetal citer
SwedishMetal
08/04/2010 17:13
note: 5/10
Le drum tue l'oeuvre a 100%. Techniquement. Point Final.
Rotting citer
Rotting
13/03/2010 19:45
note: 8/10
Je me pose aussi cette question depuis mal de temps.*Pourquoi fait on tout le temps le pont entre la musique de kalmah et de Children Of Bodom?*.Je dois bien avouer ne pas connaitre la discographie de COB mais bon,je n ai pu ecouté que leur derniers clips sur youtube qui ne m ont en aucun cas accrocher.

Pour moi Children Of Bodom n'a rien de death ni de black ou je ne sais quoi.

Sinon concernant l'album,je l ai acheté récemment et il tourne en boucle.J ai l impression que Kalmah est entrain de s'orienter vers une musique plus thrash qu'au paravant.Plus Folk aussi.Sinon j'aime beaucoup les lyrics de cet album,ils abordent beaucoup de sujets sérieux comme plus marrant si je peux dire.Par exemple l'excellent Godeye qui parle de l'image qu'un dictateur se fait de lui même ou Sacramentum qui parle de ce que ressents un gladiateur lorsequ il rentre dans une arène.A noter que ces 2 titres ont été écrits par leur claviériste.Les 2 titres phares de l album pour moi au coté de 12 gauge et Swampwar.
Ant'oïn citer
Ant'oïn
03/03/2010 23:06
Je te rejoins Nightsoul sur les gros defauts de ce style, trop teenagers a mon gout, mais Kalmah fait ressortir toute une maturite musicale, bien en dehors du style normalement pratique par COB de la plus enfantine des manieres...

Cependant je n'ai pas assez ecoute cette album entierement et il me parait quand meme plus faible que les bombes que sont Swampsong ou They Will Return. Cela dit on prend quand meme d'enorme plaisir a l'ecoute de titre comme Hook the monster ou bien evidement Godeye tout simplement sublime !
NightSoul citer
NightSoul
03/03/2010 16:32
note: 7/10
C'est vrai qu'il est très bon cet album mais j'ai de plus en plus de mal à accrocher à ce côté melodeath finlandais et certains leads sont vraiment trop " m'as-tu vu?" et puis bon on appartient pas au groupe " fuck lead keyboards in metal" sur Lastfm pour rien Gros sourire
Certes, c'est franchement pas les pires dans ce domaine mais à part les accélérations assassines à la batterie, je ne retiens pas grand chose de cet album mais je veux bien reconnaitre que c'est un bon voire très bon album.
Moi et le melodeath finlandais à part quelques groupes... Avec ce groupe j'ai atteint mon niveau de saturation... Ah oui ! et j'aime pas la prod' surtout la batterie "drumkit from hell style"...
heavymaster citer
heavymaster
03/03/2010 11:45
note: 9/10
Excellente chronique, bien que tu ne parles pas des légéres évolution sur cette album(plus folk,plus mélancolique)
pour l'avoir bien écouter (grâce a youtube) je peux affirmer que c'est l'un des meilleurs notamment grâce à certain solo (godeye o_o). Dommage que les rythmiques ne soient pas toujours inspirée mais bon comparé au nouveau dark age et même dt c'est du tout bon.
La_girondelle citer
La_girondelle
03/03/2010 10:36
Je plussois les précédents messieurs, vraiment ravi de les revoir au top, et impatient de les écouter. J'ai cru lire qu'ils n'étaient jamais venus en France, c'est vraiment domage Déçu
citer
xaus
03/03/2010 09:38
Ben sinplement merci, en grand, meme grand grand fan ca fait plaisir de les voir revenir aussi fort.... La 'tite chronique donne vraiment envie, ca qui me fait peine c'est qu'ils restent dans l'ombre de COB alors que se serait a eux d'illuminer et d'assombrir d'autre qui, n'en valent pas tant la peine...
\m/ KALMAH NEVER DIES
Ant'oïn citer
Ant'oïn
03/03/2010 03:16
Yeah ! Merci pour la chronique qui donne bien envie de se foutre ca dans les oreilles, je suis content qu'ils soient redevenus plus agressif et pas facile comme dans For The Revolution !

Ils souffriront toujours de la popularite de COB, sans que je puisse comprendre pourquoi, mais oui, scene ridicule avec un Kalmah bien au dessus du lot !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Kalmah
Death/Speed/Thrash mélodique
2010 - Spikefarm Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (8)  7.81/10
Webzines : (19)  8.05/10

plus d'infos sur
Kalmah
Kalmah
Power/Death mélodique - 1998 - Finlande
  

écoutez
vidéos
12 Gauge
12 Gauge
Kalmah

Extrait de "12 Gauge"
  

tracklist
01.   Rust Never Sleeps
02.   One Of Fail
03.   Bullets Are Blind
04.   Swampwar
05.   Better Not To Tell
06.   Hook The Monster
07.   Godeye
08.   12 Gauge
09.   Sacramentum

line up
parution
3 Mars 2010

voir aussi
Kalmah
Kalmah
For The Revolution

2008 - Spikefarm Records
  
Kalmah
Kalmah
Swamplord

2000 - Spikefarm Records
  
Kalmah
Kalmah
Palo

2018 - Spinefarm Records
  
Kalmah
Kalmah
The Black Waltz

2006 - Spikefarm Records
  
Kalmah
Kalmah
Seventh Swamphony

2013 - Spinefarm Records
  

Essayez aussi
Insidious one
Insidious one
Хочу, чтобы все умерли

2017 - Global Track Music Compagny
  
Expulsion
Expulsion
Wasteworld

2009 - Deepsend Records
  
Merciless
Merciless
The Awakening

1990 - Osmose Productions
  

Sulphur Aeon
The Scythe of Cosmic Chaos
Lire la chronique
Strigoii
The Oldest of Blood
Lire la chronique
Hwwauoch
Hwwauoch
Lire la chronique
Deicide
Overtures Of Blasphemy
Lire la chronique
Gama Bomb
Speed Between the Lines
Lire la chronique
Dirge
Lost Empyrean
Lire la chronique
Hats Barn
S.h.e.o.L (EP)
Lire la chronique
Sick Of It All
Wake The Sleeping Dragon!
Lire la chronique
Le Canyon - Épisode 22 - Hit-Parade 2018
Lire le podcast
Haunt
Grimoires Of Undead Power
Lire la chronique
Embryonic Cells
Horizon
Lire la chronique
Dodsferd
Diseased Remnants of a Dyin...
Lire la chronique
Machine Head
Catharsis
Lire la chronique
Bilskirnir
In Solitary Silence
Lire la chronique
Skulmagot
Skulled To Death
Lire la chronique
Cemetery Urn
Barbaric Retribution
Lire la chronique
Svartidauði
Revelations Of The Red Sword
Lire la chronique
The Necromancers
Of Blood and Wine
Lire la chronique
Metalhertz #1 - L'influence de Chuck Schuldiner
Lire le podcast
Nag
Nagged to Death
Lire la chronique
Alone in the Mist
Useless
Lire la chronique
Outre-Tombe
Nécrovortex
Lire la chronique
Nachtmystium
Resilient (EP)
Lire la chronique
Au-Dessus + Furia + Mysticum
Lire le live report
Cénotaphe
Horizons (EP)
Lire la chronique
VƆID pour l'album "Jettatura"
Lire l'interview
Iskandr
Euprosopon
Lire la chronique
Armaggedon
The Satanic Kommandantur
Lire la chronique
Infernal Coil
Within a World Forgotten
Lire la chronique
Death Karma
The History of Death & Buri...
Lire la chronique