chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
122 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Keep Of Kalessin - Reptilian

Chronique

Keep Of Kalessin Reptilian
Parti de loin avec son black metal, certes mignon, mais Black Metal de seconde zone tout de même, Keep Of Kalessin progresse à chaque nouvel album sur le chemin d'une reconnaissance méritée au vu des efforts de présentation fournis durant les dernières années. Une progression qui ne vise pas nécessairement la musique du groupe mais tout ce qui l'entoure et la rend plus attractive. Toujours, plus propre, plus puissant, plus clichesque sur les photos, KOK est visiblement adepte du pas trop gras, pas trop sucré pas trop salé, et nous sert des plats toujours plus fades et de moins en moins savoureux.

Sur « Reptilian », les Norvégiens progressent encore et ma passion très modérée pour le groupe en prend un coup. C'est ennuyeux, terriblement ennuyeux. Le riffing principalement heavy cette fois-ci ne restera pas dans les mémoires et se place plus ou moins bien sur des blast savamment disséminés pour ne pas perdre la label extrême, des blasts souvent injustifiés, malvenus, forcés, des blast sans vie, bien proprets, emballés dans un petit son en plastique qui n'arrange pas le jeu parfaitement inexpressif d'un batteur peu inventif sur cet opus. Rien ne vient pimenter l'affaire, quand le groupe accentue son côté épique, il sort les chœurs, les synthés et patauge dans la mélodie fière et enjouée qui fait fureur à l'Eurovision (The Dragontower, avec son ambiance power metal et bière de luxe, a d'ailleurs servi de support au groupe pour tenter de représenter son pays lors de ce magnifique concours dédié à la chute ultime de la musique). Durant tout l'album plane l'ombre d'Emperor (qui n'en demandait pas tant), un Empereur malade, chétif, qui a laissé son feeling au vestiaire. Les compos tiennent évidemment la route, le groupe n'ést pas né d'hier et maîtrise son sujet, mais manquent cruellement de génie et semblent trop souvent se cacher derrière une avalanche d'arrangements comme un scénario tenant sur un timbre poste se camoufle derrière ses effets spéciaux afin de finir en blockbuster pour Aoûtiens déconnectés.
.
La production n'arrange rien, nickel, sans personnalité, aseptisée, elle apporte sa lourde pierre à cet édifice érigé à la gloire d'un metal qui baisse les armes et renie sa rage, son énergie, sa fougue et sa haine. Loin, très loin, du black metal d'antan, Keep Of Kalessin se vautre dans la guimauve en osant avec « Dark As The Moonless Night » une presque power ballade au refrain dramatiquement kitsch avec lead de fin héroïque comme on les aimait dans les années 80 quand le vent s'engouffrait dans les brushing défiant étrangement les lois de la pesanteur.

Pour égayer un peu le tableau, j'évoquerai le très réussi « The Awakening » et ses quelques riffs thrashisant bien sentis et l'immersif « Reptilian Majesty », dernier morceau de l'album, pièce musicale de 14 minutes quasi progressive qui pourrait ouvrir de nouvelles perspectives au groupe sur ses prochaines réalisations. Malheureusement ce format longue durée n'étant pas le plus attractif, je doute que les Norvégiens optent pour cette option à l'avenir.

Je n'ai pas détesté l'album mais je me suis ennuyé durant chaque écoute, tout mou de partout devant cette créature de rêve aux mensurations artificiellement parfaites, étirée, botoxée,gonflée, siliconée et collagènée. Ecoutons bio !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

7 COMMENTAIRE(S)

max.scxxxd citer
max.scxxxd
01/02/2015 17:58
note: 7/10
Krow a écrit : Ce mec doit aimer soit le deathcore, soit les bites dans le cul, soit les deux.

