chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
182 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Fortid - Völuspá Part III: Fall of the Ages

Chronique

Fortid Völuspá Part III: Fall of the Ages
Eldur, de chez Fortid, c'est un peu le Rémy Bricka du Black Metal. Vivant seul, ou presque, sur sa petite île Islandaise, il avait bien du mal à trouver des copains avec qui jouer du métal, les baleines jouant assez mal de la guitare. C'est dommage, car depuis sa découverte de Bathory, il ne jurait plus que par l'ami Quorthon, et rêvait de monter son propre combo pour faire comme les grands. Alors, n'étant jamais mieux servi que par soi même, Eldur prit son courage à 2 mains et s'attaqua à la composition, ambitieuse s'il en est, d'une trilogie musicale consacrée aux Völuspá, (une série de poèmes faisant partie des mythes scandinaves, merci Wikipédia), et la mit en musique, tout seul, sur presque 7 ans et 3 albums.

C'est avec ce 3e et dernier volet de la trilogie que je découvre Fortid, lequel volet fut composé et enregistré en 2008, et il faut reconnaître à Eldur, au-delà de toute ironie sur ce one-man band (chose après tout assez commune dans le milieu) et son origine géographique, un triple statut mérité de bon musicien, de chanteur de talent (dans plusieurs registres nous le verrons plus bas), et de compositeur à suivre de près, bien que proche, très proche de ses influences.
Pour clore sa trilogie, Fortid a sorti en effet toute la panoplie du bon élève qui a suivi ses classes et mérite la note maximale : démarrant sur les chapeaux de roues avec une volonté manifeste d'agresser l'auditeur (« Heltekinn », Ragnarok Army from the East »), via tempos ultra rapides et le traditionnel chant black d'accompagnement, Eldur affirme sans retenue son appartenance à l'école Windir / Moonsorrow, partageant avec ces icônes du genre une approche certes agressive mais également extrêmement mélodique, composante qui finit toujours immanquablement par apparaître au détour d'un break. De Bathory, il s'inspire des introductions d'albums à ambiance (« Ancient Halls »), qui mettent lentement mais sûrement en condition ; il en emprunte aussi et surtout le délicat mais ici réussi défi d'inclure sans se louper du chant clair masculin dans ses compositions, les faisant tantôt vibrer aux frontières du heavy / black (aux alentours des 5mn30 sur « Ragnarok »), tantôt sur des fondations essentiellement folk, pour l'un des meilleurs titres de l'album (« New Dawn » et son intro à la Primordial).
C'est d'ailleurs lorsque Fortid daigne poser quelques secondes sa grosse épée à 2 mains et calmer ses ardeurs qu'il se révèle le plus proche de la félicité : car c'est dans les passages mid-tempos, et dans les mélodies qui viennent irrémédiablement les peupler, qu'on trouve les plus beaux moments de l'album. La mélancolique et sublime « Equilibrium Reclaimed » mérite à elle seule l'investissement immédiat dans cet album : épique, majestueuse et aérienne, ce titre frappe dès son accroche par sa qualité mélodique et sa puissance évocatrice : le break atmosphérique, et la reprise de la mélodie ensuite, ne mériterait-il pas d'être sur un album d'Hypocrisy (pourquoi vous fuyez ?) époque « The Final Chapter » ? Que l'on se rassure chacun des titres, même lorsqu'ils ne sont pas aussi finaud, ont une durée suffisante pour proposer au détour des blasts plusieurs passages du même acabit, quand cela ne s'étend pas carrément sur 10 mn avec ce « The Future » de conclusion, qui (et cela fera fuir encore quelques lecteurs mais j'assume), a un petit goût de Cult of Luna pas dégueu.

Etant désormais domicilié en Norvège, patrie bien plus propice que l'Islande aux musiques sombres et métalliques, Eldur s'est entouré d'une bande de joyeux drilles pour personnifier son projet, et nous ne pouvons qu'espérer qu'il en résultera d'autres albums distribués un peu moins confidentiellement, car le potentiel est là. Une bonne surprise, que dis-je, une excellente surprise que ce 3e et dernier volet m'aura permis de faire, et vite un nouvel album !!

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Célin citer
Célin
09/06/2010 11:22
Un excellent album vraiment, très riche en sonorité. Par contre, pour le chant clair ce n'est pas Eldur. Il a fait appel a quelqu'un pour ça, de même pour la batterie.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Fortid
Black / Viking
2010 - Schwarzdorn Production
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (3)  8/10
Webzines : (3)  8.33/10

plus d'infos sur
Fortid
Fortid
Black / Viking - 2002 - Norvège
  

écoutez
tracklist
01.   Til Hinna Fornu Sala
02.   Austursins Heimsenda Her
03.   Fall Aldanna
04.   Jafnvægi Endurheimt
05.   Ný Dögun
06.   Heltekinn
07.   Framtíð

parution
26 Mars 2010

Essayez aussi
Iphicrate
Iphicrate
Résurgence (EP)

2017 - Ossuaire Records
  
Thyrfing
Thyrfing
Urkraft

2000 - Hammerheart Records
  
King Of Asgard
King Of Asgard
...to North

2012 - Metal Blade Records
  
Mistur
Mistur
In Memoriam

2016 - Dark Essence Records
  
Bathory
Bathory
Blood Fire Death

1988 - Black Mark Productions
  

Deveikuth
Cadavre
Lire la chronique
Saint Vitus
Saint Vitus
Lire la chronique
Borgne
Y
Lire la chronique
Cenotafio
Larvae Tedeum Teratos
Lire la chronique
Maere
I (EP)
Lire la chronique
Orphalis
The Approaching Darkness
Lire la chronique
Slaughter Messiah
Cursed to the Pyre
Lire la chronique
Code Orange
Underneath
Lire la chronique
Pearl Jam
Vitalogy
Lire la chronique
Solothus
Realm of Ash and Blood
Lire la chronique
Myrkur
Folkesange
Lire la chronique
Trauma
Ominous Black
Lire la chronique
Ruin Lust
Choir Of Babel
Lire la chronique
Ripper
Sensory Stagnation (EP)
Lire la chronique
Nibiru
Salbrox
Lire la chronique
Sink
The Holy Testament (Compil.)
Lire la chronique
Church Of Disgust
Consumed By Slow Putrefacti...
Lire la chronique
Lvcifyre
Sacrament (EP)
Lire la chronique
ALL #2 - L'incantation par le sang
Lire le podcast
Sarcofago
Crust (Rééd.)
Lire la chronique
Court Of Chaos Festival
Lire l'interview
Amnutseba
Emanatism
Lire la chronique
Higher Power
27 Miles Underwater
Lire la chronique
Reaper
Unholy Nordic Noise
Lire la chronique
Moraš
Gaze Of The Void (Démo)
Lire la chronique
PPCM #32 - Un petit tour auprès d'un groupe pionnier...
Lire le podcast
Stabat Mater
Give Them Pain (Compil.)
Lire la chronique
Hexekration Rites
Desekration Manifesto (EP)
Lire la chronique
Fange
Pudeur
Lire la chronique
Grift
Budet
Lire la chronique