chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
147 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Cephalic Carnage - Misled By Certainty

Chronique

Cephalic Carnage Misled By Certainty
Il y a des albums comme ça qui, inexplicablement, vous font craindre le pire. Comme une sensation d'échec programmé faisant suite à un épisode déjà passablement décevant – un « Xenosapien » en demi teinte malgré un contenu brutal satisfaisant – pressentiment renforcé par le départ du membre fondateur Zak Joe, supplée ici par le guitariste Brian Hopp. « Misled By Certainty » donc, sixième full length du combo made in Denver, Colorado et que je ne sentais pas du tout pour je ne sais quelles raisons, la principale étant peut être le goût amer laissé dans la bouche des amateurs de grind après la sortie du « Hypomanic » de leurs collègues de LENG TCH'E pour leur premier effort chez Relapse. Un parallèle éloquent pour une évolution comparable, on y reviendra en fin de chronique.

Première constatation, le Rocky Mountain Hydro Grind défendu par les américains n'a plus vraiment lieu d'être, malgré l'adjonction désormais attendue d'éléments jazz et de death technique qui situent clairement CEPHALIC CARNAGE au dessus de la meute des combos gore grind passant plus de temps à dénicher des visuels cradingues qu'à apprendre un troisième accord. Le niveau de jeu reste donc élevé et les aller-retour entre parties blastées et séquences death monnaie courante, ce qui donne de prime abord un contenu à peu près conforme à ce que l'on peut attendre de cette nouvelle foirefouille de l'extrême, la surprise et l'inventivité en moins. Car une fois rassurés par une triplette « The Incorrigible Flame »/ « Warbots A.M. »/ « Abraxas Of Filth » reprenant les choses là où « Xenosapien » les avait plus ou moins laissées, on déchante rapidement dès lors que le groupe a le malheur de s'aventurer en territoire doomy sur « Cordyceps Humanis » ou « Dimensional Modulation Transmography », un déraillement stylistique déplorable qui en appelle malheureusement bien d'autres ; du solo pathétique plombant une « The Incorrigible Flame » pas si indigente (à 2 :42) au solo de saxo rappelant les récentes errances d'IHSAHN sur « Ohrwurm », en passant par les nombreuses parties écrasantes ou stoner qui étirent exagérément « Misled By Certainty » au-delà des cinquante minutes, « Repangaea » en tête - répéter à l'envi un riff de BARONESS sur plus de douze minutes n'est pas la meilleure idée de l'année, surtout bordurée par d'inutiles gimmicks jazzy – on passe la quasi intégralité de l'écoute à piquer du nez, réveillé en sursaut par des élans brutaux aussitôt réprimés par un break musicalement douteux, CEPHALIC CARNAGE nous ayant habitué à tellement plus de maîtrise en la matière.

Car il semble bien que du côté de l'inspiration, la muse insaisissable qui leur sert de mentor ait posé un bon vieux lapin des familles aux amerloques jadis frappadingues, qu'on savait capables de courir plusieurs lièvres à la fois sans tomber dans le piège du patchwork indigeste. C'est raté ici avec pour cache misère des déflagrations grind sans envergure (« P.G.A.D. », « Aeyeucgh ») dont le criant manque d'épaisseur renforce le sentiment de schizophrénie calculée d'une affaire bien mal embarquée, les rares parcelles d'illumination (un passage heavy partant en vrille sur « A King And A Thief » ou l'aimablement thrashy « Power And Force ») débouchant au mieux sur un vague début d'intérêt, étouffé dans l'œuf par des riffs trop communs pour accrocher durablement l'oreille. Comme LENG TCH'E et sa peu recommandable doublette « Marasmus/Hypomanic », on peut regretter le trop grand sérieux dont fait désormais preuve CEPHALIC CARNAGE dans une recherche un peu vaine d'une nouvelle coloration musicale qui ne séduira que les nouveaux venus passés à côté des fantastiques « Lucid Interval » et « Anomalies », malgré l'abattage des toujours excellents Lenzig Leal et John Merryman. A l'inverse, pour les habitués de la maison de fous réaménagée en centre de redressement pour death métalleux sevrés de bonne came en cette saison blanche et sèche qu'est l'année 2010 (on va finir par ériger une statue à ABORTED pour son EP « Coronary Reconstruction » si ça continue !), prière de sniffer avant d'acheter sous peine de retours d'acide non désirés.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