ça c'est un commentaire constructif! va donc écouter du TRVEducul!
Invité citer
de_passage
02/07/2010 01:08
comment peut on écrire des inepties pareilles ????
pour moi KoK est né avec Armada et grandit à une allure folle !!!!
Kolossus, quelle intensité !!!!!! quelle finesse !!!!
alors que le passé n était que brutalité simpliste
et Reptilian est la suite logique
du bonheur moi je vous dit !!!!
Célin citer
Célin
09/06/2010 19:54
Ah c'est sur que si vous êtes des anti Armada vous ne risquez certainement pas d'aimer cet album. La période black metal crado est révolu depuis quelques années déjà chez Keep Of Kalession. Il faut passer à autre chose si on veut juger ce groupe. J'aurai bien aimé une comparaison avec Kolossus dans cette chronique, cela aurait été plus pertinent.
Krow citer
Krow
20/05/2010 02:41
Ce mec doit aimer soit le deathcore, soit les bites dans le cul, soit les deux.
Invité citer
leatherface
18/05/2010 17:48
Mais c'est vous qui etes soporifique à raconter de tels conneries , Agnen, et cie , quels albums chiants , on comprend pourquoi le groupe a laché ce style , idem pour recclaim et son attila "mou du gland" avec son chant emmerdant et ses riffs blastés sans âmes (pour le coup sur celui là , oui je dis riffs sans âmes)
vraiment abusé de citer un album comme armada soporifique , retournez ecouter votre BM tout déguelasse sans âme avec des riffs à 2 accords , si y'a bien un truc ultime qu'on peut pas enlever à KoK c'ets bien leur guitariste Obsidian C avec son jeu de guitare unique et de loin un des p lus intéressant de la scène metal actuel , reconnaissable entre 1000.
si y'a bien un truc qu'on peut reprocher à ce groupe c'est qu'il y ait du lard et du cochon à bouffer , ce qui emmerde forcément le fan metal extrême aimant le metal mono-expressif.
sur ce, tout les gouts sont dans la nature.
citer
(ancien membre)
30/04/2010 17:11
disponible dans votre Lidl du coin.
von_yaourt citer
von_yaourt
26/04/2010 19:45
Ce groupe est de pire en pire depuis le soporifique Armada, et je ne crois pas que celui là déroge à la règle. Dommage, KoK c'était vraiment bien jusqu'à Reclaim (surtout Agnen).

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Keep Of Kalessin
Metal extrême épique
2010 - Indie Recordings
notes
Chroniqueur : 5.5/10
Lecteurs : (4)  7.13/10
Webzines : (25)  7.57/10

plus d'infos sur
Keep Of Kalessin
Keep Of Kalessin
Metal extrême épique - 1995 - Norvège
  

tracklist
01.   Dragon Iconography
02.   The Awakening
03.   Judgement
04.   The Dragontower
05.   Leaving the Mortal Flesh
06.   Dark As Moonless Night
07.   The Divine Land
08.   Reptilian Majesty

Durée : 56:57

line up
parution
10 Mai 2010

voir aussi
Keep Of Kalessin
Keep Of Kalessin
Armada

2006 - Tabu Recordings
  

Sick Of It All
Wake The Sleeping Dragon!
Lire la chronique
Le Canyon - Épisode 22 - Hit-Parade 2018
Lire le podcast
Haunt
Grimoires Of Undead Power
Lire la chronique
Embryonic Cells
Horizon
Lire la chronique
Dodsferd
Diseased Remnants of a Dyin...
Lire la chronique
Machine Head
Catharsis
Lire la chronique
Bilskirnir
In Solitary Silence
Lire la chronique
Skulmagot
Skulled To Death
Lire la chronique
Cemetery Urn
Barbaric Retribution
Lire la chronique
Svartidauði
Revelations Of The Red Sword
Lire la chronique
The Necromancers
Of Blood and Wine
Lire la chronique
Metalhertz #1 - L'influence de Chuck Schuldiner
Lire le podcast
Nag
Nagged to Death
Lire la chronique
Alone in the Mist
Useless
Lire la chronique
Outre-Tombe
Nécrovortex
Lire la chronique
Nachtmystium
Resilient (EP)
Lire la chronique
Au-Dessus + Furia + Mysticum
Lire le live report
Cénotaphe
Horizons (EP)
Lire la chronique
VƆID pour l'album "Jettatura"
Lire l'interview
Iskandr
Euprosopon
Lire la chronique
Armaggedon
The Satanic Kommandantur
Lire la chronique
Infernal Coil
Within a World Forgotten
Lire la chronique
Death Karma
The History of Death & Buri...
Lire la chronique
Mournful Congregation + Ophis
Lire le live report
Corpsessed
Impetus Of Death
Lire la chronique
Blackrat
Dread Reverence
Lire la chronique
Cadaveric Fumes / Skelethal
Heirs Of Hideous Secrecies ...
Lire la chronique
Spiritwood
The Art of the Subliminal W...
Lire la chronique
Metalhertz #3 - "La folie des compositeurs"
Lire le podcast
Requiem
Global Resistance Rising
Lire la chronique