10 COMMENTAIRE(S)

Keyser citer
Keyser
15/11/2010 13:34
note: 7.5/10
Moi aussi je l'aime bien cet album. C'est beaucoup moins chaotique qu'avant, plus death, plus mélodico-technique. Mais le talent est toujours là et il reste encore assez de furie pour me contenter.
Invité citer
pg1313
15/11/2010 01:49
Je me suis payer la traite hier, 3 achats:

. Cephalic Carnage - Misled by Certainty
. Fear Factory - Mechanize
. Machine Head - The Blackened (avec Hallowed be thy name et Battery et un DVD live en bonus)

Je ne suis pas déçu. CC je le trouve très bon leur album (7 sur 11..lol)

Je ne suis peut être pas aussi cérébral que les collègues critiques sur le site mais quand j'écoute ça détruit, ça c important....et en plus live ça kick...je les ai vu en août 2010 à Montréal lors du Summer Slaughter.

pg1313
Gatineau, Qc, Canada

PS: mes deux derniers achats étaient Daath-Daath et Nevermore-The Obsidian Conspiracy
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
15/09/2010 07:26
note: 5.5/10
zero pixel grind a écrit : Je ne suis pas super fan des premier album, cela di, j'avais adoré Anomalies et aimé (quoi que un peu moins) le xenosapien également. Misled by Certainty, meme si il est clairement tres différent, c'est pour moi un des meilleur album de l'année... Cephalic Carnage je n'en attendais rien de particulier, c'est peut-etre pour ça Sourire

Extrêmement déçu par les riffs de mon côté et j'attends beaucoup mieux de leur part en règle générale. D'où ma sévérité à son encontre. Même si je ne suis pas ultra fan de "Xenosapien", il méritait un bon 7 ou 7,5 et surpasse "Misled" sur bien des plans.
Invité citer
zero pixel grind
15/09/2010 01:32
Je ne suis pas super fan des premier album, cela di, j'avais adoré Anomalies et aimé (quoi que un peu moins) le xenosapien également. Misled by Certainty, meme si il est clairement tres différent, c'est pour moi un des meilleur album de l'année...
Cephalic Carnage
je n'en attendais rien de particulier, c'est peut-etre pour ça Sourire
Invité citer
lm
09/09/2010 16:04
il est très bien xenosapien
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
08/09/2010 14:27
note: 5.5/10
Keyser a écrit : Malgré ta mauvaise critique, je me le prendrai bientôt. J'avais bien aimé Xenosapien de toute façon. Si t'es déçu de l'évolution de Cephalic Carnage, peut-être préfèreras-tu Collapse avec des ex-membres: http://www.facebook.com/pages/collapse/113990371979808

Collapse? C'est noté, merci Keyser!
Keyser citer
Keyser
08/09/2010 13:45
note: 7.5/10
Malgré ta mauvaise critique, je me le prendrai bientôt. J'avais bien aimé Xenosapien de toute façon.

Si t'es déçu de l'évolution de Cephalic Carnage, peut-être préfèreras-tu Collapse avec des ex-membres:

http://www.facebook.com/pages/collapse/113990371979808
cglaume citer
cglaume
05/09/2010 14:50
Mince ... J'avais envie d'aimer ce nouveau C.C. ... Ca ne va pas m'aider à faire un achat en aveugle tout ça ...
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
05/09/2010 10:48
note: 5.5/10
LostSon a écrit : Je ne l'ai écouté qu'une fois sur le myspace donc je peux pas trop me prononcer, mais je suis assez d'accord pour le moment: ca manque de brutalité, de vitesse, de folie... Par contre je comprends pas trop les critiques sur Xenosapien; il est très bon ce disque, et mon préféré derrière Exploiting dysfunction.

Il est bon "Xenosapien" mais trop sérieux, trop death metal pour moi. C'est pas vraiment sur ce terrain là que j'attends Cephalic, voilà tout.
LostSon citer
LostSon
04/09/2010 18:56
note: 6/10
Je ne l'ai écouté qu'une fois sur le myspace donc je peux pas trop me prononcer, mais je suis assez d'accord pour le moment: ca manque de brutalité, de vitesse, de folie...
Par contre je comprends pas trop les critiques sur Xenosapien; il est très bon ce disque, et mon préféré derrière Exploiting dysfunction.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Cephalic Carnage
Rocky mountain hydro grind
2010 - Relapse Records
notes
Chroniqueur : 5.5/10
Lecteurs : (7)  6.43/10
Webzines : (27)  7.65/10

plus d'infos sur
Cephalic Carnage
Cephalic Carnage
Rocky mountain hydro grind - 1992 - Etats-Unis
  

écoutez
tracklist
01.  The Incorrigible Flame
02.   Warbots A.M.
03.   Abraxas of Filth
04.   Pure Horses
05.   Cordyceps Humanis
06.   Raped By An Orb
07.   P.G.A.D.
08.   Dimensional Modulation Transmorgaphy
09.   Ohrwurm
10.   When I Arrive
11.   A King And A Thief
12.   Power And Force
13.   Repangaea
14.  Aeyeucgh !

Durée : 53/35

line up
parution
31 Août 2010

voir aussi
Cephalic Carnage
Cephalic Carnage
Lucid Interval (Rééd.)

2011 - Relapse Records
  
Cephalic Carnage
Cephalic Carnage
Xenosapien

2007 - Relapse Records
  

Déception de l'année
THE NEGATION pour l'EP "The Sixth Extinction"
Lire l'interview
Mortal Wound
Forms Of Unreasoning Fear (...
Lire la chronique
Diabolical + Krisiun + Septicflesh
Lire le live report
Gets Worse
Snubbed
Lire la chronique
Extirpation
A Damnation’s Stairway To T...
Lire la chronique
Shabti
Trembling And Shorn
Lire la chronique
Illum Adora
...of Serpentine Forces
Lire la chronique
Saqra's Cult
The 9th King
Lire la chronique
Misery Index
Rituals of Power
Lire la chronique
PPCM #12 - Deux pour le prix d'un ? EQUIPOISE et CONTRARIAN !
Lire le podcast
Frozen Soul
Encased In Ice (Démo)
Lire la chronique
Mavorim
Heimkehr (Démo)
Lire la chronique
Thrashback
Sinister Force
Lire la chronique
Siege Of The Profane Europe Tour 2019
Atavisma + Defeated Sanity ...
Lire le live report
Sordide
Hier Déjà Mort
Lire la chronique
Dirge
Elysian Magnetic Fields
Lire la chronique
The Devil's Blood
Come Reap (EP)
Lire la chronique
Black Metal : Foutre à gogo
Lire le podcast
Gruzja
I Iść Dalej
Lire la chronique
Heaume Mortal
Solstices
Lire la chronique
Disburial
Dawn Of Ancient Horrors (EP)
Lire la chronique
A Thousand Lost Civilizations March MMXIX
Lire le dossier
PPCM #11 - Necrophagia ? Mais non, NECROPHAGIST !!
Lire le podcast
Faceless Burial
Multiversal Abattoir (EP)
Lire la chronique
Cult Leader
A Patient Man
Lire la chronique
Insane Apollyon
Insane Apollyon (Compil.)
Lire la chronique
Faceless Burial
Grotesque Miscreation
Lire la chronique
Blodhemn
Mot Ein Evig Ruin
Lire la chronique
Truth Corroded
Bloodlands
Lire la chronique
Warfist
Grünberger
Lire la chronique